Accueil CHIRURGIE BUCCALE COMMENT RETIRER DES FILS DE SUTURE?

COMMENT RETIRER DES FILS DE SUTURE?

1482
2

J’ai souvent des lecteurs qui sont partis en voyage à l’étranger tout de suite après une intervention de chirurgie buccale et qui ne savent pas où faire enlever leurs fils de suture.
Le mieux est de prévenir votre praticien pour qu’il pose des fils résorbables qui tomberont tout seuls. Mais si ça n’a pas été fait, vous aurez du mal à trouver quelqu’un qui le fasse. En principe les infirmières le font. Mais faute d’autre solution, vous pouvez le faire faire par un proche.
D’autres ont des fils qui mettent trop de temps à se résorber et qui les gênent.
Parfois les fils font des gros nœuds qui gênent en bouche. Ou bien les fils se desserrent et pendouillent et agacent.

Il est très facile de couper vous même les fils qui vous dérangent, mais il y a un certain nombre de précautions qu’il est bon que vous connaissiez. Comme vous êtes mes chouchous, je vais tout vous expliquer.
Sans titre

Faites bouillir 15 minutes dans de l’eau une paire de ciseaux à couture fins et une pince à épiler.

Désinfectez la plaie avec une compresse imprégnée de BETADINE BUCCALE par exemple,

Avec la pince à épiler ou une pince à sutures, saisissez le fil à côté du nœud, et tirez pour éloigner le fil des muqueuses; avec les ciseaux fins, ou un bistouri à lame n° 12, coupez au ras de la muqueuse, de telle sorte que la partie souillée du fil ne passe pas dans les tissus.

Tirez: le fil vient en entier avec le nœud et seule la partie interne et propre a coulissé.

Ne coupez jamais les deux brins en même temps, cela laisserait le fil à l’intérieur sans possibilité de le récupérer.

Et voila, le tour est joué!



Article précédentLES HUILES ESSENTIELLES ET LA BOUCHE.
Article suivantDIAPORAMA: LES FACETTES CÉRAMIQUES Par le Dr. Frédéric Manoukian.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Bonjour docteur,
    Je me permets de vous demandez votre avis car mes douleurs dentaires deviennent insupportables et votre avis sera précieux.

    J’ai 31 ans, sujette aux caries et dents sensibles, dents de sagesses toutes sorties et conservées. Il y a 15 jours mon dentiste procède à la dévitalisation de ma molaire (bas, droite) car il observe à la radio une carie entre deux dents tres profondes. Donc il opte pour une couronne.
    La dévitalisation se passe bien mais 2 jours après je vois apparaître des douleurs qui partent de la dent en irradiant de la mâchoire à l’oreille, douleur comme une otite. La douleur arrivait toute les 4 heures et duraient en moyenne une heure avec un pic de douleur vraiment insupportable. Je decide donc de revoir plus tot mon dentiste qui me dis que je fais sans doute une réaction inflammatoire que cela est fréquent. Il me prescrit donc du flanid 4 jours. Les douleurs ne cessent pas. 2 jours après le flanid j’observe des ganglions sous la mâchoire tres douloureux au toucher et je suis réveillée en pleine nuit par une douleur absolument inssuportable qui m’oblige à appeler un médecin de nuit qui me fait une piqûre de morphine et m’en prescris pour 2 jours. Évidemment la douleur s’éteinds mais je ne souhaite pas continuer la morphine sur le long terme du fait d’effet secondaires très contraignant et consulte dès le lundi mon généraliste. Il me prescrit un panoramique dentaire et me mets sous augmentin me disant que je fais sans doute une infection. Les crises s’espace en effet et la douleur semble diminuer je prends à pèsent du doliprane codeinée qui a du mal à calmer quand la crise est vraiment forte.
    Je retourne chez mon dentiste ce vendredi avec la radio (aucun soucis à priori la dévitalisation s’est bien passé) il me fait également un scanner et ne trouve pas vraiment d’explication à ses douleurs qui perdure 15 jours après. Il me dis seulement d’être patiente. Il ne prends pas trop en considération la douleur me disant que c’est classique. Et decide de continuer les soins. Pour une pose de couronne sans doute la semaine prochaine.
    Je fini mon augmentin aujourd’hui et les douleurs sont toujours présente pas au niveau de la dent elle même mais la joue, l’œil , l’oreille et surtout la mâchoire au niveau des ganglions. Pour information j’ai eue un cancer de la parotide en 2008 (parotidectomie totale et j’ai été 6mois paralysé de ce meme côté du visage suite à l’opération, tout est revenue avec le temps je ne garde que peu de séquelle de la maladie) je ne sais pas si l’intensité de ces névralgies peuvent avoir un lien avec mon cancer ancien. Aujourd’hui j’ai meme l’impression que la douleur se propage dans la nuque et l’épaule. Toujours à droite. Mais peut être est ce une perception.

    Je revois mon dentiste dans 1 semaine pour finaliser cette couronne mais je me demande si c’est une bonne idée de continuer les soins alors que la douleur n’est pas terminé. Qu’en pensez vous? Est ce une réaction classique ? J’ai parcouru le forum et j’ai vu quelques cas un peu similaire mais pas forcément dans la durée.
    Un grand merci pour votre retour et désolé de ce texte fleuve…
    Tres bonne journée.
    Laetitia

    • J’aimerais voir votre radio panoramique. Envoyez la sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, et horizontales, lettre D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpg en pièces jointes. Renvoyez moi vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

LEAVE A REPLY