Home DERMATOLOGIE BUCCALE La diapneusie.

La diapneusie.

16956
12
SHARE
DIAPNEUSIE (photo Le Courrier du Dentiste)

Article remis à jour le 03/08/2018.

La diapneusie est une tumeur bénigne réversible de la muqueuse buccale.

J’ai en vain cherché dans divers dictionnaires et encyclopédies la définition du mot DIAPNEUSIE. J’ai donc décidé de le définir moi même à l’aide des différentes informations que j’ai pu trouver:
le préfixe « dia » indique une notion de séparation et aussi un franchissement de cette séparation,
« pneumos » signifie « souffle » en grec, un « pneumatique » utilise de l’air,
ceci aboutit au mot DIA PNEU SIE c’est à dire: « aspiration au travers de ».

La diapneusie est une tumeur bénigne de la muqueuse buccale qui, à force d’être toujours aspirée dans une même cavité finit par former une masse charnue qui peut être considérée comme une hernie des tissus.
En réalité la diapneusie est une pseudotumeur puisque l’analyse histologique ne montre aucune différence avec le tissus dont elle est issue.
La diapneusie n’a aucun pouvoir dégénératif, mais elle est souvent l’objet de morsures et blessures diverses, qui elles, combinées au tabagisme et à l’alcool, peuvent entraîner une dégénérescence cancéreuse. Il faut donc éliminer toutes les arrêtes vives qui peuvent avoir un contact avec la tumeur et de préférence, supprimer la cause qui a abouti à sa formation. Il faut surtout rechercher un tic de succion qui n’est pas forcement présent car la simple pression des muscles peut suffire à former l’excroissance. Si le tic existe, il faut alors attirer l’attention du patient pour arrêter (si possible) de pratiquer une succion des muqueuses.

Dans la mesure du possible, il faut combler le vide dans lequel la muqueuse est attirée. Souvent il s’agit d’une dent absente, ou d’une carie, ou d’un vide sous une prothèse, ou d’une dent en malposition comme sur la photo ci-dessous.

DIAPNEUSIE (photo Le Courrier du Dentiste)

Très souvent aussi, la diapneusie se met face à un diastème, en particulier dans le cas des « dents du bonheur ».

Diapneusie face au diastème des "dents du bonheur".
Diapneusie face au diastème des « dents du bonheur ».

Si la lésion devient trop gênante, on peut en faire l’exérèse chirurgicale, à condition d’en avoir au préalable supprimé la cause faute de quoi la récidive serait inévitable.

L’examen histologique de la lésion, qui doit être systématique, montre un tissus muqueux normal sans modification aucune.

Il ne sert à rien d’opérer une diapneusie si on n’en supprime pas la cause, car elle récidivera systématiquement.

 

SHARE
Previous articleExtractions des dents de sagesse supérieurs.
Next articleLeucoplasie ou leucokératose
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

12 COMMENTS

  1. Que pensez vous de l électromagnétique stimulation en ce qui concerne les perimplantites
    Voir le pilier de cicatrisation qui contient un générateur miniaturisé de champ magnétique

      • Bonjour Dr ,
        Est-ce vraiment le tabagisme qui cause la diapneusie ?
        Existe-t-il un moyen de s’en débarrasser ?

        • Non ce n’est pas le tabagisme qui cause la diapneusie, c’est traumatique, du à une dent qui manque ou à une dent en malposition.Si on ne supprime pas la cause, la diapneusie reviendra obligatoirement!

  2. Bonjour,
    J’ai une diapneusie sur la lèvre inférieure due aux frottements d’un ancien appareil dentaire. Un dentiste avait dit d’attendre mais elle ne part pas.

    J’ai pris rdv avec un autre dentiste pour m’en débarasser. Mais je me demande, l’exérèse chirurgicale, ou le laser qui consiste à enlever une partie de la zone autour (le laser laisse un aspect « cratère ») ne risquent-t-ils pas d’endommager voire enlever les glandes salivaires (accessoires) à ce niveau? Je manque un peu de salive, donc ça m’inquiète

    Merci

  3. Bonjour,
    Je me décide à vous écrire pour un pb qui perdure.
    En novembre dernier j’ai découvert sur un bord de ma langue, en regard ‘une dent de sagesse semi incluse, une petite tumeur qui a saigné et guéri naturellement en 2 semaines environ. Affolée (histoire traumatique avec un cancer paternel), j’ai consulté d’abord un ORL qui a pratiqué une biopsie, laquelle n’a rien révélée d’anormal.
    Suite à ce prélèvement j’ai consulté un stomatologue qui a diagnostiqué une diapneusie. Je devais être opérée en avril dernier en même temps que mes dents de sagesse. J’ai finalement été opérée le 22 septembre dernier. Tout c’est bien passé.
    Toujours traumatisée par l’idée d’un cancer, je ressens désormais des sensations étranges à la place de la tumeur (un peu moins de 5mm de diamètre, bien ronde, aucune évolution en 1 an). J’ai l’impression que je ne place plus ma langue correctement à cet endroit ou que mes dents ont bougé (sans doute est-ce du aux dents de sagesse qui ont malmené ma machoire inférieure, j’ai un chevauchement très mauvais entre le haut et le bas) Je trouve que j’avale ma salive plus difficilement de ce côté là.
    C’était déjà un peu le cas avant que je remarque la tumeur.
    Elle était peut être présente depuis un moment mais pas forcément visible…
    Je me demande qui consulter pour éviter la récidive de la diapneusie… A mon avis, c’est assez probale. Dois-je faire limer les bords de ma molaire qui est voisine du site de la tumeur. Dois-je éliminer un tic de succion ?

    • Vos questions contiennent les réponses:
      – Oui les diapneusies sont des tumeurs bénignes qui ne dégénèrent pas
      – Oui il faut éviter un traumatisme répété par morsure
      – oui il faut rééduquer votre tic de succion
      -oui il fallait retirer la dent de sagesse
      -oui il faut émousser le bord de la dent qui blesse
      Vous avez toutes les réponses et avez besoin d’être rassurée: vous êtes entre de bonnes mains, calmez vous, vous n’avez rien à craindre!

  4. Re bonjour,
    Vraiment merci beaucoup pour votre réponse rapide.
    Qui peut m’aider pour ces actes, un dentiste, un orthodontiste ?
    Le stomatologue se trouve à 100km de mon domicile et actuellement avoir un rdv est compliqué.
    Je pense que mon dentiste serait à même de limer la molaire en question.
    Merci encore.

    • est-ce que vous avez une diapneusie? Si c’est le cas, envoyez moi sur « dr.h@conseildentaire », avec votre question, une photo de la diapneusie et des dents avoisinantes.

LEAVE A REPLY