Home STOMATOLOGIE ET PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE. MALADIES BUCCALES. Les morsures des joues et de la langue.

Les morsures des joues et de la langue.

40970
9
SHARE
Morsure de la langue au cours de la mastication (eugenol.com)

Article remis à jour le 09/04/2020.

Les morsures de la langue et des joues sont très fréquentes. Elles sont généralement superficielles et sans gravité, mais elles peuvent être plus graves lors d’un accident de la route par exemple, ou au cours des crises d’épilepsie.
Je voudrais parler aujourd’hui des petites morsures au quotidien lors de la mastication. Commençons par rappeler le danger que représentent les piercings des joues, des lèvres et de la langue. Le nombre d’accidents auxquels les chirurgiens dentistes sont confrontés sont là pour en témoigner.

Une morsure exceptionnelle pendant la mastication est sans gravité, mais peut être très douloureuse et handicapante.

Morsure de la langue au cours de la mastication (eugenol.com)

La plupart du temps, les morsures sont dues à des désordres dentaires, dents manquantes non remplacées, et dents en égression ou dents en malposition.

Morsure de la langue. Notez les édentations non compensées et l’égerssion de la molaire supérieure (uvp5.univ-paris5.fr).

Les morsures répétitives sont à prendre plus au sérieux car, conjuguées avec le tabagisme et l’abus d’alcool, elles  pourraient avoir un certain potentiel dégénératif.
Elles sont aussi souvent dues à des tics ou des parafonctions ( Voir: ICI!).

Morsure répétitive de la face interne de la joue (chir-dent.org).

Les dents de sagesse qui poussent trop en dehors sont souvent des causes de blessures de la face interne des joues.

Les dents en malpositions peuvent être à l’origine de tics

Morsure des lèvres (cneco.education).

L’abrasion des dents due au bruxisme engendre souvent des angles vifs extrêmement tranchants qui peuvent blesser la langue et les joues.

Comme toujours, tout traitement doit commencer par la suppression de la cause: coronoplastie d’une dent en malposition ou égressée, remplacement des dents manquantes, émoussage des rebords tranchants.

Le traitement local se fera avec des bains de bouche et solutions antiseptiques et cicatrisantes ( PANSORAL®, ELUGEL®, PYRALVEX®, BOROSTYROL® …etc…)
Actuellement, je pense que le BLOXAPHTE® en spray ou le gel HYALUGEL donnent les meilleurs résultats.
En cas de trop grande gêne et douleurs vives, on peut prescrire un gel ou spray anesthésiant ( XYLOCAÏNE®).

.

SHARE
Previous articleQUESTIONS-REPONSES N° 31.
Next articleAvaler un corps étranger.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

9 COMMENTS

  1. Bonjour docteur,
    Je vous écris ce courriel car voilà presque 2 ans que je souffre de manière attroce car je ressens une douleur très gênante entre l’avant dernière dent et la dernière dent de la mâchoire inférieure tout en sachant que ma dent de sagesse a déjà été extraite à cet endroit. Après un rendez-vous chez un dentiste ras. Le stomatologue a retenu le fait que je bruxe la nuit et que j’ai les masséters comprimés. Ainsi, il m’a fait plusieurs injections de botox sans pour autant que je ressente la moindre amélioration de mon état. Ainsi, je continue à me plaindre de cette même douleur avec une douleur également à l’epaule, dans l’omoplate du même côté que celui où j’ai une douleur à la mâchoire. J’ai également remarqué que j’ai des difficultés à fermer totalement la mâchoire du côté où j’ai mal comme si ma mâchoire était de travers ou que mon articulation était absente. Cela étant, à cela se rajoute des sentiments dépressifs et une perte importante de tonus… Je ne sais plus quoi faire…

    • Pour que je puisse vous aider vraiment, il faut m’envoyer une radio récente, sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpg en pièces jointes. Renvoyez vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

  2. J’oubliais! J’ai egalement l’oeil qui coule constamment et des douleurs derriere l’oreille avec par periode l’os plus apparent et une enflure. En fait je souhaiterais savoir si ces symptômes vous parlent? S’ils correspondent tous au bruxisme car j’ai le sentiment à moins de faire une erreur que mon stomatologue met trop facilement mes symptômes sur le compte d’un sadam passant peut être à côté d’une autre pathologie ? Qu’en pensez vous?

  3. Bonsoir docteur, aujourd’hui je suis allée voir un stomatologue pour lui montrer une trace blanchâtre que j’ai sur le côté de la langue depuis des années je pense, voir depuis tjrs (24 ans, jamais fumé et ne bois pas) . Il en a conclu que ma langue devait frotter sur les dents et n’a rien préconisé de plus. Je n’ai pas mal et la surface est lisse sans évolution. Y’a T il des risques de dégénérescence ? Cela m’inquiète et m’empêche de me focaliser sur autre chose. Selon le stomatologue cela ne peut virer en cancer mais j’aimerais avoir votre point de vue. Merci à vous.

  4. Bonjour docteur. Je suis une algérienne de 62 ans. Je souffre depuis bientôt un an d’une inflamation de la joue droite, juste à la limite de la gencive, et qui s’est aggravée au fil du temps. et, maintenant, c’est le côté gauche qui s’y met . J’ai des dents aux contours un peu aiguisés et j’ai tendance à me faire « attraper la joue » entre les dents pendant le sommeil. D’ailleurs, j’ai les marques sur les deux côtés. J’ai consulté un généraliste qui m’a prescris de la cortisonne, mais, je n’ose pas la prendre (injectable et orale). Je souffre d’arthrose, et je prends du cycladol. Il y a deux jours, un herpès labial est apparu, que je n’ai pas eu depuis environ 8 ans. comment dois-je me soigner, sachant que liste des médicaments, chez nous, est limitée? merci de m’éclairer, docteur.

    • Je pense qu’il faudrait déjà commencer par vous faire faire une gouttière à porter la nuit pour éviter de vous mordre les joues.
      En ce qui concerne l’herpès, si le diagnostic est confirmé et sûr, le meilleur traitement est l’ACYCLOVIR comprimés et crême:
      – 5 comprimés par jours repartis en 5 prises
      – 5 applications de crême par jour sur les lésion
      et ce dès la première brûlure jusqu’à disparition des symptômes
      et vous recommencez à chaque crises, jusqu’à ce que les crises s’espacent et finissent par disparaître et cela peut être long, il faut de la patience.

LEAVE A REPLY