Accueil INFORMATION DES PATIENTS AVION ET DENTS.

AVION ET DENTS.

443
3

Il y a un vieux préjugé qui date des débuts de l’aviation concernant les dents et les voyages en avion. Je le dis clairement et définitivement: les avions commerciaux actuels sont tous pressurisés, et même si on sent parfois les différences de pression dans les oreilles, cela n’a aucune influence sur les dents et les plaies chirurgicales, sauf sur les sinus.

Lorsque j’étais militaire à Dijon j’ai soigné les pilotes de la Patrouille de France et à l’époque, ils volaient sur des Fouga Magister je crois, et là je peux vous dire qu’avec la haute voltige et les différences de pression, il fallait que leurs soins dentaires soient sans faille. Je ne sais pas ce qu’il en est actuellement, mais je doute fort que les chasseurs actuels soient pressurisés!

En conclusion, disons que les oreilles, les trompes d’Eustache (béance tubaire) et les sinus, sont les seuls à pouvoir poser des problèmes au cours des vols commerciaux actuels.



Article précédentLES TRACÉS D’INCISIONS CHIRURGICALES EN BOUCHE.
Article suivantLES AMYGDALES OU TONSILLES.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

3 COMMENTS

  1. Tout à fait, le seul problème peut venir de suite proche d’extraction de dents de sagesse incluses maxillaires, hautes, proches des sinus maxillaires, ce qui est encore plus important pour la plongé sous-marine, imposant une cicatrisation complète.
    Bien cordialement
    Dr B.P.

  2. J’aime bien cet article!
    Est ce que les plongeurs sous marine doivent plonger sans leurs prothèses adjointes partielles ou leurs prothèses totales?
    Je clique sur les pubs avec plaisir !

    • je n’ai jamais entendu dire qu’il fallait retirer les prothèses mobiles pour plonger

LEAVE A REPLY