Home Uncategorized Comment vivre avec une prothèse mobile?

Comment vivre avec une prothèse mobile?

7282
23
SHARE
Ackers en Nylon.

Comment vivre avec une prothèse mobile, voila la grande question que se posent les patients qui ont perdu partiellement ou totalement leurs dents.

J’ai passé un certain temps de ma vie professionnelle à expliquer à mes patients que ce n’était pas une catastrophe d’avoir une prothèse mobile en bouche, alors même que je ne faisait plus de prothèse, mais je les voyais dans  une telle détresse que je ne pouvais pas rester insensible!
Certes, les temps ne sont pas à la prothèse mobile, mais plutôt aux implants. Mais ne rêvons pas, il impossible encore d’appareiller tout le monde en implants, et ce n’est pas demain que cela changera, peut être même pas après-demain

C’est vrai! Je le dis et le répète, une prothèse mobile n’est pas un drame.
J’ai eu nombre de patients, et surtout de patientes dont le conjoint ne savait même pas qu’ils en étaient porteurs.

Avantages des prothèses mobiles:

–   ce qui est l’inconvénient majeur de la prothèse mobile, le fait qu’il faille la retirer pour la nettoyer, est en réalité un avantage, car elle est beaucoup plus propre et si elle est bien entretenue n’est jamais cause de mauvaise haleine, ce qui est le risque avec une prothèse fixe qui est beaucoup plus difficile à nettoyer.

–   il n’est absolument pas nécessaire de retirer une prothèse mobile pour la nuit, il est même préférable de la garder en bouche car les dents se déplacent souvent un peu pendant la nuit et elle garde ainsi mieux sa place. Il suffit de la retirer matin et soir au brossage pour la brosser à fond hors de la bouche; si nécessaire on peut la passer à l’eau après le repas de midi. Psychologiquement, le patient vit beaucoup mieux sa situation s’il garde sa prothèse en bouche 24h/24h. Evitez de vous regarder dans la glace sans prothèse: ce n’est pas nécessaire et c’est déprimant. Je regrette que les confrères ne disent pas ça à leurs patients.

–   lorsque les dents restantes sont peu sures, la prothèse mobile a l’avantage de pouvoir être modifiée en cas d’extraction, il est alors préférable d’avoir une prothèse  de secours pour ne pas rester sans dents. Encore une chose importante psychologiquement: prothèse de secours que vous emportez toujours avec vous en voyage.

–   en cas de fracture on peut l’envoyer réparer au laboratoire (et pendant ce temps on porte la prothèse de secours).

–   il est possible de faire des prothèses mobiles parfaitement esthétiques et invisibles.

–   les prothèses mobiles coûtent bien moins cher que les fixes.


Les
Bien sûr moins  elle est encombrante et mieux ça vaut. Mais les plus légères (décolletées ou squelettiques) sont les plus chères. Mais on peut parfaitement s’habituer aux autres aussi

Prothèse mobile Ackers en Nylon.
Prothèse mobile décolletée en métal avec crochets en Nylon.
Prothèse mobile décolletée en résine avec crochets métalliques. Il est possible d’avoir des crochets invisible en Nylon.
Prothèse mobile bas 9 dents en Nylon.
PROTHESE TOTALE BAS RESINE
Prothèse squelettique métal haut 6 dents avec crochet en nylon.
PROTHESE TOTALE HAUT RESINE

Comment tient une prothèse mobile?

S’il y a des dents supports, par des crochets ou des attachements. Les crochets en VALPLAST sont plus esthétiques que les crochets métalliques. Il est préférable que les dents porteuses soient protégées par couronne ou autre.
Il est possible d’éviter les crochets en posant des attachements ou des boutons pression invisibles.
S’il s’agit d’une édentation totale, l’adaptation parfaite sur la muqueuse fait tenir la prothèse par effet ventouse. On peut améliorer la tenue par des colles vendues en pharmacie.
En cas de difficulté on peut poser des boutons pression, ou des barres de sustentation sur des racines restantes ou sur des implants tenir la prothèse mobile.
Les prothèses à ventouse sont dangereuses car elles sont traumatiques pour la muqueuse palatine: il faut les proscrire.

Comment retirer votre prothèse?
Il faut le faire avec les deux mains. Repérez de chaque côté de l’appareil une dent porteuse de crochet. Posez vos pouces à plat sur les faces occlusales s’il s’agit d’une prothèse du haut, ou les index s’il s’agit d’une prothèse du bas. Accrochez avec l’ongle du doigt resté libre le rebord cervical du crochet et faites un mouvement de pince entre les deux doigts. Le doigt à plat sur la face occlusale prend appui sur la dent porteuse de crochet pour l’enfoncer et non pas l’arracher. L’ongle agrippé sous le crochet le tire verticalement pour extraire la prothèse de son logement.
Les prothèses totales n’ont pas de crochets. Elles tiennent par effet ventouse: il faut donc faire passer de l’air en dessous. Fermez la bouche et gonflez les joues jusqu’à ce que la prothèse perde son adhérence, ensuite appuyez le pouce sur la face interne des incisives et propulsez l’appareil en avant.

Comment resserrer vous même les crochets de votre prothèse?
Vous pouvez resserrez vous même les crochets en les pinçant fortement entre le pouce et l’index. Ne les touchez jamais à la pince, vous pourriez les casser, surtout pour les stellites. Ne resserrez jamais un crochet en acétate: ils cassent comme du verre. Pour le Valplast il faut faire tremper l’appareil quelques minutes dans de l’eau bouillante puis les resserrez à la main et tremper aussitôt dans l’eau froide.

Comment entretenir une prothèse mobile?
– La brosser manuellement 2 à 3 fois par jour
– La mettre à tremper de temps en temps dans de l’eau additionnée d’un produit spécial à cet usage vendu en pharmacie.
– Il existe des petites cuves à ultrason domestiques qu’on peut acheter et avoir chez soi spéciales pour prothèses dentaires. Mon fils Jean Philippe a fait une petite recherche pour les lecteurs du blog:

Cuve à ultrason remplie d’un liquide spécial pour prothèse dentaire.
On peut y mettre deux prothèses.
La durée du nettoyage est indiquée dans le mode d'emploi.
Le prix est abordable, au alentour de 30 €.

Je pense que vous pouvez le commander chez votre pharmacien. Nous n’avons malheureusement pas pu le tester, mais les personnes qui l’ont achetées semblent satisfaites.

– Faire un contrôle tous les 6 mois chez le praticien pour régler le serrage des crochets, faire un nettoyage à la cuve à ultra-sons si nécessaire, faire un rebasage si les tissus se sont rétractés. Vérifier les dents supports.

Est-ce qu’un faux palais modifie le goût?
Non, absolument pas, les papilles gustatives se trouvent sur la langue et non pas au palais. Le palais sert à écraser les aliments avec la langue pour en sentir le goût. Il faut un petit temps de réadaptation pour que la langue s’habitue à écraser les aliments sur le faux palais.

Comment faire tenir une prothèse mobile du bas quand on n’a plus de dents, et qu’on ne peut pas se payer des implants?
Il faut d’abord essayer les colles vendues dans le commerce: le principes est d’interposer une matière visqueuse qui empêche l’air de passer en dessous de la prothèse. Cela améliore considérablement la tenue des prothèses totales.
Il faut aussi demander à votre dentiste de faire un rebasage pour que la prothèse ajuste mieux.
Il existe actuellement des produit de rebasage que vous pouvez faire vous même en vente sur internet.
En dernier recours, vous pouvez vous faire poser seulement 2 implants sur lesquels on fixe des boutons pression pour maintenir la prothèse en place.

En conclusion je dirai:
 S’il n’est pas possible, soit parce que vous n’en avez pas les moyens, soit parce qu’il ne reste pas assez de dents supports, de poser une prothèse fixe, n’en faites pas un drame: vous vous y habituerez parfaitement, comme les millions de personnes que vous côtoyez tous les jours et dont vous ne soupçonnez même pas qu’ils sont porteurs de prothèses mobiles.

Le plus dur à franchir est l’aspect psychologique, et j’espère vous avoir aidé à le faire!

Laissez moi des commentaires, ça m’aidera à mieux vous comprendre, et ça aidera les autres lecteurs.

Un dernier conseil: ayez toujours une prothèse de secours pour ne jamais rester sans dents. Et comme je vous aime bien, je vais vous donner une petit tuyau, mais ne dites à personne que je vous l’ai dit: si votre prothèse se casse de façon inopinée et que cela vous pose un énorme problème, il y a en pharmacie des kits avec colle spéciale pour résine acrylique.

Additif 
Je suis vraiment surpris par le nombre de personnes qui lisent cette article tous les jours et par le nombre et la teneur des commentaires.
Quand je vois des femmes de 30, 35 ans ou plus, ou moins, qui disent que leur vie de femme est terminée parce qu’elle vont avoir une prothèse mobile, je suis atterré. Sans dents, je pourrais admettre! mais avec une prothèse? Je voudrais leur dire une fois de plus qu’il y a entre 10 et 12 millions de français et françaises qui portent des prothèses mobiles. Leur vie continue normalement, et le charme et la séduction viennent de l’intérieur!

SHARE
Previous articleL’histologie en odontostomatologie. Dossier.
Next articleL’importance du point de contact entre deux dents.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

23 COMMENTS

  1. J’ai eu un prothèse mobile de 3 dents niveau 23-24-25 une année en attendant des implants et je dois dire que cela a été le truc le plus pénible de toute ma vie. j’étais constamment en train de l’enlever et la remettre avec ma langue, sa présence m’était mentalement insupportable, j’ai pourtant beaucoup de volonté mais là ça a été plus dur que je ne l’imaginais. Il est possible que ce soit l’idée que cela ne soit que temporaire qui a bloqué mon esprit à l’acceptation de cet intrus. Je n’ose imaginer ce que je ressentirais si l’on m’annonçait que je dois garder ce type de prothèses à vie.

    • Comme je ne cesse de le dire, les prothèses provisoires sont faites rapidement sur des empreintes approximatives: ils sont donc mal ajustés. Vous ne pouvez donc pas juger de ce que cela aurait été si vous aviez eu une prothèse définitive.

      • Bonjour Dr Hauteville
        Super article merci beaucoup.
        Je suis dans l’attente de pose d’une prothèse comportant 6 dents en bas. J’appréhende énormément étant donné que je n’ai que 31 ans surtout que les dentistes que j’ai vu le rappelle à chaque fois que c’est rare de voir une personne de mon âge avec un appareil ce qui n’est vraiment pas rassurant ça me fait honte.
        Votre article m’a redonné un peu de courage j’ai hâte de recevoir ma prothèse car je traîne ça depuis trop longtemps faute de moyen.

  2. Bonjour Dr. Albert Hauteville,
    J’ai 50ans et il me reste deux dents dans ma mâchoire de haut, coté gauche la canine et la pré-molaire. Elles sont donc contiguës toutes deux, sont dans un bon état, ne me font pas mal et ne bougent absolument pas même si un espace de 3mm les sépare.
    Je suis allé voir deux dentistes afin d’établir un diagnostic et tous deux m’ont répondu qu’il me fallait mettre une prothèse. Jusque là, pas de problème, mais ils m’ont aussi conseillé d’enlever ces deux dents avant de me faire la prothèse, leurs raisons étant que celle-ci tiendrait mieux et que cela serait plus esthétique.
    Je ne souhaite personnellement pas vraiment me séparer de ces deux dents depuis le temps qu’elles me rendent service, je m’y suis attaché …
    Je souhaiterai donc avoir votre conseil sachant qu’il vous ai, bien entendu, difficile d’établir un diagnostic et peut-être même d’aller contre l’avis de vos deux confrères avec comme seul renseignement ces quelques lignes. Conscient de tout cela mais devant passer le 6 novembre pour l’extraction, je vous serai grée de bien vouloir me renseigner afin de me rassurer sur le choix à prendre. Merci docteur.

    • Si les 2 dents sont vraiment fiables, et il faudrait m’en envoyer une radio pour savoir, on peut poser un implant de l’autre coté, pour s’en servir comme support à une prothèse mobile, qui serait de ce fait mieux équilibrée.

  3. Bonsoir Docteur,

    À votre avis, une panoramique dentaire peut-elle suffir dans un premier temps pour observer une malocclusion ? J’ ai rendez-vous chez le stomato la semaine prochaine, et je me demande si une radiographie de profil ne serait pas un bon plus ? Pour ne pas donner l’ impression d’ arriver  » les mains vides « .

    En vous remerciant pour tous vos conseils.

    Cordialement,

    • Les radios ne sont pas les meilleurs examen pour l’occlusion. L’occlusion s’évalue visuellement et en s’aidant de papiers carbones et de mordus sur cire. Une bonne radio panoramique aide.

  4. Bonjour
    J ai 45 ans et le verdict est tombé prothese totale haut et bas !j ai très peur de ne pas supporter et d un autres côté on me trouve très jolie pour mon âge et mes dents m empêchent de me nourrir corectemdnt et surtout m empeche de sourir et de rigoler tellement que mes dents actuelles sont horribles ! je vois donc ma future vie avec mon dentier pour une seconde vie mais j ai très peur pour le début surtout que mon dentiste me met une pression énorme en me disant que la première semaine va être très dure douloureuse etc voir horible . Je suis contente de lire vos conseils et vos témoignages qui m aident énormément

    • Oui, la première semaine sera peut être un peu difficile, il faudra lire à haute voix pour apprendre à bien prononcer; et vous aurez un peu de difficultés pour manger, mais accrochez vous cela en vaut la peine!..et une semaine c’est vite passé, gardez vos prothèses pour dormir.

  5. Bonjour,

    Je vous lis et je vois à quel point il est difficile d’accepter de vivre sans dent, l’être vivant humain d’aujourdhui n’est pas  » habituer ».

    Longtemps, Éduquer, conditionner, limiter, on à tous été à la dérive aujourd’hui en devenant inconsciemment des humain robotique automatisé.

    Heureusement, la vie plus puissante que tout, c’est se que nous sommes, nous ramène sur le droit chemin, de part toutes sorte d’électrochoc.

    Quel quel soit, qui peuvent atteindre l’être vivant humain plus ou moins profondément à tous les niveaux sur tous les plans, cet à cet instant que la conscience refait surface, et ou l’être se dit qu’il est bien plus, que ce corps physique.

    L’être est un corps et un esprit l’un ne va pas sans l’autre, ce n’est pas ce  » handicap » qui définit l’être vivant humain que l’être est, et qu’il faille, c’est vital aujourdhui rouvrir son champs de vision , son état d’esprit, pour retrouver sa véritable essence, la véritable raison de vivre du vivant.

    L’être encore en vie malgrer les tumultes passé, il est vraiment temps de dépasser ces « aspect » que l’humain robotique automatisé c’est instaurer mentalement tel un programme fixe, qui ne bougerait pas, croyant que l’on devait atteindre un certains niveau de compétence , d’être beau belle, d’avoir des diplôme, un permis quel quel soit etc.

    La vie évolue constamment, de ce fait, il faille surfer sur la vague, maintenir un certains équilibre intérieur extérieur, et apprendre de tous les enseignements que l’école de la vie nous met sur le chemin, en prenant les exercice, expériences tel qu’elle sans jugement, sans fatalité, et prendre du recul vis à vis de cela, ne pas oublier que ce qui ne tue pas nous rend plus fort.

    Certes aujourdhui l’humain robotique automatisé est  » habituer » à « juger » hors ce ne sont là que divers aspect d’une pensée inconsciente.

    L’être vivant humain que nous sommes, en vivance consciente, sait ou est son véritable trésor, à l’intérieur de soi, de tous êtres vivant.

    Il n’y a pas avoir de « honte », de « peur » celle ci aussi instaurer dans le mental inconsciemment, sans ne plus oser devenir autonome vis à vis de soi même.

    Vivre tant qu’on respire avec se que l’on est, ni plus ni moins.

    Un être vivant humain unique, avec des pépites bien enfouis qui ne recherche qu’à resurgir et à éclore.

    Pour suivre sa croissance vitale tout le long de son chemin de vie, et surtout ne plus allez à contre courant.

    Je suis sans dents au niveau supérieur depuis 3ans maintenant, mon compagnon  » pensant » qu’il souhaiterai me quitter, pour moi ce fût une évidence qui resterai avec un être comme moi, je me suis rabaisser, sentie vidée.

    Et petit à petit en mon fort intérieur, j’ai ressentit que j’étais plus que cela, en ayant eût une sensation, une intuition, une prise de conscience, et un état de quiétude un état intérieur de paix sécurité d’amour c’est installer pour ne plus jamais me quitter.

    On peut vivre sans dent, bien évidemment, et être heureux, rire aux éclats, tout ces êtres amputer d’autres membres vive épanouis car il ont dépasser cette « aspect » n’oublions pas que nous sommes la vie, quoi qu’il arrive se le rappeler c’est inné, on a le droit de vivre tous sans exception, on a des histoire propre à tout un chacun, et des atteintes plus ou moins profonde en fonction de l’expérience de vie de tout un chacun, on se relève ça c’est fabuleux , on est en vie c’est merveilleux.

    Soyons heureux toutes les graines de bonheur universel.

    Je vous embrasse, dépassez vous, osez, vivez ce pourquoi votre corps et esprit est animé à l’intérieur.

    Et ne vivre qu’en votre propre âme et conscience la vie est faite pour vivre aussi naturel , brut, une gemme extraordinaire.

    Se le rappeler à chaque instant, prenez soin de vous .

  6. Moi,ça fait une semaine que j’en porte,j’ai eu du mal au début a cause des nausées etc…depuis que je l’ai ,je pleure tout le tps…Pour moi c’ pas facile et mme avc toutes ses conseils…j’arrive pas a comprendre pourquoi les malheureux ont tjrs les plus vilaines chose ds la vie…☹️

    • Vous êtes trop impatiente: il faut au mois un mois pour s’habituer à une prothèse, et 3 mois pour l’intégrer complètement à votre corps et l’oublier.Il faut positiver cette expérience, il n’y a pas d’expérience négative parce que même négative elle vous apprend quelque chose de nouveau.Quand se sera fait vous serez contente d’avoir franchi cette épreuve initiatique.Tout celà bien sûr à condition que le travail soit bien fait et que votre dentiste soit à votre écoute pour faire des retouchse et pour vous aider…mais malheureusement la disponibilité n’est pas remboursée par la sécurité sociale…

  7. Bonjour ça fait un mois et demi que j’ai une prothèse dentaire sur les 4 dents qu’ils me restent en haut j’ai beaucoup de mal à l’accepter et surtout je trouve que j’ai perdu le goût des aliments . J’ai la bouche sèche et un goût âpre toute la journée je voudrais bien savoir à quoi cela est dû et y a t-il un remède pour éviter ça ?

    • Normalement les prothèses en résine n’ont ni goût ni odeur. Il faudrait vérifier si la résine a été assez cuite. Il faudrait aussi s’assurer que la prothèse n’obture pas la sortie d’un canal salivaire.
      Sil n’y a pas de solution il faut envisager une prothèse en nylon ou un stellite dont le palais est dégagé.

  8. Je suis heureuse d’avoir eu l’occasion de vous lire.
    Merci.beaucoup.
    Diane Rochette de Montréal, Canada.

    • J’essaie de dire des choses sérieuses sans me prendre au sérieux et en dédramatisant la relation des patients avec leur bouche.

  9. Bonjour Docteur
    Merci pour vos précieux conseils, ça m’a remonté un peu le moral, il y’a quelques années, j’ai du.avoir deux prothèses partielles sur les deux mâchoires, malgré ma bonne volonté je n’ai pas pu m’y habituer, j’avais des nausées, je prononçais mal,et je n’ai pas pu les garder longtemps, j’ai dû subir de nouvelles extractions, le port d’une prothèse devient indispensable et j’appréhende un peu ce qui va arriver.

    • Il y a 12 millions de français qui portent des prothèses dentaires; vous ferez comme eux, vous en baverez ( c’est le cas de le dire) pendant 10 jours et puis vous n’y penserez plus!

  10. Bonsoir Dr. Hauteville,

    Merci pour vos bons conseils. J’ai une petite question : je viens d’avoir une prothèse partielle amovible (palais en métal). Il me manquait toutes mes molaires du haut, ainsi qu’une canine en haut également. Je suis très contente du résultat. Enfin, je peux mastiquer la nourriture ! Quel bonheur ! Au sujet de l’entretien de la prothèse, lorsque je ne la porte pas pour quelques heures, en dehors du nettoyage avec le produit approprié qui souvent est recommandé pour 8 heures, dois-je la mettre dans l’eau plate ou simplement l’entreposer hermétiquement dans un contenant en plastique ? Merci à l’avance pour votre réponse et bonne fin de journée ! 🙂

LEAVE A REPLY