Home ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE Anatomie du nerf Trijumeau N° V.

Anatomie du nerf Trijumeau N° V.

20763
44
SHARE
Distribution du nerf Trijumeau (doctorette.info)

Le nerf Trijumeau est la cinquième paire de nerf crâniens (il y en a douze paires). C’est un nerf mixte sensitif et moteur.

Il innerve la sphère bucco-dentaire et une partie de la face et de l’oeil . Il est très réflexogène et une irritation d’une de ses branches peut se répercuter sur n’importe quel point de son territoire. Il est responsable, pour une grande part, de la plupart des névralgies faciales, avant même le nerf facial (n°VII)  qui lui a une branche (la corde du tympan) qui va vers l’oreille.

Les branches du trijumeau ( doctorette.info)

A sa sortie de la base du crâne, il forme un renflement appelé ganglion de Gasser et il se divise ensuite en trois branches principales:
– le nerf ophtalmique
– le nerf maxillaire qui innerve le maxillaire supérieur et les fosses nasales et présente un autre renflement, le ganglion sphéno-palatin.
– le nerf mandibulaire, qui donne lui même naissance au nerf alvéolaire inférieur, au nerf lingual et au nerf sous mylo-hyoïdien.
« 

Le nerf mandibulaire se divise en plusieurs branches :

  1. des branches motrices,
  1. le nerf auriculo-temporal innerve la peau de la région temporale, le conduit auditif et le tympan

3 Le nerf lingual assure l’innervation sensitive (générale, tactile, gustative) des deux tiers antérieurs de la langue . la partie antérieure de la langue  est assurée pour le goût par le nerf facial(VII) dont les fibres sont véhiculées par le nerf mandibulaire.

  1. Le nerf alvéolaire (ou dentaire inférieur)comprend comporte des fibres motrices pour certains muscles faciaux et des fibres sensitives pour les dents inférieures, la sensibilité du menton, de la lèvre inférieure et de la peau de la région mandibulaire.
  2. Le nerf buccal qui innerve la muqueuse de la joue. »

    Innervation sensitive de la tête et du cou. (gremmo.net)
    Innervation sensitive de la tête et du cou. (gremmo.net)

     

     

 

SHARE
Previous articleQuestions réponses N°17.
Next articleAnatomie du nerf facial N°VII.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

44 COMMENTS

  1. bonjours chers professeur ,je me suis fait enlever le nerf de la dent supérieur droit au fond, depuis j ai des douleur térrible dans l oreille et le coté droit de la téte et sur la gencive et mal a la nuque aussi du coté droit j ai pris des antibiotique deux boite des antidouleurs et je prend aussi du voltaren la douleur calme puis trois heure apres ca revient ,sa fait un moi que ca dur je ne c est plus quoi faire et le malde téte et le mal d oreille sont insurportable des fois si vous pouvez me conseiller je vous remercie d avance

  2. Bonjour,

    il y a deux mois mon dentiste m’a posé une couronne sur la 47 (elle était comblée par un « plomb » à l’ancienne) et pour l’esthétique mon dentiste m’a conseillé la couronne.
    Au départ, il a voulu poser la couronne sans dévitalisation.
    J’ai souffert pendant une semaine puis finalement il a décidé de la dévitaliser.
    Ensuite, il a posé une couronne temporaire qui générait des douleurs assez rudes et rendait l’occlusion difficile.Après la pose de la couronne définitive, j’ai commencé à avoir des douleurs atroces.Il a simplement fait un bilan visuel en m’expliquant que lors de la dévitalisation l’os avait dû subir un traumatisme ! Par la suite, j’ai commencé à avoir des douleurs (brûlures langue, surtout l’apex, gencives palais) je suis allé voir un autre dentiste après 4 passages chez le mien et ce dentiste a fait une radio en m’indiquant que la pose de la couronne de son confrère était parfaite que les canaux étaient parfaitement obturés mais qu’il existait une poche sous la 47 et la 46 qui peut-être étaient des poches infectieuses.J’ai eu le droit à un premier traitement antibiotique de 5 jours (Biro quelquechose) puis amoxicilline mais toujours pas d’amélioration (vertiges, malaises, brûlures de plus en plus grandes) problèmes de diction surtout les fricatives, impression d’avoir une langue plus grosse que d’habitude, sensibilité buccale modifiée, voire sensibilité faciale, maxillaire changées. Bref re-traitement antibio augmentin, visite chez un stomato qui me préconise un conebeam + panoramique, RAS. j’ai vu un ORL qui a pratiqué une fibroscopie des sinus mpais pas d’inflammation, pas d’infection et qui préconise un scanner des sinus !! ça fait deux mois que je supporte de plus en plus mal ces douleurs qui lancent, brûlent.J’ai l’impression que mes gencives (supérieures) sont en feu, l’apex idem, le palais aussi et est limite insensible.Lorsque je me lave les cheveux je n’ai pas la même sensation de mon crâne, lorsque je passe ma main sur mon visage, j’ai l’impression d’avoir des mini-décharges électriques et parfois des zones soit très sensibles soit le contraire.J’ai toujours ces douleurs dentaires (mâchoire supérieure), j’ai l’impression que mes dents sont plus longues que d’habitude, je suis devenu hyper-sensible au froid. Le fait d’inspirer ou d’expirer l’air provoque des douleurs (légères). Je me gave de Prontalgine à longueur de journée mais rien ne calme ces douleurs. Pour finir mon médecin à qui j’ai indiqué que ma langue, mon palais et mes gencives brûlaient m’a prescrit du Daktarin prétextant que j’avais une candidose provoquée par les antibiotiques et les bains de bouche ! J’ai juste envie d’en finir voire en finir tout court tellement c’est insupportable et qu’il s’agisse du médecin, du stomato, des dentistes ou de l’ORL personne ne prend en compte ce que je raconte et ils ont tous l’air de me prendre pour un illuminé ou un hypocondriaque qui n’a rien.Mais je n’en peux plus qu’on ne prenne pas au sérieux ce que j’explique et surtout qu’on ne trouve rien pour calmer ça.Ils ont tous fait leur diagnostic dans leur coin sans prendre en compte ce que je leur explique.
    Avez-vous eu des cas similaires un jour? je n’en peux plus.
    Merci de votre prochaine réponse.

    • Bonjour,

      J’ai eu la même chose que vous et les mêmes symptômes, actuellement, j’ai des douleurs insupportables et j’ai vu plusieurs médecins (dentiste, ORL,…) mais les douleurs sont toujours présentes. j’aimerais bien savoir si votre état s’est amélioré ?? Cela me donnera de l’espoir.

      En vous remerciant pour votre réponse.
      Bien cordialement,

  3. Bonsoir Dr Hauteville
    Je vous contacte car il m’a semblé que vous intégriez bien des symptômes localisés à l’œil avec une origine en stomatologie ou plus générale encore ?
    Depuis un an, je ressens une gêne importante à l’œil gauche:
    sensation de poussière dans l’œil, de brûlure, irritation de la partie intérieure de la paupière. La nuit j’ai l’impression d’avoir un poids sur tout le pourtour de l’œil avec l’impression d’avoir un œil « gonflé » et la narine bouchée. Les symptômes varient mais surviennent de plus en plus fort et de plus en plus souvent. Il semble que ces symptômes concernent la zone du trijumeau ?
    J’ai vu plusieurs ophtalmos qui ont diagnostiqué une légère irritation de la cornée et une insuffisance de convergence. J’ai fait plusieurs séances chez un orthoptiste. Les symptômes persistent. Sans diagnostic causal.
    Il y a 7 ans on m’a posé des 3 implants dentaires dans la mâchoire supérieure gauche.
    qui touchent le plafond de la cavité des sinus sur les radios. J’ai consulté le stomato après avoir fait une radio panoramique des dents, et également consulté un ORL après avoir fait un scanner de sinus.
    D’après le stomato et l’orl rien ne justifie les symptômes décrits.
    J’ai également vu un neurologue qui m’a prescrit un traitement purement symptomatique de Neurontin sans s’avancer plus dans la cause de cette réaction du trijumeau.
    Pensez-vous que les implants peuvent toucher le trijumeau ou une de ses extensions ? et pourraient t être responsables de ce problème?
    Je tiens à votre disposition la radio panoramique ainsi que le scanner cérébral et le scanner des sinus.

    Si vous avez d’autres idées je suis à votre écoute , en complément je suis très claustrophobe et ne supporte pas la contention d’un caisson d’IRM .

    Avec mes remerciements par avance pour votre réponse

    Bien cordialement

    Jeanine Jamoulle

    • Renvoyez moi ce message sur « DR.H@conseildentaire.com »accompagné de votre radio panoramique, scanner du sinus, et photo de l’oeil concerné paupière basse retroussée.

  4. Bonjour Docteur,
    Depuis quelques jours déjà, 5 en tout, j’ai une raideur insupportable toute la journée dans cou dans la partie droite du visage, une douleur qui me lance des fois dans l’oeil droit et l’oreille droite avec des sensations d’oreille bouchée. Ceci est accentué par la cigarette.
    J’ai depuis des années un craquement de la mâchoire quand je mâche ou que je la bouge, cela ne m’a jamais posé problème, est ce que ça peut venir de là ?
    J’ai également une toute petite bosse ronde de texture normale et indolore sur la gencive coté droit qui n’est pas visible à l’oeil mais que je remarque avec ma langue comparé au coté gauche.
    Comme la douleur affecte tout le coté droit, je me demandais si ça pouvais avoir un rapport avec le nerf trijumeau.
    Les sensations que mon cou et ma joue se tirent sont handicapants surtout en période de préparations aux examens.
    J’ai RDV avec le médecin dans 3 jours, pouvez vous m’éclairer sur mon sujet svp ?
    Merci beaucoup.

    • Il faut commencer par faire une radio panoramique de toutes vos dents(demandez un ordonnance à votre médecin). Quand vous l’aurez envoyez la moi sur ‘DR.H@conseildentaire.com ». Voyez aussi si votre position de travail pour la révision des examens ne vous donne pas des problèmes cervicaux.

  5. Bonjour.

    Une de mes molaires a eu une dévitalisation il y a deux mois et demi. Cette dévitalisation soulagea totalement mes douleurs dans les premiers jours. Peu à peu, la douleur sous forme de pression sous la dent et autour de la dent est apparue. Cet une douleur qui va jusqu’à la rage de dent. À la percussion, il y a une bonne sensibilité. Aucune sensibilité au froid. La chaleur semble augmenter l’intensité des rages et le froid semble les calmer si je n’exagère pas. À la radiographie, le dentiste et l’endodontiste ne voit aucun signe d’infection. L’endodontiste et le dentiste disent que la dévitalisation de cette molaire est correct en voyant la radiographie. La seule dent voisine de cette molaire ( une pré-molaire) a eu une pulpectomie il y a deux jour, car elle réagissait fortement au froid et le vieil amalgame était trop près du nerf. Malgré cela, la molaire continu toujours à me faire souffrir, donc cela élimine l’hypothère d’une possible irradiation de sa seule dent voisine. Par contre, la pré-molaire ne réagit plus au froid maintenant. Je souligne que lors des deux mois et demi suivant la dévitalisation de la molaire, j’ai du prendre des antibiotiques en vu de deux extractions. Bizarrement, la douleur à la molaire dévitalisée il y a deux moi s et demi a presque disparue environ 48 heures après le début de la prise des antibiotiques. Lorsque j’ai terminé les antibiotiques, la douleur est revenu progressivement de plus en plus forte et même plus forte qu’avant la début de la prise des antibiotiques. Malheureusement , je n’ai pas de radiographie, mais j’espère de tout coeur que vous puissiez m’éclairer. Le pouvez-vous?

      • J’aimerais avoir votre impression sur ce que je vais écrire svp.
        J’ai redébuté les antibiotiques pour 4 doses et je me sens beaucoup mieux comme lorsque j’avais pris les antibiotiques la première fois tel que mentionné dans mon message précédent.
        Vite comme cela, qu ‘en pensez-vous?

  6. Bonjour, je souffre depuis 7 ans d’une neuropathie du trijumeau à droite consécutive a priori à un zona non diagnostiqué et donc non soigné. Je suis prise en charge depuis un an dans un centre anti-douleurs. Fin janvier on m’a fait une infiltration du trijumeau au niveau de la branche v3. 3 jours plus tard la zone entourant l’oreille de l’autre côté a gonflé et est devenue rouge et chaude. Pas d’explication. Le gonflement a disparu mais une gêne a persisté au niveau des 2 molaires supérieures gauches dévitalisées. Je suis allée voir mon dentiste qui a constaté que la devitalisation de la dernière molaire supérieure gauche était moyenne. Donc nouvelle devitalisation et amoxicilline pendant 6 jours. Douleurs toujours présentes prolongation de 6 jours d’amoxicilline. Apparitions de « pointillés » blancs surélevés en haut de la gencive partant de la dernière molaire jusqu’à la canine qui se sont rejoint pour former un trait et toujours douleurs sensations de gonflement de la joue , douleurs du pavillon de l’oreille. Dentiste , radio , pas d’infection mais gencive qui saignent. Augmentin pendant 6 jours, eludril et arthrodont. Le trait a « éclaté » hier et il y a maintenant un Sillon creux a la place. Difficile a distance mais que pensez-vous que cela puisse être ( fistule, zona) .merci de votre aide

    • Pour que je puisse vous donner une réponse fiable, envoyez moi radios et photos sur «conseil-dentaire@orange.fr». Les radiographies numériques peuvent être envoyées directement par mail. Les radiographies sur support argentique doivent être photographiées en les fixant sur une vitre bien éclairée: horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en pièces jointes. Renvoyez aussi vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

      • Bonsoir Dr Hauteville,
        Le « trait » était bien une fistule. J’ai montré la photo a mon dentiste lors du rendez-vous suivant et du coup il a fait une radio de la dent couronnée ( avant dernière molaire haut gauche) et s’est rendu compte que là aussi la devitalisation était moyenne et qu’une infection était présenté à l’une des racines . Il a donc enlevé la couronne et m’a remis sous augmentin pendant 8 jours. 5 jours plus tard un abcès est sorti sur la gencive au-dessus de la dernière molaire en haut à gauche. Prolongation antibiotique…décision prise d’enlever la dent car le Stomato consulté 1 an auparavant avait indiqué ne pas pouvoir intervenir pour faire un curetage car dent difficile d’accès et racines fusionnées. 1 semaine plus tard on enlève la dent et les racines n’étaient pas fusionnées….3 jours plus tard je rappelle le dentiste car j’ai mal et je pense que du pus coule . Re- augmentin pendant 8 jours . 2 semaines plus tard je rappelé le dentiste car j’ai toujours mal. Cela l’embête de me remettre sous antibio et il ne peut pas me recevoir, on attend quelques jours. 3 jours plus tard je rappelle car toujours douleur dans le sinus et violents élancement dans l’oreille avec également des douleurs au pavillon de l’oreille, Re antibio mais pyostacine pour changer de molécule. C’était début juin. Depuis la devitalisation a été refaite il y a une semaine sur l’avant dernière molaire mais l’infection au-dessus est toujours présente. J’ai toujours mal au sinus maxillaire , dans l’oreille et le pavillon de l’oreille ainsi que derrière l’oreille, le ganglion sous-maxillaire est toujours gonflé .le dentiste me dit ne pas pouvoir faire autre chose et m’indique qu’il faudra aller voir un Stomato pour faire un curetage. En fin de semaine dernière, j’ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant et lui ai demandé de me prescrire un panoramique dentaire. Puis-je vous envoyer mon panoramique afin d’avoir votre avis, votre lecture du cliché au vu des symptômes décrits ,Merci d’avance. Marion

  7. Bonjour Professeur,
    Je souffre du Trijumeau côté droit depuis 4 ans. Les crises ont démarré lors de soins dentaires sur de vieux amalgames qui ont été refaits et une injection faite par le dentiste mais je ne sais pas ce qu’il y avait dedans.
    J’ai vu un autre dentiste qui a tout refait et que m’a dit que les douleurs n’étaient pas dentaire. On m’a finalement détectée cette névralgie du Trijumeau est mis sous Tégrétol ce qui a stoppé les douleurs.
    Celles-ci ont reprises suite a une poussée de ma dent de sagesse. hier soir nouvelle crise importante, je ne pouvais plus faire le moindre geste … et aujourd’hui c’est pas top même si moins douloureux.
    Ma question : on me conseille d’enlever ma dent de sagesse, mais j’ai peur d’empirer les choses. Qu’en pensez-vous ?
    Les douleurs démarrent toujours au niveau de cette fameuse dent plombée mais on me dit qu’il n’y a rien ??

    Cordialement

    • Pour que je puisse vous aider vraiment, il faut m’envoyer des radios récentes sur «conseil-dentaire@orange.fr».Le mieux serait une radio panoramique Les radiographies numériques peuvent être envoyées directement par mail. Les radiographies sur support argentique doivent être photographiées en les fixant sur une vitre bien éclairée: horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en jpeg en pièces jointes. Renvoyez vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

  8. Bonjour Docteur
    je suis atteinte de neuropathie des petites fibres et d une nevralgie du trijumeau coté droit.
    Suite a une infection de la gencive inferieure droite niveau d une molaire,j ai eu des douleurs atroces que rien ne pouvait calmer,1 mois d antibios 10 cachets de lamaline par jour ,passage aux urgences avec morphine,mais sans accalmie de la douleur car personnes n’a su me dire que tous ces medicaments étaient innéficaces pour les douleurs neuropathiques!
    Bref au final on m’a enlevé ma dent.Je ne voulais plus rien savoir et refusais de la remplacer! résultat des courses 4 mois plus tard mes dents ont commencé a bouger.
    Ma question est la suivante « pour quelle solution opter? qu’est ce qui sera le moins invasif pour moi? »
    en mettant un implant y a t il risque qu a un moment d’inflammation du nerf ce denier puisse toucher l’implant et me r’envoyer en enfer?
    J ai 2 dents seines de chaque coté de ma dent manquante.alors bridge ou implant?
    Merci docteur

  9. Bonjour, après des douleurs depuis 15 jours à la joue mon medecin generaliste m’a finalement dit ce matin que je soufrais des cervicales (nerf trijumeau). Je n’avais au début pas mal aux dents mais je pensais à la base qu’il s’agissait d’un problème dentaire et j’ai donc été voir un dentiste qui m’a avec sorte de « crochet » m’a tiré sur une dent. J’ai recraché un petit peu de sang au moment du rinçage, il m’a dit que je n’avais aucun probleme aux dents et m’a fait faire une radio qui ne montre apparemment aucun problème. Mais une heure après la dent sur laquelle il a tiré m’a fait très mal pendant une journée, puis plus rien pendant une semaine et aujourd’hui la douleur est revenue. Dois-je m’inquiéter?

    • le dentiste a retiré du tartre sous la gencive: si la radio ne montre rien, il n’y a pas à s’inquiéter.

  10. Bonjour,
    Suite à une chirurgie pour extraction de deux dents de sagesse du maxillaire inf je me retrouve avec une névralgie assez forte du trijumeau . ( 30j post op) et une ATM douloureuse ( c’était insupportable post op immédiat et à 3 semaines, … mieux maintenant mais m’empêchant de manger correctement du pain par Expl car elle a tendance à se bloquer)
    Jamais souffert de la chir des dents!

    • Il y a 2 possibilités:
      – un nerf a été touché lors de l’intervention
      – vous aviez une fragilité de l’ATM due à des problème occlusaux, et il y a eu une luxation se la mandibule lors de l’intervention.
      Dans le premier cas, il faut essayer la cortisone ou la mésothérapie
      Dans le deuxième cas il faut consulter un occlusodontiste et sans doute porter une gouttière pendant quelques mois . A la Pitié-Salpétrière on peut vous faire de la mésothérapie et éventuellemnt une gouttière.

  11. Merci Dr Hauteville.
    Vos réponses sont d’une grande aide,
    Surtout dans des régions où il manque cruellement de professions médicales et paramédicales.
    Cordialement

  12. Bonsoir DR Hauteville,
    Mon dentiste m’a posé 3 couronnes en mai 2016 après dévitalisation. Tout s’est bien passé pour 2 couronnes. Par contre, lors de la dévitalisation de la 3ème couronne (26), j’ai ressenti une grande douleur. Une semaine, plus tard c’était toujours douloureux. Mon dentiste m’a cependant posé la couronne en me disant que ça allait passer.
    Depuis, je sens toujours des fourmillements ou une lourdeur dans cette couronne et au niveau de la gencive. Cette gêne augmente en fin de journée ou en cas de stress. J’ai fait un cone-beam : les 3 racines sont propres et bien obturées. Pas d’abcès visible. Pour me soulager, mon dentiste a enlevé la céramique et nous avons attendu quelques semaines. Puis, il m’a reposé une résine provisoire sur cette dent 26.
    Depuis 3 semaines, je ressens aussi un fourmillement en bas, au niveau de la 2ème couronne (36). Et depuis, quelques jours, ma gencive gauche est froide, comparée à droite. Cela me gêne de plus en plus. Est-ce possible que le nerf trijumeau est touché, abîmé, compressé ? Vers quel type de médecin / médecine, dois-je m’orienter ? Peut-on essayer de tout enlever au niveau de la couronne pour libérer le nerf ?
    Merci pour vos précieux conseils.

    • le nerf alvéolaire est un gros nerf, une couronne ne suffit pas à le coincer…sauf s’il y a un dépassement de pâte au bout de la racine, mais cela se verrait. Envoyez moi une radio panoramique récente de vos dents après traitement.

  13. Bonjour docteur je me tourne vers vous pour m eclairer,je me suis brise une dent la 36 qui etait auparavant obturee donc l obturation a ceder etant en tres mauvaise etat la dentiste a decider de me faire in pansement temporaire pour me faire un traitement de canal ensuite 2 semaines apres,mais pendant ces 2 semaines les douleurs ont amplifie a cause selon elle que le plombage etait trop pres du nerf,donc je me fis faire une devitalisation qui a mal ete car 1 il avait de la difficulte a m anestesier il a fallut 4 a 5 fois et je ressentait des douleurs et j ai du retourner une seconde fois pour terminer car ma dent suintait et il ne pouvait terminer et fermer le trou.Depuis cette journee j ai des douleurs a cette dent et autour ,on me dit que c est noumal car les ligament autour de la dent peuvent sinflammer et causer des douleur ,cela peut durer quelques semaines a quelques mois pour certains.Voila que cela fait bientot 3 mois et je resent des douleurs moins intense qu au debut mais ells sont la surtout a l air froid et lors d une pression sur la dent,je precise que je n ai aucun oedema et ma gencive est toujours rose donc aucun abces je crois.ma dentist me dit que les radiographie sont tres belle et cela devrait s attenue bientot mais je commence a perdre patience.Si vous voule voir des radio j en ai une post op.

    • oui envoyez moi la radio sur « dr.h@conseildentaire.com » avec votre question résumée pour que je sache de quoi il s’agit.

  14. Bonjour docteur. Je souffre d’une infection douloureuse sous la dent de sagesse semi incluse 38. Le stomatologue consulté ma expliqué qu’il fallait l’extraire mais que l’opération s’avère délicate en raison de la proximide nerfs. Il a également évoqué la possibilité de paresthesies futures. Après un semaine d amowyxilline je n’ai plus mal mais j’ai conscience que l’infection est appelée à revenir. Une amie m’a parlé des douleurs suicidaires dont son père souffre depuis 8 ans suite à une extraction d’une dent de sagesse et après recherches il semble que nombre de patients souffrent de telles suites post opératoires. Je voulais savoir si vous connaissiez un praticien en
    Île de france spécialiste de ce type d’extractions délicates et rompu aux protocoles de prise en charge des lésions de nerfs? Cordialement

  15. Bonsoir. Je n’ai pas reçu de message sur ma boîte mail. Mais peut être est ce en cours d’envoi ? Merci
    Cordialement

  16. Bonjour Docteur ,
    On m’a extrait une canine la 23 , en septembre elle a beaucoup de mal à cicatriser, depuis j’ai des douleurs à la gencive et aux dents du bas, après la radio panoramique où il n’y a rien ,j’ai fait un dentascan, il y a ostéoporose, mais c’est tout . la dentiste m’a dit d’aller voir mon docteur car aucune dent n’avait de caries,
    POur le docteur il s’agit d’une neuropathie , du à l’extraction de la dent le nerf aurait été touché , il m’a donné du lyrica 0,75 à prendre pendant 2 semaines, les douleurs peuvent t’elles durer longtemps ? Y a t’il un autre traitement plus efficace . La cortisone associée au lyrica ferait t’elle plus d’effet Celestene ou prednisone
    Merci de votre réponse

  17. Bocteur Bonjour
    Il y a 1 mois , une migraine en coup de tonnerre m’est arrivée , je me suis retrouvée auc urgences avec pendant 8 heure un antidepresseur en perfusion , le bilan du médecin vu étant tendance migraineuse avec état dépressif , je n’étais pas migraineuse avant et non vue migraineuse par mon médecin traitant , tout dernièrement selon position de la tête lorsque que je fais une extension du coup ,ou mouvement d’épaules , une décharges électrique violente me fait sursauter et me contraint à me coucher car je deviens sensible à l’audition , odeurs, lumière, ce fut le cas notament hier soir , la mise au calme apporte un réel soulagement , touefois après ses décharges la sensibilité au niveau de la joue droit car il s’agit du coté droit comprenant une compréssion basse droite du coup jusqu’au sommet du crane avec principalement après « décharge electricque  » une contraction du maxillaire droit du mandibulejusqu’à l’épiglote .
    Une irm a été faite  » pas d’anomalie majeure  » je présume en langage médical rien ou resultat positif pour le patient . un scaner tres bref a été fait à l’hopital urgences , mais ce après plus de 3 heures de perfusion d’un antidepresseur du Laroxyl 25 mg m’avait été prescrit sur 2 jrs après les urgence à rpendre el soir , les effects des antidepresseur me poursuivent sur toute la journée , me mettant en dédoublement ! soit mon corps d’un coté et mon énergies et tous mes sens de l’autre ! drole de sensation mais absolument nefaste pour la conscience la mémoire et donc pour les actes de tous les jours
    je em suis reporté sur l’homéo avec du phapax qui apporte une décongestion exactement de cette sensation de contracture du nerf je présune trijumeau vu le parcours de la contraction et de la douleur ressentie des ains aussi lors d’une migraine s’annonçant par des hallo lumineux ou des hallucination visuelles ! d’autre par étant artiste peintre mon imaginaire fait le reste mais là ceci est une autre histoire .
    après ces désordres , je me retrouve souvent avec une gestuelle ayant perdu
    un peu de controle soit une légere perte de sensatiion de toucher apportant une précision gestuelle amoindrie , du fait que les membres supérieurs (bras ) sont plus raides et donc lourds dans le ressenti ; cela joue aussi sur la concentration l’élocution
    voilà je ne sais pas si je dois aller voir un médecin ou un d entiste car ceci peut provenir aussi d ‘un problème dentaire sachant que tout probléme dentaire quelqu’ils soient peuvent apporter des déséquilibres et des pathologies graves à l’organisme selon
    le problème

    • Il ne faut rien négliger, commencez par vous faire faire une radio panoramique dentaire et envoyez la moi sur « dr.h@conseildentaire.com »

    • même réponse pour Carole et David: il ne faut rien négliger: commencez par vous faire faire une radio panoramique dentaire et envoyez la moi.

  18. Bocteur Bonjour
    Il y a 1 mois , une migraine en coup de tonnerre m’est arrivée , je me suis retrouvé aux urgences avec pendant 8 heure un antidepresseur en perfusion , le bilan du médecin urgentiste vu tendance migraineuse avec état dépressif , je n’étais pas migraineux avant et non vu migraineux par mon médecin traitant , tout dernièrement selon position de la tête lorsque que je fais une extensi ,ou mouvement d’épaules , une décharge électrique violente me fait sursauter et ou répétitives me contraint à me coucher car je deviens sensible à l’audition , odeurs, lumière, ce fut le cas notament hier soir , la mise au calme apporte un réel soulagement , touefois après ses décharges la sensibilité au niveau de la joue droite car il s’agit du coté droit comprenant une compréssion basse droite du cou jusqu’au sommet du crane avec principalement après « décharge electricque  » une contraction du maxillaire droit du mandibulejusqu’à l’épiglote .
    Une irm a été faite  » pas d’anomalie majeure  » je présume en langage médical rien ou resultat positif pour le patient . un scaner tres bref a été fait à l’hopital urgences , mais ce après plus de 3 heures de perfusion d’un antidepresseur du Laroxyl 25 mg m’avait été prescrit sur 2 jrs après les urgence à prendre le soir , les effects des antidepresseur me poursuivent sur toute la journée , me mettant en dédoublement ! soit mon corps d’un coté et mon énergies et tous mes sens de l’autre ! drole de sensation mais absolument nefaste pour la conscience la mémoire et donc pour les actes de tous les jours
    je me suis reporté sur l’homéo avec du phapax qui apporte une décongestion exactement de cette sensation de contracture du nerf je présune trijumeau vu le parcours de la contraction et de la douleur ressentie des ains aussi lors d’une migraine s’annonçant par des hallo lumineux ou des hallucination visuelles ! d’autre par étant artiste peintre mon imaginaire fait le reste mais là ceci est une autre histoire .
    après ces désordres , je me retrouve souvent avec une gestuelle ayant perdue
    un peu de controle soit une légere perte de sensatiion de toucher apportant une précision gestuelle amoindrie , du fait que les membres supérieurs (bras ) sont plus raides et donc lourds dans le ressenti ; cela joue aussi sur la concentration l’élocution
    voilà je ne sais pas si je dois aller voir mon médecin me sachant à present dépressif et migraineux ou un d entiste car ceci peut provenir aussi d ‘un problème dentaire sachant que tous problémes dentaires quelqu’ils soient peuvent apporter des déséquilibres et des pathologies graves à l’organisme selon
    Avec tous mes remerciements pour votre réponse si il y en a une

  19. Bonjour
    J’ai mal à une gencive comme des coups de couteaux,examens de toutes sorte, ça viendrait du nerf trijumeau !!!
    Bravo la médecine pour l’impossibilité de soigner une douleur insupportable !!

    • Envoyez moi votre dernière radio panoramique sur « dr.h@conseildentaire.com » avec votre question et quelques précisions: sexe, âge, antécédents, décrivez le type et le localisation de la douleur et depuis combien de temps.
      Photo des dents et gencives du secteur qui fait mal.

  20. Bonjour Dr. Albert Hauteville
    Je vous expose ma situation.
    J’ai 49 ans, je suis une femme. Le 31 octobre 202à je me rends chez mon chirurgien dentiste pour une pose d’implants ( dents 16 et 26).
    Chronologie:
    Le 5 juin 2020 extraction de la dent 16 et hétérogreffe pour conserver au mieux l’os alvéolaire. Matériau utilisé « Ostéobiol », suites opératoires légères.
    Le 29 octobre 2020 ostéotomie de Summers et pose deux implants en position 16 et 26. Le matériau utilisé est le
    « collapse 2 ».
    Les suites de cette implantologie ont été particulièrement douloureuses pour moi.
    Pendant Trois jours, j’ai été roulée en boule sur mon lit, tordue de douleurs avec de la glace sur les mâchoires et doliprane à défaut d’autre chose. 3 jours dans des souffrances insupportables. Par ailleurs,je mouche des petits graviers en abondance.
    – Lundi 02 novembre je me rends chez mon dentiste. Il ne comprend pas, refait un cliché et me donne des antibiotiques + tramadol. Pour lui tout va bien, cela va passer.
    – Mardi 03 novembre il me fait une ordonnance complémentaire et un arrêt maladie jusqu’à la fin de semaine.
    – Vendredi 06 novembre je vais chez mon généraliste qui me prescrit de l’Acupan : un antidouleur.
    Avec un mélange d’un peu tout je suis « relativement « soulagée la journée. Les nuits restent difficiles
    – Lundi 9 novembre je retourne chez mon dentiste et lui demande une prolongation de mon arrêt jusqu’à la fin de semaine le 13/11/20.
    – Reprise du travail du 16 au 18 novembre, mais trop de douleurs.
    – Mercredi 18 novembre Arrêt de 10 jours par mon médecin généraliste : antibio 10 jours de nouveau+ morphine+ ordonnance scanner.
    – Vendredi 20 novembre Scanner: « Comblement bilatéral des sinus maxillaires avec extension dans la fosse nasale gauche et comblement associé des cellule ethmoïdales »
    – Lundi 30 novembre : reprise : Les semaines de travail qui vont suivre sont difficiles, jusqu’aux vacances, aux douleurs dentaires, s’ajoutent celles de la sinusite maxillaire chronique .
    – Mercredi 02 décembre : Mon généraliste me fait une Lettre de recommandation ORL
    – Jeudi 10 décembre: RDV avec un ORL à l’hôpital de Montélimar. Lors de la visite et du visionnage du scanner, il me dit que les vis des implants remontent trop haut dans les sinus et qu’il faut opérer.
    – Mardi 29 décembre : RDV généraliste, trop de douleurs prescription somnifères pour que je passe les nuits.
    – Lundi 04 janvier opération Méatotomie bilatérale avec 3 jours d’hospitalisation. L’intervention se révèle plus compliquée que prévue. 3 jours d’hospitalisation (possibilité d’envoi rapport post opératoire)
    – Jeudi 14 janvier : retrait des silicons. Depuis je respire, mais mes douleurs du visage ne me lâchent pas.

    Mon dentiste m’envoie au CHU de Nîmes pour ces douleurs qu’il ne s’explique pas.
    Un collègue à lui pose l’avis suivant: algie trijeminale de la seconde branche consécutive au processus infectieux sinusien maxillaire. il déconseille la dépose des implants.

    Voilà aujourd’hui j’en suis là avec une prescription hier par mon généraliste de Laroxyl. Merci de m’aider à comprendre et dans la suite de mon parcours de santé.
    Cordialement.
    SG

    • Lorsqu’on fait une élévation du plancher des sinus comme cela vous a été fait, il faut absolument respecter l’intégrité de la membrane sinusienne qui doit être décollée très délicatement et refoulée vers le haut surtout sans la percer. Il vaut donc mieux faire en deux temps: d’abord la chirurgie du sinus, attendre 3 mois la consolidation du comblement osseux et ensuite poser les implants. A vouloir aller trop vite on perce cette membrane et tous les grains d’os synthétique se répandent partout dans la cavité nasale de façon incontrôlée et blessent les muqueuses qui s’infectent, et lèsent des nerfs plus ou moins importants.
      Maintenant le mal est fait, et il faut évaluer l’importance des dégâts pour revenir ou pas en arrière. Envoyez moi des radios récentes…

LEAVE A REPLY