Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE L’HERPES BUCCAL.

L’HERPES BUCCAL.

4556
65

Article remis à jour le 27/03/2017.

Une autre lésion de la muqueuse buccale très courante, surtout chez les jeunes, est l’Herpès buccal. Cette infection virale appelée aussi « bouton de fièvre » est très fréquente dans le monde ,  très tenace et récidivante. Elle se manifeste généralement sur les lèvres mais peut atteindre n’importe quelle région de la muqueuse buccale et même du visage, le plus délicat étant l’oeil. Le virus responsable, le SH1 est à différencier du SH2 qui lui donne l’herpès génital. Ils sont tous deux extrêmement contagieux, très souvent sexuellement transmissibles pour le premier et toujours pour le deuxième. La contagion pour l’un et l’autre est toujours directe inter-humaine. La contagion se fait avant l’apparition des vésicules. Il n’est pas rare que le SH2 donne aussi un herpès buccal, mais le SH1 ne donne jamais d’herpès génital. Par contre le SH2 buccal peut se transmettre au organes génitaux.

A la différence de l’aphte qui reste très peu de temps une vésicule et devient très vite une érosion, l’herpès est un groupe de vésicules qui n’éclatent qu’en fin de cycle pour devenir une plaque croûteuse. L’herpès buccal est généralement formé de plusieurs vésicules côte à côte en forme caractéristique de trèfle. Une brûlure vive est ressentie bien avant l’apparition de la première vésicule.

Hérpès de l’ourlet cutanéo-muqueux de la lèvre (photo:guidr-aromathérapie.blogspot.com)

Les virus SH1 et SH2 ont la caractéristique de rester latents cachés dans les ganglions nerveux voisins (au cou pour la bouche, à l’aine pour la sphère génitale). Durant cette période il n’y a aucun symptôme: on dit que le porteur est sain. Mais à la moindre défaillance du l’individu, fatigue, stress, émotion, fièvre, exposition aux UV, règles, l’herpès sous sa forme vésiculaire réapparaîtra. On dit que l’herpès est une maladie récurrente*, car il réapparaît à la moindre occasion. Il  existe des porteurs sains qui ne développent jamais la maladie. Il semblerait que des chercheurs soient sur le point de trouver un moyen de « débusquer » tous les virus latents en même temps de façon à pouvoir tous les tuer avec un antiviral et se débarrasser ainsi définitivement de la maladie.

Hérpès de la lèvre inférieure (photo:sport-santé.com)
herpès marginal de la lèvre (sport-sante.com)

La contagion se fait surtout pendant les épisodes éruptifs. Il faut éviter les contacts pendant ces période et respecter des consignes d’hygiène strictes , lavages des mains etc…pour ne pas transmettre la maladies à d’autres personnes ou à d’autres parties de son propre corps ( faire attention aux yeux en particulier). Le virus SH2 génital peut se transmettre à la bouche, mais le virus SH1 buccal ne se transmet pas aux organes génitaux.

Comment traiter l’herpès?

Le seul traitement valable est l’acyclovir. Pour un herpès occasionnel, la crème suffira à raison de 5 applications par jour, dès l’apparition de la première brûlure jusqu’à disparition complète de la lésion qui dure entre 8 et 15 jours. Pour une herpès rebelle récidivant, il faudra répéter la procédure à chaque crise en y associant 5 comprimés d’acylovir par jour. C’est la seule tactique valable pour s’en débarrasser: ne pas laisser au virus la possibilité de s’exprimer, répéter inlassablement la procédure jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Un dernier petit conseil pour les habitués récidivistes : en prévision d’un jour important ou vous n’aimeriez particulièrement pas que ça vous arrive, prenez préventivement 5 comprimés par jour d’acyclovir 2 ou 3 jours avant la date prévue.

Nouvelles thérapeutique de l’herpès: Amyléine+bleu de trypan apparues récemment sur le marché, je n’en ai pas l’expérience.

* Voir: lexique.

En complément de cet article, je vous recommande de lire cet excellente publication qui complète bien l’exposé ci dessus. Cliquez ICI!



Article précédentLES SENSATIONS DE BRULURES EN BOUCHE (glossodynies et stomatodynies).
Article suivantQU’EST-CE QU’UNE COURONNE?
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

65 COMMENTS

  1. Cher Docteur,

    Vous avez écrit un point qui m’a interpellé et légèrement rassuré. Effectivement, vous avez précisé que l’herpès de type 1 ne peut se transmettre aux parties génitales. Pourtant, plusieurs sites internet prétendent le contraire. Je doute de leur fiabilité.

    Par ailleurs, je me demande si l’herpès de type 1 ne peut tout de même pas se propager, malgré un contact indirect – par la salive par exemple- ou direct avec le sexe de mon partenaire.

    S.

    • Chère Madame, il est en effet exact que l’herpès buccal de type 1 ne se transmet pas de la bouche aux organes génitaux, mais l’herpès de type 2 des organes génitaux se transmet à la bouche. S’il y a une contamination buccale par le type 2 il peut se retransmettre aux organes génitaux. C’est ce qui fait la confusion. Quand à transmission indirecte, je n’y crois pas trop, je crois plutôt qu’il y a des porteurs sains qui transmettent le virus sans développer eux-même la maladie.Bien cordialement. A.H.

  2. Bonjour,

    J’ai juste une question … En cas de primo-infection, comment l’herpès peut-il être transmis ? Y a-t-il possibilité que ce soit pendant un traitement dentaire ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    • Bonjour, la contamination de l’herpès, aussi bien SH1 que SH2 se fait exclusivement d’humain à humain. Bien cordialement.DR.AH.

  3. Est-ce que l’herpes labial peut se transmettre de facon indirect, comme par exemple, si on a rempli des bouteilles d’eau et que du liquide contaminant se retrouve sur ces dernières et que les enfants portent les bouteilles à leurs bouches ? Merci.
    Une maman inquiète.

    • La contamination directe est la plus fréquente. La contamination indirecte est exceptionnelle: il faut que les contacts soient très raprochès car le virus est fragile et ne survit pas longtemps.

      • D’accord donc c’est possible s’il a touché la plaie herpétique des lèvres par accident et tout de suite rempli les bouteilles et que ces dernières ont été utilisées dans les minutes qui suivent… 🙁

          • Merci beaucoup pour vos réponses… alors je devrai vivre avec le stress de voir apparaitre des symptomes sous peu j’imagine.

          • Il n’y a pas besoin de stress: d’abord la contamination n’est pas une mathématique, ensuite l’herpès n’est pas une maladie grave, et enfin soyez prête à traiter le dès l’apparition du premier symptome ça donne beaucoup plus de chances d’éradique le virus définitivement. Soyez vigilante sans stress! C’est beaucoup mieux…et plus efficace.

  4. Le stress que je me cause est pour ceux qui ont touchés les bouteilles. Je vis avec l’herpès labial depuis plusieurs années donc j’y suis habituée. Merci pour votre patience à me répondre.

    • Le seul traitement valable de l’herpès est de mettre de la crème acyclovir 5 fois par jour dès la première sensation de brulure jusqu’à disparition complète de la lésion et prendre à chaque fois (5fois) 1 comprimé d’acyclovir. Recommencer à chaque fois que la moindre brulure apparait, sans laisser au virus le temps de se développer, jusqu’à disparition totales des symptomes. Ça demande du temps et de la persévérence.

    • Aussi étrange que cela puisse paraître: oui, c’est gratuit! mais ça n’est pas remboursé par la sécurité sociale!!!

  5. Merci car vous m’avez donné confiance la dernière fois que je vous ai posé une question. C’est enconre une question de transmission indirecte. Je me suis maquillée ce matin avec une éponge et mon fond de teint (vers 7h20am) et ma fille a utilisé mon éponge et mon fond de teint vers (10h00am) et lorsqu’elle se maquille elle passe excessivement près de ses yeux. Vers midi j’ai senti la fameuse brulure qui m’indique qu’une eruption va se produire sous peu. Pourrait-elle s’être contaminé par cette fameuse éponge e tfond de teint. Et ce n’est pas faute de lui interdire de prendre mon maquillage, elle est tout simplement entêtée. (L’éponge est fermée dans une boîte plastique) Merci
    Merci

    • Comme je le dis dans l’article, la contamination se fait par les vésicules, et vous n’aviez pas encore d’éruption cutanée: donc, en principe, elle ne risque pas d’être contaminée. Pour vous c’est le bon moment pour commencer les comprimés et la crème, avant même que l’éruption n’apparaisse.

  6. Pas de vésicules visibles pour le moment, seulement une brûlure comme si la lèvre était légèrement fendue et elle semble l’être légèrement. Pour les comprimés, j’attends toujours le rv chez le dre pour mai 2014. Plusieurs personnes vous l’ont surement dit mais votre blog est super. Au Canada, on ne semble rien trouvé de pareil sur internet.

    • Mais mon blog est AUSSI pour les canadiens. C’est le moment pour commencer à mettre la crème

  7. bonjour,

    J’ai de l’Herpès sur la langue depuis 3 semaines maintenant. Dès qu’une vésicule part, d’autres apparaissent. Je prends un traitement mais rien n’y fait. Je me demande s’il ne s’agit pas d’autre chose que de l’Herpès?
    Je sais que j’ai le type 1 et que l’infection est ancienne, j’ai fait une prise de sang en mars 2013, parce que j’ai eu la même chose et que ça a traîné aussi. Avant ça, l’Herpès ne se situait que dans mon nez.
    D’autre part, j’ai eu une relation il y a 1 mois. Je n’avais plus rien depuis quelque temps. 4 jours plus tard, mon partenaire m’annonçait qu’il avait des vésicules plein la bouche et chez moi ça commençait. Apparemment, je l’aurais infecté… Je n’avais rien, je ne comprends pas comment c’est possible.
    Merci d’avance pour vos réponses, personne ne sait pas même mon médecin et je ne voudrais pas infecter d’autres personnes. J’ai mal et je suis aussi très inquiète. Avoir de vraies réponses me rassurerait, ce qui calmerait peut-être cette poussée

      • Bonsoir,
        J’ai pris du zelitrex pendant 5 jours au début et depuis vendredi dernier, je reprends du zelitrex tout le temps, pour au moins 3 mois.

        • essayez l’ACYCLOVIR « Le seul traitement valable est l’acyclovir. Pour un herpès occasionnel, la crème suffira à raison de 5 applications par jour, dès l’apparition de la première brûlure jusqu’à disparition complète de la lésion qui dure entre 8 et 15 jours. Pour un herpès rebelle récidivant, il faudra répéter la procédure à chaque crise en y associant 5 comprimés d’acylovir par jour. C’est la seule tactique valable pour s’en débarrasser: ne pas laisser au virus la possibilité de s’exprimer, répéter inlassablement la procédure jusqu’à ce qu’il disparaisse. »

          • Je vous remercie pour cette réponse. J’ai vu aujourd’hui un spécialiste des maladies infectieuses qui m’a rassuré.

            Sophie

  8. Bonjour Dr. Hauteville,

    sachant que le SH1 ne se transmet pas aux organes génitaux, et qu’après un contact oro-génital avec ma copine cette dernière a fait une primo-infection, elle est donc atteinte du SH2. mais qu’en est il de ma personne ? suis je un porteur sain ? (car je n’ai jamais eu d’herpes de ma vie, et que je n’ai jamais eu de symptômes au niveau buccale) qu’advient-il de se virus ? est-il possible de le détruire complêtement ?

    • Il n’est pas obligatoire que la contamination soit le rapport oro-génital. Votre copine a peut être un SH1 attrapé autrement.

      • je m’excuse je me rends compte que je n’ai pas été clair, ma question est plutôt, sachant que ma copine est atteinte du SH2 (génital) après un acte orp-génital il est donc évident que je suis porteur sain du SH2 mais buccale, dans ce cas, est il possible de s’en débarrasser ? y a -t-il de gros risques de transmissions de bouche à bouche, et suis je condamné a ne plus pratiquer des actes oraux-génitaux ?
        encore merci de vos réponses

        • Vous n’êtes « condamné » à rien du tout, les relations bucco-génitles ne sont pas « condamnables », elles participent à une sexualité épanouie nécessaire à votre équilibre et à celui de votre partenaire. Il y a belle lurette que vous êtes contaminés tous les deux, vous n’avez pas d’herpès parce que vous avez un bon système immunitaire et elle en a. Qu’elle soigne son herpès avec de l’acyclovir de façon très sérieuse, évitez les contact en période de vésicules qui est la phase contagieuse; et continuez à vivre!!!

  9. Merci docteur,
    donc en définitive je n’ai rien a faire ? l’herpès SH2 que je porte (de façon saine, dans ma salive) se résorbera de lui même ? il n’y pas de traitement a faire ou quoi que ce soit ?
    excusez moi pour toutes ces questions mais j’étais un peu en panique

      • merci Dr,
        elle est sous traitement acyclovir, et le traitement porte ses fruits.
        Je vous interrogeais plus sur mon cas, car je ne voudrais pas contaminer d’autres personnes, sachant que ce virus SH2 est maintenant présent dans ma salive je ne voudrais pas contaminer mon entourage ou encore mes futurs partenaires,
        je voulais savoir ce que je pouvais faire ou ne pas faire pour ne ne pas contaminer d’autres personnes ? quels conduites avoir ? et surtout savoir si j’aurais toujours ce virus en moi (malgré que je ne présente aucun symptômes de tout ça) ?
        merci de votre patience, de votre temps et de vos réponses Dr Hauteville

          • donc tout ce que l’on peut lire sur d’autres site, comme le fait que l’on peut contaminer quelqu’un quand on est porteur sain est faux? il faut absolument des vésicules pour contaminer ?
            Parce que dans ce cas là mon histoire n’as aucun sens, car ma copine n’a pu attraper cela que par moi, pour la première fois où nous avons pratiqué un acte oro-génital elle a fait sa primo infection 7 jours plus tard, c’est donc évident que je porte le SH2 dans ma salive… non ?

          • Je pense que vous êtes entrain de tout mélanger: Le SHV et le HPV. Ce que vous dites est vrai pour le HPV, mais pas pour le SHV. Il n’y a pas de porteur sain pour l’herpès: vous avez de l’herpès ou vous n’en avez pas. La contamination se fait en période active. Par contre pour le HPV vous pouvez être porteur sain et contaminant pendant plusieurs mois sans avoir de papillome. C’est ce que j’ai enseigné pendant des années et si les choses ont changé, on a oublié de m’en informer!!!…faites attention à ne pas lire trop de bêtises sur internet…

  10. Bonjour Docteur,
    Voila j’ai un problème qui me met dans une situation particulièrement stressante et j’aimerais avoir votre avis. Depuis 2 jours est apparu un herpès seulement le mien se situe sous le nez. Ayant l’habitude de ces éruptions je l’ai traité de suite sans qu’il n’ait le temps véritablement de se développer. Ou est le problème c’est que contrairement a d’habitude j’ai était inattentive et alors que je fumais une cigarette, je l’ai laissé finir par deux autres amies… Ma question est la suivante, le contact par la salive est il autant contagieux qu’ un contact avec la lésion, pensez vous que je les ais contaminé et quelle est le temps pour que l’herpes apparaisse ?
    Je vous remercie par avance.

  11. Bonjour Docteur, ma fille de 3 ans présente un herpès buccal (langue enflée et cloquée),elle à vu un médecin généraliste mais n’a pas de traitement local pour les lésions . Est il bon qu’elle voit un dentiste?
    Que faire pour atténuer les douleurs , elle ne supporte plus …merci d’avance pour votre réponse!

    • L’herpès se traite avec une crême ACYCLOVIR utilisable chez les enfants, demandez à votre pharmacien comment faire pour 3 ans

  12. Bonjour Docteur, j’ai une desquamation de la bouche et les papilles gustatives légèrement enflés. Qu’est ce que j’ai selon vous? (au dessus et sous la langue gonflement léger des papilles avec point noir apparent.)

  13. Bonjour Docteur,
    Tout a commencé par un virus grippal et un traitement d’amoxicilline. J’ai fait une allergie au traitement: rougeur coup et joues dès la première prise. arrêt immédiat.j’ai ensuite eu une sensation de brulure sur la langue (desquamation de la bouche) et une perte de gout (papilles gustatives enflés), des ganglions. 5 jours après est apparu un perlèche. Le docteur a tout d’abord pensé à une mycose, mais la crème et la fungizone ne faisant rien au bout de 5 jours a pensé à un herpès car ma fille a fait sa primo infection il y a 3 semaines.
    Sous acyclovir depuis 3 jours le perlèche continue à s’agrandir et ma langue me brule toujours autant (pas de dépôt blanc)
    Je suis perdue et inquiète. Pensez vous vraiment qu’il puisse s’agir d’un herpès? J’ai 40 ans et j’ai été souvent en contact avec de l’herpès (mon père, mon mari, ma fille ainée qui a fait 2 kératites herpétiques) et je ne les ai jamais attrapé (prise de sang négative lors de mon accouchement il y a 1 an).
    Merci beaucoup pour votre aide
    Lola

    • Je pense qu’une consultation chez un spécialiste en dermatologie buccale s’impose. Dans quelle vile/pays êtes vous?

      • Bonjour

        je sors de chez le dermato. je suis de Nice.
        J’ai un perlèche avec un eczéma qui s’est infecté. il m’a prescrit de l’acide fusidique et locatop. L’origine est soit dû à l’allergie à l’antibiotique ou éventuellement à de l’herpès. Impossible de savoir à ce stade. Mais je suis rassurée de savoir qu’il a trouvé le problème dont je souffre. Merci pour votre réponse
        Bien cordialement
        Lola

  14. Bonjour Docteur,

    Il y a 8 jours j’ ai un très fort bouton de fièvre sur la lèvre supérieure (très gonflée) qui est apparu. Un ganglion était deja apparu sous le menton (sur le cou). Dans la soiree les racines des dents me faisaient mal et des picotements se sont faits ressentir autour des lèvres et les joues. Ces picotements ont augmentes les jours suivants, me provocant de très fortes douleurs a un point précis de la tete (au 4e jour). Cette douleur a disparu le lendemain mais les picotements (l’engourdissement qui picote) demeure, sur les joues et autour des lèvres.
    Un deuxième bouton est apparu du la lèvre du bas au bout de 4 jours. Celui du haut guérit doucement.
    Le docteur (que j’ ai vu le 4e jour) a appelé le neurologue qui ne voyait pas de quoi s’ en faire, la recommendation fut de prendre un gramme de paracetamol accompagne de 600 mg d’ibuprofene.
    Depuis j’ ai parle tous les jours au docteur de mon état qui n’empire pas, mais ne s’ améliore pas.
    Aujourd’hui (T+8), le docteur m’ a prescrit de l’amitriptyline, en m’indiquant que cela allait m’aider a dormir, mais pas d’ antiviraux. J’ai désormais des douleurs dans les dents du bas.

    Mon système immunitaire est un peu bas dans la mesure ou j’ ai attrape en meme temps une grippe intestinale.

    Je n’ ai eu qu’une seule autre poussée qui avait aussi cause des picotements mais n’avait dure que deux ou trois jours. Pour autant le docteur ne me confirme pas qu’il y ait un lien, et ne semble pas trouver qu’il soit nécessaire de prendre des antiviraux.

    Qu’en pensez-vous?
    Merci
    Aude

  15. bonsoir docteur,
    est il possible de réaliser des soins dentaires (dévitalisation d’une molaire) avec un herpès buccal ? merci.

  16. Bonjour Dr Hautevile
    Je suis très heureuse de voir que vous donnez toujours vos conseils et ce gratuitement sur votre temps personnel. J’ai une question qui me trotte dans la tête et qui me cause un stress énorme. Souffrant de « feux sauvages » depuis mon adolescence, j’ai pratiqué une fellation sans protection sur mon ami. Pourrais-je l’avoir contaminé? Je ne sais pas si mom herpès est de type 1 ou 2. Certaines personnes contactées me disent que je peux l’avoir contaminé. Je l’ai donc mis dans un énorme trouble.
    Vous pouvez-me dire ce que vous en pensez? Merci à l’avance. Ps je ne semble pas avoir de symptômes pour le moment à part ma langue qui semble parfois engourdie.
    Merci milles fois

    • Comme vous l’avez vous même fait remarquer, mes conseils sont gratuits: il n’y a donc rien à « débourser »(!). L’herpès n’est contagieux que pendant les périodes éruptives, et de toutes façons votre partenaire est certainement contaminé depuis longtemps car je suppose que vous n’utilisez pas de préservatif pour les baisers!!! Il est sans doute « porteur sain ».
      Vivez donc votre sexualité en tout épanouissement et sans culpabilité!…
      Si vous tenez absolument à me remercier pour les 4 ou 5 heures de travail quotidien que je fais, vous pouvez cliquer pour visiter les publicités: vous n’aurez rien à débourser et ça contribuera à ne pas payer les frais du blog de ma propre poche!!!

  17. Dr Hauteville, si je dois débourser pur les conseils, svp ne pas répondre car je n’ai pas les sous disponibles. Merci

  18. bonsoir Dr Hauteville
    Il n’est pas mon copain habituel. C’est une personne mariée depuis plusieurs années et qui ne semble jamais avoir eu de feux sauvages…. d’ailleurs qui ne savait pas que feu sauvage est de l’herpès. Effecrivement que l’on s’embrasse « French kiss » depuis plusieurs semaines
    Merci de vos précieux conseils
    Vous êtes super

  19. D’ailleurs pourquoi nous dit-on que l’on peut contaminer une autre personne pendant les 48 heures avant l’apparition des symptômes? Merci

    • le tout premier symptôme est une petite brûlure qui commence 48 h avant l’apparition de la rougeur

  20. Peut-on transmettre l’herpès centaines avec un feu sauvage? Je ne sais pas quelle type j’ai 1 ou 2 ? Ce matin je n’ai toujours pas de symptômes? Quelles sont mes chances de lui avoir transmis aux parties générales?

  21. Merci Dr Hauteville et bonne journée
    Je m’étais accroché aux faits qu’il semblait que si c’était un vsh1 labial qu’on ne pouvait pas le transmettre au denutal.
    Milles mercis encores

    • Oui c’est possible, mais il y a maintenant des herpès buccaux à VSH2, on ne peut donc pas savoir.

LEAVE A REPLY