Accueil Desmodontite

Desmodontite

1868
16

« Back to Glossary Index

Desmodontite: inflammation du desmodonte. Voir article.



Article précédentDentition
Article suivantDiapneusie
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

16 COMMENTS

  1. Bonjour Dr ☺
    J’ai récemment consulter mon nouveau dentiste pour faire vérifier l’état de mes dents, je n’avais aucune douleur, une petite partie de ma première molaire inférieure droite était cassée, il m’a limer le bord qui était coupant. J’ai 28 ans et n’ai pas eu de grave problème dentaire, hormis quelques petites réparations. Lors de l’examen, il inspecte mes dents et il s’est avéré qu’il manquait la moitié de ma dent de sagesse supérieure gauche, étonnant car je n’avais aucune douleur et ne l’avais même pas remarqué, il décide donc de tenter la réparation au moins la première fois pour ne pas l’extraire et atteint finalement la pulpe, de ce fait il décide de la dévitaliser, il y place un produit et ensuite un pansement… Suite à cela, il pense que la dent voisine possède une petite carie, pour terminer il me fait une radio panoramique et rien d’inquiétant, bien au contraire. 2ème RDV il termine la devitalisation, ensuite appuye sur la carie voisine sûrement pour confirmer. 3ème RDV je me plains d’une grosse douleur dans la même zone depuis déjà 4 jours, il me dit c’est normal ta dent est trouée la ou il y a la carie, il me l’a répare. Je constate que ma gencive est décollé et saignante. 4ème RDV il effectue un détartrage sur mes dents, je lui précise que depuis la devitalisation j’ai mal dans ma mâchoire comme une très grosse pression au niveau de la première molaire gauche inférieure qui est plombée depuis plus de dix ans, il me dit étonnant je n’ai pas travaillé dessus, il inspecte et y place un papier encré, me dis en effet tu as trop de pression, il me l’a lime et de suite, quand je mors c’est plus confortable, je suis content et repars. Voici mon problème : Depuis j’ai encore mal, la douleur n’est pas toujours localisée au même endroit. Parfois même en haut, et souvent elle disparaît, réapparaît avec une impression de dent que l’on serre très fort et ça me fait mal. Seul de l’eau froide du robinet fait disparaître totalement la douleur et instantanément ! Je n’ai pas de douleur au toucher, ni à la percussions… Par contre j’ai l’impression que ma dentition est gonflé et que j’ai encore de la pression… Je pense au vue des symptômes à une desmodontite, qu’en pensez-vous ? J’ai pris RDV au dentiste et lui ai parlé de ma douleur, il me dis que le nerf est enflammé et que ce sera sans doute la devitalisation, je ne suis pas vraiment pour et ne suis pas sur de localiser la dent en question, pourtant à la radio rien d’anormal, que faire une nouvelle radio, refusé la devitalisation, patientez ? Depuis hier la douleur à disparu avec la prise d’Ibuprofene, reste uniquement cette sensation de pression. Merci d’avance

    • Envoyez moi la radio panoramique sur « DR.H@conseildentaire.com ». Avec votre question résumée.

  2. Je ne possède pas la radio, j’ai RDV demain en fin d’après-midi, je n’ai pas pensé à préciser que j’ai eu également des douleurs au niveau des ganglions sous le mandibule côté gauche… Je suis un peu stressé de la visite et ne sais pas quoi faire, pensez vous qu’il faut attendre, prendre des antibiotiques ? Lors d’une desmodontite la devitalisation est elle obligatoire ? Je pense demander une nouvelle radio… Un grand merci

  3. Bonjour Dr.Hauteville,
    J’espère égoïstement que vous n’êtes pas parti en vacances et saurez me conseiller en cette époque de l’année où il est dur de trouver un praticien…

    J’ai eu il y a quinze jours une pulpite (douleurs en position allongée+qui réveille, pulsions,sensation au froid…)qui s’est déclarée sous la dent de sagesse en bas à droite (48 si je ne me trompe).
    J’ai trouvé en urgence une dentiste qui -cela m’a rassurée dans 1er temps – m’a dit qu’il ne fallait pas nécessairement l’extraire (j’étais partie pour). Après anesthésie, elle a retiré une partie de la pulpe puis a posé un pansement, ainsi que m’a remis un devis pour dévitalisation ultérieure par endodentiste de son cabinet.Mais vu qu’il s’agit d’une dent de sagesse, mon praticien habituel (qui est en vacances) que j’ai vu il y a 2 mois pour évoquer la pose d’implants sur 46-47 en septembre m’avait dit que nous ne la conserverions pas in fine. Étant en chantier permanent depuis une décennie de par la complexité de mon cas et par des finances difficiles à rassembler, et donc habituée aux soins + phénomènes dentaires, j’ ai demandé à cette dentiste de me prescrire de l’amoxyciline des fois que la douleur reprenne.
    Or depuis samedi dernier, après des efforts dus à un déménagement, j’ai une douleur, légère et un peu lancinante qui est revenue sous 48. Ça ne pulse pas, cela fait mal à la pression, voire juste quand la brosse passe dessus et parfois irradie légèrement jusqu’à l’oreille droite et il me semble que je n’ai pas de réaction vive au froid ni au chaud. Par contre, je ne peux pas mâcher fort dessus.
    Le « problème » est que je pars enfin en congés dimanche prochain et que la dentiste que j’ai trouvé en urgence la semaine dernière a fermé son cabinet ce jour et pour une semaine. Pas de chance..
    Pensez-vous qu’il puisse s’agir d’une desmodontite?
    Est-ce que je peux courir le risque de partir et, si la douleur s’amplifie et vire à la rage de dent, prendre alors à ce moment là les antibio + antidouleurs et je consulterais alors au plus vite à mon retour ( 8 jours + tard) ? Est-ce que cela suffira à éradiquer les douleurs?
    Je dois prendre l’avion pour 1 heure 1/2 de vol; peut-il y avoir une phénomène de pression qui aggraverait la douleur?
    Ou bien cela peut dégénérer brusquement et j’ai intérêt à aller me la faire extraire en supposant que les étudiants de la Salle Salpêtrière y soient habilités? J’ai entendu dire que tous les dentistes ne pouvaient pas forcément retirer les dents de sagesse, même si mes canaux n’ont pas l’air trop tordus.
    A noter qu’il me manque déjà 46 et 47, et que 48 nous rendait bien service en continuant à assure un calage postérieur jusqu’à ce qu’on ait posé les implants sur 46-47…

    Voilà, j’ai jeté ma bouteille à la mer et vous remercie par avance si vous l’apercevez, et quoiqu’il en soit pour votre site clair et fourni.
    Cordialement

    P.S:je n’ai pas trouvé comment attaché de pièce à mon message

    • Si votre dent a été dépulpée, ce qui semble ke cas vous ne risquez pas de pulpite (rage de dent)? mais des crises de desmodontites qui doivent pouvoir être camée par des anti inflammatoires que vous feriez bien d’emportez avec vous. L’avion ne pose pas de problème: je crois que vous pouvez prendre le risque d’attendre la rentrée pour soigner cette dent. Si vous voulez m’envoyer une radio c’est sur « conseil-dentaire@orange.fr ».

      • Re-bonjour Docteur,

        je vous ai fait parvenir un message via ma messagerie mais tenais à rajouter après lecture de votre réponse ci-dessus, que la dentiste qui m’a soignée la pulpite en urgence m’avait précisé avoir retiré une partie de la pulpe. Elle n’a pas retiré toute la pulpe, pourquoi, je ne sais pas… Est-ce parce que cela signifierait qu’elle aurait eu à dévitaliser la dent, et aurait dû cureter et dévitaliser les canaux et qu’elle m’a dit que seul un endodentiste pouvait le faire au microscope? Ou bien est-ce que la pulpe peut se retirer, en « surface » en haut des racines, sans descendre dans les racines? Ce qui est sûr, c’est que cette dent n’est pas dévitalisée.
        Ce jour je n’ai pas de douleurs,à peine est-elle sensible à la pression, mais j’ai une sensation, légère, comme d’assourdissement dans l’oreille droite. Or je vais peut-être plonger et ne voudrais pas risquer un problème à l’oreille.
        Est-ce que si j’avais une infection les symptômes seraient plus douloureux?
        Est-ce que cela peut être une « reprise de pulpite », parce que trop de pulpe laissée qui provoquerait une ré-inflammation?

        Je vous remercie pour votre disponibilité pour me rassurer

        • votre dentiste a fait une « pulpotomie » et non une « pulpectomie »pour que la dent soit en attente du travail de l’endodontiste sans que vous ayez mal. Tout est correct, ne vous inquiétez pas. Tout ce que vous risquez c’est d’avoir un peu mal à la pression (desmodontite) dans le cas où ça ferait trop mal prenez un anti inflammatoire.

  4. Merci beaucoup de votre réponse. Je suis allée faire faire cette après-midi une radio de 48 qui ne montre pas d’infection. Et votre confrère confirme qu’il doit s’agir d’une desmodontite. Il me dit que si ça devait se remettre à pulser, c’est que la pulpe serait donc de nouveau comprimée et que je pourrais très bien moi-même – avec prudence – retirer le pansement avec une aiguille.
    Encore merci pour votre site fourni, clair et vivant de par votre investissement.

  5. Bonjour Docteur, plusieurs mois de douleur sur une dent, des tonnes de médocs, aspirine, ibuprofène, paracétamol codéiné, clou de girofle, aucun soulagement ..et enfin, retour de mon dentiste : d’après lui, nécrose, pulpite .. un vieux plombage qui s’est infecté ; après qu’il ait enlevé le nerf de la dent douloureuse en mettant un produit (sous anesthésie de choc) j’ai toujours horriblement mal, puis lors d’un autre rdv, il procède au nettoyage des racines (re anesthésie de choc) : c’était il y a 4 jours et je n’avais plus mal …sauf depuis hier soir, ça revient à nouveau, la dent fait mal comme si on perçait dedans. Mon dentiste est reparti en vacances pour 3 mois (il part tous les 3 mois), personne ne veut me donner de rdv car j’habite au bout du monde (cherbourg) et je me désespère j’ai mal et je n’en vois pas la fin.
    qu’est ce qui peut me soulager et que me conseillez vous?
    merci d’avance
    marie

  6. Bonsoir,
    Je suis actuellement un traitement ortho depuis 8 mois. Suite au RDV mensuel donc changement de l’arc et rabaissement des braquets pour effectuer les dernières corrections, j’ai eu 4 jours après une grosse sensibilité au chaud et au froid ainsi qu’à l’air sur une incisive centrale. Après plusieurs visites chez mon dentiste et mon orthodontiste et 15 jours de prise d’antalgiques (sans succès), on m’annonce ce jour que l’on doit me dévitaliser la dent. Je pensais qu’une nécrose n’était pas douloureuse ? Or, moi j’ai des douleurs à l’incisive très très fortes ainsi que des maux de têtes. Merci pour votre réponse future. CDT

  7. Bonjour,
    La dent a été dévitalisée vendredi et depuis hier j’ai la gencive bleue et blanche ainsi qu’une sensation de picotements. Comme si la gencive était irritée. Est-ce une réaction normale ?

    • Envoyez moi une photo sur « DR.H@conseildentaire.com » en JPG pièce jointe avec votre question pour que je puisse me souvenir de quoi il s’agit..

LEAVE A REPLY