Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE L’ABCES SERPIGINEUX DE ROY. Par LE Dr.A.Hauteville.

L’ABCES SERPIGINEUX DE ROY. Par LE Dr.A.Hauteville.

117
12

L’abcès serpigineux est un abcès d’origine parodontale qui a  très bien été décrit par Maurice Roy aux alentours des années 1920-1930. Il s’agit d’une  infection qui se situe entre les deux incisives centrales supérieures et qui débute du côté palatin au niveau de la papille palatine*.
Un abcès « serpigineux » est une infection qui démarre en un point pour aboutir à un autre en rampant comme un serpent.
Il est généralement dû à la morsure des incisives inférieures sur la papille palatine consécutive à une supraclusie* incisive chez des patients dont l’occlusion correspond à une classe II division 2 dans la classification d’Angle*. Les incisives du bas viennent blesser de façon répétitive la gencive palatine des incisive supérieures, et des aliments sont tassés en force dans le sillon gingival palatin pendant la mastication.
Il se crée alors une poche parodontale palatine des deux incisives supérieures qui évolue en profondeur, détruit l’os du septum* interdentaire et le cément* de ces deux dents, traverse toute l’épaisseur alvéolaire pour finir par fistuliser en vestibulaire (d’où son appellation de « serpigineux », de serpent).

Abcès serpigineux de Roy (ium.univ-paris5.fr)

En l’absence de traitement, l’abcès évolue inexorablement vers la perte des deux incisives centrales supérieures.

Le traitement d’urgence est l’antibiothérapie, suivie d’une chirurgie par lambeau avec comblement osseux (voir: article) et la pose provisoire d’une gouttière de surélévation occlusale, pour stopper le processus causale qui est la morsure de la papille palatine par les incisives du bas. Après guérison, un traitement orthodontique ou prothétique doit corriger définitivement ce défaut afin d’éviter toute récidive.

Voir: lexique.



Article précédentQUESTIONS-REPONSES N°5.
Article suivantQUESTIONS-REPONSES N° 6.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et une formation en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

12 COMMENTS

  1. Bonjour notre fils Nolan de 3 ans semble présenter exactement les mêmes symptômes que ce que vous décrivez. Ca semble d’autant plus vrai que le matin le problème semble résorbé. A contrario, le soir, une boule légèrement sanglante est largement visible entre les 2 incisives. Je pense tout simplement que la nuit il dort avec la « sucette » qui le protège alors qu’en journée ses incisives doivent le blesser.
    Est-ce que ce problème peut provenir de l’usage abusif de sa sucette ?
    Merci beaucoup pour votre article !

    • Si votre fils garde la sucette c’est parcequ’il en a besoin; Il ne faut pas la lui enlever, il l’enlèvera de lui même lorsqu’il sera prêt. Je vous conseille quand même de le monter à un dentiste spécialisé pour enfants (pédodontiste) pour voir qu’est-ce qui se passe entre ses deux incisives centrales. il faudrait au moins faire une radio. Vous pouvez pouvez m’envoyer la radio si vous le souhaitez sur « conseil-dentaire@orange.fr. Bien cordialement.Dr.AH.

  2. Bonjour

    jai une chique depui ce matin je travaille dans la restautation je doi alez voir in docteur pour faire degonfle et ensuite un dentisye pour soigne c sa

    • Vous avez certainement une infection dentaire, le médecin va vous prescrire des antibiotiques, ensuite il faudra voir un dentiste.

  3. Bonsoir docteur, SVP dans le cas d’un abcès sous un bridge ou la gencive est très sensible (donc on peux pas enlever le bridge) on commence par une anitibiothérapie (clamoxyle 1gx2 /jr et flagyle) avec un anti inflammatoire, jusqu’à ce que l’inflammation diminue et on entame le traitement endo?
    Merci

    • En effet il faut commencer par le traitement que vous indiquez plus l’utilisation d’un bain de bouche pour désinfection locale et ensuite, soit desceller le bridge soit le percer pour retraitement endodontique.

    • Si l’abcés récidive il y a 3 possibilités: 1- le diagnostic est faux; 2- le traitement n’est pas le bon; 3- la cause étiologique n’a pas été supprimée. Envoyez moi des radios et des photos si vous voulez que je vous aide.

      • Merci docteur, c’est juste qu’un camarade était persuadé que dans le cas d’abcès a répétition on doit faire une extraction, chose avec la quelle je n’étais pas d’accord, mais je voulais lui prouvé ça avec votre reponse.
        merci. cordialement

        • Elle n’a pas totalement tort mais elle prend un raccourci dangereux: la plupart du temps les abcès récidivants se produisent sur des dents fêlées, et ces dents là sont irrécupérables il faut les extraire. Mais on ne doit pas extraire systématiquement toutes les dents qui font des abcès récidivants. Par exemple pour l’abcès serpigineux de Roy si on ne corrige pas l’occlusion d’une manière ou une autre ça récidivera à tous les coups.

  4. Bonjour,
    En décembre 2014 j’ai eu une grosse gingivite au niveau de la gencive supérieure. Cela touchait aussi la papille palatine qui était extrêmement gonflée et gorgée de sang. Je suis allée chez mon dentiste qui m’a prescrit des bains de bouche et de l arthrodont pour 3 semaines.
    La gingivite s’est résorbée, la papille palatine était beaucoup moins rouge.
    Mais depuis je suis tout de même gênée au niveau de cette papille qui reste encore et toujours avec une inflammation … Je suis retournée chez mon dentiste qui me dit que tout est presque revenu dans l’ordre et de continuer l arthrodont en massage sur la papille. Je m exécute mais cela ne change rien et même,depuis 2 semaines, j’ai un goût très désagréable dans la bouche. Cela dure depuis trop longtemps …
    Avez vous une idée de ce que cela peut être et de quoi faire ? Merci.

    • il faudrait m’envoyer une radio des 4 incisives supérieures et une photo de la gencive sur « conseil-dentaire@orange.fr »

LEAVE A REPLY