Accueil PREVENTION BUCCO-DENTAIRE LE FLUOR EN QUESTION. Par le Dr.A.Hauteville.

LE FLUOR EN QUESTION. Par le Dr.A.Hauteville.

810
9

Article remis à jour le 04/01 /2016

Le fluor fait débat: il y a les pour et les contre, et la discussion est animée!
Je suis de la génération qui a découvert le fluor et je pense avoir des choses intéressantes à dire sur ce sujet.
Tout d’abord, quand j’ai fait mes études, on ne connaissait pas la cause de la carie, et le Pr. Dechaume responsable de la chaire de Stomatologie de la Faculté de Médecine de Paris, nous enseignait que la carie était d’origine endogène*(!!!).
On a ensuite découvert l’effet anticarieux du fluor, mais de façon empirique, puisqu’on ne connaissait pas le mécanisme de la carie.
Il se trouve que lorsque j’ai fait mon service militaire, je soignais, entre autres, un régiment de tirailleurs Marocains. Ils venaient tous de la région du Maroc où les eaux sont trop fluorées. Je suis donc bien placé pour  parler de la maladie de Darmous car à l’époque je m’étais documenté.

Maladie de Darmous (lookfordiagnosis.com)

 Je sais que j’ai beaucoup de lecteurs au Maroc et je leur dédie cet article.

La maladie de Darmous est une hyper fluorose, elle donne des déformations osseuses, que je n’ai pas vues car les recrues étaient sélectionnées dans ces régiments, mais par contre ils avaient presque tous des dents brunes presque marron, pratiquement sans émail, indemnes de caries, mais très abrasées car la dentine n’a pas la dureté de l’émail.

Plus tard, on a découvert la plaque bactérienne dentaire et son rôle dans l’apparition de la carie et des maladies parodontales.

On s’est alors mis à prescrire des comprimés de fluor aux enfants et à mettre du fluor dans les dentifrices. Malheureusement les tubes étaient en plomb, métal qui se fixait sur le fluor et l'empêchait d’agir. On a commencé à mettre du fluor partout, dans le lait, dans le sel de table, dans les eaux de ville..etc.. jusqu’à ce que des taches  premiers signes d’hyperfluorose, apparaissent sur les dents des enfants. Trop, c’est trop.

Premier signes du surdosage en fluor(qvq.ca)

 On préfère maintenant que le fluor soit intégré directement par la cuticule de l’émail par contact direct.

En ce qui concerne mes petits patients des années 1965-1975 (dont mes enfants font partie) je les faisais venir tous les 6 mois pour leur faire des séances de fluoration locale par électrolyse, et je suis prêt à parier que, comme mes enfants, ils n’ont pas une carie en bouche à 50 ans (déjà!).

Conclusion: Nous avons maintenant des dentifrices fluorés parfaitement efficaces qui, conjugués aux contrôles réguliers dispensent de la prise de fluor par voie orale, difficile à contrôler, et dont le surdosage est toxique.
Il faut quand même faire attention avec les petits enfants qui ne savent pas cracher et qui ingèrent des quantités importantes de dentifrice, et pour cette raison éviter les dentifrices fluorés avant 3 ans. De 3 à 6 ans il faudra contrôler qu’ils recrachent tout et n’en avalent pas.
Notons toutefois que le fluor présent dans les dentifrices active la corrosion des métaux en bouche, et qu’il devient de plus en plus impératif de mettre de l’ordre dans la multiplication des différents alliages utilisés en prothèse dentaire.
Quant aux personnes sujettes aux polycaries, je pense que les séances de fluorations électrolytiques locales devraient redevenir à la mode, elles ont donné des résultats remarquables, pourquoi pas encore?…Mais on peut aussi prescrire des fluorations à domicile avec des gouttières thermoformées.



Article précédentLES NYLONS TYPE FLEXITE-VALPLAST EN PROTHÈSE DENTAIRE ADJOINTE.
Article suivantLE TABAGISME. FUMEURS ET CHIRURGIE BUCCALE.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

9 COMMENTS

  1. Bonsoir Docteur,

    Et bravo pour votre blog!

    Alors oui, c’est vrai, j’ai eu très peu de caries dans ma vie, mais j’ai des tâches blanches sur les dents de devant (pas encore de tâches brunes), dues je pense à un excès de fluor. Selon les jours, j’ai l’impression que ça varie en intensité… ou est-ce lié à la lumière ou à qqch que j’ai absorbé?

    Bref, que faut-il faire:
    1. pour enrayer le phénomène? (je vois que tous les dentifrices sont fortement dosés en fluor, dois-je les éviter, mais dans ce cas, lesquels prendre? de même pour les bains de bouche)
    2. pour supprimer ces tâches? (j’ai bien l’impression qu’une fois que l’email est abîmé, il n’y a rien à faire, mais j’ai envie de croire qu’aujourd’hui, il existe des solutions!)

    Merci d’avance pour votre réponse!

    • Seul le fluor en comprimés donne ces taches, pas localement. Il n’y a malheureusement rien a y faire, c’est pour cela qu’on a arrêté de le préscrire, et qu’on préfère la voie locale. Cordialement.DR.AH..

      • en effet, ma mère me donnait du zymafluor quand j’étais petite, en plus j’ai grandi en haute-savoie et j’ai vu que la région avait été zone pilote pour la supplémentation de l’eau du robinet en fluor… du coup j’ai des tâches blanches sur les dents de devant, ce qui n’est pas du tout esthétique. il est quand même possible de faire poser des facettes en céramique?

  2. Bonjour Allison, bonjour docteur,

    Je ne sais pas si le docteur approuvera (je suis d’ailleurs preneuse de votre avis !), mais souffrant du même problème depuis des années (j’ai moi aussi grandi en Haute-Savoie et pris pas mal de fluor petite) et étant très complexée par ces fameuses tâches blanches, j’ai décidé il y a quatre ans de me lancer dans un traitement assez novateur, développé par un dentiste parisien qui fait pas mal de conférence sur le sujet, que j’avais trouvé par internet.

    Il s’agit d’une micro-abrasion, autrement dit un polissage de la surface de l’email qui élimine ces fameuses tâches. C’est certes un peu invasif, mais comme me l’a expliqué le dentiste en question, ça l’est largement moins que la pose de facettes et la surface polie est infime.

    Je dois dire que depuis 4 ans, je suis vraiment vraiment ravie d’avoir fait ça. Pas douloureux et réllement revolutionnaire dans ma vie de tous les jours. Je sourie maintenant sans complexe et sans avoir peur que les gens trouvent mes dents bizarres ou sales. Si vous le souhaitez, laissez-moi votre adresse mail afin que nous en discutions.

    En espérant avoir apporté ma petite pierre à l’édifice.

    Bonne soirée !

    • Oui c’est vrai, c’est moins mutilant que les facettes et ça laisse la possibilité de faire des facettes après si nécessaire. Pourriez vous m’envoyer l’adresse par mail: « DR.H@conseildentaire.com ». Merci.

  3. Bonjour Docteur,
    Depuis la semaine dernière et suite à l’utilisation d’un dentifrice très fluoré et d’un mauvais rinçage (j’ai juste recraché sans rincer car j’étais très en retard pour mon travail), jai deux taches marron qui sont apparues sur deux incisive (une centrale et une laterale) à des endroits où l’émail n’est pas epais.
    Est ce rattrapable par un dentiste ou autre methode sans altérer l’émail?
    Qu’est ce qui s’est passé techniquement pour avoir ces taches ?
    Je suis assez inquiet c’est pour cette raison que je sollicite votre expertise.
    D’avance, merci Docteur

    • Je n’ai jamais entendu parler d’un problème semblable, votre dentiste peut certainement retirer cette tache.

LEAVE A REPLY