Accueil OCCLUSODONTIE ET SADAM LES MOLAIRES DE 6 ANS, martyrs des arcades dentaires.

LES MOLAIRES DE 6 ANS, martyrs des arcades dentaires.

2008
7

Les molaires qui poussent à 6 ans et qui n’ont pas d’équivalentes en dentition temporaire, portent les numéro 16, 26, 36 et 46. Elles poussent en arrière des dents de lait et sont souvent prises pour des dents lactéales par les parents.

Ce sont les dents le plus souvent cariées , le plus souvent manquantes et le plus souvent non remplacées, causes de  malocclusions et de SADAM (Syndrome Algo Dysfonctionnel de l’Appareil Manducateur) .

Essayons de comprendre pourquoi:

L’alimentation et l’hygiène des enfants est extrêmement difficile à contrôler et à maîtriser. Manger des sucreries est un plaisir auquel ils ont du mal à résister, et se brosser les dents est une corvée.
De 6 à 12 ans, ils sont en denture mixte (dents de lait+dents définitives) et à douze ans, lorsque poussent les deuxièmes molaires, ils arrivent en denture définitive. Les dents de sagesse poussent en dernier vers 18 ans. Ce sont donc les molaires de 6 ans qui souffrent le plus!

Bien sûr il y a maintenant des contrôles réguliers pour les dents des enfants, mais je vois chez les personnes de 50 ans et plus, encore beaucoup de molaires extraites à l’adolescence et pour lesquelles on n’a  rien fait « puisque les dents de sagesse vont pousser et remettre tout en place »!!! Grave erreur: les dents ne se déplacent pas correctement, elles s’inclinent vers l’avant et provoquent de gros troubles occlusaux pourvoyeurs de SADAM. Ensuite, au lieu de résoudre le problème, on pose des gouttières et on ne fait qu’empirer les problèmes au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. Voir ICI.

Voici le résultat à l’âge adulte, d’extractions précoces des molaires de 6 ans non remplacées:

Voyez les troubles architecturaux qui en résultent! Comment imaginer qu’une telle mécanique puisse fonctionner sans répercussions sur l’articulation?

46 et 36 extraites précocement et non remplacées
46 et 36 extraites précocement et non remplacées

Mais alors que faire?
– D’abord, avoir une prévention efficace pour ne pas en arriver là! Ne pas laisser les dents se carier et ne pas avoir à les extraire. Si l’on est obligé d’extraire, maintenir la place avec des mainteneurs d’espace (voir ICI), ou faire un traitement d’orthodontie.
– Lorsqu’on se trouve face à une telle situation chez un adulte, faire un traitement d’orthodontie, ou bien si l’orthodontie est trop longue, faire des couronnes (ou bridges) pour rectifier l’axe des dents.

Le système dentaire est une mécanique de précision.
Qui pourrait  penser qu’une boite de vitesse automobile puisse fonctionner avec un ou des pignons manquants?

Article précédentLES SPÉCIFICITÉS DE L’ANESTHÉSIE EN PARODONTOLGIE.
Article suivantLES PARODONTITES AGRESSIVES.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

7 COMMENTS

  1. Bonsoir docteur

    Un article édifiant sur les problèmes que peuvent poser ces extractions non compensées. Espérons que ce descriptif et les conseils que vous donnez puissent faire que chacun soit sensibilisé aux conséquences d’un tel « état des lieux ».

    Personnellement j’ai toujours fait très attention à la dentition de ma fille, dentiste très tôt. D’ailleurs je crois que cela permet une approche en douceur du dentiste, les choses risquant d’être plus difficiles si douleurs déjà présentes, application fluor.

    Elle a maintenant 41 ans et seulement 2 petites caries, qui sont venues suite à sa grossesse, et je dois dire que je suis très heureuse qu’elle n’ait pas de problèmes.

    Ma petite fille aussi est suivie régulièrement depuis sa petite enfance, et là encore quel capital préservé.

    Bien cordialement

    • Merci Madame, de m’aider à enfoncer le clou un peu plus, car j’ai peur que les lecteurs ne finissent par croire que je suis gâteux à force de répéter le mêmes chose. Et votre fille et votre petite fille peuvent vous remercier aussi!! Voir ICI .

  2. Je vous remercie de ces informations. Ma fille va bientôt avoir cinq ans et demi et elle a déjà plusieurs problèmes dentaires avec les douleurs de molaires. Je sais que les dents bouge beaucoup mais j’espère qu’elle peut être libérée de ces problèmes.
    Eli

  3. Bonjour,
    Ma fille âgée de 8 ans a la gencive derrière sa molaire de 6 ans très gonflée avec un point rouge. La couleur de la gencive est normale hormis le point rouge. C’est uniquement du côté droit en bas. Cela lui fait mal si elle appuie et la gêne beaucoup pour manger. Ce peut-il que ce soit sa deuxième molaire à seulement 8 ans ? Bien sûr, je suis en vacances et ne connais aucun dentiste ici. Merci de votre avis, bien cordialement
    Marine

    • c’est rare que la dent de 12 ans pousse à 8 ans. Je pense plutôt qu’elle s’est bléssée en mangeant: mettez lui du HYALUGEL

  4. Bonjour, âgée de 40 ans j’ai été diagnostiqué atteinte d’un Sadam en novembre dernier. J’ai été appareillée de 10 à 14 ans avec extraction de prémolaires machoire supérieure. Mes dents de sagesse en sortant on fait bouger a 17 ans mes dents du bas. On a voulu me ré appareiller a 18 ans mais je n’ai pas voulu. Au fur et à mesure des années mais dents du bas bougeaient mais cela n’inquiétait pas mon dentiste. A sa retraite en 2010 un autre dentiste me dit que je souffre d’une mal occlusion niveau II. Je fais divers devis pour de l’orthodontie, je vais voir un chirurgien maxillo facial qui me dit que je ne peux pas vieillir comme ca, elle ne comprenait pas que je ne ressente pas de douleurs dans le crâne et dos mais tout allait bien. En février 2014 je me fais extraire 2 prémolaire en bas et pose de bagues haut et bas. Une fois les dents extraites j’ai récupérer une mobilité des épaules mais en août apres un changement des fils orthodontistes je me retrouve incapable de tenir ma tête, j’avais de grosses douleurs dans la nuque, tête, dos. Les ostéopathes me disent que c’est lie à la tension de l’appareil, l’orthodontiste le dit que c’est impossible… Je trouve un CMF sur Amiens en janvier qui me fait retirer d’urgence les bagues (je ne tenais plus debout, assise, allongée…) et me pose une gouttière. La dernière fois que je suis allée le voir il l’a dit que pour lui la machoire était bien maintenant, que mes douleurs doivent être soignées par un ostéopathe mais personne n’arrive a m’enlever les tensions derrière la tête, nuque, épaules, bassin et grande fatiguabilite. Je ne peux pas rester plus de 2 heures ds la même position… Je ne sais plus a qui m’adresser…

    • il vous faut un kinésithérapeute oro-maxillo-facial.
      Appeler au 01.55.76.55.25 et demander à parler à Mme LHOMME. Dire la région géographique et elle dira où trouver un kiné oro maxillo facial

LEAVE A REPLY