Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE POTENTIEL DÉGÉNÉRATIF DES LÉSIONS MUQUEUSES BUCCALES.

POTENTIEL DÉGÉNÉRATIF DES LÉSIONS MUQUEUSES BUCCALES.

520
0

Le cancer est une grande cause d’angoisse pour mes lecteurs et lectrices, et ils confondent souvent le potentiel dégénératif des lésions muqueuses buccales, avec des lésions d'emblée cancéreuses. Je vais donc essayer de clarifier les choses pour les rassurer.

Je suis loin d’être compétent pour traiter le sujet de façon exhaustive, mais j’en sais assez pour dégrossir la classification et aider mon lectorat. En cas d’omission ou d’erreur de ma part, je ne m’offusque jamais de commentaires correctifs, au contraire je les souhaite, une oeuvre collective est toujours plus complète.

Une tumeur bénigne est une lésion qui reste localisée, qui n’essaime pas à distance, et n’est donc pas cancéreuse.
On les classe en fonction de leur potentiel dégénératif:
tumeur sans potentiel dégénératif
tumeur à dégénérescence facultative à probabilité faible
tumeur à dégénérescence facultative à probabilité forte
tumeur à dégénérescence obligatoire.

  1. TUMEURS SANS POTENTIEL DÉGÉNÉRATIF
    – blessure traumatique  (ICI)
    – aphtes  (ICI)
    – herpès  (ICI)
    diapneusie  (ICI)
    – épulis  (ICI)
    – fibrome  (ICI)
    – lipome  (ICI)
    – botryomycome  (ICI)
    – angiomes  (ICI)
    – lymphangiome congénital  (ICI)
    – névrome, neurinome, schwannome  (ICI)
    – pemphigus  (ICI)
    – chancres syphilitique ou tuberculeux  (ICI)
    – maladie de Laugier-Hunziker  (ICI)
  2. TUMEURS A FAIBLE POTENTIEL DÉGÉNÉRATIF
    – lichen plan non érosif  (ICI)
    leucoplasie non érosive  (ICI)
  3. TUMEURS A FORT POTENTIEL DÉGÉNÉRATIF
    – lichen plan érosif  (ICI)
    leucoplasie érosive  (ICI)
    papillome et condylome à HPV (ICI)
  4. TUMEURS A DÉGÉNÉRESCENCE OBLIGATOIRE (précancéreuses)
    – maladie de Bowen  (ICI)
    sarcome de Kaposi (ICI)
  5. TUMEURS CANCÉREUSES 
    – carcinome basophile (pas très agressif)  (ICI)
    – mélanome: épithelioma spinocellulaire (agressif)  (ICI)

En ce qui concerne les praticiens, leur rôle est primordial dans les dépistage précoce des lésions cancéreuses ou précancéreuses. Ils ne doivent pas hésiter à demander une consultation chez un spécialiste en DERMATOLOGIE BUCCALE.
L’exérèse biopsie est les traitement de rigueur, qui est généralement suffisant, mais qui peut être suivi ou non d’un traitement spécifique en fonction du résultat de l’analyse histopathologique. Lorsque le risque est élevé, il peut être nécessaire de faire en plus un traitement spécifique.

 



Article précédentL’HALITOSE OU MAUVAISE HALEINE.
Article suivantLE DICODENT.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY