Accueil STOMATOLOGIE ET PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE. MALADIES BUCCALES. LES PARALYSIES FACIALES.

LES PARALYSIES FACIALES.

1908
4

Les paralysies faciales sont plus du domaine de la neurologie que de la stomatologie, mais puisque je commence à avoir épuisé les sujets, pourquoi ne pas nous cultiver un peu plus?

J’exclurai de cet exposé les paralysie d’origine traumatique, consécutives à des accidents ou interventions chirurgicales, pour me limiter aux paralysies d’origine pathologique.

La paralysie faciale est une atteinte de la septime paire de nerfs crâniens, le nerf facial: voir ICI . Elle peut être bilatérale ou, beaucoup plus souvent, unilatérale.

Il faut distinguer les paralysie faciales d’origine centrale, c’est à dire en amont du « faisceau géniculé », et celle d’origine périphérique dues à une atteinte plus en aval.

PARALYSIE FACIALE D’ORIGINE CENTRALE.

Les paralysies centrales sont dues à:

  • un accident vasculo cérébral (avc)
  • une tumeur cérébrale (bénigne ou maligne)
  • une sclérose en plaque
  • une maladie de Parpinson

Les paralysies faciales centrales sont plus limitées au territoire inférieur et atteignent l’hémiface controlatérale à la lésion, car les fibres nerveuses se croisent en X et font souvent des anastomoses appelées « chiasma »ou « plexus ».
Les fonctions d’élocution, de mastication, d’expression faciale sont touchées. Les rides s’estompent du côté paralysé.
La partie du visage atteinte est généralement la partie basse du visage. La bouche est déviée du côté sain.

Le traitement est évidemment la suppression de la cause de la paralysie.

LES PARALYSIES FACIALES D’ORIGINE PÉRIPHÉRIQUE.
Elles sont dues:
– la paralysie faciale aiguë idiopathique appelée à l’origine « paralysie à frigore » car sensée être due à un coup de froid, et appelée maintenant « paralysie de BELL » (qui fut le premier à la décrire). Les causes en sont très mal connues, peut être virales…
– une tumeur comprimant le nerf sur son passage
– une fracture du rocher
– une neuropathie diabétique
– un zona
– une maladie de Lyme.

Dans la paralysie faciale périphérique, toute l’hémiface est atteinte et le patient ne parvient pas à fermer un oeil. Chez un sujet sain la fermeture de l’œil est accompagnée d’une rotation du globe oculaire. Dans le cas de la paralysie faciale périphérique la rotation de l’œil est visible, c’est le signe de Bell. Comme précédemment la bouche est déviée du côté sain.

Paralysie faciale périphérique de BELL côté gauche. (wikipedia)
Paralysie faciale périphérique de BELL côté gauche. (wikipedia)

Pour la paralysie de Bell, le traitement est essentiellement à base de corticoïdes. Pour les autres il faut traiter la cause.

 



Article précédentPOURQUOI LES DENTS SE DÉPLACENT- ELLES? OSTÉOGENÈSE ET OSTÉOCLASIE.
Article suivantÉRYTHROPLASIE BUCCALE. TUMEUR BÉNIGNE.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

4 COMMENTS

  1. Bonjour,

    merci de votre article sur les Paralysies Faciales qui touchent un nombre important de personnes.
    Il est évident qu’un Bilan Neurologique est impératif.
    Le seule Paralysie Faciale qui peut nous concerner, est celle dite « A Frigore » après bilan neurologique.
    Là aussi, je me suis posé la question de l’intérêt de la Mésothérapie sur le visage afin d’améliorer le reprise motrice, qui souvent revient d’elle-même, mais en espérant une reprise plus rapide.
    A ce jour, je n’ai qu’un seul cas qui présentant une paralysie Faciale A Frigore, a montré une bonne évolution sur 2 mois avec de la Mésothérapie, avec retour des reliefs faciaux et expressions du visage. Cette Mésothérapie m’as été procuré par le Dr Denis Laurens (CH Pitié-Salpêtrière et Président de la Société Française de Mésothérapie), et pour la 1° fois, je l’ai appliqué au visage avec un bon succès.
    Bien cordialement – Dr Bertrand PIHOUEE

  2. Merci Docteurs – Hauteville et Pihouée- de ces informations car je suis concernée par ces maux qui s’expriment par un lancement aigu dans et autour d’un oeil et au-dessus et autour. J’ai bien sûr consulté un neurologue et suis sous traitement. Un ami infirmier m’a aussi conseillé de l’huile essentielle de menthe poivrée que j’ai appliqué, ce qui s’est avéré probant, contre toute attente. Néanmoins, j’irais consulter à Pitié le Dr Laurens tant les symptômes s’avèrent insupportables.

    • Bonjour,
      Bonne démarche, le Dr Denis Laurens se trouve dans le service de Médecine Physique et Réadaptation de la Pitié-Salpêtrière, il est probable qu’il demandera un nouveau bilan dans le Pôle Neurologique de la Salpêtrière, qui est un centre très important en Neurologie,
      Cordialement – Dr Pihouée

LEAVE A REPLY