Home CHIRURGIE BUCCALE Extractions difficiles et extractions multiples.

Extractions difficiles et extractions multiples.

5421
28
SHARE
photos-depot.com

Article remis à jour le 05/07/2020.

Comme je l’ai déjà dit, il ne faut absolument pas « batailler » pour une extraction et si cela s’avère difficile, il faut immédiatement passer à une autre technique, car l’image de l’arracheur de dents, même de nos jours, reste présente dans l’inconscient collectif populaire. Combien de fois n’ai-je pas entendu dire que le dentiste avait dû mettre le genoux sur la poitrine pour prendre appui: croyez vous cela possible???

photos-depot.com

Généralement, ce sont les multiradiculées qui posent problème, en raison des axes divergents des racines. Il faut alors sectionner la dent en autant de fragments que de racines, séparer les racines les unes des autres pour les extraire une par une. On utilise pour cela une fraise Zekria en carbure de tungstène très tranchante, à haute vitesse, sous irrigation d’eau stérile.

Une fois les  racines séparées il est plus facile de sortir chacune dans son axe. Elles peuvent être extraites soit avec un davier à racine soit avec un syndesmotome. Une fois extraites le parage de l’alvéole se fait comme pour une extraction simple. Voir ICI!

En cas d’extractions multiples côte-à-côte, il convient de régulariser la crête alvéolaire, puis rapprocher le lambeau vestibulaire du lingual    et les suturer fermement, bien serrés. Cette régularisation se fait à la pince gouge et à  la râpe à os.

Procédure pour extractions multiples

Elle peut aussi se faire à la fraise à os, et on peut le faire avant l’extraction poue avoir de meilleurs repères.

Il est absolument indispensable de poser tout de suite une prothèse provisoire, et de demander au patient de ne pas la retirer avant 24 heures, pour les raisons suivantes:
– éviter au patient un choc psychologique trop grand quand il va se trouver d’un seul coup sans dents,
– comprimer les tissus et maîtriser l’hémorragie tout en protégeant le caillot sanguin qui va servir à le reconstruction de l’os,
–  avoir l’intrados de la prothèse comme guide de la cicatrisation définitive
– profiter de l’anesthésie pour habituer le patient à la présence nouvelle de la prothèse en bouche.

Il arrive que les extractions aient été faites une par une a des périodes différentes, et que la crête alvéolaire soit irrégulière. La régularisation de crête se fera donc à posteriori mais la technique restera la même. Voir ICI!

La prothèse provisoire devra être rebasée avec une résine souple si des vides se créent par dessous.

La crête osseuse doit être bien  régulière après cicatrisation pour faciliter la reconstruction prothétique définitive. Celle ci devra être rebasée au bout d’un délai de 6 mois à un an.

Il est important d’être économe en os et de sauvegarder le » capital os » en vue de la pose d’implants ou pour avoir une bonne assise de prothèse mobile. Voir ICI!

 

SHARE
Previous articleExtraction simple d’une dent.
Next articleExtractions de dents de lait.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

28 COMMENTS

  1. Bonjour! Merci de votre engagement!

    Je suis a nouveau sur votre blog, car pour je ne sais quelle raison, deux mots de mon texte, ecrit il y a un quart d’heure, ont disparu, ce qui rend ma question incomprehensible. Je recommence donc, et veuillez oublier le commentaire precedent… et l’effacer…

    Voici. Apres extraction dentaire de la dent dite 26, j’ai une douleur intense mais relativement breve lorsque je mange et surtout lorsque je bois froid. Ceci 7 semaines apres extraction. J’etais en voyage, une premiere dentiste m’a fait un traitement de racines dans la 26, un second dentiste, dans le pays suivant, vu que le traitement n’avait pas reussi, m’a extrait la 26, j’ai saigne 16 heures, du sang qui semblait contenir des elements jaunatres/brunatres. Mon troisieme et definitif dentiste, celui du pays dans lequel je vis, a examine avec soin le probleme, 45 jours apres extraction. Lui comme moi sommes arrives a la conclusion que la douleur pourrait bien provenir du nerf la dent adjacente 25. Pourtant, aucune douleur au marteau… Je mange donc de l’autre cote de la bouche, et ca va… Ma question: SE POURRAIT-IL QUE JE N’AIE QUE LE NERF A VIF, et en ce cas: SE POURRAIT-IL QU’UN NERF A VIF FINISSE PAR SE RECOUVRIR DE TISSUS GINGIVAUX OU AUTRES? VAUT-IL LA PEINE QUE J’ATTENDE QUELQUES MOIS? J’ai une folle envie de me faire enlever cette 25… car ma paradontose, sur la 26, semblait avoir gagne la 25 (c’etait l’avis de la premiere dentiste). Neanmoins, ca ne se voit actuellement pas sur la radio et le scanner. Cette 25 est recouverte d’une couronne, et mon dentiste m’a pour l’instant mis du fluor sous cette couronne, en cas de carie invisible. Je vous remercie d’exister!

    • Je ne demande pas mieux que d’exister encore un peu plus longtemps…Une dent qui fait mal au froid et pas à la percussion est forcément une dent vivante: votre 25 a une couronne sur dent vivante? Le mieux serait de m’envoyer la radio panoramique (DR.H@conseildentaire.com) avec les questions svp.

      • Cher Docteur Hauteville, Merci de votre si prompte reponse! Oui, en effet, j’ai une couronne, depuis 20 ans environ, sur une dent vivante. Je me ferai reconfirmer la chose par mon dentiste, mais il me semble que si la dent etait morte, il ne s’evertuerait pas a marteler dessus et de cote… et je la sens vivante… (Les ecoles dentaires de Suisse et d’Allemagne prechent et serinent les dangers de la devitalisation..Je ne sais pas ce que vous en pensez…) Dommage que je ne puisse pas vous envoyer la radio panoramique, je ne sais pas faire ca… D’autre part, mes deux derniers dentistes n’y voient rien. J’ai l’intention de refaire bientot une radio qui sera peut-etre plus parlante. Apres extraction dentaire de la dent 26, j’ai commence aussitot a ressentir une petite pointe de douleur constante tout au fond de la dent extraite, qui devenait aigue apres ingestion de boissons et d’aliments. Mais avec le temps je crois sentir, a peu pres surement, qu’en fait, cette douleur pourrait se situer tout au fond de la dent 25. Cette dent, en outre, saigne tous les jours un petit peu au brossage, ainsi que la 24, qui est plombee depuis… 40 ans! Aucune autre gencive ne saigne, dans ma bouche, si ce n’est un peu la 23. Neanmoins, depuis 2 jours, la douleur apres ingestion de boissons et aliments est beaucoup moins intense et se tait meme carrement au bout de 30 a 120 minutes. Il se trouve que le 1er novembre, soit 7 semaines apres extractiond e la 26, j’ai brosse pour la premiere fois la 25 avec violence, de tous les cotes, ainsi que pardessus l’alveole, zone que je brossais avec un maxi de prudence jusque la. Or la zone s’est mise a saigner passablement, avec odeur typique de paradontose. « Une douleur est toujours un signal », dit-on.. Or je compte mettre un implant sur la 26, et je me pose la question: EST-IL IMPRUDENT DE PLANTER UNE VIS A COTE D’UNE DENT ATTEINTE DE PARADONTOSE? J’aimerais revoir mon dentiste seulement dans 2-3 semaines, pour mieux voir la progression. Je vois que vous avez travaille le 1er novembre! Mieux ca que d’etre au cimetiere. Cordiales salutations.

        • Napoléon disait: « un bon croquis vaut mieux qu’un long discours », je ne comprend pas vos explications mais je pourrais tout voir sur une radio! Les radiographies numériques peuvent être envoyées directement par mail sur « DR.H@conseildentaire.com ». Les radiographies sur support argentique doivent être photographiées en les fixant sur une vitre bien éclairée: horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées par mail

  2. Bonjour,
    je me suis fait extraire le dernière molaire et je vois qu’il reste un fragment de dent qui borde l’arrière du trou ou était la molaire . Comme un pic qui perce le gencive en haut et qui s’enfonce sur peut être 5 mm le long du trou et derrière. Sa fait mal une pression dessus. Est-ce normal faut il le laisser en place ?
    merci à vous

  3. bonjour
    J’ai du lichen plan buccal depuis une bonne douzaine d’années et à l’intérieur des joues que puis je faire ou prendre ,je me fais 3 fois par jour de bains de bouches avec Solupred (je suis allergique à la cortisone .
    Merci

  4. Bonjour
    Quelles sont les étapes de la régularisation de la crête en cas d’extractions multiples?
    Merci d’avance

  5. Bonjour,
    En cherchant des renseignements sur l’extraction de dents communiquants avec un sinus je suis tombée sur votre site, les autres spécialités médicales devraient s’en inspirer. Une merveille.
    En septembre dernier on m’a placé une couronne sur la 27. Sa devitalisation à été complexe pour ma dentiste,elle en a cassé un bout de dent. La dent la plus complexe qu’elle ai eut a soigner. Ma dent est toute penchée vers l’extérieur. Lors de la pause de la couronne métallique une douleur vraiment très vive profonde et brutale, elle s’est atténuée avec les semaines.
    Pendant tout l’hiver j’ai eu 5 ou 6 sinusites, et des douleurs régulières sur cette dent. Mon généraliste m’a donc fait passer un scanner suite à un traitement antibiotique montrant une inflammation au niveau de la 27 et du site de la 28 (extraite il y a 14 ans).
    Ayant déménagée je me rend chez un nouveau dentiste pour voir ce qu’il peut faire de cette dent.. il me fait passer des radios à la suite de quoi il me dit qu’il y a ce qui semble être un bout d’instrument dans la racine, la dent communique clairement avec le sinus (je fait du bruxisme j’imagine que ça aide pas), et il manque de petits bouts d’os de chaque côté de la dent. Et pour finir ma dent est trop complexe à arranger car toute tordue par sa position tournée vers l’extérieur de la bouche et ses racines de formes incurvées. (je savais pas que c’était possible mais il m’a montré les radios.) Suite à cette grosse annonce il m’a naturellement reconduit à la porte en me disant « quand elle vous embêteras trop il faudra l’extraire ».
    J’imagine qu’il ne le sentait pas. Car si je suis allée le voir c’est quand même parce que ça me gêne…
    Donc voilà, je voulais savoir ce que vous me conseillez, puis je me faire extraire cette dent chez un dentiste « standard » ou un chirurgien ou encore à l’hopital?
    Dois je demander une occlusion directe de la communication bucco sinusiennes?
    Le fait qu’il y ai déjà une petite perte osseuse de chaque côté de la dent ne risque pas de compliquer la cicatrisation?
    Encore merci pour ce site.
    Faustine

    • Il semble en effet impossible de faire autrement que d’extraire cette dent. Il faut vous adresser à un dentiste ou un stomatologiste spécialiste en chirurgie buccale. Il saura quoi faire, c’est très courant et sans difficulté particulière.

  6. Bonjour,

    Vos articles sur ce site à propos peu ou prou des extractions sont multiples. Mais va pour « extraction difficile » pour y poser ma question.

    Extraction difficile car ma (jeune) chirurgien dentiste (omnipraticienne) n’y est pas arrivée. Enfin, pas totalement. Elle intervenait sur la dent 23 avec inlay core délabré sans possibilité de reconstitution prothétique de cette nature. D’où une indication d’extraction.

    Et, de ce que j’ai cru comprendre, elle est tombée sur une dent dont les racines étaient soudées à l’os (calcification, c’est ça ?). Malgré une heure d’effort, un bout de racine est resté en place. Elle a refermé dessus avec point(s) de suture. Cette dent 23 va faire l’objet de l’adjonction sur un stellite que j’ai déjà en bouche.

    Mais quid dans l’avenir de ce bout de racine ?

    Elle me dit que ça peut rester comme ça et que peut-être que je ne ressentirai jamais rien. Croisons des doigts. En attendant, elle m’a quand même mis sous antibiotique.

    Mais elle me dit aussi qu’elle peut m’orienter vers un stomatologue. Mais à quoi bon si ça doit rester asymptomatique ?

    Je suis partisan du moindre risque de complication et donc de finir le travail chirurgical. Mais qu’est ce qu’un stomatologue fera de plus ? Réussir là à sa consœur dentiste a échoué mais ce sont a priori les mêmes techniques d’extraction (et les mêmes difficultés éventuelles), non ? En fait c’est là ma question. Et accessoirement, délai d’attente pour ré-intervenir (le temps de la cicatrisation) ou envisageable dans la foulée pour en finir le plus vite possible ? (avant les éventuelles complications ?)

    Merci pour votre suivi en ne doutant pas que votre réponse sera aussi très utile à d’autres lecteurs.

    • Non ce n’est pas la même technique et le spécialiste en chirurgie pourra peut être retirer la dent en 10 minutes, l’abord n’est pas le même…chacun son métier et faites le au plus tôt pour en être débarrassé. Pour la petite histoire, j’ai été omnipraticien pendant 15 ans et chirurgien pendant 25 ans, et la question revenait sans cesse: pourquoi vous retirez sans difficulté une dent en 10 min.que mon dentiste n’a pas réussi à retirer en une heure???…et je répondais invariable, « parce que moi je fais ça toute la journée et que c’est mon boulot! » Et d’ailleurs on me payait plus cher…et quand on me disait « c’est cher pour 10 min », je répondais « plus c’est rapide et plus c’est cher car il m’a fallu 10 pour apprendre à faire ça en 10 minutes »…

    • Non ce n’est pas la même technique et le spécialiste en chirurgie pourra peut être retirer la dent en 10 minutes, l’abord n’est pas le même…chacun son métier et faites le au plus tôt pour en être débarrassé. Pour la petite histoire, j’ai été omnipraticien pendant 15 ans et chirurgien pendant 25 ans, et la question revenait sans cesse: pourquoi vous retirez sans difficulté une dent en 10 min.que mon dentiste n’a pas réussi à retirer en une heure???…et je répondais invariable, « parce que moi je fais ça toute la journée et que c’est mon boulot! » Et d’ailleurs on me payait plus cher…et quand on me disait « c’est cher pour 10 min », je répondais « plus c’est rapide et plus c’est cher car il m’a fallu 10 ans pour apprendre à faire ça en 10 minutes »…

  7. Merci bien ! Rendez-vous pris avec le praticien recommandé. Non pas un stomatologue comme je m’y attendais mais un chirurgien dentiste spécialisé en chirurgie buccale (pratique exclusive si j’ai bien compris, question de réglementation de la profession sans doute).

    Mais au fait, en quoi l’abord ne sera pas le même ? Incision plus franche et plus large (j’utilise mon vocabulaire) de la gencive pour dégager la racine, quitte à recoudre après ? Ça me fait penser un peu à l’abord d’une résection apicale que j’avais déjà subi sur une autre dent, par un stomatologue.

    Enfin, il ne faut pas que la lecture de vos précieuses indications m’inquiète. Je reviendrai volontiers ici témoigner comment cette intervention se sera passée… en dix minutes ou pas pour que vos lecteurs ne s’inquiètent pas non plus.

    Pour ma gouverne personnelle, quelle serait la prise de risque (que je ne prendrai pas !) à laisser ce bout de racine en place (j’écris bout car j’ai bien l’impression qu’un bon gros morceau de la dent a été extraite, d’ailleurs pour pouvoir refermer dessus il fallait bien) ?

    • le risque est que vous continuiez à avoir mal, et à long terme que ça s’infecte.
      La spécialisation en chirurgie buccale est maintenant la même pour un dentiste ou un stomato.

  8. J’ai un bridge pour 3 molaires, une infection est apparu vers la racine d’une molaire. Après dépose du bridge le dentiste n’a pas réussi a extraire la racine infectée après 30 minutes d’essai.
    La raison invoquée est l’infection retient la molaire malgré qu’il réussisse à la soulever.
    Comment est ce possible?
    Je suis sous antibiotique en attendant une deuxième intervention, peut-être sous 2 jours.
    Merci.

    • Votre dentiste n’est sans doute pas très expérimenté en chirurgie…c’est justement pour cette raison qu’il existe des spécialistes en chirurgie buccale…

  9. Bonjour,
    Suite à une extration difficile d’une molaire avec abcés, de l’os a été retiré. J esouhaite faire faire un implant dans trois mois. J’ai plus de 60 ans es ce que l’os continue de repousser quelque soit l’age afin de pouvoir faire cet implant dentaire sans difficulté afin de tenir l’implant.???
    Merci de votre réponse.

    • L’os ne repousse pas toujours quel que soit l’âge: il va peut être falloir faire une greffe osseuse…

LEAVE A REPLY