Home DERMATOLOGIE BUCCALE Manifestations buccales de la variole du singe.

Manifestations buccales de la variole du singe.

638
0
SHARE
Voici la photo qui m'a été adressée.

La variole du singe est une zoonose, une maladie infectieuse ayant une origine animale. Elle est causée par le « virus de la variole du singe », ou « Monkeypox Virus » appartenant aux « orthopoxvirus ». On en connait deux clades (groupes descendant d’ancêtres communs) : l’un dit « de l’Afrique de l’Ouest » et l’autre de « l’Afrique centrale ».

Sa transmission de l’animal vers l’humain se fait par contact direct avec des fluides biologiques provenant d’animaux morts ou vivants, porteurs de la pathologie. La transmission interhumaine est limitée, mais peut se faire par voie respiratoire, par contact direct ou indirect avec des liquides biologiques (vêtement, linge de maison…). Le virus est aussi capable d’entrer par des lésions sur la peau, par les voies respiratoires ou les muqueuses. La transmission par voie aérienne nécessite un contact face-à-face prolongé. Cette virose peut être considérée comme une maladie sexuellement transmissible (MST).

Un lecteur m ‘a adressé ces jours ci des photos de lésions buccales que plusieurs praticiens dentistes et médecins n’ont pas été capables d’identifier.
Moi non plus je ne les avait avait jamais vues. Piqué au vif, je me suis immédiatement plongé dans une recherche approfondie sur internet (quel instrument merveilleux lorsqu’il est bien utilisé, autrement qu’à colporter des ragots).

Voici la photo qui m’a été envoyée.

Ces lésions buccales étaient accompagnées d’un grosse adénopathie douloureuse sous maxillaire, ainsi que des macules cutanées sur le dos.

Lésions cutanées sur la peau du dos.

Il s’en est fallu de peu que je fasse le diagnostic exact car j’ai trouvé sur internet un photo très ressemblante.

Image trouvée sur Google (jcda.ca), très similaire à celle de mon lecteur.

Voici le de l’article très complet trouvé sur Google:
https://jcda.ca/fr/article/b144     
Plusieurs diagnostics y sont évoqués, mais il n’est pas fait allusion à des lésions cutanées, ni a une adénopathie. Peut être sont elles passées inaperçues? Peut qu’à la lumière des documents que l’apporte on pourrait modifier ou compléter le diagnostic.

En réalité les lésions cutanées de la variole du singe sont différentes, et il s’avère qu’à 6 jours celles de mon lecteur se sont améliorées avec un traitement anti mycosique

Lésins cutanées de la variole du singe (zinfos974.com)
Variole du singe, lésions sur le voile du palais (information-dentaire.fr).

A 6 jours voilà la photo des lésions buccales de mon lecteur:

Photo de la langue de mon lecteur 6 jours plus tard.

En tous cas une chose est sûre, mon lecteur a fait faire une grosse avancée dans la connaissance de la variole du singe, et nous pouvons l’en remercier.

 

SHARE
Previous articleNERF TRIJUMEAU ET STOMATOLOGIE. DOSSIER.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

  1. Cher Docteur,
    Bravo pour cet article, je suis ravi d’avoir servi à ce cas pratique.
    Peu importe que vous n’ayez pas trouvé le diagnostic exact, pour lequel vous avez mis du cœur à l’ouvrage, vous m’avez surtout tout de suite rassuré en écartant les pires scénarios (cancer, tumeur…).
    Merci pour votre réactivité et votre disponibilité sans faille.

LEAVE A REPLY