Accueil CHIRURGIE BUCCALE REGULARISATIONS DE CRÊTES.

REGULARISATIONS DE CRÊTES.

1081
0

Normalement, la régularisation des crêtes doit se faire en terminant chaque extraction. Malheureusement la réalité est toute autre et on voit des crêtes totalement irrégulières de par la négligence de certains chirurgiens dentistes.

En cas d’extractions multiples côte-à-côte, il convient de régulariser la crête alvéolaire, puis rapprocher les lambeaux vestibulaire et lingual et de les suturer fermement, bien serrés. Cette régularisation osseuse se fait à la pince gouge et à  la râpe à os.extractions-multiplesVoici un exemple:

Dents à extraire (labo odic)
Dents à extraire (labo odic)
Extractions suivies de régularisation de crêtes (labo odic)
Extractions suivies de régularisation de crêtes (labo odic)
Résultat à la dépose des fils (labo odic).
Résultat à la dépose des fils (labo odic).

Il est absolument indispensable de poser tout de suite une prothèse provisoire, et de demander au patient de ne pas la retirer avant 24 heures, pour les raisons suivantes:
– comprimer les tissus et maîtriser l’hémorragie tout en protégeant le caillot sanguin qui va servir à le reconstruction de l’os,
–  avoir l’intrados de la prothèse comme guide de la cicatrisation définitive
– profiter de l’anesthésie pour habituer le patient à la présence nouvelle de la prothèse en bouche.

Il arrive que les extractions aient été faites une par une à des périodes différentes, et que la crête alvéolaire soit irrégulière. La régularisation de crête se fera donc à posteriori mais la technique restera la même.

Crête irrégulière (medeco.de)
Crête irrégulière (medeco.de)
Résultat après régularisation de la crête alvéolaire (medeco.de).
Résultat après régularisation de la crête alvéolaire (medeco.de).

La prothèse provisoire devra être rebasée avec une résine souple si des vides se créent.

La crête osseuse doit être bien  régulière après cicatrisation pour faciliter la reconstruction prothétique définitive. Celle ci devra être rebasée au bout d’un délai de 6 mois à un an.

Un os irrégulier peut être un véritable handicap pour le port d’une prothèse mobile dont l’appui principal se fait sur la crête alvéolaire. Les pointes osseuses piquent la gencive de l’intérieur sous la pression de la prothèse, ce qui la rend impossible à supporter.

La mauvaise presse de la prothèse mobile auprès du grand public est essentiellement due à une mauvaise préparation des crêtes alvéolaire qui supportent les appareils. Il faut y penser dès le moment des extractions.




 

 



Article précédentLES DIFFÉRENTES ÉTAPES D’UN TRAITEMENT MÉDICAL.
Article suivantPOURQUOI FAUT-IL REMPLACER LES DENTS MANQUANTES?
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY