Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE LES CANINES:DENTS CLEFS DES ARCADES DENTAIRES HUMAINES.

LES CANINES:DENTS CLEFS DES ARCADES DENTAIRES HUMAINES.

1107
3

lion_rctb-6394_blog                             (wildlife-pictures-online.com)


« Les canines, dents clefs de l’arcade dentaire »
. J’ai cette phrase dans la tête depuis un moment, et j’ai du mal à trouver les bons mots pour vous transmettre ce que je voudrais vous faire comprendre. En fait, une fidèle lectrice m’a envoyé l’autre jour une radio pour des caries que son dentiste est en train de lui soigner, et moi qui suis un peu genre professeur Nimbus, je lui ai dit: « votre vrai problème est qu’on vous a extrait très tôt la canine supérieure gauche et les deux premières molaires inférieures, et que personne n’a l’air de s’en soucier! ». La canine! TILT!
Peut être que vu  ma formation médicale, mon optique universitaire et aussi tout simplement parce que la dentisterie m’ennuie, j’ai pris du recul, et je vois les choses d’une façon plus globale.
C’est vrai qu’il y a 40 ans on extrayait froidement une canine et on laissait la prémolaire prendre sa place. Ou bien s’il y avait une agénésie d’incisives latérales, ce qui arrive relativement souvent, on poussait les canines à la place et on les retaillait pour leur donner une forme d’incisive.
Maintenant, nous savons QU’ON NE PEUT ABSOLUMENT PAS FAIRE CA!
Je vais essayer de vous expliquer pourquoi, j’espère que je vais arriver à être clair. Si je n’y arrive pas, je compte sur vous pour me poser les questions qui finiront de compléter le sujet.

Oui! Je sais, je vous rase avec mon anatomie! Mais on ne se refait pas, surtout à mon âge! J’ai eu une formation cartésienne, je ne peux pas faire autrement.

Canines supérieures
Canines supérieures
Canines inférieures.
Canines inférieures.

Les canines sont presque toujours les dernières dents qui persistent sur l’arcade en cas d’édentation. Pourquoi? Tout simplement parce que ce sont les plus solides, ce sont les dents qui ont les racines les plus longues. Leur nom évoque le chien, la race canine, les carnassiers. Ce sont elles qui se développent et dépassent chez les sangliers, et elles qui forment les défenses des éléphants.

Canines hommes et différents mammifères (larousse.fr)
Canines hommes et différents mammifères (larousse.fr)

 

De plus, elles occupent une position d’angle dans les arcades dentaires, et sont les dernières à garder un contact occlusal antagoniste en position de latéralité. Nous appelons ça « la protection canine »: elles protègent les autres dents!
Voir:   ICI.

L’absence de canine peut créer des lyses alvéolaires graves sur les dents les plus fragiles comme les prémolaires  et incisives latérales supérieures.

Pour la contention, on ne peut faire aucune immobilisation des dents sans inclure les canines.  Voir:   ICI.

Il est donc primordial de sauvegarder à tous prix les canines. Et il est important qu’elles soient à leur place, il ne faut pas les positionner à la place d’une prémolaire ou d’une incisive.

Il est très important de diagnostiquer très tôt les anomalies d’évolution des canines, afin de mettre en oeuvre un traitement orthodontique pour les guider à leur place naturelle. La chirurgie de dégagement ou de pose d’ancrages pour traction trouve ici une indication de choix. Voir: ICI. Si on s’y prend à temps on peut presque toujours guider une canine pour qu’elle évolue, quitte à sacrifier une prémolaire. Donc: plus d’extraction de canine incluse.

La forme de la canine fait qu’elle retient moins la plaque bactérienne que les autres dents, elle est donc moins sujette aux caries. Son architecture conoïde aussi lui confère une résistance particulière.

Grâce aux implants, on n’est plus obligé de mutiler des canines pour servir de piliers à des bridges.

La canine a toujours été l’objet d’une mythologie particulière.
1828346-souriant-levres-du-vampire-au-blocage-des-canines

Le vampirisme  ( 123fr.com)



Article précédentHISTOIRES DE DENTISTES. Empreinte au plâtre.
Article suivantHISTOIRES DE DENTISTES. La luxation du genou.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

3 COMMENTS

  1. le premier qui dit que vous le rasez, je l’envoie se faire tondre chez un coiffeur vampire ! na ! hi ! hi ! hi !
    merci pour tous ces commentaires, ces informations, ces croquis que vous nous offrez ainsi que votre savoir, votre pratique et votre patience.
    bon, il y a 40 ans nous étions dans l’ère de Galilée… ceux qui devaient dire le contraire devaient être montrés du doigts. Il en est de même dans tous les domaines.
    cordialement
    Danielle

  2. Bonjour,
    on m’a découvert tardivement (vers 21 ans) des canines incluses en haut: j’avais toujours mes canines de lait. Le temps de prendre mon courage à deux mains et d’accumuler l’argent nécessaire au traitement, j’ai démarré l’orthodontie vers 31 ans : le stomato a dégagé les canines, l’orthodontiste a mis en place de quoi les sortir de leur logement. Mais un an après, celle de gauche avait un peu bougé, celle de droite pas du tout. L’ortho a alors décidé de faire extraire les quatre canines (de lait + définitives). L’une des canines incluses avait une racine en forme de crochet qui visiblement n’aurait jamais bougé… La suite du traitement a été de déplacer les prémolaires à la place des canines (et de déplacer tout le reste pour une bonne occlusion).
    Et voilà qu’aujourd’hui je tombe sur votre page et je me questionne (et je vous demande) : est-ce qu’il y avait moyen de faire autrement ? quels sont les risques pour ma santé bucco-dentaire dans ma situation présente ? est-ce qu’il y a quelque chose à faire pour faire mieux, et si oui quoi ? à quoi dois-je être particulièrement vigilante ?
    Merci !

    • Envoyez moi une radio panoramique et une photo de vos dents comme elles sont actuellement. »DR.H@conseildentaire.com »

LEAVE A REPLY