Home ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE Innervation de la face, de la bouche et du visage.

Innervation de la face, de la bouche et du visage.

29606
14
SHARE
LES PRINCIPALES BRANCHES DU TRIJUMEAU.

Quels sont les nerfs qui innervent la bouche, les dents et la face?
A la suite de l’article sur les névrites post-chirurgicales qui a suscité beaucoup de commentaires et de mails, j’ai pensé qu’il serait bon de faire le point sur l’anatomie des nerfs de la face.

Le principal nerf sensitif est le Trijumeau, cinquième paire de nerfs crâniens. Le principal nerf moteur est le Facial, septième paire de nerfs crâniens. Il existe à un certain niveau une anastomose entre ces deux nerfs, car le Trijumeau véhicule des fibres motrices en provenance du Facial.

Je vais donc dans cette article faire une synthèse des deux articles que j’ai déjà écrit sur chacun de ces deux nerfs.

LE TRIJUMEAU (symboliquement désigné par le chiffre romain V).
C’est l’un des plus gros nerfs crâniens, il est pair, un à droite et un à gauche. Il est mixte, sensitif et moteur, mais sensitif pour sa plus grande part. Il porte ce nom car il forme un gros nodule semi-lunaire, le ganglion de Gasser (aussi appelé Ganglion Trijéminé) qui se subdivise en trois branches:
– le nerf ophtalmique (V 1)
– le nerf maxillaire (V 2) qui innerve le maxillaire supérieur et les fosses nasales et présente un autre renflement, le ganglion sphéno-palatin,  situé dans les fosses nasales.
– le nerf mandibulaire (V 3), qui donne lui même naissance au nerf alvéolaire inférieur (ou nerf dentaire inférieur), au nerf lingual, au nerf sous mylo-hyoïdien et au nerf buccinateur.

LES PRINCIPALES BRANCHES DU TRIJUMEAU.
LES PRINCIPALES BRANCHES DU TRIJUMEAU.

Le nerf mandibulaire se divise en plusieurs branches :

1-des branches motrices: les fibres motrices du trijumeau qui innervent les muscles de la mastication, le muscle mylo-hyoïdien, le ventre antérieur du muscle digastrique, le muscle tenseur du voile du palais et le muscle tenseur du tympan, ne passent pas par le canal mandibulaire.

2- Le nerf lingual assure l’innervation sensitive (générale, tactile, gustative) du tiers postérieur de la langue, la partie antérieure de la langue  est assurée pour le goût par le nerf facial (VII) dont les fibres sont véhiculées par le nerf lingual. Le nerf lingual a une grande partie de son trajet sous muqueux, en lingual des molaires inférieures et à 1 cm à peu près du collet des dents. Étant dans l’épaisseur de la muqueuse il est plus accessible, donc plus vulnérable mais aussi plus facile à protéger.
3-Le nerf alvéolaire (ou dentaire inférieur)comporte des fibres sensitives pour les dents inférieures, la sensibilité du menton, de la lèvre inférieure et de la peau de la région mandibulaire.
4-Le nerf buccal qui innerve la muqueuse de la joue. 

5-Le nerf buccinateur.

Innervation sensitive de la face et du cou (gremmo.fr).
Innervation sensitive de la face et du cou (gremmo.fr).

 LE NERF FACIAL (symboliquement désigné par le chiffre romain VII) et sa branche dérivée, LA CORDE DU TYMPAN (VII bis).

Le nerf facial est le deuxième nerf, après le trijumeau, qui concerne de près notre exercice professionnel. C’est la septième paire de nerfs crâniens (VII). Il comporte un nerf accessoire, le nerf intermédiaire de Wrisberb ou Corde du tympan qui porte le numéro VII bis. C’est un nerf mixte, sensitif, sensoriel du goût, et moteur. Son trajet intracrânien est assez compliqué, il traverse les os crâniens de l’oreille (rocher). Il contrôle les muscles peauciers de la face et il est responsable de l’expression du visage.
Il comporte une partie sensitive qui transmet le goût dans les deux tiers antérieurs de la langue. Ce sont les branches terminales qui nous intéressent.

Il se divise schématiquement en quatre branches:

Les 4 branches du facial(facial.fr.slideshare.net)
Les 4 branches du facial(facial.fr.slideshare.net)

1-Branche temporo-frontale
2-Branche Zygomatique
3-Branche Buccale
4-Branche Mandibulaire et sub-Mandibulaire

Le nerf facial est très intriqué dans les glandes salivaires et en particulier dans la parotide, ce qui rend les interventions chirurgicales très difficiles et augmente le risque de paralysies faciales post-opératoires.

La corde du tympan est une branche végétative et sensorielle du nerf facial, le reliant au nerf lingual, branche du trijumeau. Elle innerve indirectement les glandes salivaires submandibulaire et sublinguale et les deux-tiers antérieurs de la langue, pour la fonction sensorielle gustative.
Le document le plus clair schématisant la corde du tympan vient d’un site vétérinaire Vetoplus, mais il correspond bien:

innervation de la langue (vetoplus)
innervation de la langue (vetoplus)

Au vu des liens qui unissent le nerf trijumeau et le nerf facial, on comprend bien le mécanisme des douleurs dentaires projetées dans l’oreille (otalgies réflexes).

Il semble évident que la complexité de ces deux nerfs rend la chirurgie particulièrement délicate dans la sphère oro-faciale, compte tenu de l’importance des sensations de la bouche et de la face, et de l’aspect physique et esthétique des muscles de l’expression, et de la phonation.

 

SHARE
Previous articleLe fibrome gingival.
Next articleLe botryomycome buccal.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

14 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Je voudrai avoir votre avis!! Mon dentiste doit m’appareiller la mâchoire du haut par un dentier. Or il me reste quelques dents à extraire qui sont infectées. Il veut dans un premier temps me limer les dents pour me poser le dentier et seulement après me les extraire !! En résumé je dois avoir le dentier avec les racines des dents dans l’attente qu’il arrache ce qu’il reste. peux-t-il fonctionner de cette manière??? Merci d’avance pour votre réponse ! Cordialement.

    • Oui, c’est possible, cela vous évitera de rester sans dents, mais il faudra rebaser l’appareil quelques semaines après l’avoir posé. Mais de toutes façons ce sera un appareil provisoire, le définitif ne sera fait que dans 4/6 mois

  2. Merci pour votre réponse !!! Par contre c’est un appareil définitif, il m’a dit qu’il ne passait pas par un provisoire .

    • Dans ce cas, si les racines ne sont pas infectées, on peut les laisser pour éviter une fonte de l’os alvéolaire, et il va vous faire directement l’appareil définitif.

  3. Bonjour,
    Il y a 5 mois, mon dentiste m’a mis 6 implants de type MIS dans la mâchoire inférieure, avec un appareil transitoire quasi-complet. Comme suites, j’ai eu une insensibilité de la lèvre inférieure et du menton. J’ai récupéré une sensibilité normale dans la moitié droite au bout de 2 mois, mais toujours pas dans la moitié gauche.
    Comment expliquer ce phénomène ? Vais-je récupérer ? Y a-t-il quelque chose à faire ?
    Je vous remercie de votre réponse.

    • je ne peux vous répondre que si vous m’envoyez une radio sur « dr.h@conseildentaire.com » accompagnée de votre question.

  4. Bonjour
    Je ne dois en faire une que début janvier, au bout de 6 mois. Je vous l’enverrai à ce moment-là.
    Merci beaucoup.

  5. Bonjour Docteur,

    Suite à une extraction de dent sur une couronne avec nettoyage d’un dépassement de pâte, j’ai perdu la sensibilité du menton et lèvre inférieure droite. J’ai très mal malgré une insensibilité, c’est très étrange comme sensation. Comment savoir si je vais récupérer ma sensibilité ?
    Merci par avance
    Amélie

  6. Bonjour,
    J’ai subit une intervention pour un implant qui s’est très mal passé taille de l’implant trop grand le dentiste a du percer et re percer et m’a fait un trous dans la gencive.
    Après sa on ma mit une membrane pour soigné néanmoins j’ai une masse de chaire au nouveau la joue coté droit supérieur et une insensibilité de la lèvre droite supérieur.
    as t’il pu toucher un nerf ?

  7. Bonjour. Il y a des années 6 ans environ, le dentiste m’a enlevé une molaire la dernière os une dent de sagesse que je n’ai plus depuis mes 15 ans. Par la suite j’ai eu à l’endroit de la dent extraite des élancements, fourmillements comme des frétillements assez fort et constants irradiants vers l’oreille … au bout d’un moment cela c’est passé Il y a deux ans nous avons donc pu mettre un implant. Mais ces symptômes recommencent .. avez vous une idée de comment je peux traiter le problème ? Et surtout de ce que cela peut être ?

LEAVE A REPLY