Accueil INFORMATION DES PATIENTS LE MAL DE DENTS. LA DOULEUR.

LE MAL DE DENTS. LA DOULEUR.

3266
44

Mon blog n’arrête pas de progresser, et je me demande comment j’ai 5000 pages lues par jour, par quels moyens  les lecteurs me trouvent?
Je me suis donc amusé à chercher sur GOOGLE « mal de dents ». Mon blog n’y est pas! Comment est-ce possible? Monsieur Google, vous avez fumé la moquette ou quoi?
Alors j’ai tapé dans le moteur de recherche de mon blog: « mal de dents ». Rien non plus, alors là je panique!

Bon, faut que j’y aille! Mais, sérieux…je ne vais pas vous dire qu’il faut mettre de l’aspirine dans le trou de la dent pour calmer une pulpite!…

capitaldents.com.
capitaldents.com.

Le mécanisme de la douleur.

Généralement la douleur indique l’existence d’un danger: une plaie, une brûlure, une agression chimique, virale ou microbienne, une compression des terminaison nerveuses. En bref, la douleur nous signale ce qui est nocif pour notre corps et les récepteurs de la douleur s’appellent des « nocicepteurs ». Parfois, ce sont les nerfs eux mêmes qui sont endommagés et qui transmettent des signaux de douleurs, que nous appelons « douleurs névritiques ».
Les douleurs sont presque toujours liées à des variations de pression soit microscopiques, soit macroscopiques.
La douleur de la dentine est due à une augmentation microscopique de pression dans les tubulis dentinaires déclenchée par la sécrétion de neurotransmetteurs. Le sucré,le salé, l’acide engendrent des variations de pression osmotique.
La douleur de la pulpite est surtout due à une congestion pulpaire qui augmente la pression interne dans la chambre pulpaire.
Les plus grandes douleurs, maux de tête (céphalées) ou coliques néphritiques sont aussi dues à des augmentations de pression interne. Le cerveau se dilate dans une boite crânienne peu dilatable d’où compression du cerveau. L’obstruction des voies urinaires dilate le bassinet et les glomérules rénaux (hydronéphrose) en comprimant les terminaisons nerveuses.

La douleur dentaire.

– L’émail n’est pas innervé et ne sent pas de douleurs.
– La dentine a des micro-fibrilles dans les tubulis dentinaires. Elle donne des douleurs spontanées aux lésions carieuses ou non carieuses. Les douleurs peuvent être provoquées par le contact (ongle ou instrument métallique) ou par des agressions chimiques. Le contact et le travail de la fraise déclenche des douleurs.
– La pulpe est surtout douloureuse lorsqu’elle est congestionnée par un afflux sanguin qui donne une pulpite. Le froid, le chaud entraînent des douleurs par variation de pression à la vasodilatation-vasoconstriction.
– Le cément n’est pas innervé et n’est sensible qu’en profondeur au contact de la dentine.
– Le desmodonte (ligament alvéolodentaire) est très vascularisé et se congestionne facilement. Il est douloureux à la compression, à la percussion et au contact des dents antagonistes. C’est la desmodontite. Voir: ICI.
-L’os alvéolaire peut être sensible dans la région périapicale ou aux extrémité des fibres alvéolo-cémentaires par congestion à la suite d’infections, de traumatismes ou d’agressions chimiques par les produits utilisée en endodontie. On peut avoir une desmodontite périapicale ( voir: ICI). Ou une cavité kystique avec variations de pression du liquide intra-kystique.
– La gencive est enflée ou congestionnée en cas d’inflammation ou d’infection. Les 4 signes cardinaux de l’inflammation sont « tumeur », « rougeur », « chaleur » et « douleur ». Le dernier étant la conséquence de trois premiers, qui signalent l’augmentation de la pression.
– Le sac péricoronaire, (voir ICI) est l’enveloppe qui entoure le germe avant l’évolution de la dent sur l’arcade dentaire. En cas de difficulté, ce sac s’enflamme ou s’infecte et donne une péricoronarite.
– Les nerfs: comme je l’ai dit, les nerfs peuvent être lésés et provoquer des douleurs propres dites névrites. Voir: ICI.

Les anti-inflammatoires agissent sur l’inflammation et donc diminuent la pression intra-tissulaire.
Les antalgiques peuvent agir à 3 niveaux:
-Au point de départ, inhiber la production des neurotransmetteurs de la douleur
-Sur le trajet nerveux, renforcer les systèmes de contrôle de la douleur au niveau des transmissions
– A l’arrivée au cerveau,modifier le psychisme.

Je pense avoir fait un tour assez complet du « mal de dents », si vous avez l’impression que j’ai oublié quelque chose, n’hésitez pas à poser vos questions.

Lire aussi: ICI.

Article précédentLES BÊTISES DES FORUMS DENTAIRES SUR INTERNET.
Article suivantDENTS ET ANESTHÉSIE GÉNÉRALE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

44 COMMENTS

  1. bonjour,

    pouvez vous m’indiquer un dentiste sur le 92 ? (sevres, ville d’avray, meudon).
    phobique du dentiste j’ai vraiment besoin de vous.
    merci

  2. Bonjour Dr,

    j’ai des fortes douleurs au cou sur le coté,bras clavicule et omoplate on m’a laissé la racine d’une dent incluse en bas ..
    Est ce possible que ça vienne de là ?

    Merci Dr

  3. J’ai 29 ..

    Mais je ne trouve pas la radio post extraction..j’ai celle pré extraction et la racine n’a pas été retiré car proche du nerf .

    Mais là j’ai mal au cou , bras , omoplate clavicule et ça ne vient pas des cervicales et je porte une gouttière pour le bruxisme…

  4. Bonjour cher Dr ,

    on m’a donné un cd du scanner donc difficile à transmettre toutefois j’ai archi mal heureusement je vois un professeur lundi matin

    En tout cas je vous remercie de votre aide vous êtes vraiment très gentil !

    Je dois prendre des bains de bouche avec de l ‘eau salé pendant 10 min pour calmer la douleur.

  5. Bonjour Docteur et merci pour votre générosité.

    J’ai un petit problème: une pré-molaire supérieure gauche « vivante » cariée jusqu’au nerf, et il s’est déclenché une rage de dents avec inflammation jusqu’au dessous de l’oeil et aussi dans la joue. J’ai une sorte de grosse joue de lapin avec le nerf qui longe le nez qui est gonflé. La douleur est tolérable avec du Nurofen, mais cette inflammation qui prend toute la joue me chiffonne car cela ne dégonfle pas. J’ai rendez-vous chez le dentiste ce jeudi à 14h mais rien de possible avant et je souffre le martyre, comme on dit.

    Alors j’ai deux questions: avez-vous un conseil précis pour que cette inflammation diminue ?

    Et l’autre question: si je fais des compresses d’eau très froide, l’inflammation ne diminue pas et elle semble même empirer. Alors j’ai ce raisonnement: si je mets de l’eau froide, alors mon corps va craindre d’être en hypothermie et donc il va produire de la chaleur, donc l’inflammation va empirer! Alors que si je mets de l’eau chaude sur ma joue, mon corps va produire un refroidissement – ou, en tous cas, il ne va pas produire de la chaleur donc de l’inflammation! Est-ce que, selon vous, ce raisonnement est logique et surtout « soignant » ?

    Merci mille fois pour votre disponibilité envers tous avec ce blog.
    Bien cordialement.

    • Votre carie a atteint et mortifié la pulpe qui est gangrènées et dégage des gaz qui provoquent un oedème gazeux qui ne régresse ni au chaud ni au froid. Il faut percer la pulpe (qui est morte) pour créer un dégagement des gaz (qui sentent très fort). Seul le dentiste peut faire ça. En attendant, il faudrait que vous preniez des antibiotiques.

      • Merci très sincère pour votre conseil, cher Docteur.
        Je vais prendre de suite des antibiotiques.

        Que Dieu vous bénisse pour tout ce que vous donnez.
        Madeleine

      • Grâce à votre conseil, j’ai pu comprendre ce qui se passait. Alors après avoir pris un antidouleur, j’ai « aspiré » le creux de la dent en faisant ventouse avec ma langue et j’ai senti qu’une petite résistance cédait. Et il est venu du sang. J’ai fait cela deux ou trois fois puis j’ai bien rincé la dent avec de l’isobétadine buccale.

        Depuis je n’ai plus du tout mal (donc plus d’antidouleur) et le gonflement s’est atténué bien qu’il reste. Grâce à vous donc, je peux attendre le rendez-vous de demain sans souffrance. Merci encore!

  6. Bonjour Docteur,

    Effectivement, cet article permet de découvrir votre blog lorsque l’on s’intéresse aux douleurs dentaires.

    J’inspecte internet en désespoir de cause face à des douleurs épisodiques dans le maxillaire gauche. Ces maux durent depuis un peu plus d’un an et entraînent des symptômes proches de la sinusite.

    La douleur s’installe sans raison évidente, petit à petit et devient persistante. Heureusement, les anti-inflammatoires sont assez efficaces. La douleur s’intensifie lorsque je mastique. Au plus fort, il m’est impossible de mâcher sans prendre le risque de recevoir (en fonction de comment s’alignent mes dents en mastiquant) comme un coup de foudre dans la gencive.

    Malgré diverses consultations : généraliste dans un premier temps, puis dentiste (qui a refait le plombage que j’avais dans cette zone) et enfin ORL (fibroscopie nasale) personnes ne voit rien …
    L’hypothèse de racines dentaire dans le sinus est donc tombée à l’eau.

    La douleur finit par disparaître après plusieurs jours d’anti-inflammatoire et souvent d’antibiotique (que ma médecin me prescrit en raison des symptômes de sinusite).

    Peut-être auriez-vous des suggestions quant aux causes possibles de ces douleurs …

    Je vous remercie d’avance pour votre sollicitude.

    Robin

    • Pour que je puisse vous aider vraiment, il faut m’envoyer des radios récentes sur «conseil-dentaire@orange.fr».Le mieux serait une radio panoramique Les radiographies numériques peuvent être envoyées directement par mail. Les radiographies sur support argentique doivent être photographiées en les fixant sur une vitre bien éclairée: horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en pièces jointes. Renvoyez vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.
      Les radiologues sont médecins et ont le droit de faire des radios sans ordonnance.

  7. Bonjour docteur ,
    je suis deseperée et a absolument besoin de vos conseils . J’ai une grosse molaire qui est carriée et creusée , devenu noir . Cela fait queques annees que je ne la sentait plus mais depiis hier elle s’est reveillée et j’ai la sensation que je vais mourrir tellement j’en ai mal jusqu’à la machoire .
    Ni les antibiotiques ni le froid ni les cloux de girofles fonctionnent . J’ai bientôt rendez-vous chez le dentiste mais je ne peux plus supporté la douleur . Merci .

    • il faut aller dans un service d’urgence. Mais à l’avenir faites contrôler vos dents régulièrement, sans attendre d’avoir mal.

  8. Bonsoir, je vous remercie pour les informations intéressantes de votre blog. J’ai besoin de raconter ma petite histoire qui dure depuis bientôt un mois et qui m’a bien refroidie avec mon dentiste.

    Il y a environ 1 mois j’ai commencé à avoir mal à une molaire en bas droit. J’ai pris rdv avec mon nouveau dentiste (cause déménagement , mais je le connais car il suit mes enfants et avec eux je le trouve bien donc j’y allais rassurée ). J’ai eu rdv 10 jours après, entre temps j’ai eu les symptômes suivants:

    – douleur à une molaire en bas qui me parait plus longue et donc je ne peux plus fermer la mâchoire sans avoir mal
    – gencive qui semble moins rose, comme si elle devenait plus blanche
    – crampes à la mâchoire à droite, surtout le soir
    – douleur intense le soir
    – mâchoire qui claque

    L’ibuprofene suffisait à peine à me soulager, idem pour le paracétamol 1g.

    J’ai eu mes règles entre temps et je devais aller à une conférence. J’étais dans un état de fatigue telle que j’ai presque du annuler la conférence. La douleur était atroce me donnant des vertiges. Heureusement ça s’est un peu calmé après mes règles.

    Bref. Rdv dentiste. Sans qu’il regarde mes dents je parle de mes symptômes et j’ai le ‘malheur’ de parler de mes dents de sagesse. Pour info, je n’ai jamais eu ce type de douleur avant, mes dents de sagesse sont sorties.
    Il me dit sans voir mes dents donc que : mes dents de sagesse sont la cause de tous mes maux.

    Confiante je vais sur le fauteuil. Il me fait un début de détartrage. Comme j’ai peur et mal je m’inquiète à propos de ma douleur. Il ne me fait pas de radio et me dit que je n’ai pas de carie. Je demande si c’est possible une carie sous plombage, il s’énerve et me dit qu’il n’est pas infaillible. Je me suis sentie très mal à l’aise et jusqu’au bout j’ai cru qu’il me ferait une radio.

    Il m’a donné rdv pour dans une dizaine de jour, je pensais que là il ferait une radio. Surtout qu’il a le matériel. Il a terminé son détartrage et m’a fait une lettre de recommandation pour stomato radio panoramique.

    Depuis je prends du codoliprane qui me soulage et ibu 400. Mais la douleur revient toutes les 2h.

    J’ai rdv le 10 juillet avec le stomato et je ne comprends pas comment un dentiste peut laisser une personne dans la douleur etc

    On m’a donné les coordonnés d’un dentiste qui a l’air ‘compétent’ , ce qui m’étonne c’est que le dentiste que j’ai vu est très bien avec mes enfants alors je ne comprends pas sa réaction qui me donne l’impression que je ne suis qu’un porte monnaie sur pattes qui ne doit pas poser de question.

    C’est dommage.

    • Pour que je puisse vous aider vraiment, il faut m’envoyer des radios récentes sur «conseil-dentaire@orange.fr».Le mieux serait une radio panoramique Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement par mail. Les radiographies sur support argentique doivent être photographiées en les fixant sur une vitre bien éclairée: horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en jpg en pièces jointes. Renvoyez vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.
      Les radiologues sont médecins et ont le droit de faire des radios sans ordonnance.

  9. Bonsoir docteur,

    il y a environ un mois, j’ai commencé à avoir une douleur sous-maxillaire droite. J’avais l’impression d’avoir un pic qui me gênait quand je mangeais et parfois quand je bougeais la bouche.La douleur survenait très souvent dans la journée, me réveillant aussi la nuit. Je ne me suis pas inquiétée car je n’ai plus mes dents de sagesse à droite, ni la molaire d’à coté ( extraite il y a 2 ans car cariée à cause de la dent de sagesse).

    La douleur s’amplifiant, je suis allée consulter ma dentiste la semaine suivante. J’ai passé un panoramique dentaire qui n’a rien révélé. Ma dentiste m’a dit que le collet de cette dent était un peu dénudé et qu’elle pensait à me la dévitaliser si je revenais !

    Ne souhaitant pas dévitaliser cette dent qui semblait être saine sur le panoramique,je suis allée voir mon médecin traitant qui m’a mis sous amoxicilline. J’ai été soulagée mais cette impression de pic douloureux sous la dent continuait pourtant. Mon médecin pensait à un calcul des glandes salivaires, j’ai passé un scanner orl et rien n’a été décelé. La douleur est pulsatile et je ne peux plus manger du coté droit, lors de la mastication je n’ai pas de douleur mais quelques minutes plus tard la douleur se réveille dans la mâchoire sous la dent et dans la gencive le long de la dent (derrière). J’ai l’impression d’avoir un corps étranger dans la bouche, comme si j’avais un abcès. Pouvez-vous me dire ce que ça peut être et quels examens complémentaires peuvent être réalisés car j’ai vraiment très mal et je suis pratiquement certaine que ça vient de ma dent. Je peux vous envoyer mon panoramique dentaire numérisé si vous le souhaitez. Merci beaucoup.

  10. Bonjour Docteur,
    Depuis environ trois semaines ma dent de sagesse du haut à droite me fait souffrir, comme si j’avais une rage de dent, sans discontinuer.
    Ma dentiste à décelé une carie vestibulaire pas très profonde qu’elle a soignée. Il faut savoir qu’il y a une rétraction de la gencive et mon collet est un peu dénudé.
    De retour chez moi apres le soin sur la carie, les douleurs étaient amplifiées au point que je n’ai pas dormi. Je suis retournée chez ma dentiste le lendemain. Avec sa consœur parodontiste elles ont examiné la dent qui les a laissées perplexe car ma gencive est « belle », la rétraction gingivale n’est pas importante du tout, pas de tartre sous la gencive, donc selon elles j’ai une pulpite qui viendrait de la carie qui aurait fini par atteindre le nerf. Donc il faut dévitaliser.
    Je voudrais que vous m’indiquiez si selon vous cette douleur de pulpite pourrait être due au fait que mon collet est un peu dénudé. Il s’y trouvait d’ailleurs un peu de tartre que ma dentiste a retiré lors du soin de la carie. Auquel cas une pose de vernis ne serait elle pas judicieuse avant la devitalisation?
    Je prends depuis 3 jours des anti douleurs toutes les 5 heures tellement j’ai mal.
    Merci d’avance.

    • Deux dentistes vous ont examiné et on vu votre radio, et n’ont pas réussi à poser un diagnostic! Et moi, vous voulez que je fasse un diagnostic sans vous voir et sans radio? Je n’ai pas de boule cristal: envoyez moi une radio sur « DR.H@conseildentaire.com »en rappelant votre question SVP.

  11. Bonjour Docteur,
    Il semblerait que les dentistes en apprennent tous les jours car hier, lors de ma visite chez l’endodontiste exclusif qui doit dévitaliser ma dent de sagesse, celui ci m’a confirmé en me montrant la radio qu’aucune carie n’est visible. Or vous savez comme moi que les radios chez un endo sont très précises. Il m’a expliqué que cette carie est « cervicale » et cachée sous ma gencive, et donc uniquement visible grâce à une recherche guidée par ma douleur. C’est ainsi que ma dentiste a fini par la trouver, étonnée qu’une si petite carie puisse me faire souffrir autant.
    Donc il se peut que des petites caries insidieuses, silencieuses et invisibles fassent des dégâts jusqu’au jour où la pulpite nous fait réagir et guide le dentiste jusqu’à la cause première.
    Je peux vous dire que désormais je demanderai à mon dentiste d’examiner mes dents de sagesse jusque sous la gencive. Ce que jusqu’ici aucun dentiste n’a fait alors que j’ai quand même 50 ans.

    • C’est la raison pour laquelle il arrive qu’un dentiste de 80 ans en sache plus que 2 de 40!!! Une radio ne montre pas forcément une carie, mais elle montre parfois la rétraction pulpaire qui indique une dent qui souffre.

  12. Bonjour docteur,
    Je souhaiterais également connaître votre avis sur les vernis que l’on peut poser sur les collets dénudés. Sont ils efficaces, faut il souvent les reappliquer? En bref, cela vaut il le coup d’être tenté pour éviter et la sensibilité et les caries pernicieuses cachées sous la gencive?
    Merci à vous.

  13. Merci beaucoup pour toutes vos précisions que j’ai pu découvrir dans votre article.
    Je parlerai à mon dentiste la prochaine fois des marques de vernis que vous avez évoqués.
    Merci mille fois.

  14. Bonjour mr. Voila j espère que vous pourriez m aider.sa fait un ans que jai mal a la premiere molaire en haut a gauche.meme sans manger ou boire.sMe fait mal jusqu’à la tete et l oeil..et depuis quinze jours je peut meme plus passer ma langue ou appuyer dessus car très grosse douleur.et rien a la radio.qu est ce que sa peut être.merci

    • envoyez moi la radio sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpg en pièces jointes. Renvoyez moi vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

  15. J’ai essayé de vous envoyer les photos docteur mais sa ne fonctionne pas je crois.ces bien dommage.vous m avez l air tres competent.moi qui suis une grande phobique du dentiste.dommage que vous n exercé plus.et sans les radio vous n auriez pas une petite idée?la dent en question est une dent vivante

  16. Bonjour Docteur
    je suis un étudiant en médecine dentaire et récemment j’ai pu constaté que beaucoup de gens dans mon entourage commencent a m’appeler et me présenté leurs problèmes avec leurs dentitions et généralement j’arrive a leurs donner de bon conseils… mais pour une amie qui m’a raconté son cas et franchement je trouve pas une réponse convaincante .. elle a fait l’extraction chirurgical de sa dent de sagesse qui était incluse y’avait aucune complications postchirurgicale sauf que des qu’il fait froid dehors elle ressent une douleur irradiante dans le site de la chirurgie …

  17. bonjour Docteur, je vous remercie pour ce site très riche et bien expliqué d’une façon qui donne envie d’apprendre
    j’ai une question concernant l’utilisation des anti-inflammatoires, dans quels cas faudra les éviter, et pourquoi on nous a appris de ne jamais les administrer seuls en cas d’infections ? merci

    • Le rôle des anti-inflammatoire, tout comme les corticoïdes, est de diminuer les réactions de défense de l’organisme, et donc facilitent l’extension de l’infection. Il ne faut donc les prescrire qu’avec des antibiotiques en cas d’infection. Il faut bien faire la différence entre inflammation et infection, et pour cela un bon diagnostic de départ est nécessaire.

LEAVE A REPLY