Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE APHTES ET APHTOSES.

APHTES ET APHTOSES.

1050
29

Article remis à jour le 18/03/ 2017.

S’il y a une lésion bénigne qui peut nous empoisonner la vie, c’est bien l’aphte. En 40 années d’expérience, j’en ai vu des dizaines de milliers. Et pendant tout ce temps, il n’y a pas eu beaucoup de progrès de fait. Bien sûr, avant d’écrire cet article, j’ai voulu savoir s’il y avait du nouveau sur le sujet; eh bien on en est toujours au même point: on ne sait pas grand chose sur l’aphte. Il y a des centaines d’articles sur le sujet mais à la fin, on n’en sait pas plus. Je vais essayer d’être original et ne pas répéter la même chose que les autres. Au lieu de discuter théorie, je vais vous dire mon attitude envers les aphtes.

L’aphte est très répandu et atteint tous les âges. Il est dans l’immense majorité des cas bénin, mais peut être le signal de maladies plus graves. Et il peut être confondu avec d’autres lésions . Toute lésion de la muqueuse buccale qui dure plus de 15 jours, maximum 3 semaines doit être prise au sérieux. L’aphte banal dure une quinzaine de jours et guérit spontanément mais il peut être extrêmement gênant et handicapant.

Il existe des aphtes multiples, encore plus handicapants et des aphtoses récidivantes qui empoisonnent la vie. Naturellement, tout le monde sait qu‘il y a des aliments riches en histamine, qui induisent la formations d’aphtes: chocolat, noix et noisettes, cacahuète, fromages (Emmental, Gruyère, Cantal, Beaufort, Conté), ananas, framboises, aubergines. Une mention spéciale pour la menthe et surtout le menthol qui participe à la composition de presque tous les dentifrices. Les personnes sujettes aux aphtes doivent utiliser des dentifrices homéopathiques sans menthol, généralement parfumés à l’anis.
La carence en vitamine B12 peut être cause d’aphtoses.

Aphte du fond vestibulaire (photo sport-trop.com)

Toutefois il faut préciser une fois de plus que le manque d’hygiène buccodentaire participe aussi à l’apparition d’aphtes, ainsi que la présence de causes irritantes répétitives (prothèses traumatisantes, caries, dents cassées, bords coupants). Le stress est un facteur presque constant, J’ai par exemple constaté que les lycéens et étudiants en périodes d’examens étaient des proies privilégiées. Les femmes en périodes menstruelles aussi.

Aphte de la face interne de la joue (photo doctorette.info)

Les aphtes géants récidivants peuvent être un symptôme précoce de maladies générales comme la maladie d’Hodgkin ou l’anémie de Biermer, le SIDA, ou autres déficiences immunitaires. Il convient donc dans ces cas de faire un bilan sanguin de contrôle. D’ailleurs toute aphtose récidivante persistante doit inciter à faire faire un bilan sanguin.

Que faire pratiquement pour traiter les aphtes?

Le seul traitement efficace sûr et rapide que je connaisse est de les cautériser à l’acide trichloracétique ( la meilleure solution que j’ai utilisé est 5 gouttes d’eugénol+1 goutte d’acide trichloracétique). Seul votre praticien peut le faire. En pharmacie vous pourrez trouver de l’acide acétylsalicylique ATS (je ne suis pas sûr que ça existe encore), sinon de l’ASPEGIC ®en bains de bouche.
On peut aussi utiliser AFTAGEL® et PYRALVEX®, ainsi que BOROSTYROL®.
Il y a quand même une nouveauté qui semble donner des résultats, c’est ce fameux acide hyaluronique qu’on retrouve partout (BLOXAPHTE® HYALUGEL®), je m’en suis servi moi même et j’ai trouvé le résultat appréciable; il existe en gel, en spray et en bains de bouche.
Je remarque que la tendance actuelle est de prescrire de la COLCHICINE.

Il existe des milliers d’articles sur les aphtes qui vous apporteront une foule d’informations sur le sujet, mais puisque mon blog est un blog de conseils, j’ai opté pour la formule courte, mais pratique et efficace.

Pour plus d’informations consultez:

http://www.therapeutique-dermatologique.org/article_main.php?article_id=13

^Voir:lexique.



Article précédentTRONCULAIRE: TECHNIQUE, INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS.
Article suivantL’ANESTHESIE LOCALE.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

29 COMMENTS

  1. un article de très haute qualité, merci Doc! Cautériser les aphtes? Il y a des familles, dont la mienne, d’aphteux. Ma grand-mère cautérisait elle même nos aphtes aux crayons de nitrate d’argent. Je reviens juste de l’othorhyno qui vient de me badigeonner les aphtes à l’acide. Pfoui, toute la surface est abîmée! Avec le crayon de nitrate d’argent, on pouvait dessiner avec la plus grande précision (il est pointu comme tout bon crayon) et ne toucher que l’aphte. Rincer… fini! Je suis aussi déçu de l’acide hyaluronique, qui ne fait d’ailleurs sans doute que former un film humide sur les muqueuses, au lieu des les laisser directement en contact avec la « soupe » de la micro-flore détériorée buccale! Mes aphtes sont (depuis toujours) studieuses et semblent avoir appris à s’en débarrasser pour avoir de l’oxygène et se reproduite sans gène. Ce qui manque dans l’article: si je sens l’aphte venir et qu’elle est côté interne sur la lèvre ou la joue, je peux m’en débarrasser, mais uniquement avant qu’elle « perce », c.à d. forme un point blanchâtre, en y déposant pour 2 ou 3 heures un minuscule point de pâte adhésive à la cortisone (directement sur la lèvre: éventuellement recouvrir d’une bande de 1 cm de large de « cellophane » utilisée en cuisine: j’en ai piqué une rondelle de 1 cm de large à ma femme au couteau scie et pourrai vivre 2 vies successives avec!) pour que les lèvres ne collent pas l’une à l’autre. Quand l’aphte est blanche, c’est trop tard… Répéter éventuellement 2 jours après: vous l’assommez définitivement, ce au prix d’un tout petit peu de cortisone dans la salive… Je suis un peu étonné de ne pas lire le mot Synthol dont m’inonde toute ma famille. Mais le Synthol, effectivement ne semble pas m’aider. Dentifrice. Je viens de découvrir aujourd’hui, 14 avril 2013, un tube de dentifrice à -,39 Cents les 125 g chez Aldi, le gout vient de la myrrhe et les plantes médicinales sont TOUTES citées sur le tube!

    • Vous avez l’air super calé sur les aphtes, à vos dépens apparemment! Je n’aime pas l’alcool dans les bains de bouche.

    • merci de ces infos
      aphteuse moi même je suis intéressée par vos » trucs »
      le crayon nitrate d’argent est il en vente sans ordonnance ,?
      par ailleurs qu’appellez vous « pâte adhésive à la cortisone « et comment s’en procurez ?
      merci

      • Je n’ai pas parlé de pâte adhésive à la cortisone, mais je vais faire des recherches car il est intéressant de savoir si ça existe.

  2. Bonjour docteur,
    J’ai 30 ans et j’ai toujours eu des aphtes.
    Après vos conseils j’ai réussi à me procurer de l’acide trichloracetique et c’est vrai qu’après m’avoir passer la solution sur l aphte avec un coton tige j’ai l’impression de revivre. L’aphte est tout blanc est indolore.
    Par contre le lendemain l’aphte refait surface.
    Pensez vous que la dilution de mon acide trichloracetique est trop basse???
    Et dernier question avez vous un vrai remède pour les faire disparaître sous 2/3 jours??
    Merci de vos futurs réponses.

    • Esayez BLOXAPHTE.Sinon, le mieux que j’ai trouvé c’est 1 goutte d’acide trichloracétique pour 5 gouttes d’eugénol, en application au coton tige, et renouveler 2 ou 3 jours de suite. L’acide trichloracétique doit être dilué à saturation: c a d qu’il faut dissoudre des cristaux dans de l’eau jusqu’à ce qu l’eau ne dissolve plus.

  3. bonjour Dr,
    je suis étudiante en médecine dentaire un cas c’est présenté a nous au service,un bébé de 17 mois qui a des aphtes multiples sur la langue,la face interne des joues et des levres.o point que ca gene l’alimentation quel est la conduite a tenir dans ses cas la?es qu’on peut utilisé du TCA ou c’est contre indiqué si c’est le cas a partir de quel age on peut l’utilisé?

    • Bonjour, je n’ai pas beaucoup d’expérience pédiatrique, mais il me semble que l’acide trichlore acetique est un peu agressif. Diluez le avec 5 gouttes d’eugénol pour une goutte d’acide. Il faudrait surtout faire des examens de sang pour savoir si ce Bébé n’a pas un problème de formule sanguine (anémie leucemie). Vous pouvez aussi utiliser des produits à base d’acide hyaluronique.

  4. Merci beaucoup Dr Hauteville,j’ai une autre question concernant les adultes l’acide trichloroacétique dilluer dans de l’eugénol est appliqué combien de fois par jour et a quel intervalle?

    • ON ne l’applique qu »une fois, et si nécessaire une fois les jours suivant jusqu’à arrêt de la douleur. Mais je pense qu’actuellement avec le BLOXAPHTE, une application d’acide suffit ensuite vous préscrivez des applications de BLOXAPHTE plusieurs fois par jour.

  5. Le pyralvex j’ai déjà essayé et franchement je le déconseille, c’est de l’argent jeté par les fenêtres.

    Le gros sel appliqué sur l’aphte y a rien de mieux. J’ai déjà vu un des mes aphtes disparaître complètement le lendemain.

    Quand le gros sel ne fonctionne pas suivant l’aphte (car selon sa localisation la douleur est plus ou moins intense et plus ou moins tenace), je ne peux que recommander ce qui suit, si je peux donner mon avis personnel sur ce que je connais ; je peux garantir qu’un produit super efficace marche à tous les coups sur ma personne : ORALMEDIC .

    Une fois appliqué sur l’aphte on a plus mal dans les quelques secondes qui suivent. L’application brûle comme une lance au début, mais après c’est le soulagement assuré. Pas besoin d’attendre 2 ou 3 jours pour voir l’aphte disparaître.

    Ce qui est dommage c’est que les pharmacies ne proposent pas ORALMEDIC dans leurs rayons et il faut souvent le commander soit auprès de votre pharmacie soit directement sur internet. Comme par hasard, ce sont toujours les meilleurs produits que l’on voit le moins dans les rayons, et ce sont toujours les produits qui ne marchent pas aussi efficacement que l’on voit le plus. Marketing quand tu nous tiens.

    • Bonjour Yann, dommage que vous trainiez dans la boue un remède qui m’est, à moi, de la plus grande utilité, le Pyralvex. Malheureusement, il n’est plus utilisable partout (palais), comme il était avant, sous forme de pâte Pyralvex, supprimée, qui formait un dépôt efficace pendant des heures: le liquide « disparait » trop vite! Je pense que l’aphte n’est que le symptôme de plusieurs déficits de santé, et qu’on ne peut pas dire comme vous le faites, ça ça marche, ça c’est miracle, et ça c’est de la charlatanerie. Je pense, par exemple, traîner une forme de mononucleose et/ou de varicelle. Ce sont deux maladies virales que presque chacun a à vie. Il faut apprendre à vivre avec. Pour moi, cela signifie éviter le moindre soupçon par ex. d’odeur de menthe! Difficile en dentisterie… Ils mettent la rafraîchissante menthe partout. Ce qui m’aide bien, c’est d’empêcher l’aphte d’apparaître, puisque je la sens venir, avec une minuscule perle de pâte collante buccale de cortisone. Parfois 2 jours l’un après l’autre. Si j’ai négligé, j’ai deux solutions: le Pyralvex (::) ou une fine tranche de gingembre (jaune si possible) légèrement mâchouillée dont je « colle » la purée fibreuse, ce qui fait qu’elle reste pendant des heures, contre l’aphte (comme la pâte Pyralvex par le passé, ou la cortisone pâteuse! Mes soeurs, elles prétendent avoir des aphtes dépendant de leur cycle (moi aussi je constatais, en étant plus jeune, ressentir cette interdépendance envers le cycle de mon épouse pour mes propres aphtes. Après sa ménopause, mes aphtes ont considérablement diminué!) et les traitent au jus de citron. Bizarre, car les professionnels de la santé incriminent souvent l’alimentation acide dans le contexte des aphtes et donc la consommation d’agrumes!

      • Bonjour « oui »,

        Mais non.

        Si vous préférez attendre 1 semaine ou plus pour vous débarrasser de votre aphte contre un ou deux jours avec Oralmedic….libre à vous.

  6. Bonjour Dr.

    Je me suis fait extraire la molaire N°36 car la racine était fêlée. Depuis j’ai comme l’aspect d’un aphte sur la gencive à l’extérieur sous la dent arrachée. Mais ce n’est pas un aphte car je sens une pointe. On me dit que c’est une épine et l’on m’a donné de Hallugèle pour frotter dessus. Cela me fait très mal, voilà + de 10 jours que je fais le traitement et rien ne change ?
    Que puis-je faire d’autre ? et de quoi s’agit-il ?
    Merci pour vos conseils .

    • Il s’agit d’une pointe osseuse, si vous patientez elle va disparaître, si vous êtes trop gênée il faut la retirer chirurgicalement.

      • Merci Dr. pour votre réponse.

        Je vais essayer de patienter, cela peut-il être long ?
        Faut-il attendre que l’épine soit résorbée pour faire faire un implant dentaire ?
        Je suis entrain de comparer les devis !

  7. Sincèrement je trouve ce blog très utile
    On peut chercher sur internet et on trouvait presque tjrs la même chose
    Ce que j’ai remarqué en médecine dentaire est que on peut passer des heures et des heures à nous enseigner des choses théoriques qu’on va jamais en servir alors que , vous , dans de tels articles , qui sont accessible à tous le monde et qui ne prennent ni trop de temps ni trop d’effort pour comprendre vous donnez bcp d’infos que je trouve très utiles
    Merci mille fois pour vos efforts
    Vos articles nous aident énormément
    Vous m’inspirez Mr ,

    • merci d’apprécier mon travail, j’y passe 4 ou 5 heures par jour…mais j’entretiens mais neurones en état de marche!…

LEAVE A REPLY