Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE COURBE DE SPEE. COURBE DE WILSON.

COURBE DE SPEE. COURBE DE WILSON.

8722
34

Courbe Spee et courbe de Wilson, sont des repères indispensables à la reconstruction prothétique des dents.

Sans doute à cause de la proximité des examens de fin d’année, les étudiants ne se manifestent pas trop. C’est dommage car ils me donnent des idées d’articles avec leurs questions!

Je suis donc obligé de me creuser le cerveau pour trouver des sujets qui puissent les aider.

L’anatomie de l’occlusion est un sujet qui m’intéresse beaucoup, et l’analyse des radios qu’on m’envoie montre que la majorité des praticiens n’en tiennent pas compte dans leur exercice courant.

Anatomiquement, à partir de 12 ans, le plan d’occlusion des dents n’est pas un simple plan, c’est une portion de calotte sphérique, qui donne, par l’orientation de l’axe des dents, plus de force de pression.

Dans le sens sagittal, antéro-postérieur, c’est la courbe de SPEE

Courbe de SPEE (crottaz)
Courbe de SPEE (crottaz)

Dans les sens frontal, latéral, c’est la courbe de WILSON

Courbe de WILSON (crottaz)
Courbe de WILSON (crottaz)

Cela donne pour les dents du haut une calotte sphérique convexe, et pour les dents du bas une calotte sphérique concave.

Il est malheureusement rare de trouver des dentures où cette architecture idéale soit conservée.

 

Article précédentLES PARODONTITES AGRESSIVES.
Article suivantLE SOURIRE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

34 COMMENTS

  1. C’est terrible mais actuellement 90% des labos occultent totalement la courbe de spee et de wilson , ils font tout tout droit , le massacre généralisé et comme la plupart des patients ne savent pas , personne réclame

    sans doute que pour les labos c’est plus facile , puis les labos en france sont vachement suspects quand méme niveau formation…

    • bonsoir à tous,
      je ne peux me retenir de réagir face à des affolant préjugés concernant la formation des prothésistes dentaires en France.
      Si les « labos » font des courbes droites c’est qu’ils n’ont rien compris à la complète. Les prothésistes et les dentistes forment une unité. C’est à vous dentiste de ne pas poser des courbes de compensation « plate » et de refuser le travail réalisé par votre laboratoire.
      Vous n’avez aucun scrupule à dénoncer les labos alors que vous etes complice… et tout autant fautif!!
      Pour votre gouverne ce n’est pas plus simple de faire une courbe droite que tout autre courbe. Passez donc voir comment travail les laboratoires. Vous en apprendrez beaucoup, il me semble.

      cordialement,
      claudy

      • votre commentaire est très intéressant, et je le laisse en toute intégrité pour que tout le monde puisse le lire. Une petite précision quand même: je n’ai plus fait de prothèse depuis 1976, date à laquelle vous n’étiez sans doute pas encore née…mais en tant qu’expert je peux vous dire que j’en ai vu des vertes et des pas mures!!! dont les dentistes sont autant responsables que les prothésistes et dont ils sont seuls comptables vis à vis du patient.

  2. Alors là, je dois dire que j’apprends de jour en jour !!! merci

    Bon pour moi dans la vie de tous les jours et n’étant pas étudiante, je ne risque pas de mettre en pratique ces indications, mais pour la culture générale c’est très bien.

    Par contre si je comprends bien le problème des restaurations dentaires, faites en laboratoires, je me pose une question mise à part la facilité décrite plus haut de ne pas respecter cette architecture : et si ces restaurations étaient faites directement par des spécialistes de l’occlusion au sein de structures dédiés dans des labos ? C’est sans doute un peu simpliste et naïf à vos yeux de la part d’un non professionnel , mais pour moi c’est un peu comme la sculpture en bronze, un modèle est fait, puis une « empreinte » est prise, et le bronze est coulé. Parfois un bronze est par sa dimension en plusieurs morceaux et si l’artiste n’est pas là pour remettre en place correctement, l’œuvre sera bancale.

    Je schématise, mais c’est à cela que tout cela me fait penser.

    • Vous avez parfaitement raison ( c’est d’ailleurs un peu pour vous que j’ai écrit cet article), mais généralement on fait avec ce qu’on trouve et si on veut la perfection il faut tout reprendre et ça coûte très cher. Mais il faut au moins dès le départ avoir un plan de traitement cohérent pour pouvoir restaurer par étapes. Ce que je donne comme indications sont les conseils d’un super spécialiste, on ne peut pas demander à tous le monde d’être spécialiste, mais au moins de prendre conseil. C’est la raison d’être de ce blog!

  3. Peut-être serait-il bon de communiquer l’adresse de votre blog à nos dentistes respectifs.

    Malheureusement je crains que certains ne soient pas prêts à se remettre en question et à chercher des conseils auprès de confrères plus aguerris.

    • Il y a beaucoup de dentistes qui fréquentent mon blog! mais ils préfèrent communiquer par mail, et je le comprend et le respecte.

  4. Bonjour Dr,
    J’aimerai savoir si les deux courbes : Spee et Wilson sont des courbes superieures ou inferieures?
    Merci d’avance

    • Elle sont supérieures et inférieures en haut c’est une lalotte de sphère convexe, en bac concave.

  5. A ce propos pourquoi on les apppel courbe compensatrice ? Et est ce les courbures utilisées en odf sont les même que celles se la prothèse totale ….. merci

    • Les courbes de SPEE et de WILSON sont « anatomiques »nous n’avons pas à nous poser la question de leur intérêt. En ODF et en prothèse, il faut restaurer l’anatomie classique.En prothèse totale ces deux courbes déterminent des résultantes de forces qui améliorent la stabilité des prothèses.

  6. Bonjour,

    Je suis étudiante en prothèse dentaire mais je n’ai pas bien compris la courbe de Spee et la courbe de Wilson.. Pourriez vous m’expliquer ?

    Merci d’avance

    • je ne sais pas: dans quel contexte est-ce utilisé? Généralement ce terme est utilisé pour la colonne vertébrale, pas pour les dents.
      Par exemple une « cyphose dorsale » va entrainer « par compensation’ une « lordose lombaire »

  7. Il ne faut pas oublier que la formation de prothésiste est très vague ( moi-même en BTM ). Je fais un mémoire sur l’occlusion dentaire. Aufur et à mesur de mon avancée je me rend compte de la complexité du monde dentaire. Mais je suis outré par le manque de communication et la façon dont la plus part des dentistes travaillent ( a croire que le prothésiste fait avec ce qu’il peut sur le plan des connaissances et du travail qu’il reçoit).
    Quand on voit des cires faites sur des empreintes primaires où dessus ni le milieu maxillaire, ni les pointes canines ne sont sans parler de l’état laborieux des empreintes reçues.
    il serai temps de travailler en équipe et surtout en prenant le temps de faire les choses pour un patient qui paye, une sécu qui rembourse et donc les impôts des francais. le milieu dentaire est devenu une machine à fric alors arrêtons de reporter la fates les uns sur les autres s’il vous plais.

    • la majorité des dentistes pour qui je travail ,ne donnent jamais d’indication et tout juste regler le bourrelet !je trace les cretes et avec un montage sur quick j’obtient un montage plus que correct avec une courbe de spee ideale , et de meme sur articulateur normal ,je me suis fabriqué un plateau et je travail les cires d’occlusion et ca marche !!

  8. Bonjour Dr , et encore merci et bravo pour le travail que vous faîtes en direction des patients mais aussi des professionnels.

    J’ai bénéficié de la pose de 5 implants (3 et 2 molaires inférieures).
    j’ai aussi eu la pose de 4 prothèses sur mes incisive supérieures.
    n’ayant pas de gros moyens financiers, j’ai opté pour la pose des implants à l’hôpital st louis. puis la réalisation des prothèses chez le dentiste qu’ils m’ont proposé sur liste.

    Mes implants ont été posés en février 2015.
    Avant cela , le dentiste avait déjà réalisé les prothèses des incisives.en décembre 2014.
    Il m’expliqué qu’on pouvait faire les incisives avant de poser les implants.

    De l’avis général, les implants ont été très bien posés.
    Mes incisives supérieures sont très belles aussi.

    Ensuite le dentiste a opté pour la pose d’infrastructure sur 3 implants et sur 2 implants. ( au lieu de protheses séparées.) car il semblait qu’il n’y avait pas assez de hauteur.

    Les incisives du bas étaient a faire , mais a la fin des travaux il m’a conseille de ne pas les faire. trop petites, ne pas toucher si ça fonctionnait comme ça.

    Or depuis la fin des soins, j’ai quelques interrogations:

    1/je suis retourné plusieurs fois car il me semblait que les prothèses molaires n’étaient pas assez hautes, et de fait quand je mâche en transversal , je trouve que je frotte beaucoup les canines et incisives.

    2/ Le dentiste m’a laissé deux canines supérieures qui sont cassées en partie, en l’état.
    Depuis quelques temps je sent que les molaires superieures proches ds canines s’usent aussi.
    3/ les incisives inférieures sembles se rapprocher , je ne peux plus passer un fil dentaire entres elles. Elles sont très usées (elles l’étaient déjà).

    4/ une canine inférieure façonnée avec un composite est plus haute.

    De façon générale , j’ai l’impression que l’occlusion a été faite sans tenir comptede certains facteurs. d’abord on demande de serrer les dents alors qu’on est couché, et ce n’est pas la même position quand on est debout.
    Ensuite, si je serre mes dents normalement elles frottent devant. il faut que je recule la mâchoire inférieure pour avoir une mastication maximale.

    Je suis un peu dérouté, ne sachant que penser. Je pense que cela est du a une prévision d’occlusion erronée, mais je ne peux parler que de mon ressenti.
    Tout cela est il en fait très normal Et je m’inquiète pour rien?
    Qu’en pensez vous?

    Ne serait il pas prudent d’aller prendre un autre avis? Mais un dentiste qui aurait une expertise concernant l’occlusion et les prothèses.
    Pouvez vous m’éclairer?
    Si nécessaire je tiens à disposition les radios autres documents qui vous informeraient plus.

    Merci d’avoir pris la peine de lire mon long commentaire.

    • Je pense que vous devriez consulter un occlusodontiste pour qu’il réponde à vos questions et vous conseil sur ce qu’il faut faire

  9. bonjour, je suis étudiante en bts
    j’aurai voulu savoir si en prothèse partielle on parle aussi de courbe de spee et wilson ou si cela s’applique uniquement en totale ?

    • Les courbes de SPEE et de WILSON existent anatomiquement sur les dentures naturelles: il faut donc en tenir compte dans toutes le prothèse partielle ou totales, fixes ou mobiles.

      • ah oui d’accord donc quand on parle de ces courbes ce sont des courbes naturelles, je comprend mieux.
        je vous remercie de votre réponse c’est très gentil de votre part.

  10. svp . que veut dire une courbe accentueé (spee et Wilson ))?? et comment on peut la modifiée (ou l’accentuer sur articulateur lors d’une restauration prothétique )??

  11. Bonjour Dr je suis étudiante en chirurgie dentaire je vous remercie infiniment pour votre honorable travail ma question est à propos du diagramme de Posselt et son concept .Merci. Cordialement.

    • Vous avez raison de me rappeler que je n’ai jamais parlé du diagramme de Posselt, que je connais pourtant bien depuis les années 80! j’en parlerais peut être un jour, mais en attendant tapez sur google ‘diagramme de Posselt » et vos en aurez 10 pages!!!

      • Ah oui! C’est dans le sens, de l’enregistrement des mouvements de la mandibule.J’ai compris le concept je vous remercie. J’attendrai quand même votre explication.

  12. Bonjour ;je suis étudiante en médecine dentaire et sur mon cours on parle de POP (plan d’occlusion prothétique ) pouvez vous m’éclairez d’avantage sur le sujet ?

LEAVE A REPLY