Accueil CARIOLOGIE. SOINS DENTAIRES CONSERVATEURS. ENDODONTIE. Reconstitution du point de contact et de l’espace inter-proximal.

Reconstitution du point de contact et de l’espace inter-proximal.

4980
0

Une jeune consoeur Algérienne m’a demandé si elle pouvait écrire un article dans mon blog. C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté.
Pour pouvoir bien comprendre cet article, il est conseillé de lire d’abord les explications que j’ai donné: ICI

COMMENT PRÉSERVER L’ESPACE INTER-PROXIMAL SUR  DENTS POSTÉRIEURES

Par le Dr. Nawel Allal
Service d’Odontologie Conservatrice-Endodontie
CHU de Tlemcen (Algérie)

   L’espace inter-proximal s’étend autour du point ou de la zone de contact, entouré des surfaces dentaires proximales, il est limité par les crêtes marginales du côté occlusal et par le parodonte inter-dentaire du côté cervical.

L’espace inter-dentaire est un lieu privilégié pour le développement de la carie par l’accumulation de débris alimentaires suite à des restaurations défectueuses, la préservation de son intégrité est alors impérative lors de restaurations proximales. La solution la plus performante et qui semble être la plus efficace actuellement est l'emploi combiné de matières transparentes ou métalliques de différentes formes et épaisseurs, de coins inter-dentaires judicieusement placés, et d’anneaux de séparation.
Des instruments pour modeler les résines composites, les ciments verre-ionomères et l’amalgame d’argent, peuvent aider à conserver cet espace et éviter l’apparition du syndrome du septum.
Comment préserver l’espace inter-dentaire et le point de contact?
L’obturation de cavités de classe II de Black a toujours constitué un sérieux problème pour les praticiens. Pour obtenir un résultat adéquat, les fabricants ont mis à notre disposition des anneaux de séparation ou de serrage, associés à des matrices ou à des coins.

Pour une meilleure compréhension, voici un cas clinique en images commentées.
Mme B.H. âgée de 36 ans s’est présentée au service d’odontologie conservatrice du CHU de TLEMCEN pour une douleur rythmée provoquée par les repas, une sensation de gène et de compression entre la deuxième prémolaire et la première molaire supérieure droite. L’examen clinique a révélé une obturation débordante entre les deux dents et une carie sur la molaire.

PHOTO ARTICLE 1
Radiographie préopératoire montrant une restauration débordante entre la 15 et la 16

photoVue vestibulaire montrant une papille enflammée et une rétention alimentaire entre la 15 et la 16

PHOTO ARTICLE CVue occlusale montrant une cavité carieuse mésiale sur la 16 et une restauration à l’amalgame d’argent occlusale ainsi qu’ une restauration au composite débordante sur la 15
PHOTO ARTICLE D
Aspect des dents après dés-obturation des restaurations et ouverture de la cavité carieuse

PHOTO ARTICLE E
Aspect des dents après curetage dentinaire et nettoyage des cavités

PHOTO ARTICLE F
Mise en place des matrices sectorielles, coin inter-dentaire en plastique et 2 anneaux séparateurs

PHOTO ARTICLE G
Mise en place du ciment verre-ionomère au fond des cavités

photo article h
Les dents après mordançage de l’émail avec de l’acide phosphorique à 37%

PHOTO ARTICLE I
L’application de l’adhésif à l’aide d’un pinceau

PHOTO ARTICLE J
Photo-polymérisation de l’adhésif

PHOTO ARTICLE K
Mise en place du composite par apports successifs de fines épaisseurs (stratification)

PHOTO ARTICLE L
Polissage des restaurations après durcissement avec disque abrasif

PHOTO ARTICLE M
Résultat final vue vestibulaire

IMG_0374
Vue occlusale

PHOTO ARTICLE N
La radiographie post-opératoire

Conclusion :

Un traitement réussi permet un entretien soigné et régulier des zones proximales par un patient sensibilisé au contrôle de plaque et à un brossage rigoureux, ainsi que le passage du fil de soie qui ne doit pas se déchirer au passage du point de contact.

L’espace  inter-dentaire, entité anatomique et fonctionnelle importante des arcades dentaires, doit être connu et respecté par les praticiens afin de réaliser des obturations non iatrogènes et physiologiques.

Commentaire du Dr.Hauteville
Je remercie vivement cette jeune consœur de nous avoir fourni un document hautement didactique qui peut servir aussi bien aux étudiants en odontologie qu’à améliorer la compréhension des patients. J’espère que son exemple va être suivi et que d’autres étudiants ou jeunes praticiens vont participer à ce blog qui a été crée dans un but pédagogique, aussi bien pour le grand public que pour les professionnels.

Article précédentConflits des patients avec leur praticien.
Article suivantLes brosses à dents électriques.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY