Accueil CHIRURGIE BUCCALE EXAMENS DE LABORATOIRE AVANT INTERVENTION CHIRURGICALE.

EXAMENS DE LABORATOIRE AVANT INTERVENTION CHIRURGICALE.

2364
0

Quels sont les différents examens qui nous renseignent sur l’état de santé du patient?

Il n’existe pas de risque Zéro en chirurgie.

Un pilote ne décolle jamais sans avoir vérifié un par un tous les points de sa « check-list ». En chirurgie c’est la même chose: il y a toute une série de précautions à prendre. Les contrôles des constantes biologiques par prise de sang et analyse d’urine en font partie.

Analyse d’urine :

–         Albumine   la présence d’albumine dans les urines peut dénoter un problème rénal

–         Sucre          le glucose dans les urines est signe de diabète

 Prise de sang le matin à jeun :

    –    Groupe sanguin   il est important de savoir à l’avance le groupe sanguin d’un patient pour ne pas perdre de temps en cas de nécessité de transfusion

    –     Numération, formule sanguine
plaquettes(NFS) numération des globules blancs, des globules rouges, des plaquettes, évaluation du taux d’hémoglobine et de la valeurglobulaire, numération des plaquettes

  –    Vitesse de sédimentation   lorsqu’on laisse le sang se déposer, on évalue la vitesse à laquelle se fait ce dépôt; s’il est plus élevé, c’est signe d’infection ou d’inflammation, certains cancers augmentent de façon significative la V.S.

    CRP  la Protéine C Réactive (C Réative Protein) indique aussi l’inflammation. En dessous de 6mg/l, il n’y a pas d’inflammation. plus elles dépasse 6 plus il y en a.

   –    Glycémie    le taux de glucose doit être inférieure à 1,10 g/l: au dessus on peut penser à un diabète

   –    Urémie     le taux d’urée doit se situer autour de 0,40 g, au dessus, il faut suspecter un problème rénal

   –    Cholestérol HDL/ LDL   il est préférable d’avoir un taux de cholestérol total inférieur à 2 g 2,2g maximum ; le rapport HDL/LDL indique le facteur de risque

    –    Lipides totaux  l’augmentation du taux des lipides dans le sang augmente le risque de problèmes cardiovasculaires                  –    Exploration de l’hémostase :  

  • temps de saignement on pique le doigt et on chronomètre le temps du saignement 
  • temps de coagulation  on laisse le sang coaguler et on chronomètre le temps qu’il met à coagule 
  • temps de céphaline-kaolin c’est un comparatif par rapport à un sujet témoin
  • temps de Quick donne le taux de prothrombine dans le sang, et donc son degré de coagulabilité, il est normalement de 70 à 100 %, il est actuellement expriment sur une échelle de 1 à 4, l’ INR (International Normalized Ratio) 1 étant le chiffre normal, au dessus la coagulabilité est diminuée.

On peut aussi, en cas de doute demander des tests de sérologie (par ex: HIV ou Hépatites virales).

Article précédentL’OSTEOPOROSE ET LES DENTS.Le danger des biphosphonates.
Article suivantLES COMPLICATIONS A DISTANCE DES INFECTIONS DENTAIRES.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY