Home Uncategorized La béance tubaire.

La béance tubaire.

14540
50
SHARE
La trompe d'Eustache fait communiquer l'oreille moyenne avec le pharynx. (a-votre-ecoute.fr)

Article remis à jour le 22/04/2021

Durant mes divers cursus universitaires, je n’ai jamais entendu parler de « béance tubaire »: ce n’est que pendant mon exercice hospitalier que j’ai été confronté à ce sujet.
En réalité, le terme de « béance tubaire » peut s’appliquer a n’importe quel canal qui se termine par un « méat ». L’usage fait que lorsqu’on parle de béance tubaire on se réfère à la « béance tubaire de la trompe d’Eustache ».
Donc, il s’agit d’une mauvaise fermeture du méat de la trompe d’Eustache.

Comme vous commencez à me connaître, vous savez donc que vous n’échapperez pas à un petit cours d’anatomie: qu’est-ce que la TROMPE D’EUSTACHE?

ANATOMIE.
La trompe d’Eustache met l’oreille moyenne en communication avec la gorge. Elle égalise la pression atmosphérique de part et d’autre du tympan et lui permet de vibrer de manière optimale.

La trompe d'Eustache fait communiquer l'oreille moyenne avec le pharynx. (a-votre-ecoute.fr)
La trompe d’Eustache fait communiquer l’oreille moyenne avec le pharynx. (a-votre-ecoute.fr)
Anatomie de l’oreille moyenne (orl.nc).

PHYSIOLOGIE.
Normalement la trompe d’Eustache est plate, ce qui la ferme. Elle ne s’ouvre qu’en cas de nécessité pour un équilibrage des pressions. Si elle reste tout le temps ouverte, on parle de « béance ».
Les plongeurs connaissent bien la trompe d’Eustache, car il sont obligés de faire une manoeuvre particulière pour ne pas avoir horriblement mal aux oreilles: arrivés à 2 ou 3 mètres de profondeur, ils doivent se boucher le nez avec les doigts et souffler  par le nez pour ouvrir la trompe d’Eustache et rééquilibrer la pression. Ceci s’appelle la manoeuvre de Valsalva qui crée un « béance tubaire volontaire » (BTV).

Rééquilibrage se la pression en plongée (aquadomia.pro).
Rééquilibrage de la pression en plongée (aquadomia.pro).

PATHOLOGIE.
La « béance tubaire » (non volontaire) se manifeste par un signe très caractéristique: le patient entend sa propre voix et s’entend parler. Cette « autophonie » est assez dérangeante, pouvant même aller jusqu’à la dépression. Les autres symptômes de la béance tubaire sont : l’acouphène, et une sensation de plénitude dans l’oreille, qui malheureusement existent aussi dans les catarrhes tubaires.
A l’inverse, le « catarrhe tubaire »  est une hypersécrétion d’une trompe d’Eustache qui vient ainsi l’obstruer plus ou moins complètement, responsable d’une mauvaise aération de la caisse du tympan. Celle-ci se traduit par une baisse de l’acuité auditive, des rétentions de sérosités derrière le tympan (otite séreuse )…
Les symptômes sont très voisins de la béance et il convient de faire le bon diagnostic car les traitements sont opposés…Le signe distinctif semble être l’autophonie dans la béance tubaire.

ÉTIOLOGIE (CAUSES).
Les causes varient d’un individu à l’autre: une cause souvent évoquée est la perte subite et importante de poids dans les régimes amaigrissants, les tissus mous n’étant plus soutenus. Toute les causes de déshydratations ont été évoquées, sport, canicule, excès de café, problèmes hormonaux (grossesse et ménopause).
Le RGO(reflux gastro œsophagien) peut à l’origine de béance ou de catarrhes.
La raison qui m’amène à traiter de ce sujet, alors qu’il ne relève pas de ma spécialité, est que j’ai eu de nombreux témoignages de personnes ayant eu une béance tubaire, après traitement d’orthodontie, extractions de dents de sagesse du haut ou fractures de la tubérosité. Je demande donc aux lecteurs concernés de témoigner aussi, pour, peut être, faire faire un progrès dans la connaissance des causes de cette pathologie.

TRAITEMENTS.
Comme je l’ai laissé entendre plus haut, il va falloir faire attention de faire le bon diagnostic entre béance tubaire et catarrhes tubaires car le but du traitement sera de rétrécir la trompe d’Eustache dans le premier cas et de l’élargir dans le deuxième cas.
Des traitements chirurgicaux existent dans les deux cas, et semblent donner des résultats satisfaisants. Mais en tant que chirurgien, sachant qu’il n’existe pas d’intervention chirurgicale à risque zéro, je conseille vivement à mes lecteurs de tenter d’abord des méthodes moins irréversibles, comme la gymnastique de rééducation. Cette gymnastique est assez complexe et je me contenterai de vous donner un lien pour aller voir ce que c’est: ICI!
Je pense à peu près avoir fait le tour de la question, et j’espère vous avoir intéressés, mais en tout cas, moi, j’ai énormément amélioré mes connaissances en écrivant cet article…

 

 

 

SHARE
Previous articleLa gestuelle du dentiste et de son aide opératoire.
Next articleLes chélites: pathologies des lèvres.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

50 COMMENTS

  1. Merci docteur pour ces explications et cette vulgarisation anatomique un peu en marge de votre spécialité, bien que qui sait…

    Puisque vous sollicitez des témoignages de vos lecteurs (c’est bien le minimum qui vous est dû en remerciement de vos conseils dentaires), je connais ces problèmes de trompe d’Eustache. Je pratique même la manœuvre de Vasalva à la demande pour amélioration immédiate, mais non durable, de certaines gênes que je ressens (mon ORL m’a recommandé de ne pas la faire trop souvent quand même).

    Qu’est ce qui m’amène de manière empirique à sentir que ma trompe d’Eustache n’est pas béante quand il faudrait sans doute qu’elle le soit (pour faire passer un peu d’air comme je dirais simplement) ? C’est effectivement une sensation d’oreilles bouchées. De pression anormale aussi… à l’intérieur, derrière le tympan. Ce qui se traduit par une perte nette d’audition.

    Indépendamment de l’appareillage que je porte depuis peu, cette manœuvre de Vasalva m’a toujours redonné des capacités auditives ( je les évaluerais bien à 30 ou 40 %) dans les moments ou je sentais que j’en allais avoir besoin (une réunion, un appel téléphonique, un entretien, un conversation…).

    En cas de sensation de vertige, ladite manœuvre améliore aussi l’instant (le diagnostic d’un « important syndrome vestitubulaire déficitaire gauche quasi compensé » me fut posé en son temps, ceci évoquant un « syndrome méniériforme » comme le précisa un autre médecin, je ne saurais en dire plus ni expliquer les tenants et aboutissants éventuels de tout ça).

    Catharre tubaire, je connais aussi. Régulièrement, je fais des bouchons de cérumen (indépendamment du port des appareils auditifs qui en sont une cause supplémentaire). Bouchons de cérumen probablement peu ou prou favorisés par ce catharre tubaire (malheur à moi si je m’enrhume sans prendre dès le début un décongestionnant même si ceux-ci, en vente libre, sont souvent décriés pour leurs risques d’effets secondaires).

    La manœuvre de Vasalva par l’effet de souffle qu’elle provoque m’a toujours semblé avoir quelque effet nettoyant (mais c’est peut-être une image mentale que je me suis faite). Quand tout est bouché depuis un certain temps (et que là je n’arrive plus à la réaliser), quel soulagement quand je réussis de nouveau à la provoquer (le décongestionnant aide je pense).

  2. Bonjour docteur, j’ai eu un rdv chez mon dentiste il y a 2 semaines pour soigné une carrie mon dentiste ma fait un soin basic, 2 jours après j’y suis retournée en urgence car j’avais des pulpites et mon dentiste ma posé une biodentine et le soir même et pendant 4 jours j’ai eu des douleurs dans la dent et aussi a toutes les dents du bas côté droit je ne pouvais pas manger ni boire même en posant ma langue sur mes dents de devant me faisait mal, j’avais l’impression que mes dents s’arracher …
    Et la depuis hier sa recommence les pulpites avec la biodentine, je ne mange pas du côté droit de ma bouche tellement j’ai peur d’avoir encore mal . De quoi cela peut il venir ? Est il préférable de devitalisé la dent pour être tranquil ?
    Merci pour votre réponse.

  3. Bonjour me revoilà pour encore et encore des petites questions aux sujet de mes dents…..
    J’ai une douleur persistante depuis 15jours situé en bas côté gauche ( toutes les dents me font mal ) .
    J’aurais voulu savoir de quoi venait c’est douleurs car je suis actuellement en vacance et mon dentiste ne peut consulter avant 4 décembre ….
    Les douleurs sont arriver et elles ne cesses pas Depuis mon rdv au dentiste pour soigné une dent du haut côté droit ( biodentine ) , j aurai aimer avoir quelques conseils de votre part pour essayer de patienter jusqu’au 4 décembre . Cordialement .

  4. Bonjour,
    il y a 20 ans, suite à un régime c’est exactement ce qui m’est arrivé. J’ai fait plein de différents contrôles sans succès, j’essayais de dire que je pensais que c’était suite à ma perte de poids mais personne n’a pris en compte. J’étais partie sur l’idée que c’était plutôt à cause de chute de tension, vu que j’étais faible et fatiguée (régime draconien à la con), puis petit à petit avec l’effet yoyo, ça alternait les périodes, dès que je reperdais ça recommençait … Pour finir plus de yoyo, plus que la montée :-s donc plus eu ce problème. Et voilà 20 ans après, je me suis remise au « régime » plutôt un rééquilibrage alimentaire et plus du tout dans le même état d’esprit, alors je perds du poids, gentiment mais sûrement, et ça recommence. Misère, si ça revient autant, c’est juste invivable. Alors je fais quoi, vous pensez que les exercices peuvent aider? Si c’est de la graisse qui manque autour des mes trompes, je vois pas comment ça pourrait aider…
    Merci

    • Ce qu’il faut c’est « fermer » la trompe: il faut donc faire des exercices pour muscler le sphincter qui la ferme. Sinon, consultez un ORL.

  5. Bonjour,

    J’aimerais comprendre ce que j’ai car aucun médecin ne semble me comprendre… Depuis toute petite, j’ai des problèmes aux oreilles. Lorsqu’on me fait un bisous sur la joue près de l’oreille, mon oreille siffle fort, j’ai mon oreille gauche qui est souvent bouchée surtout en voiture, ou qui siffle (j’ai également ma mâchoire à gauche qui craque à chaque fois que j’ouvre la bouche), j’entends mon cœur battre dans mon oreille quand je suis essoufflée, et je parle très fort.. pourtant j’entends très bien !!!

    Merci pour votre aide…
    En espérant mieux comprendre ce que j’ai…

    Cordialement

    • Consultez un occlusodontiste: vous avez peut être un problème d’occlusion. Faites aussi vérifier vos trompes d’Eustache par un ORL.

  6. Bonjour Docteur,
    Après trois extractions de dents (en novembre et début décembre 2017), j’ai consulté un chirurgien oral, qui me propose de poser des implants (dont un par la technique de summer) fin septembre 2018 pour que le tissu osseux ait eu le temps de se densifier.
    je voulais savoir si je dois prendre un complément de calcium ou autre pour favoriser le processus, sachant que j’ai 65 ans et que je vis à Montpellier.
    merci pour votre réponse

    • Prenez de la vitamine D3, en dose unique, et exposez vous un peu (raisonnablement!) au soleil…

  7. Bonjour Docteur,
    Une autre question, je voudrais savoir si les dents peuvent bouger (c’est à dire est ce que l’espace interdentaire entre elles peut s’agrandir, (car il me manque une prémolaire extraite en novembre 2017, et qui doit être remplacée par un implant fin septembre 2018).
    je vous pose cette question car il y a quelques années, j’avais une dent (la N° 23) qui s’est mise à saigner au brossage, (je n’étais pas aller consulter tout de suite car le dentiste était en congé, et j’ai remarqué longtemps après que l’espace entre la N° 23 et la 24 s’était agrandie d’au moins 1 à 2 mm.
    Merci pour votre réponse

    • Oui les dents se désserrent lorsqu’il y en a qui manquent, et les points de contact sont moins bons

  8. y a t il un moyen d’y remédier?
    ou il n’y a rien à faire et attendre la mise de mon implant en septembre?
    merci encore pour votre réponse

    • Si le délai d’édentation est long, il faut poser un mainteneur d’espace. Si les écarts qui se sont créés sont trop larges, il existe un fil de soie qui rétrécit avec la salive, je faisait des ligatures et les dents se rapprochaient. Malheureusement je n’arrive pas pas à me souvenir du nom de ce fil..je vais chercher…

  9. Merci Docteur
    pour vos réponses et l’aide que vous m’apportez (éclairage et enlever mon anxiété)
    .Je demanderai au dentiste (début septembre car je dois faire un détartrage avant la mise en place de l’implant) s’il peut appliquer votre technique
    merci Docteur et bonne fin d’après midi

  10. Je vous avais contacté par le passé, que pensez-vous de la génioplastie (Le Pr.Goudot, me le propose car j’ai la lèvre qui ne se ferme pas correctement)

    J’ai également le nez et l’oeil qui coulent majoritairement à droite (75/25).

    Avez-vous évolué dans l’approche de la béance tubaire ?
    Cordialement.

    • Je ne suis pas spécialiste en chirurgie maxillo-faciale et peux difficilement vous conseiller.
      En ce qui concerne la béance tubaire, semble que ce soit la gymnastique de rééducation qui marche le mieux pour l’instant.

  11. Bonjour Docteur,
    Je tiens à vous remercier pour toutes les explications apportées concernant ces problèmes auditifs.
    Pleins de gens souffrent car se sentent incompris par les divers O.R.L., par leurs familles etc…
    Vous redonnez un peu d’espoir à la lecture de cet article.
    je souffre depuis des années d’un catarrhe tubaire … handicapant parfois durant plusieurs semaines… me rendant sourde quasi totalement, acouphènes, douleurs parfois etc etc…
    il m’a été conseillé à plusieurs reprises de me faire appareiller, ce que j’ai dû me résoudre à faire.. Cela m’aide à mieux entendre heureusement.
    Cependant, j’ai tenté d’expliquer que quand je me déplace sur de longues distances , je me mets à bailler et miracle : j’entends très très fort, plus besoin d’appareils , mais hélas cet état ne dure que quelques minutes? Aucun praticien n’a trouvé de solution, impression aussi de ne pas avoir assez d’attention sur ce sujet… la seule réponse : appareiller!
    Je me dis cependant que mes oreilles ne sont pas fichues et que je devrais trouver une autre solution…
    J’ai un mauvais articulé dentaire depuis toujours (j’ai 71 ans) problèmes divers (dos) etc…
    Pouvez vous me conseiller?
    Je vous remercie.
    Cordialement

    • Il faudrait consulter dans un service hospitalier, car, en effet, d’après votre description, vous avez les trompes d’Eustache bouchées. Mais vous pouvez commencer par consulter un ostéopathe et peut être un occlusodontiste…

  12. je vous remercie pour la réponse rapide…
    je dois voir justement un ostéopathe.
    j’habite dans le Nord pas très loin de Valenciennes , je vais me renseigner pour l’hôpital si l’ostéopathie ne résout rien…
    Bonne fin de journée.
    Cordialement.

  13. Témoignage: je souffre d’un DCM (« sadam ») depuis des lustres avec une malocclusion, un dysfonctionnement lingual et une déglutition atypique (ça remonte à l’enfance). Je suis très mince avec une mandibule étroite (pas d’orthodontie mais 3 dents de sagesse opérées et une arrachée). Je souffre aussi d’autophonie depuis si longtemps que j’ai fini par m’habituer. L’autophonie cesse quand je me met la tête en bas. J’ai fait des séances de rééducation linguale/déglutition avec une kiné l’année dernière et continue par moi-même le travail (difficile!). J’ai l’impression qu’une déglutition avec un contact molaire assez fort avec la contraction de certains muscles « entre les oreilles » permet de reboucher en partie la trompe d’eustache. J’aimerais qu’un ORL vérifie cela mais encore faudrait il en trouver un intéressé par cette pathologie et ses liens possibles avec les dysfonctionnements de la déglutition et crano-mandibulaires. Merci pour cet article (il y en a peu sur le sujet)!

    • Je partage les connaissance que j’ai…et je ne suis pas ORL!…Dans votre cas il vaut mieux consulter dans un service hospitalier: essayez le service de stomatologie de la Salpétrière à Paris.

  14. Bonjour! j’habite au Québec. J’ai attrapé 2 virus (grippe et rhume) coup sur sur coup durant la période hivernale (2017-2018) qui m’ont fait perdre du poids (je pesais 125 lbs et je suis passée 110 lbs). J’ai toujours eu des problèmes avec mon oreille gauche qui se bouche continuellement lorsque j’ai un rhume et ce, au fil des années. Dans le passé, cette sensation durait facilement 4 semaines. Cette année par contre, c’est terrible. Depuis décembre 2017, j’ai continuellement la ir l’oreille gauche bouchée qui finit par déboucher au bâillement ou en ouvrant la bouche seulement. J’ai 50 ans. Je dois bailler à répétition au réveil et durant la journée afin de réussir à entendre un « ploc »pour rééquilibrer la pression, ce qui me soulage momentanément. J’ai passé un test d’audition. Avec ce test, un ORL m’a diagnostiqué une béance. Un avis d’un autre ORL a diagnostiqué un cathare car il mentionnait que je faisais pas d’autophonie. L’audiologiste dit que je ne fais pas de béance (tympanogramme normal). M’a parlé uniquement d’une rigidité au niveau du tympan (il faut dire que j’ai des problèmes à cette oreille depuis des années (eczéma)). J’ai des problèmes à la mâchoire également suite à un coup reçu par accident il y a plusieurs années. J’ai un suivi médical mais mon médecin ne semble plus trop savoir quoi faire. Je ne peux me déplacer en auto en altitude car la pression devient forte et ça peut me prendre 1 hre avant d’être soulagée et je dois bailler continuellement par la suite. Lorsque je mange, je dois également bailler car cette oreille bouche. Je n’en peux plus car je ne parviens pas à régler mon problème. L’ORL qui a diagnostiqué le cathare, m’a prescrit de la cortisone (que je n’ai pas encore inhalée) A suggéré la pose d’un aérateur de tympan. La première ORL m’a dit qu’il n’y avait rien à faire pour la béance et qu’une opération existe mais les avancés sont trop récentes au Québec pour penser à une intervention pour l’instant. Elle a mentionné que si je reprenais du poids, la béance pourrait se régler. Selon vous, peut-on guérir de tout cela. Je ne sais plus trop quoi faire; Peut-on diagnostiquer une béance ou un cathare avec un tympanomètre? Sinon comment peut on détecter 100% une béance (taco,irm)?Que pensez-vous des médecines alternatives (ostéopathie, kinésiologie, acupuncture,maxillo)? J’ai également des problèmes au niveau de la digestion (vésicule biliaire). J’ai encore des sécrétions dans la gorge au moment du repas. Lorsque je fais des rôts, ça monte dans mes 2 oreilles. C’est la galère, j’ai besoin de conseils. Je suis trop jeune pour mourir. Merci de me lire.

    • d’après les symptômes que vous m’indiquez, je pencherait plutôt pour les catarrhes tubaires.
      Envoyez moi une radio panoramique pour je puisse voir si cela vient des dents.

  15. Bonjour Docteur,

    Suite à plusieurs consultations d’ORL depuis 1 an, on m’a diagnostiqué une béance tubaire légère à la suite d’une otite séreuse en 2017. Ma trompe d’eustache s’ouvre intempestivement quand je parle ou pendant la respiration.

    J’ai essayé de nombreuses méthodes pour guérir cette pathologie mais sans succès : rééducation tubaire, traitement par les plantes. Actuellement, j’essaye l’iode thérapeutique.

    Je pense que les traitements médicamenteux de l’otite (en particulier anti-inflammatoire par machine manosonique) créent des effets secondaires.

    Pourriez-vous m’indiquer un spécialiste sur la région parisienne qui pratique les interventions chirurgicales de la trompe d’eustache ?

    Merci de votre réponse.

    • Non, je suis désolé, c’est une pathologie rare et je n’en connais pas. Si vous en trouvez, signalez le moi, cela pourra aider d’autres personnes dans votre cas. Merci d’avance.

  16. Bonjour, jai 29 ans et depuis petite jai des problèmes de dysfonctionnement tubaire , otites et j’ai eu la pose de drin ( diabolo) au tympan qui n’a absolument rien arrangé, depuis 1 mois je vis un calvaire incommensurable, mon oreille ne gère plus du tout la pression , je fait de l’otophonie , j entend ma respiration, j’ai une dépression importante avec une sensation insoutenable, je suis obligée de rester allongée ou de me presser la jugulaire dans le cou pr limiter la dépression qui se crée , dès que j’avale ou respire ou parle ça s’emplifie et je m’entend parler de l’intérieur, je ne le supporte plus et je ne vois pas le bout du tunnel ) cela me fait penser à une beance tubaire , aucun médecin ou orl ne me prend au sérieux. ( je ne sais pas si ça compte mais j’ai la mâchoire légèrement désaxée quand je la referme.)
    J’ai besoin d’aide s’il vous plaît, merci par avance.
    Aurélie.

    • Oui, vous avez les symptômes d’une béance tubaire, et cela peut venir d’une luxation de l’articulation, ou de suites d’extraction de la dent de sagesse supérieure du côté incriminé. Consultez le service de stomatologie de la Salpétrière si vous êtes à Paris

  17. Bonjour Docteur, J’ai depuis 4 ou 5 semaines un problème à mon oreille gauche. Pour information j’ai toujours eu des problèmes avec cette oreille otites à répétition, bouchons. Le moindre courant d’air et c’est l’otite. Je suis obligé de porter constamment des bonnets en hiver. Récemment le problème s’est accentué avec sensation permanente d’avoir de l’eau dans l’oreille et également comme si j’avais une boule dans l’oreille. Cela lance même dans le crane. Pensant que c’était un bouchon j’ai mis un produit spécial qui dissout les bouchons mais rien. Normalement j’entends le produit agir quand je le mets dans l’oreille mais la nom prouvant qu’il n’y a pas de serumen. Ayant également une douleur à la dernière dent de sagesse du haut à gauche je suis allé voir un stomatologue qui me l’a retiré avec la dernière molaire qui était devant car elle était également très cariée. Le stomatologue m’a garanti que mon problème d’oreille venait de ma dent de sagesse infectée. Pour info il y avait un abces. Oui mais voila il a retiré les deux dents et l’abces il y a maintenant 15 jours et j’ai toujours le meme symptome dans l’oreille. Je suis à 18 jours d’Augmentin et 4 jours de Monozeclar mais rien n’y fait. Pouvez vous m’aider s’il vous plait ? d’avance merci. Cordialement,

    • Envoyez moi sur « dr.h@conseildentaire.com » votre dernière radio panoramique et un résumé de votre question.

  18. Bonjour Docteur,

    Tout d’abord, merci pour la qualité de vos écrits.

    Je me permets un commentaire sur votre article car celui-ci décrit les symptomes de problèmes tubaires que j’ai et à part de nombreux forums de discussion, je n’ai pas trouvé de professionnel permettant d’échanger sur le sujet.

    J’ai depuis un an et demi des soucis au niveau ORL :
    – Sensation permanente d’oreilles bouchées alors que j’entends très bien
    – Des craquements quand j’avale, que je fais bouger ma mâchoire ou que je baille
    – A partir du milieu de journée, une sentation d’inflammation dans les oreilles, un peu comme si c’était « irradié »
    – Une sensation d’être comme l’on dit parfois « dans le gaz », étourdi, du mal à me concentrer

    Cette situation est de plus en plus handicapante au quotidien.

    J’ai été voir différents médecins (généraliste, ORL, allergologue, ostéopathe, naturopathe) qui m’ont donné à tour de rôle des anti-inflammatoires stéroïdiens, antihistaminique et autre lavages de nez, malheureusement sans aucun succès. L’ORL m’a diagnostiqué un catarrhe tubaire.

    Dans votre article, vous parlez des symptomes très proches entre catarrhe et béance tubaire. En cherchant sur le net, je trouve plusieurs articles indiquant que les ORL se trompent souvent entre ces 2 problèmes. Vous indiquez que suivant le problème, le traitement devrait être opposé. Je me pose donc la question si mon ORL a posé le bon diagnostic.

    Vous indiquez aussi que ces problèmes tubaires peuvent avoir lieu après traitement d’orthodontie ou extractions de dents de sagesse. J’ai 36 ans mais j’ai effectivement eu ça quand j’étais adolescent.

    Auriez-vous un conseil à me donner ? Comment savoir si mon ORL m’amène dans la bonne direction car il m’a indiqué que la prochaine étape serait la pose d’un appareillage (yoyos peut-être mais je ne me souviens plus le temre qu’il a utilisé).

    Je vais essayer dès demain matin la gymnastique de rééducation que vous préconisez.

    En tout cas, je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.
    Bien cordialement,

    • Je pense que les différences sont très subtiles: essentiellement le fait de s’entendre parler dans la béance, et le fait de ne pas pouvoir équilibrer la pression dans le catarrhe (plongée, avion, manœuvre de Valsalva). Je dois avouer que je ne suis pas très compétent en la matière qui relève plutôt de l’ORL que de la stomatologie…

      • Bonjour,

        Un grand merci d’avoir pris le temps de me répondre.
        Effectivement, je ne m’entends pas parler, ça semble donc confirmer le catarrhe tubaire.

        En tout cas, j’espère que mon ORL a fait le bon diagnostic.

        Merci encore.
        Je vous souhaite une bonne journée.

  19. Bonjour,
    J’ai trouvé vos réponses et vos explications très simples à comprendre et je vous en remercie.
    Je souffre depuis quelques semaines de douleurs à l’oreille gauche. avec depuis peu vertiges, nausées maux de tête. Les médecins ne voient rien d’anormal. Pas d’otite, tympans normaux. Je souffre de rgo et j’ai l’impression que cette douleur est en lien avec la digestion et le reflux gastrique.
    Est ce possible selon vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Oui c’est possible mais il faut d’abord éliminer toute cause dentaire. Envoyez moi une radio panoramique récente sur « dr.h@conseildentaire.com » avec votre question.

  20. Quel « soulagement » de pouvoir poser un mot sur mes symptômes. Depuis 3 ou 4 ans, j’ai tous les symptômes de la béance tubaire. Je souffre en parallèle d’un RGO dont il m’a toujours semblé qu’il était lié. Mais peut-être ne l’est-il pas.
    Un ORL m’a fait un bilan auditif il y a 2 ou 3 ans qui n’a révélé aucune anomalie. Et il ne s’expliquait pas du tout mes autres symptômes : ceux là même que je découvre partout sur internet, sous le nom de béance tubaire.
    Certes, je ne souffre pas, mais comme cela peut être perturbant! Chez moi, quand ils se manifestent, les symptômes génèrent un stress supplémentaire. En général, ils apparaissent quand mon rythme cardiaque, ou ma respiration notamment, est accélérée. Donc la gestion des symptômes de la béance dans ces moments est un peu une double peine. Cela ne survient jamais quand je suis au repos chez moi.
    Un autre point est que la trompe d’eustache est censée évacuer les mucosités nasales vers l’arrière gorge. De mon point de vue, chez moi, ce phénomène est anormalement élevé et peut-être également pénible. J’ai remarqué que les nettoyages du nez à l’eau de mer semblaient améliorer ce dernier point.
    Merci pour votre papier.
    J’ai réussi à obtenir un rdv avec un orl demain. Je vais donc lui décrire mes maux, écouter son diagnostic. Et si besoin, lui présenter votre article.

  21. J’ai oublié de mentionner ceci :
    Quand les symptômes de la béance se manifestent, la manoeuvre de Valsalva ne fonctionne absolument pas. Alors qu’elle fonctionne si je suis en voiture par exemple et que la route descend.
    Totalement par hasard, en me penchant pour ramasser quelque chose, j’ai constaté que la sensation d’oreilles bouchées et de pression disparaissait totalement. Mais réapparaissait dès que je relevais la tête. Donc quand je suis fatiguée de ces symptômes dans la rue par exemple, je fais mine de faire mon lacet. Hélas, à la déglutition suivante, tous les symptômes réapparaissent. Cela fonctionne un peu par « crise ». Au début, elles étaient courtes : 5 ou 10 minutes.
    Aujourd’hui, quand cela se produit, les symptômes durent plusieurs heures. Tout s’apaise quand j’ai l’occasion de me détendre comme je l’ai déjà expliquer plus haut.

    • Le reflux gastrique peut être à l’origine de symptômes tubaires car il irrite la muqueuse qui enfle. Vous ne faites pas de béance mais au contraire une obstruction de la trompe d’Eustache. La trompe d’Eustache n’est pas en communication avec le nez mais avec l’oreille. Vous avez peut être aussi une sinusite chronique ou une allergie. Il faut consulter un ORL et un gastro entérologue et faire une recherche d’Hélicobacter Pilori. Il faut aussi faire une radio panoramique pour voir où en sont vos dents de sagesse du haut.

  22. Bonjour, je viens de tomber sur votre article fort intéressant mais le lien pour la gymnastique ne fonctionne plus. Je serais bien tenté d’essayer, je me bats avec un cathare tubaire depuis maintenant onze ans. C’est la première fois que j’entends ce discours qui me parait cohérent et me donne une lueur d’espoir. Je pense que dans mon cas c’est une occlusion plutôt qu’une béance, j’ai des acouphènes, énormément d’écoulements qui font que je racle la gorge de façon insupportable parfois. J’ai fait deux pneumopathies il y a plus de 10 ans et à la suite de ça je pense que ça a commencé. Toutefois, je garde à l’esprit que j’ai fait retirer les dents de sagesses adulte après un traitement orthodontique (suite à un accident de la route). Si je rajoute que j’ai beaucoup de mal à digérer depuis quelques années, je pense que toutes les possibilités sont ouvertes… génial… suffit maintenant de trouver le professionnel capable de me solutionner le problème… Si vous pouviez m’aider, ce serait formidable. Bien cordialement.

    • Avec mon lien( que je vais mettre à jour) google me donne:

      Apprentissage de la Béance Tubaire… – Les Accidents …www.facebook.com › posts › apprentissage-de-la-béanc…
      Apprentissage de la Béance Tubaire Volontaire. Voici une suite d’exercices d’entraînement à la BTV (Béance Tubaire Volontaire).
      Cherchez sur facebook

      Soyez gentille de me transmettre les informations intéressantes pour que je remette à jour mon article. Merci!.

  23. Bonjour docteur et merci pour cet article

    J’ai avec certitude une béance tubaire. Ces fameux symptômes d’entendre à l’intérieur de soi de façon inopinée. J’ai eu une perte de poids drastique adolescent, j’ai fait enlever toutes mes dents de sagesse et j’ai 27 ans maintenant. Je ne s’aurai dire le pourquoi exactement mais il me semble que la perte de poids drastique en est la cause (j’ai des vergetures d’ailleurs)

    Il est vrai qu’en général, au quotidien, plus je suis gras et mieux ça semble être. J’aimerai être plus fin mais depuis des années de béances tubaire j’avoue fatiguer un peu mais je ne voudrais pas tomber dans un extrême avec mode de vie sédentaire et alimentation en très grosse quantité.

    La consultation d’un ORL m’ayant amené presque vers le suicide tant il était déprimant et absolument inutile, j’ai décidé de me débrouiller seul. Après tout, ceux ayant une béance tubaire le savent, on ne peut s’empêcher de vivre seul tant les contacts sociaux sont désagréables pour nous. Je sais que tous les ORL ne sont pas comme ça mais grâce à celui que j’ai rencontré, j’ai décidé de m’en sortir avec mes propres moyens, naturels.

    J’ai essayé pas mal de choses et il les exercices sont presque inefficaces chez moi. En faite, j’ai bien des effets mais jamais sur le moyen et long terme. Par contre, l’alimentation semble jouer un grand rôle. Et pas seulement sur les calories. Une grande quantité d’Omega-3 semble me faire pas mal de bien en général. Les lipides pourraient-ils être un début de solution? Pour les glucides, que ce soit des Indices glycémiques bas ou élevé, j’ai du mal à voir une amélioration.

    Les efforts physique jouent aussi gros rôle que l’alimentation. Ce qui est logique puisque dépense calorique accrue = baisse de poids si l’alimentation ne bouge pas.

    En ce moment, je fais beaucoup d’efforts physique et j’ai eu une perte de gras visible à l’œil nu en 1 semaine (a cause du boulot). J’ai pas particulièrement augmenter mon alimentation donc là, la béance tubaire c’est une catastrophe. Aujourd’hui, je vais manger du poisson et prendre des gélules d’oméga-3 et augmenter mon apport calorique général.

    Attention, je n’incite personne à faire de même, l’alimentation est quelque chose de très complexe. Mais j’essaierai tout jusqu’à ne plus avoir de béance tubaire de façon naturel. Je fais confiance à cette machinerie incroyable qu’est l’être humain.

    Un dernier mot pour tous mes amis ayant une béance tubaire, ne laissez pas cette m@&%# pourrir vos relations sociales, au pire expliquez la chose à tous vos proches. Pour les autres qui ne veulent pas comprendre, peut-être ne sont ils pas dignes de vous? Béance tubaire ou non, isolement ou non, restez fort et faites en une force. Ça me permet personnellement d’être introverti et d’avoir fait un tri très sélectif sur mon entourage. J’aime aujourd’hui la solitude mais je n’accepte pas de ne pas avoir le cercle sociale que je souhaite vraiment à cause d’une oreille qui me fait entendre mon cœur de façon incontrôlée.

    Si vous vous sentez isolé, pourquoi pas essayer le développement personnel…? J’ai créé un site sur le sujet du développement personnel (ça ne parle pas encore de béance tubaire, c’est plus général), le lien étant inscrit directement sur le commentaire, il suffit de cliquer sur mon prénom si vous désirez faire un tour.

    Je reste entièrement disponible, j’ai activé la notification en cas de message, je pourrai donc revenir si vous souhaitez dialoguer.

    Merci infiniment docteur d’avoir créé cet article, cela redonne de l’espoir pour continuer de trouver des solutions en cas de baisse de combativité

LEAVE A REPLY