Home Uncategorized Les couronnes prothétiques.

Les couronnes prothétiques.

4075
32
SHARE
La résultante des forces de mastication fait éclater la dent pa enfoncement de l'obturation, contrairement à la couronne.

Qu’est-ce qu’une couronne prothétique et pourquoi faut il couronner les dents dévitalisées? Parce ce qu’elle sont fragiles et risquent de se casser de telle manière qu’on soit obligé de les extraire.

Les dents saines, ne se cassent que lors de traumatismes importants. Les dents qui se cassent en mangeant sont des dents cariées dont on ne voyait pas forcément la carie, ou des dents déjà obturées.
Les caries profondes arrivent prés de la pulpe et obligent à dévitaliser les dents. Voir ICI.
Lorsqu’on dévitalise une dent, on retire la pulpe, qui ne contient pas que des nerfs, mais aussi des vaisseaux sanguins. Plus de pulpe, signifie que la dent n’est plus irriguée, se dessèche, se déshydrate, devient fragile et risque de se casser.
La carie qui a obligé à dévitaliser la dent à aussi détruit des tissus durs et fragilisé encore plus la dent. Remplir la cavité avec un matériaux dur fragilise encore plus la dent car l’obturation joue le rôle de coin sous l’effet des forces masticatrices.

La résultante des forces de mastication fait éclater la dent par enfoncement de l’obturation, contrairement à la couronne.
Molaire dévitalisée, fracturées par enfoncement de l’obturation (eugenol.con).

La couronne consolide la dent et ne la fragilise pas, contrairement à ce que les patients croient parfois.
Mais dans certain cas, il ne reste pas assez de tissus durs de la dent: il faut alors avoir recours à un inlay core avant de poser la couronne. Ce qui revient en fait à une dent à pivot, et cela oblige à couper la dent au ras de la gencive! et n’en garder que la racine.

Comme il faut un certain temps pour que le prothésiste fasse son travail, il est préférable de poser une couronne provisoire en résine pour protéger la dent en attendant.

Inlay core ancré par des pivots dans les racines.

L’inlay core, bien ancré dans la racine donne une grande solidité au moignon. Cela laisse assez d’épaisseur pour avoir une céramique très esthétique.

Une solution plus moderne et plus esthétique est la réalisation directement en bouche par le praticien d’un faux moignon en composites avec des  pivots en fibre de verre. On allie ainsi, une amélioration de l’esthétique par plus de translucidité, à l’absence de métal en bouche,et à une certaine élasticité qui amortit les forces transmises à la racine.

Faux moignons en composite avec tenons en fibre de verre (IDWeblogs).

Tenons en fibre de quartz ou en fibre de verre.

Tenons en fibre de quartz.

Notons que les tenons fibrés sont très faciles à déposer et ne font plus courir aux racines les risques des tenons métalliques en cas de nécessité de les retirer.

Lors-qu’à la suite d’une carie profonde, une dent a été trop endommagée, et de toutes façons si une dent a été dévitalisée, il est indispensable d’y poser une couronne pour la reconstituer et la consolider. Il faut auparavant s’assurer que les canaux sont parfaitement obturés afin d’éviter tout risque d’infection locale ou à distance.

Après radiographie de contrôle, on commence donc la préparation de la dent qui doit être couronnée.

Si la dent n’est que moyennement endommagée, on taille par dessus l’obturation, au moyen de fraises diamantées, la partie coronaire de la dent pour lui donner une forme de moignon tronc-conique régulier, puis on prend ensuite une empreinte de cette dent.

On envoie ensuite cette empreinte au laboratoire de prothèse, qui va la couler en plâtre.

Sur ce modèle en plâtre, le prothésiste va confectionner une coiffe en cire qui sera ensuite transformée par coulée, soit tout en métal, soit en céramo-métallique, soit tout en céramique soit tout en zircone. Le praticien aura pris la précaution d’envoyer également au laboratoire l'empreinte des dents antagonistes et un « mordu » pour reproduire les rapports d’engrènement avec toutes les autres dents.

   La couronne définitive est scellée avec un ciment de scellement.

Quelle type de couronne choisir?

     Cela dépend entièrement de vos moyens financiers car la sécurité sociale ne prend un charge qu’un forfait minimum fixe quel que soit votre choix. Le meilleur métal est toujours l’or, pas pur car il est trop mou mais des alliages riches en or. L’or est incorrosible et ne donne jamais d’intolérance ni d’allergie, mais c’est aussi le plus cher. Si la dent est visible, il vaut mieux poser une couronne recouverte de céramique de la teinte de vos dents, dite couronne céramo-métallique. Si vos moyens ne vous le permettent pas, vous pouvez choisir soit des alliages pauvres en or, soit des alliages autres. Évitez l’acier, il se travaille mal, il est trop dur en bouche, évitez  également les couronnes entièrement en résine pas solides et pas bien étanches. Il est maintenant prouvé que le béryllium est toxique et il doit être éliminé de tout alliage. Le nickel est très allergisant.
Les couronnes métalliques ne représentent plus dans l’activité du praticien, qu’à peine 1% des couronnes réalisées.

Différentes couronnes (Jean-Philppe Hauteville).

Les endo-couronnes.
    Il s’agit d’une nouveauté qui va certainement se diffuser de plus en plus dans les cabinets dentaires.

  Les nécessités actuelles de méfiance envers des métaux en bouche incitent à trouver de nouvelles solutions « tout céramique » qui aient une résistance acceptable et une bio-compatibilité avérée, jusqu’à preuve du contraire!
On élimine donc l’inlay core, les pivots et les couronnes céramo-métalliques, et on fait tout d’une pièce en céramique usinée par ordinateur. Encore faut-il que le ciment de scellement soit lui aussi bio-compatible.

    La taille de la cavité pulpaire se fait en légère dépouille et un épaulement périphérique est réalisé.

Cavité et épaulement périphérique.
Cavité et épaulement périphérique (Dr. Israël).

    L'empreinte est numérisée.

Pulvérisation de poudre d'oxyde de titane pour l'empreinte numérisée.
Pulvérisation de poudre d’oxyde de titane pour l'empreinte numérisée (Dr. Israël).

    La pièce est usinée directement devant le patient par la machine (CEREC dans ce cas là, il y en a d’autres) et voila le résultat:

Endo-couronne terminée prête à être posée en bouche.
Endo-couronne terminée prête à être posée en bouche (Dr. Israël).

    La prothèse peut aussi être réalisée en laboratoire par ordinateur ou par des méthodes classiques.
La phase ultime est le collage dans et sur la dent, phase  à mon avis la plus délicate, car il est primordial d’avoir une cohésion parfaite entre la céramique et la dentine. Pour obtenir un bon résultat, il faut mordancer les deux surfaces et surtout ne plus toucher avec les doigts.

Comment déposer une couronne?

Il arrive que l’on soit pour divers motifs obligés de déposer une couronne. Il existes divers appareils pour cela, mais malheureusement, avec les matériaux modernes, on n’a pas d’autre choix que de sacrifier las couronne en la détruisant. Ces appareils ne sont donc utilisables, avec beaucoup de précautions, qu’aux reconstructions métalliques.

L’instrument le plus classique est l’ arrache-couronne:

Arrache-couronne double manuel Antogyr.

L’arrache couronne mécanique:

Dépose-couronne automatique pour micro-moteur(dental-webstore.fr)

Ces instruments sont indispensables pour déposer des prothèses fixes. Comme tous les instruments que nous utilisons, ils sont dangereux si utilisés avec brutalité. Notre métier nécessite doigté et délicatesse.

SHARE
Previous articleGermes et germectomies.
Next articleLa cyber-médecine en odontologie.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

32 COMMENTS

  1. Bonjour j’ai une glossodynie depuis 3ans maintenant jan souffle je c’est plus quoi faire vous pouvez pas me donne un traitement svp jan peu plus merci

    • Envoyez moi une radio panoramique et des photos de vos dents sur « dr.h@conseildentaire.com »avec votre question.

  2. Et quand la couronne se descelle ? Ce qui, selon mon expérience personnelle, semble être à peu-près son sort prévisible à une dizaine d’années. Quelles solutions ? Reposer la même en refaisant le scellement ? En fabriquer une autre ? Le fait qu’il faille de nouveau a priori creuser les canaux dans lesquels viendront s’insérer les nouveaux tenons « sur mesure » n’est-il pas un obstacle à la longue par perte de matière ? Dans cette question, je ne retiens bien entendu que l’hypothèse où les racines sont encore saines sans fêlure et sans granulome (on finit par en apprendre des choses sur votre site !). J’oublie peut-être (sans doute) d’autres choses néfastes qui peuvent arriver aux racines conduisant à écarter toute idée de refabriquer et de poser une couronne.

    • Lorsque la couronne se descelle, comme vous le dites très justement, il y a plusieurs cas de figure cas de figure:
      -la couronne ne s’est pas déformée et elle s’est descellée accidentellement (caramel?). Dans ce cas là, il faut la nettoyer, retirer toute trace de l’ancien ciment, et la resceller.
      – le métal de la couronne, trop vieille, c’est un peu écrasé et elle n’ajustait plus bien, ce qui a laisser passer la salive en dessous et créé une reprise de carie qui a descellé la couronne. Dans ce cas là il faut en effet refaire des soins et refaire une autre couronne.
      – la couronne c’est descellée et à la radio on voit que les canaux sont mal obturés, il faut donc en profiter pour refaire les soins avant de reposer la couronne si elle est bonne sinon la refaire
      -le moignon sous la couronne s’est fracturé, et il faut soit reconstituer un autre faux moignon et refaire la couronne, soit extraire la dent si la racine est fracturée aussi.

    • Lorsque la couronne se descelle, comme vous le dites très justement, il y a plusieurs cas de figure cas de figure:
      -la couronne ne s’est pas déformée et elle s’est descellée accidentellement (caramel?). Dans ce cas là, il faut la nettoyer, retirer toute trace de l’ancien ciment, et la resceller.
      – le métal de la couronne, trop vieille, c’est un peu écrasé et elle n’ajustait plus bien, ce qui a laisser passer la salive en dessous et créé une reprise de carie qui a descellé la couronne. Dans ce cas là il faut en effet refaire des soins et refaire une autre couronne.
      – la couronne c’est descellée et à la radio on voit que les canaux sont mal obturés, il faut donc en profiter pour refaire les soins avant de reposer la couronne si elle est bonne sinon la refaire
      -le moignon sous la couronne s’est fracturé, et il faut soit reconstituer un autre faux moignon et refaire la couronne, soit extraire la dent si la racine est fracturée aussi.
      Heureusement que vous apprenez des choses en lisant mon blog!…sinon à quoi je servirais???…

      • Merci beaucoup. Il m’est arrivé d’observer (dans mon propre parcours de soins) que certains praticiens rechignaient parfois à refaire une couronne et privilégiaient plutôt l’extraction (au bout de deux ou trois descellements avec reprise de carie effectivement) quitte à trouver un autre moyen pour la reconstitution prothétique (ajout de dent sur une prothèse amovible déjà en bouche au cas d’espèce). J’ai cru comprendre que c’était ce qui allait rester de la dent après élimination des nouveaux tissus cariés qui leur posait question ou problème. J’imagine qu’à chaque reprise ils doivent retirer un peu de la base de la dent pour reconstituer un support sain et adhérent et qu’il y a donc potentiellement une limite à cela.

        • Il faut retirer tous les tissus décalcifiés « ramollis ». Si ce qui reste de la est trop sous gingivale, on peut encore dégager la racine par une gingivectomie et faire un « allongement », mais lorsque la limite se trouve infra-osseuse il ne sera pas possible de faire une jonction étanche entre l’élément prothétique et la racine: il faut donc extraire.

        • Si ce qui reste est trop sous gingival et que même une petite chirurgie ne peut suffire à dégager: il faut extraire.

  3. Bonjour Dr, je voudrai savoir si on peut mettre une couronne, chez une personne, ayant 2 prothèses valvulaire, saint Jude, mitrale, et aortique , est ce que ce n’est pas dangereux? merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement

    • La couronne en elle même n’a aucune contre indication médicale. Ce qu’il faut vérifier, c’est que la dent porteuse, si elle est dévitalisée, soit parfaitement bien traitée.

  4. Merci beaucoup pour votre réponse, et de votre aide.
    Mon dentiste vient de m’extraire la dent porteuse, en enlevant la prothèse y avait une très mauvaise odeur est ce normale?

    • Il devait y avoir une petite infiltration d’aliments en dessous: il faudrait que vous passiez tous les jours du fil de soie ou une brossette entre vos dents

  5. Bonjour, je dois me faire 4 couronnes dentaires sur molaires et je voudrais connaitre votre avis. J´ai deux devis différents – un dentist m´a dit qu´il faudrait faire des couronnes ceramo-ceramiques car les metaux dans la bouche c´est toxique, par contre j´ai vu sur l´internet que les ceramo-ceramiques sont assez fragiles et pas recommandees pour les molaires. Un autre dentist m´a fait un devis pour metalo-ceramiques. Quelle option vous me conseillerez pour les molaires, s´il vous plait? J´ai aussi entendu parler de la reforme concernant le remboursement des soins dentaires – reste a charge a zero a partir de janvier 2020…mon dentiste m´a pourtant dit qu´il n´est pas au courant de ca. Est-ce que vous pensez qu´il serait mieux attendre l´année prochaine afin d´etre mieux remboursee. Merci beuacoup pour votre temps et votre reponse :).

    • Les dents dévitalisées deviennent cassantes et peuvent se fracturer rapidement. Je ne vous conseille pas d’attendre. Le céramo-métalliques sont préférables au niveau des molaires, très peu de personnes présentent des intolérances aux métaux. Les céramo-céramique sont plus fragiles et plus chères, mais plus esthétique, recommandées pour les dents antérieures.

      • Merci beaucoup pour votre avis, c´est ce que j´ai pensé aussi. Je vais plutot partir sur les couronnes ceramo-metaliques alors :). Avez-vous des informations concernant la reforme zero a charge s´il vous plait? Je vais faire les deux dents devitalises cette année, mais si je pourrais avoir les deux autres moins cher l´année prochaine, cela me conviendrait financierement. Est-ce que cela va etre
        mis en place a partir de 1er janvier 2020 ou c´est juste une rumeur? Merci pour votre temps et votre repose 🙂

        • Je viens d´appeler mon dentiste et il m´a dit que en effet ce qu´il pourrait faire c´est des couronnes a base de zircone (ceramo-ceramiques mais avec su zircone au dessous). Il m´a dit que zircone est plus dur et a la dure de vie plus longue que le metal. Quel est votre avis sur ca? Pensez-vous que c´est une bonne soultion pour les molaires? Merci beaucoup 🙂

        • A partir du 1er janvier 2020, la couronne céramo métallique aura un tarif conventionnel plafonné à 500 €. Pour une prise en charge à 100 % (assurance maladie obligatoire + panier de soins minimal d’une complémentaire santé), elle est réservée aux dents visibles : incisives, canines, prémolaires. Pour les molaires (les dents non visibles), ce sera en zircone à un tarif plafonné à 440 €, également pris en charge à 100 %. Libre au patient de choisir d’autres matériaux, mais avec un complément de prix à sa charge (ou en tout ou partie de sa complémentaire santé si la formule qu’il a souscrit et qu’il paie donc le prévoit).

          Le chirurgien dentiste sera amené à proposer 3 devis : l’un dit « 100 % santé » sans reste à charge, l’un avec reste à charge modéré (tarifs encadrés), l’un aux tarifs totalement libres (comme aujourd’hui).

          Sans que le dispositif de reste à charge zéro ne soit encore mis en place puisque ce ne sera qu’à partir du 1er janvier 2020, dès le 1er avril 2019 les deux types de couronnes précitées voient leur tarif limité à 530 € pour la première (céramo métallique), 480 € pour la seconde (zircone).

          Sous réserve de quelques approximations ou raccourcis. Se référer aux sites officiels (assurance maladie notamment) pour plus de détails et de précisions.

  6. Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. C´est exactement ce que j´ai trouvé aussi, mon dentiste continue a me dire que il n´a pas récu des informations qui lui obligent a changer le tarif en avril. Je vais attendre encore un mois et je vais voir, mais je trouve ca bizzare de sa part.

    Par contre je voudrais encore demander si vous me conseillerez les couronnes en zirconne pour les molaires ou pas – par apport ce que j´ai vu sur internet cela devrait etre mieux que les ceramo-metaliques, mais je ne sais pas trop juger, je m´y connais pas trop. Merci encore une fois pour votre aide et gentillese!

  7. Bonjour docteur

    J’ai un bridge en zircone déjà mis en place, ma question : est-il possible de limer un peu sans le déceler ?

    Merci à l’avance

  8. Bonjour
    on doit me poser une couronne céramique sur canine le 3 avril ,3 semaines après la préparation et prise d’empreinte
    ma question est: étant donné le risque viral ,si j’annule ce RDV est-ce que l’espace vide peut le rester plusieurs mois sans dommage.
    merci pour votre site et votre dévouement

    • Non, sauf si vous avez une dent provisoire, sinon il faut vous en faire poser une, faite au cabinet dentaire directement en bouche par un dentiste.

  9. Bonjour
    a cause du confinement la couronne de canine a finalement été posée le 15 mai
    en réponse a ma gène le dentiste m’a dit que c’était une question de schéma corporel ,mais j’ai un doute ,mâchoire au repos dans une position naturelle ,cette dent touche seule et gêne,,crisse assez souvent en mangeant(elle bute sur l’opposée)et est douloureuse a la pression (par exemple en mâchant du pain),
    a votre avis peut elle se repositionner correctement dans pas trop longtemps?
    dans le passé il avait du meuler la couronne incisive (juste a coté)qui crissait en se positionnant parfois a l’envers.
    cette dents et manifestement plu épaisse que celle qu’elle remplaçait ,avec un renflement a la base
    cordialement
    Vincent

  10. Merci
    Mon dentiste freine(son assistante), suggère que c’est parce que la dent (la racine)est descendue a cause du retard à la pose du au confinement,me dit que c’est les ligaments qui font mal (ce que je sais) ,me dis de rappeler dans 8 jours pour vérifier l’occlusion si je ne me suis pas adapté.
    en attendant j’hésite a m’en servir ou l’éviter (en mâchant de l’autre coté).

  11. Bonjour, je me suis fait posé une couronne sur une molaire (dent a été cassé et dévitalisé il y a 5 ans). La dent a été dévitalisé à nouveau et une couronne a été mise en place. Depuis je ressent des douleurs persistantes, cela fait déjà deux mois. En plus quand je mange il y a toujours des débris de la nourriture qui restent coincé entre la dent couronnée et la dent à côté, je doit les enlever avec un fil dentaire après chaque repas. C’est très embêtant. Quand à la douleur, ma dentiste dit qu’il n’y a pas d’infection à la radio, donc sûrement la douleur vient de la gencive. Moi je pense que l’empreinte n’était pas bien réalisé, car on a mis en place une couronne provisoire dans en RDV et ensuite dans un autre RDV on l’a enlevé pour faire une empreinte, sauf que la provisoire a été trop collé et on a dû l’a enlever à force et la gencive a saigné (même la dentiste a dit que la gencive a été toute enflammée et gonflée) mais on a quand même fait l’empreinte. A mon avis vu que la gencive a été un peu gonflé, l’empreinte n’était pas bien et maintenant il manque un petit millimètre sur un côté de la couronne, d’où les douleurs et les débris de la nourriture. Est-ce que c’est possible? Pensez-vous que je devrais la refaire? Est-ce que une autre manipulation (dépose de la couronne et mise en place d’une nouvelle) peut fragiliser la racine et donc diminuer la durée de vie de la dent? Ou faudrait mieux encore attendre si la douleur passe? Cela fait quand même déjà deux mois…Je vous remercie beaucoup pour votre réponse et votre conseil. Je l’apprécie beaucoup. Cordialement

    PS Pour préciser encore, j’ai déjà trois autres couronnes mises en place au cours des dernières 12 mois et je n’ai pas du tout eu des douleurs, donc ce n’est pas juste des gencives sensibles…la dent de laquelle je vous parlais c’est le seul endroit où j’ai mal. Merci beaucoup.

    • Envoyez moi une radio récente de votre dent accompagnée de votre question résumée, sur « dr.h@conseildentaire.con ».

  12. Bonjour docteur,

    Mon dentiste vient de réaliser l’empreinte de ma dent dévitalisée (réduite à un moignon) pour réalisation d’un couronne. Il m’a posé une couronne provisoire. En sortant de l’intervention, la douleur a été assez importante après dissipation de l’anesthésie. Avec un anti-inflammatoire ou du paracétamol, la douleur a été contenue. Mais deux jours après l’intervention, j’ai encore un peu mal et suis contraint de continuer les anti-douleurs. La douleur est moyenne mais agaçante et elle occupe l’esprit. Est-ce normal sur dent dévitalisée ? Si oui, combien de temps peut durer la douleur ? Sinon, que peut expliquer une telle douleur ?

    Merci par avance,

LEAVE A REPLY