Home PEDODONTIE.DENTS DES ENFANTS. Bébé et ses dents.

Bébé et ses dents.

1916
2
SHARE

Article remis à jour le 15/10/2018.

Je vois par les questions posées que la poussée des dents chez les bébés est un grand sujet de tourments pour les parents et en particulier pour les mamans. Je pense qu’il en est ainsi depuis la nuit des temps et qu’il en était déjà de même à l’époque du Pithécanthrope.
Comme je ne suis pas né de la dernière pluie, je me suis dit que mes connaissances en la matière dataient d’un autre siècle, que les progrès de la science devaient avoir résolu le problème, et qu’en faisant une recherche approfondie sur internet, moyen moderne s’il en est, j’allais moi, Zorro, sauver ces pauvres petites mamans éplorées.

Eh! bien, à ma grande surprise, rien n’a changé, on en est toujours au même point: LE SIROP DELABARRE!!! (qui maintenant se présente en gel)
Oui, on n’a rien fait de mieux que les amuses-dents (conservés au réfrigérateur, surtout pas au congélateur), et autres gadgets. Il existe des gels calmants pour masser la gencive et des grigris genre collier d’ambre, mais en réalité seule la patience et l’amour d’une mère peuvent réconforter bébé. Papa peut aussi faire l’affaire, il vaut mieux me concilier la clientèle des lectrices à cheval sur les comportements sexistes…

Bon fini les plaisanteries, reprenons le bon ton d’un prof universitaire:
Je le répète une fois de plus, les dates indiquées pour l’évolution des dents sont extrêmement approximatives: des écarts très importants sont possibles sans qu’il y ait lieu de s’inquiéter, les absences de germes sont rarissimes. Les premières dents à pousser sont les  incisives centrales du bas, vers six mois, puis les incisives centrales du haut, puis les latérales du bas, puis les latérales du haut. Mais l’âge et l’ordre de poussée des dents n’a aucune importance.

Ce qu’il faut surveiller c’est la fièvre, elle ne devrait pas dépasser 38°, 38°5. Surveillez la gorge et les ganglions. Le « feu des joues » est normal. En cas de doute n’hésitez pas à consulter le pédiatre, il vaut mieux que ce soit pour rien plutôt que de passer à côté d’une complication.

Je vois dans les questions que beaucoup de mères, à la suite de mes articles peut être, se font du souci avec les dents écartées et les freins. Les dents de lait sont normalement écartées et il faut qu’elles le soient pour laisser la place aux dents définitives qui sont plus larges. Les freins sont courts chez les bébés. On ne peut parler de diastème et de brièveté du frein qu’après l’évolution des dents permanentes, donc après 6 ou 7 ans.

Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois: pour le frein de la langue il en va tout autrement et cela doit être fait à la naissance même. Si pour une raison quelconque, ça a échappé à la vigilance du personnel médical, il faut faire la freinotomie le plus tôt possible.

Je ne vous ai pas apporté de solution miracle et j’en suis le premier déçu, mais je pense quand même vous avoir transmis inconsciemment une information importante: la nature a ses lois, il faut les respecter, on grandit souvent dans la douleur, on n’y peut pas grand chose.   Mais il faut rester vigilant et ne pas ignorer la prudence et la prévention.
Pour plus d’informations: ICI
Mise à jour du 15/10/2016:
Eh! bien, si! il semble qu’il y ai du nouveau!
Le HYALUGEL PREMIÈRES DENTS qui contient de l’acide hyaluronique à utiliser en massages sur les zones douloureuses après les tétées et avant de dormir.

SHARE
Previous articleAnantomie des muscles masticareurs
Next articleLes indications et contre indications de la chirurgie endodontique.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Bonjour Docteur,

    Cette fois, c’est le tour de mon fils de 9 mois !
    Étant donné mon problème de polycaries (Sjögren), je fais très attention aux dents de mes enfants. Hier soir, j’ai constaté de petites tâches sur les incisives supérieures de mon petit dernier de 9 mois. Elles sont apparues subitement. C’est très léger mais ça m’inquiète beaucoup et ai pris RDV avec mon dentiste. Ce qui me surprend, c’est que mon fils ne prend aucun supplément de fluor (fluorose?), je lui lave bien les dents deux fois par jour tous les jours, il ne mange ni ne boit de sucré, je l’allaite encore, il ne prend pas de biberon de quoi que ce soit.

    Je suis vraiment inquiète, d’autant qu’il est de petit poids et petite taille et me demande du coup s’il ne manquerait pas de quelque chose (vitamine? minéraux?). Auriez-vous une petite idée sur le sujet?

    Merci et mes salutations de Montréal.
    Julie

    • Bonjour Madame, à 9 mois, je suppose que votre bébé a 4 incisives en haut et 4 en bas? Pouvez vous arriver à en faire une photo et me l’envoyer sur « conseil-dentaire@orange.fr »? J’en profite pour donner un petit bonjour à tous mes lecteurs canadiens!

LEAVE A REPLY