Home RADIOLOGIE DENTO-FACIALE Comment orienter une radiographie argentique dentaire.

Comment orienter une radiographie argentique dentaire.

6918
4
SHARE

La radiographie numérique a totalement détrôné la radiographie argentique. Si bien que peu de praticiens savent encore les orienter…

Je reçois de plus en plus de radiographies et il y a très souvent des quiproquos parce qu’elles sont mal orientées. Je pense donc qu’il serait bon d’expliquer comment présenter une radio.

Le patient est censé être en face de nous (praticiens), sa gauche est donc à notre droite et sa droite à gauche.
Les radios panoramiques ont généralement un L (left) ou un G à gauche, et un R (right) ou un D à droite. Lorsqu’on regarde la radio en face le L ou G doit se trouver à droite de la personne qui regarde et le R ou D à gauche.

Il faut toujours voir une radio horizontale, trop de personnes me les envoient verticales ou à l’envers, comment puis-je tourner mon écran?

Pour les petites radios rétro-alvéolaires, les dents du haut doivent avoir les racines vers le haut et les dents du bas les racines vers le bas.
Les dents de droite ont les racines coudées vers la gauche et les dents de gauche ont les racines coudées vers la droite.
Enfin, les radios rétro-alvéolaires ont un point en relief qui doit être saillant lorsqu’on regarde la radio.

SHARE
Previous articleQuestions sur les inlays. Par Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil.
Next articleQuestions sur les prothèses mobiles. Par Jean Philippe Hauteville. Prothésiste Conseil.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

4 COMMENTS

  1. Merci d avance docteur pour c blog et vos conseils ☺…… un patient à consulté pour un abcès en rapport avec la région apical de la 15 ….l examen clinique à montré la présence d une 15 cariée .un cliché rétro alvéolaire à été réalisé et il a confirmé la présence d une carie comminicante avec la pulpe,la 15 sur ce cliché présente un seul canal .Il a eu la réalisation d traitement endodontique avec une obturation definitive. après 15 jrs le patient à reconsulté pour une cellulite maxillaire droite ,n réalisant un 2eme cliché rétro alvéolaire on a remarqué la présence d un 2eme canal qui n était pas présent sur les clichés réalisés au cours du traitement endodontique. ..l praticien n`a pas pu déterminé sa position dans le sens vestibulo lingual qst 1:quelle est la différence entre l 2eme incidence et les incidences réalisées au cours du traitement endodontique ? qst2:comment déterminer la position de cette racine?

    • Lorsque les 2 canaux se superposent, on n’en voit qu’un seul. Ce problème se pose très souvent pour les prémolaires du haut, mais il se pose aussi parfois pour les prémolaires du bas et les racines distales des molaires inférieures. C’est la raison pour laquelle il est bon, pour les traitements endodontiques de faire des clichés normaux et des clichés avec une incidence un peu oblique dans le sens horizontal, qui donneront une image un peu déformée, mais qui feront éventuellement un deuxième canal. Dans les cas douteux un Dentascan donnera les informations exactes en 3 dimensions. L’avantage du traitement endodontique fait au microscope est de pouvoir voir dans la chambre pulpaire la présence de tous les canaux. Malheureusement ces matériels sont très coûteux et augmentent le prix de la thérapeutique endodontique au point que les assurances n’arrivent pas à suivre…

    • Parla courbure des racines: elles sont toujours courbées ou inclinées vers le côté distal

LEAVE A REPLY