Accueil Canal mandibulaire

Canal mandibulaire

782
1

« Back to Glossary Index

Canal mandibulaire: tunnel osseux dans lequel passe le nerf mandibulaire anciennement appelé nerf dentaire inférieur, et qui passe horizontalement sous les apex des dents inférieures, des prémolaires aux dents de sagesse. Il entre par un trou, le foramen mandibulaire, qui présente une épine appelée épine de SPYX à mi hauteur de la face interne branche montante de la mandibule, et ressort par le trou mentonnier en dessous des prémolaires. Voir article.



Article précédentAutoclave
Article suivantCément
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

  1. COMMENTAIRE REPRIS, CAR EFFACEMENT DE PORTIONS DE TEXTE.
    Bonjour Docteur HAUTEVILLE, après panoramique puis « cone beam », le compte-rendu mentionne un « kyste radiculaire ‘important’ sous la 37 qui frôle le canal mandibulaire » et un « kyste radiculaire sous la 36 ». J’ai peur que le nerf dentaire soit lésé lors de l’intervention, qu’en pensez-vous? Je souhaite que la 37 soit extraite (car crainte de récidive) et conserver la 36. Les 36 et 37 sont toutes deux depuis longtemps couronnées à tenons, pensez-vous que, par la suite, je pourrai faire poser des implants? Le compte-rendu fait était d’une « bonne qualité de l’os, tant spongieux que… » (j’ai oublié l’autre terme pendant!). Pour la 36, selon vous, faut-il opter aussi pour une extraction, par rapport au risque de récidive? Merci par avance, Docteur.

LEAVE A REPLY