Home CHIRURGIE BUCCALE La chirurgie muco-gingivale.

La chirurgie muco-gingivale.

6934
11
SHARE

Article remis à jour le 22/09/2018.
La chirurgie muco-gingivale.

Le terme « muco-gingivale » indique bien qu’il s’agit de la muqueuse de recouvrement des vestibules et de la gencive kératinisée, on pourrait dire « chirurgie gingivo-vestibulaire ». Cela inclut donc la chirurgie des freins que nous avons déjà traitée dans un chapitre à part (Voir ICI) .
Comme nous  l’avons vu, l’architecture des vestibules influe énormément sur la hauteur de gencive attachée et  sur la santé parodontale, et par voie de conséquence sur la longévité des dents. Une approche préventive est donc nécessaire afin d’anticiper l’apparition des problèmes.
Je rêve d’une odontologie et d’une médecine en général, qui serait entièrement préventive. J’ai ouï dire, que dans la médecine chinoise antique, on payait son médecin tant qu’on était en bonne santé: on cessait de le payer quand on était malade. C’est à peu près ce qui se passe avec les assurances maladie: on paie tout le temps, mais les soins sont gratuits. Mais j’arrête de divaguer, j’ai encore beaucoup de choses à écrire avant de rendre mon tablier.

La chirurgie des freins et brides fait partie de cette chirurgie et a déjà été traitée dans un chapitre à part.

Vestibuloplastie ou approfondissement vestibulaire.

L’un de grands problème des vestibules, c’est quand ils sont trop courts: la muqueuse tire sur la gencive attachée et la décolle. La greffe gingivale libre est la solution de choix lorsqu’il y a trop de dégâts , mais c’est une intervention dérangeante pour le patient. Avant de savoir faire des greffes, nous nous débrouillions bien avec des approfondissements vestibulaires ou vestibulo-plasties, interventions plus légères.
On incise dans la gencive attachée à un millimètre de la jonction muco-gingivale, un trait horizontal de la longueur désirée. Puis on dissèque la muqueuse à la lame 15 au ras du périoste pour laisser le périoste adhérent à l »os..

Approfondissement vestibulaire

On peut finir le décollement au fond du vestibule à la compresse. On suture alors le rebord de la muqueuse un peu roulé avec le périoste du fond du vestibule, de telle sorte que la cicatrisation se fasse à partir de la gencive et non pas à partir de la muqueuse vestibulaire.
La pose d’un pansement chirurgical, renouvelé pendant 10 à 15 jours est indispensable.
Par cette technique, même si on ne gagne qu’un ou deux millimètres  de gencive attachée, on obtient toujours une adhérence de la muqueuse au fond du vestibule qui soulage la traction au niveau de la gencive attachée.

Fissure de Stillmann.

Fissure de Stillmann (lecoursdentaire.blogspot.com)

Dans ce cas là, il faut récupérer de la gencive attachée sur les cotés, soit par un lambeau à repositionnement latéral, soit par une double demi papille.
Lambeau à repositionnement latéral:
Ce type d’intervention est beaucoup plus facile à réussir que la greffe gingivale libre. La fissure de Stillmann en est  une bonne indication et la réalisation plus à la portée d’opérateurs moins expérimentés. Comme toujours, il faudra d’abord rechercher la cause et l’éliminer sous peine de récidive, la même cause produisant toujours le même effet.
Une incision en V est pratiquée de part et d’autre de la fissure, avec un biseau interne d’un côté et externe de l’autre pour augmenter les surfaces en contact. On retire les tissus excisés avec le périoste pour mettre l’os à nu. On en profite pour faire un curetage et assainir le parodonte de la dent traitée. Une incision de décharge légèrement mésiale par rapport à la dent distale* est pratiquée et le lambeau est décollé en pleine épaisseur (avec périoste). Il est repositionné mésialement biseau contre biseau et suturé finement(0000). La partie laissée à nue refera de la gencive sans problème; il faut protéger la plaie avec un pansement chirurgical durant une bonne semaine, voire plus. N’oubliez jamais de vaseliner les fils quand vous posez un ciment chirurgical, les points risqueraient d’être arrachés par le pansement.

Lambeau à repositionnement latéral.

J’avais pour habitude, je ne sais pas si ça se fait toujours, de mordancer le cément de la dent avec de l’acide citrique avant de repositionner le lambeau pour faciliter le ré-attachement de la gencive sur la dent.

La double demi papille.
Cette technique, voisine de la précédente, déplace moins de tissus et demande beaucoup plus de finesse surtout pour les sutures.

Chirurgie dite de la « double demi papille »

Tout le protocole opératoire est sensiblement le même que précédemment.

Selon les besoins on peut être amené à faire des lambeaux à repositionnement apical ou cervical, mais il faut toujours bien poser les indications.

Ces petites interventions sont faciles à faire et donnent des résultats très gratifiants pour les chirurgiens débutants.

Les lambeaux repositionnés.

Il est possible de faire des lambeaux mucco-périostés et de les repositionner soit plus haut, soit plus bas soit latéralement. Voici, par exemple un lambeau repositionné cervicalement ( en l’occurrence plus bas).

Lambeau à repositionnement cervical, plus proche du collet des dents (implantsdentaires.com).
Lambeau à repositionnement cervical, plus proche du collet des dents (implantsdentaires.com).

SHARE
Previous articleSymptômes de lésion de nerf mandibulaire.
Next articleChoix de la brossette inter-dentaire.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

11 COMMENTS

      • Désolée je parlais des papilles interdentaires mais vous l’aviez compris j’ai fais je pense une gingivite ulcéro nécrotique qui m’a fait perdre mes papilles cela fait des mois que je recherche une solution l’os est intact
        J’ai aussi essayé un nouveau produit à injecté pour repulper mais cela n’à pas fonctionné
        Pratiquer vous.?

        • je suis à la retraite. Envoyez moi des photos et des radios sur ‘dr.h@conseildentaire.com »

          • Je vous envois des photos mais je n’ai pas de radio en tout cas je trouve cela très sympa de mettre votre savoir pour conseiller les internautes

          • Vos gencives me semble trop rouges, bien que la photo ne soit pas très nette. Peut être qu’il faudrait les fortifier un peu. Avez vous consulter un parodontologiste?

          • Merci pour votre réponse oui j’ai fais un détartrage sous la gencive le problème est que petite je prenais des brosses à dent dur et elle se est sensibilisée de plus elle est très fine comment puis je la fortifiée ?

          • C’est une très bonne question: je vais écrire un post « comment fortifier vos gencives » comme cela tout le monde ne profitera. Laissez moi le temps d’écrire un bon article…
            Lisez déjà en attendant
            « https://conseildentaire.com/2014/08/06/la-keratine/ »

          • Ok super et pouvez vous le conseiller un confrère ou autre pour résoudre se problème de papilles interdentaires manquantes
            Merci beaucoup

          • Je suis à la retraite depuis 17ans et tous mes contacts, y compris mes anciens étudiants, sont aussi partis.

LEAVE A REPLY