Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE LA DIAPNEUSIE, TUMEUR BÉNIGNE BUCCALE.

LA DIAPNEUSIE, TUMEUR BÉNIGNE BUCCALE.

4850
0

Article remis à jour le 30/10/2016.

La diapneusie est une tumeur bénigne réversible de la muqueuse buccale.

J’ai en vain cherché dans divers dictionnaires et encyclopédies la définition du mot DIAPNEUSIE. J’ai donc décidé de le définir moi même à l’aide des différentes informations que j’ai pu trouver:
le préfixe « dia » indique une notion de séparation et aussi un franchissement de cette séparation,
« pneumos » signifie « souffle » en grec, un « pneumatique » utilise de l’air,
ceci aboutit au mot DIA PNEU SIE c’est à dire: « aspiration au travers de ».

La diapneusie est une tumeur bénigne de la muqueuse buccale qui, à force d’être toujours aspirée dans une même cavité finit par former une masse charnue qui peut être considérée comme une hernie des tissus.
En réalité la diapneusie est une pseudotumeur puisque l’analyse histologique ne montre aucune différence avec le tissus dont elle est issue.
La diapneusie n’a aucun pouvoir dégénératif, mais elle est souvent l’objet de morsures et blessures diverses, qui elles, combinées au tabagisme et à l’alcool, peuvent entraîner une dégénérescence cancéreuse. Il faut donc éliminer toutes les arrêtes vives qui peuvent avoir un contact avec la tumeur et de préférence, supprimer la cause qui a abouti à sa formation. Il faut surtout rechercher un tic de succion qui n’est pas forcement présent car la simple pression des muscles peut suffire à former l’excroissance. Si le tic existe, il faut alors attirer l’attention du patient pour arrêter (si possible) de pratiquer une succion des muqueuses.

Dans la mesure du possible, il faut combler le vide dans lequel la muqueuse est attirée. Souvent il s’agit d’une dent absente, ou d’une carie, ou d’un vide sous une prothèse, ou d’une dent en malposition comme sur la photo ci-dessous.

DIAPNEUSIE (photo Le Courrier du Dentiste)

Très souvent aussi, la diapneusie se met face à un diastème, en particulier dans le cas des « dents du bonheur ».

Diapneusie face au diastème des "dents du bonheur".
Diapneusie face au diastème des « dents du bonheur ».

Si la lésion devient trop gênante, on peut en faire l’exérèse* chirurgicale, à condition d’en avoir au préalable supprimé la cause faute de quoi la récidive serait inévitable. Pour la technique chirurgicale, voir l’article du Dr.A.S.Cohen : ICI!

L’examen histologique de la lésion, qui doit être systématique, montre un tissus muqueux normal sans modification aucune.

Il ne sert à rien d’opérer une diapneusie si on n’en supprime pas la cause, car elle récidivera systématiquement.

* Voir: lexique.



Article précédentEXTRACTION DES DENTS DE SAGESSE.1 D.D.S.SUPERIEURE.
Article suivantLA LEUCOKERATOSE OU LEUCOPLASIE.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY