Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE Quelles sont les dents les plus fragiles

Quelles sont les dents les plus fragiles

535
0

Quelles sont les dents les plus fragiles de l’arcade humaine et que l’on perd en premier?
Réponse: les prémolaires du haut en raison de l’anatomie de la partie coronaire, et les incisives du bas en raison de l’anatomie de leur racine.

1° Les prémolaires supérieures.

« Pourquoi les français ont très souvent un trou noir à l’angle du sourire? »
La réponse est toute simple: les prémolaires supérieures se cassent aussitôt qu’on les dévitalise, et les français sont négligents, ils laissent leurs dents se carier et ne les couronnent pas quand c’est nécessaire, parce que la Sécurité Sociale rembourse mal les couronnes. Et la culture française veut que le sourire soit essentiellement incisivo-canin, donc pas besoin de remplacer les prémolaires lorsqu’elles sont extraites.

Bon! on va essayer de changer les choses: je vais vous expliquer pourquoi les prémolaires supérieures sont particulièrement fragiles.

Comme chaque fois: d’abord une petite leçon d’anatomie..

prémolaire supérieure
prémolaire supérieure
Prémolaire inférieure.
Prémolaire inférieure.

Si on superpose une prémolaire du haut avec une prémolaire du bas pour les mettre en occlusion, voilà ce que ça donne:

La cuspide vestibulaire de la prémolaire du bas s'encastre entre les deux cuspides de la prémolaire du haut et fait un effet de coin.
La cuspide vestibulaire de la prémolaire du bas s’encastre entre les deux cuspides de la prémolaire du haut et fait un effet de coin.

Tant que la dent est saine, il n’y a pas de problème, l’ensemble est conçu pour résister. Mais si la dent est mutilée par une grosse carie, et si de surcroît elle est dévitalisée, ce qui fragilise les tissus durs, l’effet « coin » éclate la dent qui se casse au centre.

La prémolaire du haut fragilisée par la carie éclate sous l'effet de la pression de la prémolaire inférieure.
La prémolaire du haut fragilisée par lune obturation éclate sous l’effet de la pression de la prémolaire inférieure.

Il faut donc couronner toute prémolaire supérieure dévitalisée, car la dévitalisation fragilise encore plus la dent dont les tissus deviennent secs et cassants.

Et maintenant nous voila avec un autre problème sur les bras: il y a 50 ans, on posait une bonne couronne en or, bien solide, qui faisait riche(!), mais maintenant plus personne n’en veut! Alors? Céramique? Oui, mais la céramique a besoin d’épaisseur, il faut donc fragiliser le moignon! la prémolaire est une dent petite, faible! Consolider une dent en la fragilisant, ce n’est pas très raisonnable!
La céramo-métallique n’est pas assez transparente.

Et alors? Qu’est-ce qu’on fait?

On est obligé de faire un inlay core, ce qui revient en fait à une dent à pivot, et cela oblige à couper la dent au ras de la gencive! et n’en garder que la racine.

couronne céramométallique
couronne céramométallique,pas assez translucide.
Tout céramique, moignon trop faible.
Tout céramique, moignon trop faible.

 

 

 

Céramique sur inlay core.
Céramique sur inlay core.

 

 

 

 

L’inlay core, bien ancré dans la racine donne une grande solidité au moignon. Cela laisse assez d’épaisseur pour avoir une céramique très esthétique.

CQFD!

Je profite de l’occasion pour redire une fois de plus, que s’il y a une nécessité orthodontique d’extraire une ou plusieurs dents, c’est évidemment les prémolaires qu’il faut sacrifier, et jamais , AU GRAND JAMAIS, une  canine!!!

2° Les incisives inférieures.

Anatomie: les incisive centrales et latérales inférieures sont sensiblement les mêmes.

Les quatre incisives inférieures sont sensiblement identiques.

La forme de la couronne les rend relativement résistantes aux caries, car non rétentives, par contre, la taille et la forme des racines, en forme de carotte les rend très faciles à extraire; et elle se déchaussent facilement.
Les prémolaires du haut sont détruites par la carie, mais les incisives du bas résistent bien à la carie, c’est la parodontite qui le élimine. Dès que l’os faiblit les incisives du bas se mobilisent et sont les premières qui tombent en cas de parodontite.

Denture humaine adulte d’après LAROUSSE.

On voit bien sur le schéma ci-dessus, la fragilité des racines des incisives inférieures.

De plus, elles subissent des forces antéro-postérieures qui ont tendance à déchausser les racines:

Les incisives du bas bougent d’avant en arrière.

Pour immobiliser des incisives inférieures qui bougent, il faut obligatoirement les solidariser avec les canines.

 

 

 

Article précédentEndodontie imparfaite et endodontistes
Article suivantTout savoir sur les extractions dentaires
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY