Accueil INFORMATION DES PATIENTS LE PROTHÉSISTE ET LE DENTISTE.

LE PROTHÉSISTE ET LE DENTISTE.

1372
33

Bon! Voila! je viens de m’apercevoir que j’ai fait une grosse bêtise!
Depuis 3 ans que j’écris dans ce blog, je n’ai pas parlé du prothésiste! Vous vous rendez compte d’une gaffe? Et mon fils est prothésiste! C’est impardonnable et je m’en excuse humblement auprès de lui et de tous mes amis prothésistes.

J’ai dit, car je le pense, que l’assistante dentaire est l’élément clef de l’équipe soignante bucco-dentaire, mais comme je n’ai plus fait de prothèse depuis 1976 (!)…j’ai omis de parler du rôle prépondérant du prothésiste. Et surtout, il faut mettre au point un certain nombre d’idées fausses qui circulent.

Quand j’ai fait mes études, nous apprenions tout le travail de laboratoire, et aux examens, nous faisions nous même notre prothèse. D’ailleurs la plupart des cabinets dentaires avaient leur propre laboratoire de prothèse et encore beaucoup de dentistes la faisaient eux même.

Le meilleur dentiste avec un mauvais prothésiste, ne fera que du mauvais travail. Alors qu’un mauvais dentiste peut arriver à faire des travaux corrects avec un bon prothésiste, si celui ci sait rattraper ses erreurs (et c’est souvent le cas!).

Le prothésiste en France n’a pas le droit d’entrer en contact direct avec les patients et ne peut travailler que pour un chirurgien dentiste. Il n’a pas le droit de travailler en bouche, même sous la direction du praticien. D’autres pays ont une profession appelée « DENTUROLOGIE » qui autorise, moyennant une formation particulière, des denturologues à faire certains actes de prothèse directement sur les patients. Enfreindre cette règle en France entre sous le coup de « l’exercice illégal de la médecine » et est puni par la loi. Mon objectif dans ce blog, clairement annoncé, est de partager mes connaissances, et comme je n’y connais rien sur le sujet,  je n’ai donc rien à partager et m’abstiens donc de toute polémique.

Le « chirurgien dentiste », en France, ou « médecin dentiste » dans d’autres pays, reçoit le patient. Il établit une observation clinique (voir ICI) et un plan de traitement. Ce plan de traitement peut comporter des prescriptions médicales, des soins dentaires, des actes chirurgicaux, des traitements orthopédiques, et des artifices prothétiques. Parfois l’accord du médecin ou sa participation est nécessaire. Il peut aussi comporter des actes pratiqués par d’autres professions comme les orthophonistes, kinésithérapeutes et ostéopathes.
Le choix du type de prothèse se fait entre le patient et le praticien, en fonction des indications issues de l’observation clinique, des préférences du patient, et de ses moyens financiers.

Quand est-ce que le prothésiste intervient?
Le dentiste a recours au prothésiste pour les actes de prothèse (fixe ou mobile), d’orthodontie (fixe ou mobile), d’occlusodontie ou de contention.
Le prothésiste fait tout le travail  qui se fait hors de la bouche du patient en laboratoire de prothèse. Il n’a le droit de faire aucune empreinte en bouche.
Le laboratoire de prothèse peut être incorporé au cabinet dentaire ou être autonome et travailler pour plusieurs dentistes. Actuellement, vu l’énorme matériel nécessaire au prothésiste, et par conséquent l’investissement financier proportionnel, la tendance est très nettement en faveur des laboratoire autonomes.
Pour les mêmes raisons financières, les laboratoires sont de plus en plus importants et emploient parfois 50 salariés.

C’est le dentiste qui pose le travail  et qui assure les finitions en bouche.

Le dentiste reste responsable et seul responsable du travail posé en bouche. Il ne peut en aucun cas se décharger de sa responsabilité sur le prothésiste, envers le patient. En cas de litige, c’est le dentiste et lui seul qui est responsable face au patient.

Depuis quelques années, le dentiste est tenu de fournir au patient une fiche technique indiquant dans le détail tous les matériaux posés en bouche. Cette fiche doit être remise par le prothésiste au dentiste qui  la remet ensuite au patient.

Comme vous pouvez le constater, la bonne collaboration dentiste-prothésiste est capitale pour un bon résultat, et une bonne entente, voire même une complicité, sera un gage de qualité pour le résultat final.

Article précédentINTERNET ET LE DÉPISTAGE DENTAIRE.
Article suivantL’OSTEOPATHIE ET SES INDICATIONS DANS LA SPHERE MAXILLO-FACIALE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

33 COMMENTS

  1. Bonjour Dr Hauteville,
    Excellent article informatif, comme d’habitude.
    Plus de prothèse depuis 1076 ! Auriez-vous trouvé la fontaine de Jouvence ?…
    Mes cordiales salutations de Montréal,
    Julie

    • Correction faite: merci! Et si vous nous expliquiez comment ça se passe à Montréal pour la prothèse? et le syndrome de Sjögren, vous avez trouvé des solutions?

  2. Bonjour Dr,

    Désolée pour l’autre fois.
    On m’a retiré mon apex 38 et là j’ai un ganglion et une adénopathie j’ai vu plusieurs médecins, ils me répondent qu’il faut attendre et si ça poursuit de voir un ORL.
    J’ai la zone enflammée et un ganglion en dessous de l’ancien apex.
    J’ai pris 1 mois d’antibios on m’a dit de tout arrêter mais ça me fait des maux de crânes dès que j’arrête.

    J’avoue que je ne sais plus vers qui me tourner, je vais prendre rdv chez un orl car l’adénopathie me fait mal..

    Merci pour vos lumières.

    Bonne journée

  3. Bonjour Dr,
    J’ai une prothèse.amovible en métal qui m’irrite quand je la porte. Elle est constituée de 2 fausses dents à chaque extrémité reliées entre elles par un bout de métal qui passe derrière mes dents de devant. Les fausses dents se fixent à mes vraies dents par un crochet.

    Savez vous s’il existe de la pâte ou une sorte de silicone que je pourrais utiliser pour recouvrir ce morceau de ferraille pour qu’il soit doux au contact avec mes gencives et ne m’irrité plus ?

    Merci beaucoup pour vos conseils

    • S’il vous irrite, c’est parce qu’il est mal ajusté à la gencive. Mais votre cas semble une bonne indication pour une prothèse VALPLAST. Voir ICI.

      • Oui il est sans doute mal ajusté, mais je pense que même bien ajusté je ne supporte pas la ferraille, à l’époque il y a 5 ans lorsque mon dentiste avait réalisé cette prothèse j’étais retournée le voir plusieurs fois pour des réajustements, mais rien à faire et du coup je ne l’ai jamais portée.

        Oui j’ai lu votre article sur la valplast, mais pour l’instant je n’ai pas les moyens pour faire réaliser cela, peut-etre en 2015.

        C’est pourquoi je souhaitais enrober ma prothèse d’un matériau souple pour qu’elle ne m’irrite pas, une pâte vendue en pharmacie peut-être, je ne sais pas… Pour pouvoir conserver cette prothèse encore un peu de temps à moindres frais.

        Cordialement

  4. Bonsoir Dr,

    J’ai des acouphènes qui pourraient être causés par une couronne qui me fait mal depuis des années (mal mise dès le début, il y a un espace entre la couronne et la dent de sagesse à côté, les aliments s’y faufilent et ça s’infecte) cela aurait entrainé une malocclusion, puis des acouphène, à vérifier ce n’est qu’une hypothèse…

    Je vais donc voir un dentiste pour enlever cette couronne et en mettre une autre en céramique à la place.

    J’espère que cela atténuera mes acouphènes.

    J’ai lu que ceux-ci pouvaient aussi être dûs à des troubles de l’ATM (SADAM), est-ce que les dentistes sont compétents pour diagnostiquer cela?
    Car c’est ma piste privilégiée étant donné que lorsque j’avance ma mâchoire inférieure très en avant (volontairement) cela amplifie mes acouphènes immédiatement, je soupçonne donc un problème lié à la mandibule ou à l’articulation…

    Merci pour votre avis bonne soirée

    • Les troubles d’occlusion entrainent des troubles de l’ATM qui eux entrainent les acouphène. Faites retirer votre couronne mais ne mettez pas tout de suite la céramique, faites vous poser une dent provisoire en résine qu’on peut retoucher. Vous verrez le résultat. Et vous pouvez aussi consulter un ostéopathe cranio-maxillo-facial. Voir ICI.

  5. Merci! Je viens de lire votre article sur l’ostéo maxilofaciale, c’est en effet ce qu’il me faudrait.
    J’en ai profité pour lire votre CV sous l’article, impressionnant! Je suis admiratif de tout ce que vous avez fait dans votre vie pour aider votre prochain, et ce n’est pas fini puisque vous continuez à le faire. Mes respects!

    Ma couronne est mitoyenne d’une dent de sagesse, que mon dentiste m’a proposé d’enlever pour que la nouvelle couronne en céramique ne soit pas perturbée par sa présence (enfin je n’ai pas trop compris ses arguments). Moi j’aimerais conserver cette dent de sagesse, elle est saine, et m’aide à la mastication je pense. Est-ce que je peux la conserver sans risque?

    Merci encore Dr

      • Je vais essayer d’en avoir une copie lors de mon prochain rdv, et vous l’envoie.
        Le dentiste m’a dit qu’il pouvait conserver la dent de sagesse si je le souhaitais, mais que c’était mieux de l’enlever. Je pense que je vais la conserver, je n’aime pas arracher des dents saines pour conserver au maximum un équilibre dans ma bouche.

        Après avoir retiré la couronne, je vais de toutes façons rester plusieurs jours sans rien pour que ma gencive cicatrise (je saigne depuis des années je dois avoir une carie sous la couronne).
        N’est-il pas plus judicieux de laisser tel quel pendant quelques jours plutôt que de mettre une dent en résine, pour ensuite mettre la couronne en céramique définitivement?

        Car je n’ai pas bien compris l’intérêt de la dent en résine avant de mettre la couronne en céramique, j’ai peur que cela ajoute une étape pas vraiment nécessaire et que ma mâchoire en pâtisse.

        • On ne peut pas laisser une dent sans contact occlusal, sinon elle remonte pour chercher ce contact. A mon avis il est préférable de ne pas mettre la dent céramique avant de savoir si vos problème viennent de là ou pas. De plus une couronne en résine peut se retoucher facilement pour trouver le meilleur profil pour l’occlusion, ce qu’on ne peut pas faire avec la céramique. Je vous conseille donc de rester quelque temps avec une couronne provisoire en résine, de voir ce que cela donne avec l’occlusion et l’ATM, de consulter si nécessaire un ostéopathe, et ensuite seulement faire la couronne définitive.

          • D’accord je comprends mieux.
            Je vais en parler à mon dentiste, en espérant qu’il ait la meme vision des choses que vous, car pas mal de praticiens sont bornés et n’ont pas cette vision globale du corps, pour certains je suis sûrs qu’ils n’ont aucune connaissance que les acouphènes peuvent être dûs à une couronne.
            J’espère donc qu’il acceptera de me mettre une couronne en résine avant cette couronne en céramique.

          • C’est la procédure normale que nous leur avons enseigné dans les Facultés. Il ne le fait peut être pas pour des raisons d’économies, mais si vous lui payez la provisoire il n’a aucune raison de ne pas accepter.

          • Bonjour Dr,
            Voila pour faire suite à mon dernier message, mon dentiste m’a posé aujourd’hui une dent en résine après avoir enlevé la couronne en métal qui me faisait mal.
            J’ai un autre rdv dans une semaine, est-ce que vous pensez que ce sera pour la « limer » pour avoir la bonne taille et pouvoir commander la couronne en céramique?
            J’envisage de retourner le voir dès demain car cette dent en résine est trop longue (je ne m’en suis pas aperçu en partant), du coup je mâche mal mes mâchoires ne se collent pas quand je ferme la bouche c’est gênant.
            Cordialement

          • Oui, mais je pense que ce que m’a mis le dentiste hier c’est juste une pate en résine pour boucher le trou en attendant de recevoir la couronne en céramique dans une semaine (il a pris une empreinte hier).
            Du coup je ne sais pas si cette dent en résine qu’il m’a mise servira à être retouchée en vue d’ajuster la couronne céramique.

  6. Merci bien pour ces informations et pour votre blog. Il y a beaucoup de bons conseils et informations. J’ai perdu une dent dans un accident de vélo et maintenant j’ai une prothèse dentaire. Il m’arrive des fois que j’aie mal aux dents à côté. Peut-être ces dents sont plus sensitives.
    Helene

    • C’est peut être votre prothèse qui fait mal aux dents voisines faites la contrôler. Si vous en avez les moyens faites vous poser un implant.

  7. Vous avez raison que les assistantes dentaires sont très importantes pour la santé dentaire. Normalement elle est la seule personne qu’on voit lors des visites chez le dentiste. C’est cool d’entendre votre point de vue en tant qu’ingénieur dentaire.

  8. Intéressant, j’ai du mal à croire que vous n’avais j’amais écrit sur les prothésistes après trois ans. Bin vous vous êtes repenti maintenant ah ah. Je n’étais pas au courant non plus qu’un denturologiste était différent qu’un dentiste. J’avais toujour cru que les deux étaient pareilles.

    • .Désolé de ne pas vous avoir répondu plus tôt, mais comme il y avait un lien dans votre message, il est parti dans les spams. Il n’y a pas de denturologues en France et je ne sais donc pas quelle est leur formation. Comme ce blog est dédié au partage mes connaissances je ne parle que de ce que je sais.
      A ma connaissance je ne crois pas que les denturologues aient les capacités nécessaires à la pose d’implants ou aux sinus-lift.

  9. Bonjour, et merci beaucoup d’avoir pris le temps d’expliquer ces informations sur la dentisterie. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles il est important d’être bien informé sur les procédures dentaires et les cabinets dentaires, car la santé dentaire est importante pour la vie. Je pense qu’il est bon de comprendre comment les cabinets dentaires marchent de mieux comprendre le processus d’avoir une bonne santé dentaire.

  10. Bonjour Docteur Hauteville,

    Je suis arrivée sur cette page en cherchant un renseignement par rapport à ma prothèse dentaire complète du haut.

    Voilà la situation: en octobre j’ai eu une édentation totale du haut et trois mois après ma prothèse.
    Côté esthétique parfait, pour tenir elle tenait bien mais elle me faisait un mal de chien en haut car elle montait trop haut.

    Or mon dentiste était parti en vacances. Et pas moyen d’avoir un autre rendez-vous ailleurs.
    Et un soir j’ai fait une énorme bêtise: un soir que j’avais un peu trop bu au resto et après avoir souffert le martyre à essayer de manger avec cet appareil qui me faisait saigner, la colère ma prise et j’ai limé le haut avec une lime à ongle.
    Sur le coup j’étais contente, encore un peu de douleur mais supportable mais le lendemain j’ai réalisé ma bêtise car il n’est plus stable maintenant, il est bancal.
    Je suis très dépitée car c’est un appareil définitif.

    Je voulais vous demander donc: est-ce rattrapable ? Ou il faut refaire complètement l’appareil ?

    Merci beaucoup pour votre disponibilité aux lecteurs de cette page 🙂

    • Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de personnes qui font ça sans avoir bu! C’est parfaitement rattrapable: il faut faire un rebasage

LEAVE A REPLY