Home INFORMATION DES PATIENTS Transmission de votre dossier médical par votre praticien.

Transmission de votre dossier médical par votre praticien.

1417
4
SHARE

La transmission du dossier médical par votre praticien reste un grand souci pour mes lecteurs. Votre praticien est obligé de transmettre votre dossier.

EN voici la preuve:

Refus de transmission d’un dossier médical par un chirurgien-dentiste

Par une délibération n° SAN-2017-008 du 18 mai 2017, qu’elle a rendue publique pour lui conférer la plus large portée possible, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a prononcé une sanction de 10 000 € à l’encontre d’un chirurgien dentiste qui avait négligé de répondre à la demande d’un patient de transmission de son dossier médical. Par cette sanction exemplaire, la CNIL entend rappeler leurs obligations aux professionnels de santé en la matière.

Information transmise par la Newsletter de la MACSF.

SHARE
Previous articleLe détartrage ultrason chez soi: une aberration!
Next articleNERF TRIJUMEAU ET STOMATOLOGIE. DOSSIER.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

4 COMMENTS

  1. Intéressant bien sûr.
    A ce sujet, et dans le contexte des incitations récurrentes à se créer, de manière plus générale, un dossier médical en ligne notamment auquel pourrait accéder son généraliste avec l’accord du patient, n’est-il pas surprenant, et comment expliquer (sinon par un manque d’engagement déontologique ambiant) que ne soit pas mis en place un compte patient en ligne avec l’obligation de placer systématiquement dans ce compte patient en ligne toutes les radios?
    D’autant plus que certains centres et même des praticiens en cabinet (qui disposent de l’équipement) s’avèrent, me semble-t-il, avoir la gâchette facile de la radio et de la panoramique en particulier.
    Par exemple, en novembre 2021, je suis allé dans un centre (Laborie pour ne pas le nommer) pour faire vérifier la surface de contact entre un acker et la gencive en signalant que j’avais eu parfois quelques douleurs malgré l’absence de nerfs dans la région occupée par l’acker (je crois finalement que c’était juste l’une des couronnes « culées » qui allait, à coup de légères « micro »instabilités, dire bonjour au nerf de la canine): eh bien j’ai été envoyé directement à la machine à panorama (en plus d’une radio locale immédiatement après), ce après quoi j’ai entendu une série de mesures préconisées: incision d’inspection de la zone douloureuse, proposition assez « offensive » de passer de l’acker au bridge, proposition de destruction d’un plombage vétéran qui a fait et fait ses preuves pour le remplacer par un matériau blanc (pour compenser l’introduction de métal du bridge), traitements de caries détectées à des endroits non atteints par des douleurs (je ne juge pas, mais le manque d’évidence sur image du profane que je suis ne m’a pas convaincu). Je me suis contenté du détartrage, puisqu’il m’a été dit que la surface de contact entre mon acker et la gencive était normale (aujourd’hui en février, je me porte très bien en ayant échappé à cette série proposée de chantiers d’aménagement dentaires)
    Mais « bien sûr », je n’ai pas eu ma panoramique ni sur support physique, ni par mail.
    Et j’avais déjà eu une panoramique en janvier 2020 (je sais que les choses évoluent; j’évoque implicitement, et explicitement du coup, les doses reçues).
    (Et ce n’est pas à vous que je vais apprendre que les doses de radiation se cumulent dans la vie: il n’y a pas de résilience en la matière; j’en profite pour une autre anecdote: à peu près en 2011, un dentiste, par ailleurs dans l’ensemble très compétent et adroit, m’avait fait 6 radios locales… avant de s’apercevoir que son ordinateur ne les avaient pas enregistrées… eh bien ils les avaient toutes refaites dans la foulée; cela fait douze si vous ne comptez pas plus mal que moi).
    Tout cela pour dire qu’il me semble qu’il serait louable que des gens de votre corps incitent à ce que soit créé ce compte patient qui aurait systématiquement toutes ses radios. Ce serait une preuve de bienveillance hypocratienne.
    Tant que cela n’existe pas, je serais plus que méfiant sur cette notion de dossier en ligne qui ne me semble pas du tout, mais alors pas du tout hypocratienne: problème de cybersécurité, non garantie de bienveillance, problème de tendances de certains confrères à ne pas se contredire, etc…

    Bien cordialement.

LEAVE A REPLY