Accueil CHIRURGIE BUCCALE LA TRIBUNE DES ETUDIANTS: Mlle Asma Bouachi. MATÉRIAUX DE COMBLEMENT OSSEUX.

LA TRIBUNE DES ETUDIANTS: Mlle Asma Bouachi. MATÉRIAUX DE COMBLEMENT OSSEUX.

562
1

Mlle Asma Bouachi, Interne 5ème année de la Faculté d’Alger, m’a demandé conseil pour un mémoire sur les matériaux de comblement. Je lui ai donné quelques petits tuyaux et lui ai proposé de publier son mémoire qui peut servir à tous les autres étudiants. Elle a très gentiment accepté et j’ai décidé d’ouvrir une tribune où les étudiants pourrons publier leurs mémoires.

LES MATÉRIAUX DE COMBLEMENT OSSEUX.

Les substituts osseux sont utilisés en chirurgie buccale, en parodontologie et en implantologie. Ils permettent de recréer un volume osseux suffisant en palliant les insuffisances d’épaisseur ou de hauteur.

Leur classification se fait suivant leur origine ou leurs propriétés biologiques.
Suivant leur origine,  ils sont :

 I- AUTOGÈNES: c’est-à-dire prélevés sur le patient lui-même;

Les sites de prélèvement intrabuccaux sont :
– au maxillaire, la tubérosité maxillaire ;
– à la mandibule, la symphyse mentonnière, la région rétromolaire et le ramus
Les sites de prélèvement extrabuccaux sont :
– l’os pariétal ;
– l’os iliaque ;
– l’os tibial.

II- ALLOGÈNES : c’est-à-dire provenant d’autres patients.

III- XÉNOGÈNES : c’est-à-dire d’une origine BIOLOGIQUE autre qu’humaine : corail, seiche, mammifères (cheval, vache, cochon, mouton). L’origine bovine est la plus fréquente.

La structure (porosité) est proche de celle de l’os humain, elle réalise l’intérêt de ces xénogreffes. Leur ostéointégration dépend du potentiel ostéogène* du site receveur. Leurs propriétés biomécaniques sont intéressantes car quasiment identiques à celles du tissu humain.

IV SYNTHÉTIQUES ou Alloplastiques :   Tous ces matériaux de substitution peuvent être utilisés seuls ou mélangés avec de l’os autogène. L’intérêt est de réduire la quantité du prélèvement osseux autogène et de rajouter aux produits ostéoconducteurs* une substance possédant des propriétés ostéogéniques*. Les matériaux synthétiques sont :

1° Les céramiques phospho-calciques.

– Hydroxyapatites HA

Les hydroxyapatites synthétiques sont ostéophiles, ostéoconducteurs, non résorbables et biocompatibles. Il existe des hydroxyapatites poreuses ou denses (peu utilisés car ils ne permettent pas l’envahissement cellulaire et osseux).

Exemples : CERAPATITE®, TRANS-OSSATITE®.

– Phosphate tricalcique : α TCP – β TCP

Forme poreuse du phosphate de calcium. Généralement encapsulé par du tissu conjonctif, le phosphate tricalcique ne stimule pas la croissance osseuse. La forme la plus utilisée en odontologie est la forme β TCP.

Exemples : BIOSORB®, CALCIRESORB®, CEROS®, CERASORB®, BIOSORB®, RTR®

– Céramiques biphasées

Elles associent l’hydroxyapatite Ca(OH)2 et le β TCP Ca3(PO4)2.

Exemples : CALCIRESORB 35®, CERAFORM®, ALASKA®

2° Les polymères : Ciments acryliques , Polyesters aliphatiques

3° Les bio-verres: Très ostéophiles (ostéo-conducteurs), ils induisent une formation osseuse rapide et réalisent une barrière retardant la migration épithéliale. Les bioverres présentent une résistance mécanique beaucoup plus importante que l’hydroxyde de calcium ou le phosphate de calcium. Une double couche de gel de silicate et de phosphate de calcium se forme à la surface quand ils sont exposés aux fluides biologiques.

Exemples : PERIOGLASS®, BIOGRAN®, BIOGLASS®.

4° Le sulfate de calcium : C’est le plus ancien des substituts osseux.

Le sulfate de calcium hémihydraté, de formule CaSO4, correspond au “plâtre de Paris”. Inorganique, ce matériau, non-poreux, se caractérise par une bonne résorbabilité (1 à 2 mois) et présente la possibilité d’inclure des antibiotiques.

Il ne possède pas d’activité ostéo-conductrice* et présente une faible résistance mécanique.

Exemple : LIFECORE®, OSTEOSET®.

5° Les matériaux composites:

Ils sont composés de deux parties :  inorganique ( phase phospho-calcique : hydroxyapatite, β-TCP, phosphate de calcium Ca342 ) et  organique ( collagène, chondroïtine sulfate, peptides)

Biocompatibles, ils possèdent des propriétés biomécaniques intéressantes.

Leur potentiel d’ostéoconduction est variable selon les procédés de préparation.

Exemple : BIO-OSS ® COLLAGEN : granules 0,25 – 2 mm : préparation à partir d’os cortical ou d’os spongieux. Sa résorption est lente.




Article précédentLES MEMBRANES ET LA RÉGÉNÉRATION OSSEUSE GUIDÉE.
Article suivantLE SPORT ET LES DENTS.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY