Home CARIOLOGIE. SOINS DENTAIRES CONSERVATEURS. ENDODONTIE. Le blanchiment des dents.

Le blanchiment des dents.

4013
18
SHARE

Article remis à jour le 08/07/2020.

Le blanchiment des dents est-t-il sans danger? Essayons de voir le pour et le contre.

Des confrères m’ont contacté pour me signaler que de nombreux patients les avaient consultés pour de violentes douleurs  aux dents après des séances de blanchiment de dents, en particulier dans des boutiques spécialisées (voir ICI!). Mais il semble que ces boutiques, « bars à sourire »en infraction avec le Conseil de l’Ordre, utilisent des produits très forts dont on refuse de vous donner la formule parce qu’ils ne sont probablement  pas autorisés, et sans aucun contrôle d’un praticien.

Comme je l’ai dit, les techniques de blanchiment des dents sont efficaces, mais ne peuvent pas être appliquées à tout le monde. En particulier les patients qui ont une rétraction gingivale vont se faire appliquer un produit très agressif directement sur le cément de la racine qui ne peut pas recevoir le même traitement que l’émail qui lui même risque d’être endommagé. De plus, le résultat est temporaire et il faut recommencer au bout de quelques mois, ce qui multiplie les agressions des tissus dentaires.

Il est indispensable que l’indication soit posée par un chirurgien-dentiste qui seul est capable d’apprécier l’état des dents et des gencives avant de ce lancer dans cette procédure. A certaines concentrations, seul les chirurgiens dentistes sont habilités à utiliser le peroxyde d’hydrogène.
Voir ICI!

SHARE
Previous articleLa dent et l’oeil.
Next articleLa sécheresse de la bouche ou xérostomie.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

18 COMMENTS

  1. Je me permets de rajouter quelques renseignements supplémentaires qui confortent votre article sur ces « bars du sourire » qui fleurissent actuellement.
    Si l’on s’appuie sur les informations émanant du Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes, les choses devraient changer et même être légiférées au niveau de chacun des états de l’union européenne au plus tard fin septembre 2012.

    Les éléments que je rapporte ici sont extraits de la lettre du Conseil de l’Ordre n°102 de novembre 2011 qui titre en première page les mots suivants:
    « Eclaircissement dentaire
    L’Europe clarifie la réglementation «

    Deux articles sont à souligner dont voici les points principaux:

    1) p 18 : Article: « Quand le blanchiment (dentaire) conduit à la prison… »

    « Les établissements pratiquant le blanchiment dentaire sont dans le viseur de la loi et la justice. »
    Un de ceux-ci a été condamné par le Tribunal de Grande Instance de Paris pour exercice illégal de l’art dentaire.
    Cette décision rappelle qu’une séance d’éclaircissement d’une dent pulpée ou dépulpée est un acte inscrit à la classification des actes médicaux.
    Au-delà de l’exercice illégal, le délit de publicité mensongère a été retenu pour la parution d’annonces de nature à induire en erreur sur les compétences des intervenants.
    Une peine de trois mois d’emprisonnement et une amende délictuelle de 5000 euros a été prononcée dans ce jugement à l’encontre du gérant de la société.

    2) p22 : Le dossier « Eclaircissement dentaire- l’Europe clarifie la réglementation »

    Le 20 septembre 2011, l’union européenne a acté la modification de la directive relative aux produits cosmétiques :
    L’essentiel de cette nouvelle directive est exprimé ainsi dans cet article :

    « – L’utilisation des produits contenant entre 0,1% et 6% de peroxyde d’hydrogène nécessite un examen clinique par un chirurgien-dentiste.

    -Les produits contenant entre 0,1% et 6% de peroxyde d’hydrogène ne peuvent être vendus qu’aux chirurgiens-dentistes. Les produits contenant moins de 0,1% sont en vente libre.

    -Pour chaque cycle d’utilisation des produits d’éclaircissement dentaire (de 01% à 6%), le premier traitement est limité et ne pourra être effectué que par les seuls praticiens.

    -Un étiquetage précis sur la concentration et les risques est systématisé. »

    J’ai en outre relevé ces 2 points importants dans cet article:
    -« l’utilisation de ces produits par des mineurs de moins de 18 ans ne sera pas autorisée ».
    -« Les états membres disposent de 12 mois pour transposer la directive dans leur législation nationale. »

  2. Ouf il était temps que ces dispositions soient prises et elles doivent etre mises en place . La chaine LCP a diffusé en direct le,les divers sujets. Des bars à sourire….Pfffff

  3. bonsoir docteur je viens de m’apercevoir que j’ai des taches blanches sur les dents je mange beaucoup de fromage et de produit laituers est ce du a cela?
    MERCI DE VOTRE RETOUR

    • Le fluor n’a jamais blanchi les dents, et c’est peut être parce qu’on vous fait prendre trop de fluor enfant que vous avez ces taches: il est donc important de savoir pourquoi vous avez ces taches.

  4. bonjour docteur pourriez vous me dire concernant l’apparrition de ces taches car cela correspond aussi avec des taches sur les ongles

    • Les taches sur les ongles sont considérée comme un signe de manque de calcium, mais je ne pense pas qu’il y ait un rapport avec les dents, car l’émail se recalcifie en puisant son calcium dans la salive…

  5. Je découvres votre blog c’est juste excellent complet votre écriture est agréable ohhhh di vous aviez été mon dentiste le rêve !!! J’en ai pas d’attitré j’ai rdv le 22 er jhesites a annulé c est vous dire ma relation avec les dentistes et pourtant j’en ai besoin!

    • Il faut que vous ayiez un coup de coeur pour votre dentiste!…et je crois comprendre que vous aimez les personnes qui ont un peu d’humour et ne se prennent pas trop au sérieux!!!

  6. Bonjour,
    Vous évoquez les bars à sourire en omettant de reprendre la réglementation concernant le % de peroxyde d’hydrogène maximum autorisée chez les chirurgiens-dentistes : 6 %
    Voici la copie de l’article de l’ONCD :

    « Nouvelle réglementation sur les produits d’éclaircissement dentaire
    07/11/2012
    Désormais, les produits d’éclaircissement dentaires utilisés par les chirurgiens-dentistes ne devront pas contenir un pourcentage de peroxyde d’hydrogène présent ou dégagé supérieur à 6 %. Quant aux produits en vente libre, il ne devront pas dépasser 0,1 % de peroxyde d’hydrogène.
    Un arrêté en date du 24 août dernier réglemente les produits cosmétiques contenant du peroxyde d’hydrogène et autres composés ou mélanges libérant du peroxyde d’hydrogène, dont le peroxyde de carbamide et le peroxyde de zinc. Cet arrêté est la transposition en droit français d’une directive européenne publiée le 29 octobre 2011. Ce texte, qui reprend en l’espèce largement les termes de la directive, prévoit en premier lieu que les produits bucco-dentaires, y compris les produits de rinçage buccal, les dentifrices et les produits de blanchiment ou d’éclaircissement des dents contenant un pourcentage inférieur ou égal à 0,1 % de peroxyde d’hydrogène présent ou dégagé, n’ont pas de restrictions ou de conditions particulières pour leur commercialisation.
    Produit interdit aux moins de 18 ans S’agissant des produits de blanchiment ou d’éclaircissement des dents contenant un pourcentage de peroxyde d’hydrogène présent ou dégagé supérieur à 0,1 % et inférieur ou égal à 6 %, l’arrêté prévoit qu’ils devront être vendus « uniquement à des praticiens de l’art dentaire. Pour chaque cycle d’utilisation, première utilisation par des praticiens de l’art dentaire au sens de l’article L. 4141-2 du code de la santé publique, ou sous leur supervision directe, si un niveau de sécurité équivalent est assuré. Ensuite, à fournir au consommateur pour terminer le cycle d’utilisation. Ne pas utiliser chez les enfants/adolescents âgés de moins de dix-huit ans ». Conditions d’emploi et avertissements
    Ces produits devront désormais comporter un étiquetage comportant les conditions d’emploi et les avertissements suivants : « Concentration en H2O2 présent ou dégagé indiqué en pourcentage. Ne pas utiliser chez les enfants/adolescents âgés de moins de dix-huit ans. Contient du peroxyde d’hydrogène. Eviter le contact avec les yeux. Rincer immédiatement les yeux si le produit entre en contact avec ceux-ci. Doit être vendu uniquement à des praticiens de l’art dentaire. Pour chaque cycle d’utilisation, la première utilisation doit être effectuée uniquement par des praticiens de l’art dentaire ou sous leur supervision directe, si un niveau de sécurité équivalent est assuré. Ensuite, à fournir au consommateur pour terminer le cycle d’utilisation ».
    Enfin, et cela concerne en particulier les chirurgiens- dentistes, l’arrêté prévoit que les « produits de blanchiment ou d’éclaircissement des dents ne doivent pas contenir un pourcentage de peroxyde d’hydrogène présent ou dégagé supérieur à 6 % »

    Souhaitant faire un blanchiment, je me suis renseignée auprès de plusieurs d’entre eux, cela oscille entre 16 et 18.
    Comment expliquez-vous cela ?
    Merci.
    Cordialement.

    • Je n’explique pas: je n’ai jamais pratiqué le blanchiment, peut être que quelqu’un vous répondra?…

LEAVE A REPLY