Accueil CARIOLOGIE. SOINS DENTAIRES CONSERVATEURS. ENDODONTIE. Endodontie imparfaite et endodontistes

Endodontie imparfaite et endodontistes

1968
3

L’endodontie est un technique très difficile qui ne réussit pas toujours.

N’acceptez jamais qu’un chirurgien dentiste vous dise que ce n’est pas grave s’il manque 1 ou 2 mm de pâte dans un canal. Un manque de pâte aboutira obligatoirement, à court ou long terme, à une infection apicale. Alors pourquoi faire l’autruche? Exigez qu’il reprenne le travail, et si c’est trop difficile pour lui qu’il vous adresse à un endodontiste. S’il refuse, changez de dentiste.

Qu’est-ce qu’une endodontie parfaite?

  • Le canal doit être alésé largement et sur toute sa longueur, pour éliminer toute la dentine péri-radiculaire dont les tubulis sont infiltrés par les bactéries
  • L’asepsie per-opératoire doit être rigoureuse, et l’antisepsie canalaire par irrigation de produits adaptés, longue et minutieuse
  • Le canal doit être obturé jusqu’au bout, en raison des multiples canalicules en delta de l’apex
  • La densité du produit d’obturation doit assurer une étanchéité parfaite.

comment trouver un endodontiste?

C’est votre praticien qui doit vous indiquer un spécialiste de confiance avec qui il a l’habitude de travailler, lorsqu’il bute sur un problème qu’il n’arrive pas a résoudre lui même.
S’il refuse ou vous dit qu’il n’en connaît pas, changez de dentiste, ce n’est pas un bon dentiste s’il ne veut pas recourir à des spécialistes.

Sinon, cherchez sur internet, les spécialité dentaires sont maintenant reconnues par le Conseil de L’ordre et vous trouvez dans Google.

Dent mal obturée et perforation du plancher pulpaire.
Dent insuffisamment obturée.

Un endondontiste est un spécialiste qui travaille sous microscope, et disposes de matériels et de techniques que votre praticien n’a pas:
– il peut traiter de canaux coudés ou calcifiés
– il peut désobturer des canaux mal obturés
– il a des moyens performants pour savoir si une dent est vivante ou mortifiée
– il peut retirer un instrument ou un pivot cassé dans un canal
-il peut obturer une perforation du plancher pulpaire

– Il peut rattraper une fausse route.

Microscope pour endodontie.
Molaire du bas parfaitement obturée.

Les échecs de l’endodontie.

Malgré tout cela, il arrive que même avec toutes les précaution prises, il y ait une persistance de foyer microbien, surtout avec certaines souches bactériennes, comme l’entérococus faecalis.
On peut aider avec une antibiothérapie, mais ça ne marche pas à coup sûr.

Article précédentLes gingivites
Article suivantQuelles sont les dents les plus fragiles
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

3 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Suite à un non retraitement endodontique sur mes dents naturelles, 3 mois après la pose d’un bridge définitif, j’ai eu une infection à l’apex d’une dent. Après un comblement, j’ai toujours sensation de gêne et d’une sensibilité à la percussion sur cette dent. Sur les radios avant la pose des bridges, l’on aperçoit des manques de pâtes à plusieurs endroits.
    Pourriez-vous me dire, si c’est une faute de la part du chirurgien dentiste ?

    Avec mes remerciements,

    C. OLIVE

    • Bonjour, je ne peux pas vous répondre sans voir une radiographie, faites vous faire une radio numérisée chez un radiologue (ils sont médecins et peuvent faire des radios sans ordonnance) et envoyez la moi sur « conseil-dentaire@orange.fr », je vous dirai ce que j’en pense. Dr. AH.
      PS expliquez moi aussi quel type de chirurgie a été pratiquée (comblement de quoi?)

LEAVE A REPLY