Accueil OCCLUSODONTIE ET SADAM POURQUOI FAUT-IL REMPLACER LES DENTS MANQUANTES?

POURQUOI FAUT-IL REMPLACER LES DENTS MANQUANTES?

859
1

Pourquoi faut-il systématiquement remplacer les dents manquantes?
J’ai déjà publié en 2012 un article sur ce sujet, mais je trouve qu’il n’est pas assez lu, et pas assez visible des moteurs de recherche.
Pour moi, il est capital que le grand public comprenne bien les dégâts que représentent les édentations non compensées, si bien que j’ai décidé de réécrire cet article en le complétant et en changeant son titre pour le rendre plus visible.

La perte d’une dent non remplacée entraîne des perturbations très préjudiciables à l’ensemble du système dentaire.
Les dents sont comme les dominos, elles se maintiennent les unes les autres. L’absence d’une dent entraîne un déséquilibre des forces ainsi que des déplacements des dents restantes. L’occlusion perturbée est cause de foyers d’alvéolyse verticale et de pathologie parodontale.

Une dent qui n’a plus d’antagoniste cherche le contact occlusal et évolue dans l’espace laissé libre devant elle. On dit qu’elle se met en égression.

Egréssion d’une dent ayant perdu son antagoniste (dentalyon.com)

Une dent qui perd son point de contact mésial se déplace dans le sens mésial en s’inclinant. Elle subit une mésioversion.

Molaire inférieure en mésioversion (implantsparis.net)

Lorsqu’une dent perd son contact distal, elle migre dans cette direction en s’inclinant. Elle se positionne en distoversion.

Egression de la 26, mésialisation de la 37, distalisation de la 34, contact occlusal traumatisant entre 26 et 37.
Egression de la 26, mésialisation de la 37, distalisation de la 34, contact occlusal traumatisant entre 26 et 37(dreamdirectdisign.com).

Le résultat de diverses édentations non compensées aboutit à des malpositions très nuisibles à l’occlusion et qui sont à l’origine de déchaussements des dents.

Désorganisation totale de l’occlusion due à des édentations non compensées.

Le système masticatoire est une mécanique, comment pourrait on imaginer de faire fonctionner une mécanique à laquelle il manquerait des pièces?

Même si les dents résistent à ces troubles, ce sont les articulations temporo-mandibulaires (ATM) qui peuvent présenter des pathologies pouvant aller jusqu’à des névralgies faciales, des troubles auditifs, des problèmes vertébraux, des troubles de l’équilibre, des vertiges…etc….
Mon expérience de 6 années de blog confirme qu’un grand nombres d’algies rebelles diverses sont dues à des édentation non compensées entraînant une compression de nerfs dans la zone de l’articulation de la mandibule.

Voyez les désordres que peuvent causer les dents manquantes 36 et 46:

Malpositioons engendrées par l'extraction précoce des premières molaolaires inférieures.
Malpositions engendrées par l’extraction précoce des premières molaires inférieures.

Il faut donc systématiquement remplacer toute dent manquante, sauf les dents de sagesse, et encore faut-il veiller à les extraire par paires du même côté pour éviter l’égression de celle qui se trouverait sans antagoniste.

Les dents les plus touchées par la carie sont les premières molaires définitives qui évoluent à 6 ans, âge auquel on a tendance à manger trop de sucre et à oublier de se brosser les dents. Elles sont souvent extraites au cours de l’adolescence et on pensait que l’évolution de la dent de sagesse vers 16/18 ans refermerait l’espace en décalant la deuxième molaire (de 12 ans) à la place de la première extraite.
Il n’en est rien car seule la couronne se mésialise mais pas la racine et la dent de 12 ans se couche en s’inclinant.
Il est donc nécessaire en cas de perte de la molaire de 6 ans, de faire un traitement orthodontique pour décaler la molaire de 12 ans de façon homothétique en position mésiale et laisser la place libre pour la dent de sagesse qui se mettra à l’ancienne place de la dent de 12 ans.

Les édentés totaux qui ne portent pas de prothèses s’exposent à de graves lésions de l’articulation temporo-mandibulaire  et à des troubles  de statique et posturaux.

En ce qui concerne les dent de lait, on tend de plus en plus à poser des mainteneurs d’espace pour garder la place pour le germe de la dent définitive, en cas d’extraction prématurée voir (ICI).



Article précédentREGULARISATIONS DE CRÊTES.
Article suivantLES RÉTENTIONS ET LES BOURRAGES ALIMENTAIRES.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et une formation en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY