Accueil CHIRURGIE BUCCALE LA GINGIVECTOMIE.L’HYPERPLASIE GINGIVALE.

LA GINGIVECTOMIE.L’HYPERPLASIE GINGIVALE.

5183
28

La gingivectomie est une intervention ancienne; avec le curetage parodontal, elle est le premier acte chirurgical pratiqué sur les gencives dans le but d’un traitement parodontal.

Lorsqu’il y a des poches parodontales, la guérison  ne se fait pas, même après curetage parodontal,  car il reste impossible au patient de nettoyer le fond des poches. La technique consiste donc à couper le surplus de gencive non attachée pour donner l’accès à un curetage qui n’est plus fait à l’aveugle  mais en toute visibilité, et surtout à laisser après cicatrisation l’accès à la brosse à dents pour l’hygiène quotidienne.

L’incision se fait avec un biseau externe (voir schéma ci-dessous)de façon à donner une nouvelle forme à la gencive permettant aux aliments lors de la mastication de ne pas se tasser dans le sillon gingival, mais d’être renvoyés vers l’extérieur. Nous disons que nous redonnons à la gencive une architecture déflectrice.

L’inconvénient est que plus les poches sont profondes, plus il faut enlever de gencive, ce qui donne un résultat très inesthétique de dents très longues.
Un deuxième inconvénient est que l’on perd de la hauteur de gencive attachée, et cette gencive est nécessaire pour protéger l’os alvéolaire.

On a donc plus ou moins abandonné cette technique pour une gingivectomie à biseau interne, mais dont la procédure nécessite l’ouverture d’un lambeau dont nous parlerons dans un prochain article.

La gingivectomie à biseau externe garde tout son intérêt en cas d’augmentation du volume gingival, c’est à dire quand il y a de la gencive en trop, ce nous appelons hyperplasie gingivale ou hypertrophie gingivale.

Qu’est-ce que l’hyperplasie gingivale?

C’est un développement anormal hypertrophique de la gencive qui atteint un trop gros volume jusqu’à recouvrir une partie, voire même la totalité de la couronne dentaire. Cette situation détermine l’existence d’une poche dite alors fausse poche qui amène les même inconvénients que les poches parodontales, c’est à dire l’impossibilité de nettoyer les collets des dents engendrant ainsi une parodontite chronique.

Hyperplasie gingivale inflammatoire(jcda.ca)

L’hyperplasie gingivale peut avoir plusieurs causes. Tout d’abord la prise de certains médicaments, dont tout particulièrement un médicament contre les crises d’épilepsie à base de Diphényl Hydantoïne (DPH) contenue dans plusieurs spécialités, la plus connue étant le DI-HYDAN. Ce médicament améliore énormément le confort des épileptiques et depuis de très nombreuses années, on n’a pas réussi à le remplacer. Si bien qu’un bon nombre de personnes sujettes à des crises d’épilepsies le prennent et ont des gencives plus ou moins atteintes. On a signalé récemment que d’autres médicaments très prescrits contre l’hypertension comme l‘ADALATE  par exemple et d’autres de la même famille pouvaient donner ce type de problèmes avec les gencives.

Hyperplasie gingivale au Dipnényl-hydantoïnate avant et après chirurgie (les-implants-dentaires.com)

L’hyperplasie gingivale se voit aussi chez les personnes qui ont une hypothoroïdie; dans certains cas la cause de l’hyperplasie n’est pas expliquée.

Le traitement est chirurgical, il consiste à couper l’excédent de gencive en donnant comme je l’ai dit un biseau externe à la gencive comme vous pouvez le voir sur le cliché ci dessus.

Le problème de l’hyperplasie gingivale est qu’il est difficile d’en supprimer la cause, ce qui est la première étape indispensable pour tout traitement. Ne pouvant arrêter le traitement anti-épileptique, la même cause produisant toujours le même effet, il faut s’attendre à une récidive. Il faudra donc recommencer l’intervention chaque fois que la gène redeviendra trop importante.

Article précédentLA PEUR DU DENTISTE ET LA SOPHROLOGIE.
Article suivantLES CANAUX RADICULAIRES IMPREVUS.Par le Dr.F.Manoukian.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

28 COMMENTS

  1. Bonjour cher confrère.
    J’ai bien lu votre definition et traitement de l’hyperplasie gingivale et j’en ai eu un cas pareil mais la patiente n’est pas epileptique et n’a pas un deficit de la thyroide et pas d’autre maladie de sante. l’anamnèse de cette patiente c’est qu’elle a subit un traitment orthodontique et apres la dépose des brackets elle commence a avoir une hyperplasie unilaterale et sur une seule dent .
    Le traitement de choix etait une gingivectomie totale avec lambeau a ciel ouvert pour un detartrage et un Bon curetage . Apres un mois de la chirurgie la patiente revient avec un debut d’hyperplasie.

    Qu’elle est a votre avis le traitement de choix pour cette patiente et la recidive est elle sera t elle toujours présente?

  2. Réponse au DR.ANIS
    Bonjour cher confrère, j’ai vu plusieurs cas semblables, une dent palatine poussée en vestibulaire qui refoule un excédent de gencive en vestibulaire et les cellules gingivales gardent la mémoire de leur positionnement antérieur. Il faut faire une gingivectomie sans lambeau de repositionnement et parfois recommencer une ou deux fois pour récidive, la gencive finira par se positionner normalement. Bien confraternellement.DR.AH.

  3. Bonjour Doctuer hauteville,

    J’ai lu votre article sur la gingivectomie du 03 mai 2011 et ma fille devra se faire faire une tel intervantion sur une de sesdent. J’aimerais savoir, dans le cas d’une gingivectomie tout à fait régulière, est-il préférable ou plus fréquent de faire une gingivectomie avec un bistpiri ou en brulant. Quel sont les avantages et inconvéniemts de ces deux différentes technique.

    Merci de me répndre.

    • Bonjour, les vrais chirurgiens préfèrent toujours la lame de bistouri car on peut contrôler l’orientation et faire des biseaux internes ou externes. Les bistouris électriques, torches à plasma et laser on été vulgarisés pour permettre à un plus grand nombre de praticien de faire de la chirurgie.
      L’avantage, qui est en réalité le plus gros inconvénient, est qu’il n’y a pas de sutures à faire. On ne peut pas en faire car les cellules de surface sont nécrosées, mais ça ne saigne pas car les vaisseaux sont coagulés.
      Dans le cas de votre fille, il s’agit sans doute d’une hyperplasie donc l’indication est parfaitement valable, car pour un enfant c’est plus vite fait, ça ne saigne pas et c’est moins impressionnant et de toute façons il n’y a pas de sutures à faire.
      Bien cordialement.DR.AH.

  4. Bonjour docteur,
    J’aimerai comprendre comment la prise de certains médicaments peut provoquer une hyperplasie fibreuse ?

    • J’ai fait ma thèse de doctorat 3ième cycle sur les hyperplasies gingivales dues à la Diphényl Hydantoïne. Je cherchais s’il y avait une hypothyroïdie car les hypothyroïdiens ont aussi des hyperplasies. Il semblerait qu’il y ait une relation mais c’est impossible à prouver car je travaillais dans un service d’épileptiques et bien sur on ne peut pas modifier leur traitement pour faire des essais. Sinon, a ma connaissance je ne sais pas s’il y a eu d’autre travaux depuis.

  5. Je prends un traitement pour l’hypertension Tenordate depuis de nombreuses années (10/15 ans). Depuis quelque une ou deux années je fais des gingivites à répétition. J’ai eu un « curetage » dentaire il y a 6 mois environ chez un stomato. Après une accalmie, je recommence à avoir des gingivites malgré une hygiène buccale très soignée. Pensez-vous, comme je l’ai lu, que le médicament Tenordate est responsable de cet état de fait et dois-je demander à mon médecin traitant de modifier mon traitement (qui est renouvelé systématiquement tous les 3 mois).
    Avec mes remerciements pour votre réponse.

    • Les problèmes parodontaux sont très rarement dus à des facteurs généraux, dans la très grande majorité ce sont des causes locales. Si votre tension est bien compensée il serait dommage de changer inutilement de traitement. Consultez un spécialiste en parodontologie.

  6. J’ai une patiente de 12 ans qui présente un décalage squelettique très important (une classe II) avec un maxillaire trop basculé en bas et en avant, un sourire gingival tres prononcé et une gencive hyperplasique… Cette hyperplasie peut être due à la position de son maxillaire ?

  7. Bonsoir,
    Dans la cas d’une hyperplasie bi-maxillaire, est ce que vous préconisez la gingivectomie à biseau externe pour les deux arcades vu le risque de récession surtout au niveau inférieur? ou bien vous faites la gingivectomie à biseau externe au niveau maxillaire et interne au niveau mandibulaire. Merci

    • Je ne fais aucune intervention sans savoir pourquoi vous avez une hyperplasie et comment faire pour qu’il n’y ait pas une récidive. Le type d’intervention dépend du volume de l’hyperplasie, de la hauteur de gencive attachée et de l’état de l’os en dessous. Envoyez moi des photos et une radio panoramique sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpg en pièces jointes. Renvoyez moi vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.sur

  8. J’ai 53 ans, je souffre de parodontite depuis 10 ans. A 39 ans, j’ai décidé de placer des plaquettes afin d’améliorer le positionnement dentaire. C’est après ce traitement que les troubles parodontaux se sont accélérés. Le dentiste m’a toujours soutenu que ce traitement n’avait pas avivé la parodontite. Grâce au suivi reçu, j’ai pu conserver mes dents jusquà ce jour. En effet, ayant un kyste sur la dent de sagesse supérieure gauche, le parodontologue m’a conseillé d’extraire cette dent ainsi que deux autres dents qui posent problème. Il faudra donc cette semaine y passer et admettre l’idée de porter une prothèse partielle; ce que j’exècre. Cela me pose un réel problème d’atteinte à mon intégrité. Et ce d’autant plus que le dentiste et le parodontologue ne peuvent m’assurer que les implantations dentaires seront réalisables dans mon cas. pouvez-vous m’aider ? Merci

  9. Bonjour docteur,

    Hier j’ai subi une gingivectomie au niveau des dents de sagesse du bas car j’avais de la gencive qui les recouvrait et cela me créait des infections suite à l’accumulation de nourriture coincée dessous. Il n’a pas pu me retirer les dents de sagesse car les racines sont au niveau du nerf. J’ai des caillots de sang qui se forme et je saigne toujours. Est-ce normal ? Si oui cela va durer combien de temps et que dois-je faire ? Je me fais des bain de bouche mais n’ose pas me brosser les dents de peur d’accentuer les saignements. Je me mets des compresses au niveau du saignements mais cela ne suffit pas. Je peux pas manger correctement. .. en vous remerciant par avance de votre réponse.

    • Mettez des compresse imbibées d’eau oxygénée pure et mordez dessus pendant une demi heure, pendant encore 48 h

  10. Quelle anesthésie le dentiste peux utiliser avec une patient sous traitement tegretol, neurontin et qui est allergique au lamictal et aux médicaments dérivés de celui-ci. De plus elle ne tolère pas la pénicilline et le canfre ainsi que certains excipient.
    Peux ton lui poser des overlays sans risque.
    Merci pour votre réponse

    • il n’y a aucun risque ni avec l’anesthésie ni avec les produit habituellement utilisés au cabinet dentaire

LEAVE A REPLY