Accueil OCCLUSODONTIE ET SADAM LA CORONOPLASTIE.

LA CORONOPLASTIE.

4227
10

Nous avons déjà vu le « meulage sélectif* »des dents, il est différent de la coronoplastie tout en s’y apparentant. Voir: article.

Coronoplastie évoque couronne (dentaire) et plastie, c’est à dire modification de la forme de la courone.

On peut avoir différentes raisons de vouloir modifier la forme de la partie coronaire d’une dent.

Tout d’abord, pour des raisons esthétiques.
Certaines malpositions légères  peuvent être corrigées par un discret meulage et un petit traitement orthodontique.

Correction d’une incisive centrale inférieure par meulage (I.S.F.E.S.O.)
Correction par meulage d’une incisive centrale supérieure (I.S.F.E.S.O.)
Harmonisation du sourire par coronoplastie (I.E.S.F.S.O.)

On peut aussi être amené à abraser les points de contact*de certaines dents de quelques dixièmes de millimètres, qui additionnés les uns aux autres font des millimètres, pour faire de la place pour une correction orthodontique. Cela se fait avec des bandes de papier abrasif appelé en anglais « strips ». La méthode s’appelle « stripping ».

L’autre utilité de la coronoplastie est la correction des troubles des forces occlusales consécutive à l’abrasion des dents par bruxisme.
Une molaire abrasée présente une face occlusale élargie

Molaire abrasée par le bruxisme: élargissement de la surface occlusale et modification du polygone de sustentation.
Déplacement des forces occlusales.

Il faut donc modifier la forme de la couronne dentaire par meulage.

Le meulage ramène le polygone de sustentation bien centré sur la racine.

Il est bien évident que si les corrections sont trop importantes et mutilent de trop la dent , il va falloir la recouvrir par un artifice prothétique

 

Article précédentPEUT-ON LAISSER UNE RACINE RESIDUELLE?
Article suivantLES BISTOURIS ET INSTRUMENTS DE COUPE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

10 COMMENTS

  1. Bonjour , D’abord merci pour l’article ; Svp je veux savoir pourquoi les dents abrasées sont difficiles à extraire ( microscopiquement ) ?

    • Bonjour, votre question est très intéressante et la réponse est claire: la même raison qui abrase la dent, la rend difficile à extraire. Je m’explique.
      Lorsqu’il y a du bruxisme, si l’os est solide, la dent s’abrase. Si l’os n’est pas solide la dent ne s’abrase pas, se met à bouger et se déchausse. Donc, quand l’os est bien calcifié, il réagit au bruxisme pas une calcification excessive. Vous voyez très rarement des dents abrasées mobiles.

  2. Bonjour Docteur,
    Merci pour votre blog.
    Est-ce que la coronoplastie est adaptée pour le cas de figure :
    Mon fils a 16 ans et bientôt il sera en fin de traitement orthodontique. Comme il a deux dents en hypoplasie, il aura besoin de composite pour contenir les deux dents concernées qui ont de l’espace autour. Du moins jusqu’à la fin de sa croissance.
    J’ai consulté 3 dentistes et j’ai 3 avis différents parce que chacun d’eux a proposé une méthode différente.
    1) masquage composite + coronoplastie
    2) couronne résine provisoire
    3) masquage composite + facettes résine collées
    Quelle est la méthode la plus adaptée dans son cas et en préservant le maximum ses dents saines ?
    Merci pour votre avis.

  3. Bonjour,
    J’ai un problème extrêmement handicapant car très douloureux depuis 3 mois, qui m’obligent à prendre des anti-douleurs très forts (Tramadol). Mon dentiste, certainement insufisamment expérimenté, ne comprenais pas et avait commencé à me dévitaliser une dent puis s’apprétait à en dévitaliser une autre. Je suis ensuite allé voir un dentiste spécialisé dans l’Occlusodontie qui m’a fait faire une gouttière puis tous les mois depuis 2 mois meule à la fois ma gouttière puis mes dents. Cependant, j’ai toujours aussi mal, c’est devenu insupportable, cela m’empêche de travailler et je suis très inquiète. Auriez-vous un spécialiste renommé que je pourrais consulter ?
    Merci d’avance pour votre aide précieuse.

    • La spécialité qui concerne votre problème semble bien être l’occlusodontie, mais à tous hasards envoyez moi une radio panoramique sur « dr.h@conseildentaire.com »accompagnée du texte de votre question.

  4. s’il vous plaît monsieur, j’ai toujours une difficulté à comprendre la nuance entre une coronoplastie et améloplastie ? est ce que vous pouvez m’éclaircir ce point là ?

    • Comme son nom l’indique, l’améloplastie ne concerne que l’émail de la dent: on pourrait dire que l’améloplastie est un meulage sélectif des contacts prématurés, alors que la coronoplastie est un espèce de resculpture de la forme de la dent

LEAVE A REPLY