Accueil HISTOLOGIE BUCCO-DENTAIRE L’histologie en odontostomatologie

L’histologie en odontostomatologie

322
1

L’histologie en odontostomatologie, voici une synthèse de l’histologie des tissus bucco-dentaires, que les étudiants du monde entier seront bien contents de retrouver pour la rentrée universitaire.

En cette période estivale de canicule, mon cerveau a peut être un peu trop chauffé, et voila le résultat de la surchauffe: peut être que je n’ai pas assez bu?

Quelques notions d’histologie de base

L’histologie est l’étude anatomique, microscopique, des tissus vivants. L’histopathologie est l’étude spécifique des tissus pathologiques. L’histopathologie à pris une importance particulière dans le dépistage et le traitement des cancers.

La notion de milieu interne et de milieu externe est essentielle pour comprendre toute la pathologie. Toute vie a besoin d’être protégée dans un espace clos. La cellule a une membrane qui l’entoure et qui sépare le milieu interne du milieu externe. Si cette membrane se rompt, la cellule meurt.

Pour un organisme unicellulaire, il en est de même. Si un corps étranger ou un autre élément vivant pénètre au travers de la membrane il va y avoir une défense cellulaire qui va se déclencher et si la cellule ne parvient pas gagner le combat, elle meurt.

Pour les organismes pluricellulaires, un groupe de cellules s’organise pour former un tégument qui va enclore et protéger l’ensemble des autres groupes. Si un  groupe cellulaire s’organise pour avoir un tube digestif, la paroi du celui-ci sera recouverte d’un épithélium protecteur, si bien que l’intérieur du tube digestif sera encore le milieu externe Il en est de même pour toutes les cavités naturelles: appareil respiratoire, oreille, vagin, appareil urinaire…etc… L’oeil est recouvert d’une membrane protectrice: la conjonctive. Les poils, cheveux et ongles sont des productions d’invaginations de l’épiderme. L’épiderme est un épithélium.

Nous aboutissons donc à deux types de tissus: le tissu de base qui est le conjonctif et le tissu de recouvrement qui est l’épithélium.

https://biofaculte.blogspot.com/2015/03/cours-histologie-tissus-conjonctif.html

Le tissu osseux et le tissu musculaire sont des conjonctifs, la peau et la muqueuse sont des épithéliums.

https://biofaculte.blogspot.com/2015/03/histologie-cours-epithelium-revetement.html

La dent est le seul organe à être à cheval entre le milieu interne et le milieu externe. Mais il faut quand même une protection: la gencive, qui se rattache au collet dentaire par une espèce de collage: l’attache épithéliale.

L’intérieur des cavités naturelles (bouche, tube digestif, rectum, vagin …etc…) est septique et contient des bactéries qui ne sont pas dans le milieu interne mais externe. Si ces bactéries franchissent la barrière, il y a une infection, qui peut aboutir à une septicémie et à la mort.

Si la dent elle même ou l’attache épithéliale sont attaquées par des agents externes, c’est la vie même de l’individu qui est en jeu. Le grand public de nos jours encore, ne sait pas assez qu’on peut mourir de problèmes dentaires ou péri-dentaires. J’ignore où en sont les statistiques à l’heure actuelle, mais il n’y a pas longtemps que la majorité des abcès du cerveau ou du poumon et des endocardites étaient (et sont toujours je pense) d’origine dentaire.

La dent présente deux possibilités d’entrée d’une infection: la pulpe, suite à une carie profonde; et le ligament alvéolodentaire (ou desmodonte) par une infection de la gencive ou parodontite.

Pourquoi tout ce qui se rattache aux dents est si dramatique? Parce que la douleur est intolérable! Et pourquoi l’est elle? Parce que c’est le dernier signal d’alarme indiquant que la porte est ouverte et que des intrus ont pénétré!!!

Voilà pourquoi l’individu réagit de façon si violente(rage de dents) aux problèmes dentaires, et pourquoi les dents tombent par maladie parodontale, éliminées comme dangers vitaux, et pourquoi on a été obligé d’apprendre à extraire les dents malades, sous peine de septicémie et de mort, avant même d’apprendre à les soigner.

Histologie des tissus de la dent

La dent est essentiellement composée de dentine, qui est aussi appelée ivoire, tout comme les défenses d’éléphants qui sont des dents. Celle ci est recouverte d’émail sur sa partie externe (la couronne) et de cément sur sa partie interne (la racine). Le coeur de la dent est creux et renferme un tissu mou qui est  la pulpe.

L’émail est composé de cristaux d’hydroyapatite de calcium groupés en prismes, pour 96%, le reste étant de l’eau et des matières organiques. Les prismes ont une forme de trou de serrure et sont imbriqués les uns dans les autres.

L’émail est le tissu le plus dur du corps humain: sa dureté est un peu inférieure à celle du diamant. Il est généré par une couche d’adamantoblastes (ou améloblastes) qui disparaissent à la fin du processus de maturation de la dent.
Il est recouvert par une cuticule capable de se régénérer en pompant des sels calciques dans la salive.

Email(1) et dentine(2) (webapps.fundp.ac.be)

 La dentine (ou ivoire) a une structure voisine de celle de l’os. Elle est traversée par des canaux appelés tubulis dentinaires, dans lesquels passent des fibres nerveuses appelées fibrilles de Tomes.

Tubulis dentinaires (dent.devitalisee.free.fr)
Fibrilles de Tomes(webapps.fundp.ac.be)

Les fibrilles de Tomes sont les prolongements des odontoblastes qui se trouvent dans la pulpe de la dent.

Le cément est polystratifié et contient des fibres qui traversent l’espace desmotontal pour s’insérer dans l’os alvéolaire: c’est ce qui constitue le ligament alvéolo-dentaire, ou desmodonte, qui retient la dent à l’os. Ces fibres unissent le cément de la racine dentaire à l’os de l’alvéole de la dent. Certaines de ces fibres, au niveau du collet de la dent unissent le cément à la gencive.

Histologie du cément et du desmodonte du chien (edu.upmc.fr)

La couche externe du cément est fine et « acellulaire », la couche plus profonde est plus épaisse et « cellulaire« .

1 Cément acellulaire, 2 Cément cellulaire. (webapps.fundp.ac.be)

Les cellules du cément cellulaire sont des cémentocytes qui ressemblent beaucoup aux ostéocytes et qui fabriquent le cément acellulaire.

Cément cellulaire et cémentocytes (webappa.fundp.ac.be)

La pulpe est un tissu très vascularisé et innervé contenant de nombreuses fibres conjonctives, des cellules, les odontoblastes, qui génèrent la dentine, des fibroblastes qui fabriquent les fibres de collagène et les fibres élastiques, ainsi que des cellules sanguines de défense immunitaire. La matière fondamentale est formée de protéines et de glycoprotéines.

Coupe de la pulpe vue à un faible grossissement (wesapiens.org)
Histologie de la pulpe, avec les odontoblastes qui fabriquent la dentine.(aosh.pagesperso-orange.fr)

La pulpe est l’organe central de la dent et communique avec tous les autres éléments de la dent.

Histologie des os maxillaires

Les maxillaires sont formés d’une base d’os dense, dite os basal, et d’un os spongieux plus fragile qui englobe les racines des dents, l’os alvéolaire.

L’os basal est un os compact.

L’os compact est percé de canaux appelés canaux de Havers. On dit que c’est un os de type haversien. L’os haversien et un agglomérat d’ostéons: chaque ostéon se structure autour d’un canal de Havers.

Os Haversien constitué d’une accumulation d’ostéons (cosmovision.com)
coupe histologique d’os havesien (histoblog.viabloga.com)

Les ostéoblastes, cellules qui produisent l’os, se situent à la périphérie de l’ostéon, puis ils s’enferment dans une gangue osseuse et deviennent des ostéocytes qui communiquent entre eux par des canalicules. Ils forment des lamelles concentriques autour du canal central. Ils ont une durée de vie d’environ 10 ans. Ils régulent l’activité des ostéoblastes et des ostéoclastes.

Ostéoblastes et ostéoclastes (histoblog.viabloga.com)

Les ostéoblastes sont des ostéocytes jeunes qui fabriquent de l’os. Les ostéoclastes sont des grosses cellules à plusieurs noyaux dont le rôle est de détruire l’os vieilli.

L’os alvéolaire est un os spongieux entouré d’une corticale d’os plus dense.
L’os spongieux a une structure plus lâche et les lamelles osseuses ont tendance à être parallèles. La vascularisation est plus importante et la circulation des cellules plus facile. Ce type d’os se rapproche de l’os médullaire de la périphérie de la moelle osseuse.

Os spongieux (inserm.fr)
Os spongieux trabéculé (histoblog.viabloga.com)

La corticale est recouverte de périoste qui fait la jonction entre la gencive attachée et l’os sous-jacent.  Le périoste se compose de deux couches, l’une externe fibreuse riche en fibres de collagène, fibres élastiques, fibroblastes, vaisseaux et nerfs,  et l’autre interne, cellulaire, riche en ostéoblastes. Cette deuxième couche joue un rôle important dans la régénération de l’os en cas de fracture ou de plaie chirurgicale.

Histologie de la gencive

La gencive est formée de deux tissus superposés: un épithélium malpighien de recouvrement, spécialisé dans la fonction masticatoire, c’est à dire renforcé par l’imprégnation de kératine, et une base conjonctive qui sert de soutien, le chorion.
                               Coupe histologique des différentes couches de la gencive.

Les cellules  de la couche basale font des invaginations dans le chorion. Elles se divisent et les cellules les plus vieilles migrent vers l’extérieur.
Elles ont alors des dendrites qui donnent son aspect fibreux  à la couche épineuse.
Puis elles perdent les épines et passent dans la couche granuleuse, qui est la couche kératinisée (voir ICI) qui confère la résistance particulière au tissu gingival..
Arrivées dans la couche cornée, elles perdent progressivement leur noyau et s’aplatissent et sont éliminées par desquamation.
On dit que le « turn over » est de 48 h ce qui signifie que le cycle total est de 48 h et que la gencive est renouvelée totalement  tous les deux jours.

Le chorion est richement vascularisé et innervé et contient des fibroblastes qui fabriquent les fibres conjonctives et élastiques qui donnent l »aspect granité « en peau d’orange »à la gencive.

Au niveau du collet de la dent, la gencive se termine par une attache directe sur la dent.

Attache de la gencive sur la dent (lecourrierdudentiste).

Le chorion s’attache directement sur le cément par des fibres cémento-conjonctives: c’est l‘attache conjonctive.
L’épithélium se colle à l’émail et au cément par une colle à base de muco-polysaccharides et par les hémi-desmosomes: c’est l’attache épithéliale.
L’extrême rebord de la gencive est libre et forme le sulcus gingival.

Qu’est-ce que la kératine ?

De temps en temps, je trouve que la bouche est un univers trop étroit pour y consacrer sa vie, alors j’ai des envies de voir les choses de plus haut.

En parodontologie, on rebat les oreilles des étudiants avec la gencive kératinisée. Mais a-t-on pris la peine de leur expliquer ce qu’est la kératine et à quoi elle sert?

Les cornes des rhinocéros, comme leur peau, sont en grande partie constituées de kératine.
Les cornes des rhinocéros, comme leur peau, sont en grande partie constituées de kératine.

Comme je me suis donné beaucoup de mal à écrire un lexique, voyons ce que je dis de la Kératine:
 » protéine soufrée qui est le composant essentiel des ongles et des cheveux, et qui est également contenue dans la gencive et lui confère une plus grande résistance que les autres muqueuses qui n’en contiennent pas ».
Ce n’est pas mal, mais c’est un peu court. Maintenant que je sais que la très grande majorité des étudiants me lisent, il faut que j’en dise un peu plus.
Wikipedia: »La kératine est une protéine, synthétisée et utilisée par de nombreux êtres vivants comme élément de structure, et également l’exemple-type de protéine fibreuse. C’est le constituant principal des phanères (poils, plumes, cornes, ongles, becs de nombreux animaux). Son nom vient du grec ancien κέρατος (keratos), qui signifie corne« .
La kératine gingivale est une kératine molle comme celle de la peau, légèrement différente de la kératine dure des ongles et cheveux, formée par l’accumulation d’éléidine et de kératohyaline.
Elle est produite par les kératinocytes situés dans la couche basale.

La molécule de kératine est extrêmement complexe:

Molécule de KERATINE d'après WIKIPEDIA
Molécule de KERATINE d’après WIKIPEDIA

C’est une molécule hélicoïdale et fibreuse, elle s’enroule autour d’autres molécules de kératine grâce à des ponts disulfures pour former des filaments intermédiaires. Parmi les 18 acides aminés qui composent la molécule de kératine, on trouve la cystéine qui est riche en souffre.

Bon, vous l’avez compris  je pense, la kératine sert à donner plus de résistance à un tissu vivant et c’est donc une protection contre les agressions externes. Son équivalent chez les arthropodes (insectes, crustacées) est la chitine et chez les végétaux la cutine.

Pour fortifier les gencives (et les ongles et les cheveux) il faut manger des protéines, surtout du poisson et des légumes, les pois chiches, les lentilles, les haricots et le soja en contiennent.
Le zinc qui, est un oligoélément, est important pour synthétiser la kératine. On en trouve dans le poisson et les fruits de mer. Tous les autres oligoéléments ont aussi leur importance.
Les vitamines du groupe B et tout particulièrement la vitamine B6 jouent un rôle très important.
Les oméga 3 et 6 aussi.
La gélatine est très efficace pour fortifier la gencive, (et les cheveux et les ongles). Elle contient du collagène.

Les gencives bien kératinisées sont rose pale et présentent un petit granité dit « en peau d’orange » très caractéristique. Les gencives lisses et rougeâtres sont moins bien protégées.

Pour fortifier les gencives, on peut prescrire de la vitamine C et B6, des médicaments contre la fragilité capillaire, de la gélatine en poudre ou en capsules, des oligo-éléments et des massages pour activer la circulation qui est du type terminal. Et bien sûr un régime alimentaire comme indiqué ci-dessus.

Histologie de la muqueuse de recouvrement buccale

C’est épithélium pavimenteux polystratifié de type Malpignien, à cellules généralement hexagonales; peu ou pas kératinisé qui recouvre toute la surface interne de la bouche et de l’oro-pharynx, hors langue et gencive.
Il repose sur une couche basale appelée chorion.

coupe histologique de la muqueuse buccale (db-gersite.com)
coupe histologique de la muqueuse buccale (db-gersite.com)

HISTOLOGIE DE LA MUQUEUSE DE LA LANGUE. LE GOÛT.

La muqueuse linguale est aussi un épithélium malpighien non-kératinisé associé à un chorion sous-jacent. Elle se caractérise surtout par la présence à sa surface des papilles linguales filiformes, fungiformes et caliciformes.
L’organe du goût est la langue.
papilles tactiles  
– filiformes
– coroliformes
papilles gustatives
– caliciformes
– fongiformes
– foliées

Papilles liguales (tpe-aromes-vanille.e-monsite.com)
Papilles linguales (tpe-aromes-vanille.e-monsite.com)

goût 2

Le V lingual (papilles circumvallées) est formé de papilles caliciformes.

Il existe 4 goûts basiques:
– amer
– sucré
– salé
– acide

qui sont répartis sur différents territoires de la langue

Répartition des goûts basiques sur la langue.
Répartition des goûts basiques sur la langue.

Comme on peut le constater, contrairement aux idées reçues, le palais ne participe en aucune manière à la perception du goût. La muqueuse palatine présente un certain relief, qui permet à la langue d’écraser les aliments et d’augmenter ainsi la surface de contact avec les papilles qui transmettent des sensations tactiles et gustatives au cerveau.

Ce gros chapitre s’adresse plutôt aux étudiants en odontologie, car un peu trop poussé et rébarbatif pour le grand publique. Mais je profite que les étudiants rentrent de vacances, pour leur faire faire quelques devoirs, après avoir paressé sur les plages…!

Article précédentLa phobie du dentiste
Article suivantL’importance du point de contact entre deux dents.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY