Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE Les gingivites

Les gingivites

600
2

Les gingivites sont souvent accompagnées d’une inflammation de toutes les muqueuses buccales, on les appelle alors : les gingivo-stomatites.

La gingivite odontiasique (d’origine dentaire).

C’est la première à laquelle on est confronté dans la vie: celle de la poussée des dents, celle qu’ont les bébés à partir de 5 mois et qui empêche les parents de dormir.

La possée des dents (doctissimo).

A chaque poussée dentaire, l’enfant est grognon, a les joues rouges (on appelle ça le feu des dents).

Le feu des dents (lesvendredisintellos.com).

–        Une hypersalivation
–        De la fièvre
–        Des problèmes de sommeil
–        Inflammation de la gencive et érythème jugal (les bonnes petites joues rouges !)
–        Des diarrhées
–        Érythème fessier
–        Des problèmes de la sphère ORL

On peut acheter en pharmacie des objets en caoutchouc pour mordre et accélérer le percement de la gencive par la dent ou des biscuits destinés au même usage.Une mention particulière pour les objets qui se mettent au réfrigérateur( surtout pas au congélateur) et qui soulagent mieux avec le froid. On y trouve aussi des sirops légèrement anesthésiants à frotter localement, si l’enfant souffre trop.

C’est aussi et surtout surtout celle de l’adolescence entre 15 et 20 ans lors de l’évolution des dents de sagesse.
Il y a une hyper salivation et une mauvaise haleine constante, des saignements des gencives, des douleurs à type de brûlures et une desquamation des muqueuses.

Gingivite due à l’évolution d’une dent de sagesse(orthodontisteenligne.com)

Lorsque la dent commence à percer, si rien ne lui barre le passage, le sac péricoronaire se résorbe au fur et à mesure qu’elle sort. Si la dent est retenue pour quelque raison que ce soit, le sac une fois percé peut s’infecter: c’est la péricoronarite. C’est la dent de sagesse qui évolue en dernier et qui ne trouve pas souvent sa place qui est la plus sujette à ce genre d’accident de dentition.

Infection du sac péricoronaire d'une dent de sagesse du bas (homeopathie-dentaire.net).
Infection du sac péricoronaire d’une dent de sagesse du bas (homeopathie-dentaire.net).
Péricoronarite d'une 48, dent de sagesse inférieure droite(medespace.fr).
Péricoronarite d’une 48, dent de sagesse inférieure droite(medespace.fr).

En l’absence de traitement, un abcès se forme tout autour de la dent.

Abcès péricoronaire (cirirgia-bucomaxilofacial)
Abcès péricoronaire (cirirgia-bucomaxilofacial)

Des ganglions  (adénopathies) sous maxillaires et sous angulo-maxillaires accompagnent toujours ce type d’accident.
La contamination peut toucher l’amygdale du même côté et il peut y avoir de la fièvre.

Sac péricoronaire mal résorbé.
Sac péricoronaire mal résorbé.

 

 

 

Le traitement nécessite presque toujours la prise d’antibiotiques et une désinfection locale par bains de bouche, suivis soit de l’extraction de la dent, soit du dégagement chirurgical de la couronne de la dent et du curetage du sac péricoronaire, si la conservation de la dent est envisagée.
Pour soulager le patient, on peut mettre un peu d’acide trichlore-acétique pour cautériser la lésion.

 

La gingivite due à la plaque dentaire (gingivite tartrique).

Les gingivites tartriques, qui, au début, se manifestent par un simple liséré rouge vif aux collets gingivaux, due à une mauvaise hygiène et/ou à l’absence de détartrages réguliers tous les 6 mois.

Gingivite tartrique (aosh-pagespersu-orange-fr)

Les gencives saignent énormément, et l’haleine est fétide.

Gingivite tartrique (sain-et-naturel.com)

Bien sûr le traitement principal est le détartrage, mais il faudra souvent commencer par une antibiothérapie, lorsque l’infection est trop importante, ou systématiquement chez les sujets fragile( diabète, valvulopathies).
Mais pour moi le traitement ne s’arrête pas là, il doit obligatoirement être suivi d’une motivation du patient et d’un enseignement d’une hygiène efficace.

La gingivite ulcéro-nécrotique aiguë (GUNA).

les gingivites ulcéreuses ou ulcéro-membraneuses, dont les ulcérations, recouvertes d’un enduit gris noirâtre, siègent en particulier au niveau des espaces interdentaires, des collets gingivaux, et des capuchons muqueux des dents de sagesse inférieures.

GUNA (jcda.ca).

Les gingivo-stomatites gangreneuses, sont très graves, avec forte atteinte de l’état général, et qui se manifestent par des ulcérations et des escarres formées de tissus nécrosés, d’aspect gris noirâtre, séparés par un sillon des tissus non encore gangrenés, qui sont œdématiés.

Gingivite stomatite gangréneuse (medeco.de).

La gingivite hyperthrophique.

Hormonale.

Surtout dans les insuffisance thyroïdiennes (Goître hypothyroïdien).
Les modifications de taux d’oestrogènes, survenant à la puberté, ou des hormones progestatives, lors de la prise de contraceptifs oraux ou de la grossesse, déclenche l’hyperproduction de collagène et l’hyperplasie.

 

Inflammatoire.
Hyperplasie gingivale- inflammatoire (jcda-ca).

 

Médicamenteuse.
Hyperplasie gingivale cyclosporine (information dentaire).

La cyclosporine est utilisée comme traitement anti-rejet chez les greffés rénaux.

Hyperplasie gingivale due à la Di Phenyl Hydantoïne DPH (intelligetdental.com).

La DPH (Di Phenyl Hydantoïne) est prescrite comme anti-convulsivant chez les épileptiques.
La Nifepidine prescrite pour le traitement de l’angine de poitrine donne aussi des hyperplasies.

Hyperplasie traumatique.

C’est surtout le résultat de traitements orthodontiques traumatisant avec une mauvaise surveillance et une mauvaise hygiène.

Hyperplasie traumatique avec un traitement orthodontique (resizing.info)

La gingivite toxique.

De nombreux métaux lourds comme le mercure, l’argent,  le bismuth ou le plomb donnent des liserés gris de la marge gingivale.
Lors des anciens traitements de la syphilis aux sels de mercure (CALOMEL) on arrêtait le traitement dès l »apparition de la « stomatite d’alarme de Fournier » qui était une coloration grise de la marge* gingivale.
Un des premiers signes de l’intoxication au plomb, le « saturnisme », est aussi un liseré gris des gencives et une haleine très forte.

 

La gingivostomatite par intolérance de matériaux.

Les intolérance les plus fréquentes sont aux résines acryliques, mais on peut avoir une intolérance à n’importe quoi.

 

 

Article précédentPetit Atlas de Dermatologie Buccale
Article suivantEndodontie imparfaite et endodontistes
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Docteur,

    que pensez vous de l’utilisation de l’eau oxygénée pour soigner une gingivite dû à une accumulation de tartre svp?

    Merci pour votre réponse.

    • Il n’y a qu’un seul moyen de soigner une gingivite tatrique: c’est le détartrage!!! En attendant, et pour une période courte, vous pouvez utiliser des bains de bouche d’eau oxygénée.

LEAVE A REPLY