Home ORTHODONTIE OU ORTHOPEDIE DENTOFACIALE La contention en orthodontie.

La contention en orthodontie.

2473
10
SHARE

Question très intéressante:

Pourriez-vous  me donner un conseil concernant la contention définitive?

 J’ai 60 ans et je suis en traitement d’orthodontie qui se passe très bien ; mon orthodontiste m’a précisé qu’elle me mettrait un fil de contention définitif derrière les 6 dents de devant du haut et les 6 dents du bas pour maintenir le traitement.
L’orthodontiste de ma sœur elle, est contre, précisant que c’est contre-nature de bloquer des dents , que cela pouvait provoquer des douleurs dorsales, cervicales…à vie et que même si les dents rebougeaient un peu c’était normal et que ce serait minime; donc,  on ne sait plus quoi penser.

Réponse (très intéressante aussi, je l’espère!) .

Tous ce qui est dit est vrai, mais tout le monde ne réagit pas de la même manière, et la médecine n’est pas les mathématiques. Il faut donc toujours privilégier les solutions réversibles. Faites votre contention par fil car elle est nécessaire et n’abîme pas vos dents. Si vous avez des problèmes cervicaux ou des maux de tête, on est prévenu et on sait ce qu’il faut faire: il suffit de couper la contention du haut entre les deux incisives centrales car c’est le blocage de la suture intermaxillaire supérieure qui peut poser problème. Voir article: ICI.

L’homme préhistorique avait une espérance de vie de 30 ans, et à cet âge là, il était un vieillard édenté. Si on laissait faire la nature, on en serait là; et il n’y a rien de plus anti-naturel qu’une greffe cardiaque!
Il faut respecter et connaître la nature, mais il ne faut pas systématiquement la laisser faire.

Savoir pourquoi la contention peut donner des problèmes: c’est ça qui est important. ICI

SHARE
Previous articleLes malocclusions dentaires
Next articleQuestions réponses N°47.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 au Caire en Egypte. - 1949/1955 Etudes de la 4ième à la terminale au LYCEE BUFFON PARIS. - Baccalauréat 1ière Série Moderne M’. - Terminale Sciences Expérimentales. - 1955 PCB 4Certificats : Physique, Chimie, Biologie animale et Biologie végétale. - 1960 DIPLOME CHIRURGIEN DENTISTE Faculté de médecine de Paris + cursus libre Externat Médecine 2 ans. - 1960 à 1962 Service militaire : Ecole d’Officiers de Reserve et Exercice professionnel hospitalier (Hôpital Hyacinthe Vincent à Dijon) - 1960 Exercice privé à Dugny - 1964 à 1981 Exercice privé à Tremblay en France - 1966 à 1973 Attaché de consultation Hôpital Ste. Anne à Paris - 1966 à 1976 Formation en Sophrologie - 1967 Diplôme Implants Aiguilles - 1969 Certificat d’Enseignement Supérieur en Parodontologie - 1973 Création d’un Service de Parodontologie à l’Institut Eastman à Paris - 1973 à 1983 Formation en Occlusodontie en particulier avec les professeurs JANKELSON et RAMFJORD - 1974 Doctorat en Chirurgie Dentaire - 1974 Doctorat en Sciences Odontologiques - 1975 Nommé Expert auprès de la Sécurité Sociale - 1976 à 1984 Assistant à la Faculté de Paris V René Descartes Odontologiste Assistant des Hôpitaux de Paris - 1976 Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V - 1978 Diplôme Universitaire en Chirurgie Buccale Paris V - 1979 Diplôme d’Etudes et de Recherches en Odontologie, Paris V - 1981 Exercice en Cabinet privé à Paris 17ième - 1983 Publication du livre Manuel de Chirurgie Buccale Ed. Prélat - 1994 Exercice en Cabinet privé à Paris 8ième - 1996 Diplôme Universitaire Parodontologie Paris VII - 2001 Départ à la retraite - 2011 Création du blog Conseil Dentaire Dr. Hauteville 5.000 pages lues par jour avec un maximum à 7.000 Publication du Dictionnaire Lexique Dentaire Illustré Publication de Petit Atlas d’Anatomie Dentaire Publication du Petit Atlas de Dermatologie Buccale - 2019 Auteur du Etude sur la vie du Prophète Moïse intitulée Moïse et Toutankhamon. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

10 COMMENTS

  1. Merci pour ce conseil. Est-ce qu’il y a des orthodontistes qui spécialisent en des personnes âgées ? Je pense que c’est peut-être les denturologistes… mais est-ce que les deux sont similaires ?

    • Bonsoir, les denturologues n’existent pas en France, je suppose donc que vous êtes au Canada, ils ne font que de la prothèse. Ce n’est pas la même chose que l’orthodontie.

  2. Bonjour!

    Pour ma culture personnelle : Peux-ton expliquer ce phénomène? Pourquoi certaines personnes (dont je fait partie) ont besoin que la suture soit libérée? Quelle est l’origine de ce problème? Peut-on y remédier?
    Merci!

    • si vous parlez de la suture intermaxillaire, il y a de multiple raisons, par ex:
      – certaine personnes ont une perception plus fine
      – votre occlusion fait travailler cette suture et quand on la bloque l’occlusion ne coïncide plus correctement
      – vos vertèbres cervicales font fonctionner cette suture
      -le trou palatin antérieur dans lequel passe le nerf naso-palatin se trouve juste le long de cette suture
      -…etc…

      • C’est très intéressant. On me dit effectivement que j’ai une sensibilité ultrafine et j’ai eu une entorse des cervicales suite a un accident de voiture…
        Ce besoin de libération de la suture maxillaire est-il incompatible avec un implant sur une incisive supérieure?
        Je m’explique:
        Pdt ma deuxième grossesse, mon incisive supérieure droite s’est brusquement mise à chevaucher l’autre de manière assez rapide et fort douloureuse (je me suis retrouvée en moins de 9 mois avec des incisives quasiment en X). Je me suis fait poser un appareil dentaire pour redresser cette dent qui ne s’arrêtait plus de pousser. A la dépose de l’appareil, la contention a rapidement cédé entre les 2 incisives supérieures ce qui a conduit l’orthodontiste a coller extrêmement solidement celle-ci (en 3 j ma dent avait déjà repris le pli pour chevaucher l’autre). Pour couronner le tout mes molaires n’avaient plus de contacts à l’arrière. J’ai donc vécu plusieurs années avec bcp de douleurs. Mais l’insicive a tenue bon. Pensant que tout venait de ma malocclusion suite a ce traitement orthodontique, j’ai entrepris un nouveau traitement avec un orthodontiste réputé de ma région et accompagné d’une ostéotomie mandibulaire. Tout s’est très bien passé mais à la dépose de l’appareil et la pose de la contention j’ai à nouveau été prise de violentes douleurs. Je me suis rendu compte qu’à nouveau mes molaires ne se touchaient plus (comme un rejet de ma bouche pour ces traitements). Sur le conseil de mon ostéopathe (et le vôtre à l’époque!), j’ai fait couper la contention du haut entre les incisives de façon à libérer la suture maxillaire. Cela s’est révélé efficace mais rapidement ma dent s’est mise à se redéplacer, entraînant avec elle l’incisive à sa droite (maintenant, j’en ai donc 2 de travers). Elle re-chevauche deja un peu l’incisive de gauche.
        j’ai tenté plusieurs fois de remettre une contention pour voir mais…impossible. c’est regrettable car en bouche je me sens bien mieux avec la contention (ça « renforce » mes dents que je trouve trop mobiles: qd je mange du cote droit, je sens les tensions naître et la fameuse dent qui se met a « pousser » sur l’autre…voici la fameuse sensibilité dont vs me parliez) mais les douleurs au niveau cervicales, dos et tête sont difficiles à vivre: ce que je gagne d’un coté je le perds de l’autre…
        Parallèlement je me suis occupé de mon occlusion sur les molaires via du composite et un onlay.

        Mon problème est que cette incisive pousse toujours et de manière violente et douloureuse. De plus elle est devenue franchement grise (je précise que c’est une dent dévitalisée depuis mes 10 ans à la suite d’un choc).
        Aucun des nombreux praticiens que j’ai pu voir toutes ces années n’a pu me dire pourquoi cette dent pousse si violemment (si vous avez une idée je suis preneuse), dernièrement on m’a dit que c’était un pb de ligament. Cette dent grise me complexe bcp (le chevauchement je tente de l’accepter mais la couleur vraiment je n’y arrive pas……).
        il m’a donc été proposé 2 solutions: 1 facette ou 1 implant. L’implant me paraissait être une bonne solution puisque cela permettrait de stopper les mouvements dentaires au niveau de cette incisive ainsi que de régler le problème esthétique. Mais mon orthodontiste est archi contre. Il dit que je suis trop sensible pour me faire visser un implant dans la mâchoire (apparemment je suis un cas, tout est trop compliqué et sensible chez moi, il a peur que je souffre, pourtant j’ai eu une osteotomie qui c’est bien passé….). Il a peur pour ma suture maxillaire « et vous ferez quoi si ca ne marche pas? »
        J’essaye de me faire une raison par rapport au fait que j’ai fait 2 traitements orthodontiques et souffert pdt 10ans pour rien. Je voudrais neanmoins trouver une solution.

        Pensez vous qu’un implant puisse m’aider? est-ce compatible avec une sensibilité au niveau de la suture maxillaire? Ou je me cantonne a la facette?

        Merci pour vos éclaircissements et belle soirée!

        • Je ne suis pas très chaud pour l’implant non plus. Il faudrait remettre la dent à la bonne place, faire une intervention chirurgicale pour couper le ligament, et poser une contention mobile transparente type INVISALIGN. Ca vaut la peine d’essayer…

          • Ah couper le ligament est qqch qu’on ne m’a jamais proposé et dont je n’ai jamais entendu parler. C’est pourtant très cohérent!
            Par contre l’invisalign c’est moi qui ne suis pas chaude: je ne supporte aucune gouttière. J’en ai une belle collection mais ni les gouttières occlusales ni les gouttières de contention n’ont pu faire leur travail tant elles me provoquent des douleurs. La suture maxillaire sûrement….encore!
            Et en plus, je suis ruinée avec tout ca!
            Mais l’option ligament et facette pourquoi pas?
            Reste plus qu’a trouver qqun pour me faire ça…pas gagné!
            Merci pour vos lumières!

  3. bon soir docteur
    est ce que l’ostéopathie peut rendre la contention moins durable ???
    et est que c’est confirmer dans les revues de littérature??

    • Je ne sais pas! Mais chaque fois que c’est possible, il vaut mieux mettre la contention en bas plutôt qu’en haut…

LEAVE A REPLY