Home ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE Les dents et l’évolution de l’espèce humaine.

Les dents et l’évolution de l’espèce humaine.

4093
8
SHARE
Évolution du crâne du singe vers l'homme: les maxillaires se racourcissent (transhumanistes.com)

Il est évident que l’homme de Néanderthal n’avait pas les mêmes maxillaires que nous. Essayons d’extrapoler ce qu’ils seront dans un milion d’années, si l’humanité survit à sa folie!

Les lecteurs lisent rarement les anciens articles, je reprends donc un ancien article que j’aime bien et que je modifie et publie à nouveau pour en relancer la lecture.

J’ai calculé que de par ma spécialisation, j’ai été amené à extraire aux alentours de 200.000 dents de sagesse durant ma carrière professionnelle. Bien sûr, je n’étais pas le seul  à faire ce genre de travail à Paris. Un de mes collègues enseignants de la Faculté un peu farfelu les conservait dans des tonneaux à la cave et il en avait deux bien remplis!!! Imaginez donc le nombre de dents de sagesse extraites tous les jours dans le monde! J’en ai le vertige...quelle explication donner à cela? J’ai ma petite idée, mais il va falloir remonter aux origine de l’homme.
Ce n’est pas grave, j’ai tout mon temps!

Les singes inférieurs ont 36 dents, les singes supérieurs en ont 32. De la même manière, nos maxillaires sont en train de se raccourcir et n’ont de la place que pour 28 dents alors que nous avons encore, en grande majorité 32 germes. Je dis en grande majorité car il y a beaucoup plus de personnes qu’on ne le croit qui n’ont pas de germes de dents de sagesse, ou qui n’en ont que 2.

Évolution du crâne du singe vers l'homme: les maxillaires se racourcissent (transhumanistes.com)
Évolution du crâne du singe vers l’homme: les maxillaires se raccourcissent (transhumanistes.com)

Sans aucun doute, l’homme est en train d’évoluer vers une mâchoire à 28 dents.

Tout s’est joué au moment où le singe s’est mis debout. Il a libéré ses deux membres supérieurs et a commencé à utiliser ses mains. Il n’avait plus besoin de son museau comme instrument de préhension : sa mâchoire s’est raccourcie, son museau a reculé, son angle mandibulaire s’est fermé, son angle facial s’est ouvert.

Un autre phénomène est intervenu: La station verticale, et de plus en plus verticale, a amené les vertèbres cervicales, et donc le trou occipital, à migrer de plus en plus vers la base du crâne, libérant ainsi le développement de la boîte crânienne et du cerveau, donc de l’intelligence.

schoolmouv.fr
schoolmouv.fr

Donc l’espèce humaine évolue vers une boîte crânienne plus grande et des maxillaires plus petits.
Rassurez vous, je n’ai pas inventé tout cela, je l’ai étudié auprès de chercheurs très compétents. Si cela vous intéresse, lisez André Leroi-Gourhan.

Mais nous ne savons pas quand se fera vraiment la mutation et la suppression des dents de sagesse car elle se fera sans doute très progressivement et peut être dans des milliers voire des millions d’années. La question que je me pose est de savoir si avec les extractions de dents de sagesse, les hommes ne vont pas empêcher la sélection naturelle Darwinienne de se faire…(?).
Il va donc falloir que l’homme, grâce à son intelligence, modifie lui même sa génétique pour ne plus avoir de dents de sagesse! Ne plus compter sur le hasard de l’évolution darwinienne, mais passer à « l’évolution technologique ». Il faudra manipuler les gènes pour éliminer les dents de sagesse!

Pour l’instant, nous nous retrouvons la plupart du temps avec 4 dents qui n’arrivent pas à trouver leur place sur l’arcade.

Alors, faut-il extraire systématiquement les dents de sagesse? Je ne pense pas qu’on puisse répondre par oui ou par non à cette question. Il faut examiner les patients au cas par cas.

Les orthodontistes savent maintenant parfaitement calculer la dimension définitive qu’auront les maxillaires et la place qu’occuperont les dents. Par des radiographies des germes de dents de sagesse on peut aussi deviner si elles vont trouver leur place ou non.
Si on décide de les enlever, le mieux est d’extraire les germes avant qu’ils ne forment leurs  racines, entre 12 et 14 ans (germectomies). Cela évitera les problèmes de lésions du nerf alvéolaire inférieur.

SHARE
Previous articleLe brossage des dents: instrumentation.
Next articleLes dents et la posture.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

8 COMMENTS

  1. « Milliers voir millions d années??? « De toute façon homme se sera auto détruit d ici là vu comment c est parti!

  2. Bonjour,
    j’ai fait arraché 4 dents de sagesse à 21 ans et j’ai maintenant 49 ans et je regrette beaucoup. J’ai par la génétique une belle dentition égale, peu de caries, je suis bien chanceuse. Depuis quelques années mes dents se sont mises à se distencer laissant des espaces qui s’agrandissent de + en +, et des morceaux de nourriture se coincent, ce qui est douloureux et la soie dentaire est obligatoire à chaque repas. les fibres de viande font mal parce qu’elles créent une pression sur la gencive et les enlever est encore plus douloureux.

    • Il y a peut être une autre explication à l’espacement de vos dents: une poussée de la langue, soit par tic, soit par déglutition « atypique ». Consultez votre dentiste et posez lui la question…
      De toute façons vers 50 ans il y a des triangles de gencive entre les dents qui se rétractent et l’usage du fil de soie devient indispensable. Utilisez aussi un hydropulseur.

  3. Bonjour Docteur et encore bravo pour ce site passionnant que je consulte toujours avec beaucoup d’intérêt. Aujourd’hui mon dentiste prescrit à mon fils de 18 ans de faire enlever ses 4 dents de sagesse. Pourtant la radio indique qu’elles ont la place nécessaire pour se positionner. Comment s’assurer du bien fondé de la démarche ?

LEAVE A REPLY