Home MATERIAUX Plaques plastiques ou thermoformées.

Plaques plastiques ou thermoformées.

4179
1
SHARE
Thermoformeuse.

Article remis à jour le 07/11/2018.

Question du jour: « plaques thermoplastiques« .

Je ne sais pas exactement quelle est la question, mais ça me fait penser que je ne vous ai pas parlé des plaques thermoplastiques. En fait il s’agit de plaques thermoformées: on dispose au départ d’une plaque de plastique transparente que l’on pose sur le moulage en plâtre. Ce moulage est placé dans un appareil qui chauffe aux infrarouges et qui presse par vide d’air. La feuille se trouve plaquée étroitement sur le modèle et moulée. On la retire et on la taille suivant la forme désirée.

Thermoformeuse.

Ces plaques thermoformées ont plusieurs usages:

En occlusodontie on y rajoute un petit bourrelet de résine et on s’en sert pour disjoindre l’occlusion, ou pour protéger de l’abrasion les dents des patients qui font du bruxisme*.

Plaque de protection occlusale (labo-adequate.com)

En parodontologie on l’utilise comme plaques de contention pour permettre la consolidation de dents trop mobiles. Pour les greffes libres de gencive, on pose une plaque palatine pour protéger le « site donneur » au palais.

– plus récemment on s’en sert en orthodontie pour refaire des petits alignements. Voila ce que j’ai trouvé sur internet, je vous le livre tel quel.

« Le système Invisalign® consiste en la fabrication d’une série de gouttières thermoformées que le patient va porter 24h/24h (sauf pendant les repas) et changer tous les 15 jours.
Chaque jeu de gouttière (une pour le haut et/ou une pour le bas) va permettre le déplacement continu des dents pour atteindre l’alignement souhaité. Les gouttières sont en effet fabriquées sur mesure en simulant le déplacement progressif des dents.
Comme l’orthodontie linguale, les gouttières transparentes représentent un système totalement individualisé, discret, indolore. Il est principalement indiqué dans les cas d’encombrements modérés ne nécessitant pas d’extractions ».

Ces gouttières peuvent être utilisée en fin de traitement pour terminer l’alignement et comme contention un fois le traitement arrivé à son terme.

– Enfin, des gouttières couleur « dents blanches » peuvent être utilisées en scène par des artistes du spectacle pour avoir des dents « étincelantes ».

IL vient de sortir sur le marché des plaques « bi-matériaux » pour gouttières, avec une couche dure pour entrer en contact avec les dents antagonistes, et un couche souple en contact avec les dent porteuse pour assouplir la rigidité. ERKOLOC: https://www.henryschein.fr/fr-fr/Shopping/ProductDetails.aspx?productid=890-3029&cdivId=labo&CatalogName=GENLABO&name=Erkoloc-Pro%20ERKODENT%20Carr&

Voila! comme je ne sais pas exactement quelle était la question, j’espère y avoir répondu.

SHARE
Previous articleLes ciseaux chirurgicaux.
Next articleUne infection dentaire influence-t-elle la formule sanguine?
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

  1. Docteur, cher monsieur,
    J’ai posé à plusieurs reprises une question qui semble ne pas appeler (ou mériter?) de réponse pour des raisons que j’ignore et qui m’inquiètent.
    En effet, j’ai demandé pourquoi la consommation de poissons gras et d’eau en bouteille suscitaient des mises en garde légitimes eu égard aux matériaux plastiques et métaux lourds contenus dans ces aliments et qui pouvaient passer dans l’organisme par leur ingestion alors que le silence total plane sur les appareils, métalliques lourds ou en plastiques qui, me semble-t-il, risquent de faire courir autant sinon plus de risques aux organismes humains.
    Ma question était double: 1: Ce danger existe-t-il? 2: Que préconiser pour s’en prémunir ou protéger?
    Je n’ai toujours pas eu de réponse et je le regrette très vivement.
    Je vous saurai donc gré de vouloir bien éclairer ma lanterne.
    Par avance, je vous en remercie.
    M. Caron

LEAVE A REPLY