Accueil PSYCHOLOGIE.PSYCHANALYSE.RELATION PRATICIEN-PATIENT LES DENTS DU DÉSESPOIR ! ET LA PEUR DU DENTISTE.

LES DENTS DU DÉSESPOIR ! ET LA PEUR DU DENTISTE.

866
66

Article remis à jour le 13/09/2016.

Voilà, j’ai reçu ce matin un message qui m’a troublé par le désespoir qu’il renfermait, concernant l’état terminal d’une denture en destruction totale, chez une femme de 40 ans qui doit se faire extraire toutes les dents (ou presque)  pour se faire poser une prothèse mobile.

Bien sûr, je lui ai répondu, et bien sûr je vais l’aider! Mais je reçois des dizaines de messages de ce genre, généralement par mail, et je réponds donc par mail, puisque je respecte toujours le désir de mes lecteurs.

Ces personnes se sentent complètement isolées par la « peur, la honte et la culpabilité ». Je vais donc tenter d’ouvrir un forum sur ce sujet en en parlant publiquement.

Partant du cas particulier de cette personne, je vais donc élargir le champ à toutes les personnes qui, sous prétexte de la peur du dentiste (car c’est bien un prétexte) laissent une partie importante de leur corps se désagréger sans réagir. Et un jour, elles se réveillent, ayant l’impression d’avoir fait un cauchemar, mais malheureusement ce n’est pas un rêve, c’est la réalité, et comment en sortir?

Cette soi-disant « peur du dentiste », qui va jusqu’à la destruction d’une partie du corps, est en réalité un symptôme grave de dépression. Malheureusement les médecins ne s’en rendent pas toujours compte et ne suivent pas le bon chemin pour aider ces patients.

Il faut surtout saisir le premier appel au secours, car on ne peut les aider que s’ils demandent de l’aide!

Pourquoi la bouche?
Parce que la bouche est le lien avec le sein de la mère!
Parce que c’est par la bouche que l’on parle! (avec la mère).
Parce que c’est avec les dents que l’on mord! (la mère).
Parce que c’est par la bouche que l’on crie sa peur (soi disant du dentiste!).

On peut aussi fumer compulsivement des tonnes de cigarettes, c’est une autre manière de se détruire par la bouche!

On peut encore être boulimique et manger de façon exagérée, c’est aussi une manière de se détruire par la bouche!

On peut être anorexique et se suicider en ne mangeant pas ou en vomissant, par la bouche.

Et l’alcool! il passe bien par la bouche?

Bon! ne dérapons pas et revenons à notre sujet.

Ces patients sont donc de grands dépressifs, et il faut les traiter comme tels. La prescription d’antidépresseurs se justifie pleinement et c’est là que le concours du médecin est nécessaire.

Mais matériellement, en dehors des grands discours, comment les aider?
Il faut les adresser à un stomatologiste, ou dans un service hospitalier de stomatologie, pour faire des extractions multiples, avec régularisation de crêtes et pose de prothèses provisoires.
Malheureusement souvent, dans les centres hospitaliers on ne fait pas de prothèse, il faut donc une coordination avec un dentiste en ville.
Voila la procédure:

1° Consulter un stomatologiste ou un dentiste spécialisé en chirurgie buccale, ou un service hospitalier de stomatologie pour prévoir les extractions sous anesthésie générale.

2° Consulter un dentiste pour qu’il fasse une empreinte avant toute chose pour préparer un appareil provisoire..

3° Apporter l’appareil le jour des extractions pour que le stomatologiste le pose aussitôt au réveil de l’anesthésie

4° Un ou deux jours après, retourner voir le dentiste pour qu’il ajuste l’appareil.

5° Porter l’appareil provisoire pendant 3 à 6 mois.

6° Retourner voir le dentiste pour qu’il prévoit une série de rendez vous pour faire la prothèse définitive.

J’ai travaillé de longues années dans un hôpital psychiatrique, et j’y ai appris que les patients psychotiques ou névrotiques ont des pathologies comme les autres, et méritent des soins spécifiques. Nous ne sommes ni des juges ni des gardiens de la morale, nous sommes là pour soigner, et tout le monde à droit à des soins dans la dignité.

Il faut que ces patient se tiennent les coudes et s’aident les uns les autres, pour les sortir de leur isolement. Ce forum est pour eux: qu’ils en usent!

Pour conclure, je voudrais dire quelque chose que je considère comme très important. Et ceci s’adresse au publique et surtout à tous les professionnels de santé:
Nous ne sommes pas là pour juger, nous sommes là pour soigner. Tout le monde mérite des soins. La phobie du dentiste est une pathologie qui se soigne. Les toxicomanes doivent être soignés. Les suicidaires, les névrosés et les psychotiques aussi.

Lire aussi ICI.



Article précédentGREFFE DE GENCIVE : SUITES POST-OPÉRATOIRES.
Article suivantCROCHETS ET ATTACHEMENTS EN PROTHÈSE MOBILE.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et une formation en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

66 COMMENTS

  1. Bonjour docteur , merci de cette article j attend ce forum avec impatience ! la solitude ne mene a rien , il faut partager et se soutenir ! il n y a que comme sa que les problemes trouvent des solutions.
    Mais parfois , il n y a pas que la peur du dentiste , il y a aussi une difficulté financiere qui s’y ajoute et cela entraine bien souvent une détérioration des dents car bcp pensent a nourrir leurs enfants ou finir de regler des traites et malheureusement le tps passe et n’aide pas .
    Mon cas apres tout les témoignages que j ai lu me parait finalement un peu moins catastrophique , mais je ne lacherai rien !
    Je prend soin de mes dents environs 10 fois par jours et attend quelques semaines avant que l’on me soulage avec contention et greffe .
    J’avais une question , je suis enceinte de 4 mois et je sens mes dents tres febrile , le matin ma bouche est pâteuse et pardonnez moi de le dire 🙁 elle conduit souvent a rejeter mon chocolat du matin , j’en ai parlé a mon dentiste , il me dit : » voyez sa avec votre médecin generaliste ou gyneco …
    C’est étrange je ne ressens pas le besoin de manger plus , et je redouble de vigilance quand a mes aliments .
    Que dois-je faire pour ne plus avoir cette sensation desagreable en bouche dans la nuit ?
    A bientot M Hauteville 😉

    • Pendant une grossesse c’est normal, il faut de la patience et concentrer toute votre attention sur le magnifique bébé que vous êtes en train de fabriquer! Croyez vous que le bébé et la décision de vous occuper de vos dents arrivent ensemble par pure coïncidence? Mais non! vous avez décidé d’aller vers la vie et pas vers la mort!!

      • Un grd merci d’etre présent et à l’écoute , vs m avez bcp aidé ! et vos articles sont tres instructifs . 😉 (je crois aux signes du destin)

  2. personnellement, je ne suis pas d’accord avec vous, etant petit , et en allant chez le dentiste dans les année 80 dentiste qui n’autorise pas votre mêre a venir vous tenir la main par exemple, et qui me fesait vraiment souffrir malgrés la piqure, et le pire souvenir au niveau de l’hygiene, et que je criait parfois de douleur et un moment ma mere a taper a la porte , il avait ses gants plein de sang, et a ouvert la poignée de la porte avec, rien que ce geste , absolument degeulasse m’a traumatisé, car deja petit j’avais conscience des bacteries, je me lavais les mains 10 fois par jour.. ce que je veut dire c’est que la phbie du dentiste peut venir souvent des premieres experiences d’enfants on l’on tombe pas sur le bon dentiste qui va vous rassurer, vous parler un moment avant de vous allonger, vous expliquez ce qu’il va faire ect.. de nos jours je sait que cela se passe mieux , qu’il y a plus de prevention et d’education , mais on peut vraiment vivre un cauchemard petit dans le cabinet d’un dentiste et vraiment en avoir une peur folle. une phobie tout simplement, sans être un depresssif de base…

  3. Moi j ai connu un sauvage qui si je bougeais ou pleurais petite me donnait une gifle. Ou même me faire enlever un nerfs qui oups était pas mort( système ancien) ..
    J ai hurle pas possible.

    Après ça dur de faire confiance..

    Et la je suis agoraphobe et souffre de troubles anxieux. alors imaginez dentiste plus l ago
    Heureusement j ai un dentiste qui tient compte de moi et doucement on arrive a soigner.

    Et me traite pas de madame ma marquise qui fait le chochotte…

    Voilà par ailleurs je vous écris
    J espère que vous pourrez me répondre

  4. Oups désolée .. je pensait comment dépasser cette peur et surtout arriver a faire confiance au dentiste. Le mien est très gentil compréhensif mais j ai toujours des peurs des doutes…. dur .

    • Envoyez moi une radio panoramique et je vous dirai ce qui se passe au niveau de vos dents, vous verrez si votre dentiste vous dit la même chose! N’étant pas partie prenante je pense que vous pouvez me faire confiance. Li faut aussi apprendre à faire confiance.

  5. Oui merci .. bon il est parti 3 semaines en vacances.
    Je crains aussi en lui demandant ça de le blesser de lui montrer mon manque se confiance qui n est pas spécifique a lui mais général. Jusqu’à a présent il a bien soigné mon époux .. je crois que je dois travailler sur moi.
    Un psy serait pas inutile .. vous croyez pas ..

    Merci de votre gentillesse .. vraiment.

      • Merci de votre empathie…

        On se moque si souvent de mon agoraphobie alors que c est une vraie souffrance l angoisse.. mais les gens …

  6. Bonjour Docteur,

    Je suis une femme de 42 ans et il y a bien longtemps que j’ai abandonné mes soins dentaire .
    Aujourd’hui bien évidemment il ne reste plus que des chicots et je pense des abcès et des kystes.
    J’ai une grande phobie du dentiste et bien sur j’ai très honte de faire voir ma bouche.
    Je suis complétement perdue et ne sais vers qui je dois me tourner. J’habite en Seine St Denis.
    Je suis consciente que cela est de mon fait et que je dois en assumer les conséquences, mais je suis complétement bloquée.
    J’ai peur de me retrouver sans dents (c’est pratiquement le cas aujourd’hui), j’ai de toutes petites dents ce qui fait qu’on ne les voit pas.
    Je suis assistante commerciale et le paraitre est très important dans la sté dans laquelle je travaille..
    Mes dents pourries sont un handicap dans ma vie, je fais semblant de vivre, je n’ai pas de famille et refuse les amis, tout cela à cause de mes dents.
    Je ne comprends pas pourquoi je suis si autodestructrice (en réalité je comprends plus ou moins, ma mère s’est suicidée), j’ai des pathologie qui sont liées à mes dents mais je n’arrive pas à franchir le pas. je sens que cela s’aggrave (abcès à répétition), et j’ai l’impression que cela augmente la douleur de mon cholestéatome.
    J’ai essayé de voir des stomatos, j’ai eu honte, l’un d’eux m’a demandé si j’étais une toxicomane et l’autre a passé son temps à me faire des réflexions très désagréable
    Pouvez-vous s’il vous plait m’aider Docteur, m’orienter.
    je vous remercie par avance de l’intérêt que vous porterez à mon témoignage
    Votre site est un ré soutient, une béquille à laquelle je me tiens
    Merci, Barbara

    • Oui je peux vous aider: je vais contacter un de mais amis dans un service hospitalier spécialisé dans ce genre de cas, pour voir s’il peut vous recevoir. Envoyez moi un mail d’ici une dizaine de jours sur « DR.H@conseildentaire.com »pour me le rappeler,( le temps que tout le monde se remette au travail après les fêtes).
      Ne vous découragez pas on va vous sortir de ça!

  7. Bonjour docteur, je suis une jeune fille de 21 ans et depuis toute petit j’ai peur du dentiste + un.brossage de dent pas très régulier… Bref met dent son vraiment abîmé, j’ai souvent des douleur, il y a environ 1 mois j’ai u une rage de dent qui a duré une semaine, je prennai jusqu’à 10 cachet par jour, n’en pouvant plus j’ai pris rdv chez un dentiste, je suis resté une heure et pendant cette une heure jetai en pleur, alors que le dentiste ne m’a rien fait à par prendre une radio et regarde… Mais ces parole on était tellement blessante que ma peur ces agrandi.. J’ai pri un rdv chez un autre dentiste mais la peur étai tellement grande que je n’y suis pas allez.
    J’ai besoin de trouve une solution, j’adore sourire, rigolé mais met dent mo.fait perdre totalement confiance.
    Je me dit que si je ne réagi pa maintenant à 30 ans je n’aurai plus de dent.
    Alors s’il-vous-plaît aide moi

  8. Bonjour docteur

    J’ai bientôt 28 ans et j’ai les dents en bas qui pourrissent avec un déchaussement des dents au point que je commence à vraiment plus avoir de gencives au niveau de 2 dents et je m’aperçois aussi que mes dents d’en haut commence le déchaussement. J’ai vraiment trop peur du dentiste au point qu’il y a 10 ans en arrière, j’avais 2 caries et impossible de me les faire soigner au cabinet alors sous anéstetie général à la clinique on me les a extraire. Je sais pas quoi faire et j’ai peur d’avoir un cancer. Merci à vous

  9. Bonjour Docteur,
    Suite à de très mauvaises expériences chez un dentiste durant mon enfance, j’ai malheureusement laissé ma bouche à l’abandon durant plusieurs années, aussi loin que je me souvienne ma dernière visite remonte au début de mon adolescence, et j’en ai aujourd’hui 32…
    En plus du sentiment de honte, j’ai une angoisse viscérale rien qu’a l’idée de franchir le pas.
    J’ai entendu parlé du Gaz MEOPA, savez-vous si un listing est disponible faisant état des dentistes pratiquant cela ? Car j’ai chercher, j’ai même envoyé un nombre indénombrable de mail à des praticiens avec des réponses qui malheureusement montre qu’ils ne se sentent pas concernés…
    Vous remerciant par avance pour votre réponse.

  10. Bonjour docteur je vous écris pour vous parler de ma mère qui a aujourd’hui 66 ans et qui n’est jamais allée chez le dentiste , c’est un sujet tabou chez elle , elle a passé les trois quart de sa vie replier sur elle même , la peur du dentiste ,la honte …. Aujourd’hui ,elle a tombé une dent de devant se n’est pas la première fois mais aujourd’hui enfin elle craque , elle a craqué , elle en a enfin parlé a mon père , mais on ne sait pas vraiment où la diriger ? Vers un dentiste , clinique , il est tellement difficile d’avoir un rendez vous rapidement dans notre région ,( et il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud , ) je suppose qu’elle doit être morte de trouille …. On habite sur Toulouse , saint jory exactement . Je vous remercie d’avance

  11. Bonjour, Voila jai 22ans et une phobie du dentist au ooin dannuler les rendez vous . Il y a quelque temp jai une rage de dent qui est apparu au point de le taper la tete contre les mur Ma mere a gentimen pri rendez vou pour moi et my a accompagner car je ny aurai jamais ete seul. Mais voila je sui tellement stresser jen vomi 3 jours jai ete au dentist il ma demander si fallai appeler les pompiers .. sueur trembleme t tetaniser .. Jai repri rendez vou mais arriver la haut il a refuser de me faire des soins car jetais vrm trop stresser . Jai 5 dent qui non rien tout ke rest est carrier ou lemail sen va .. Est ce que la pause dun appareil serai plus simple pour moi qui a une veritable peur du dentiste et de se faire trifouiller la bouche. Quelle solutions vers qui me diriger pour me prendre en mains. Son assistante ma gentiement dit (humour) daller voir un psy me faire soigner .. Aidez moi jqi besoin de conseils.
    Merci .

  12. Bonsoir,
    J’aurais bientôt 30 ans et toutes mes dents sont pourries, pas forcément pour manque d’hygiène mais car je suis traumatisé. J’ai subi des harcèlements quand j’étais ado et depuis je n’ai plus le courage de retourner.
    Mais voilà, aujourd’hui j’habite en France et je suis mère, j’ai aucune amie car personne veut rester longtemps à me parler. J’ai tellement honte, je ne veux pas que mon fils grandisse en me voyant avec des dents comme ça
    Et puis je ne sais pas à qui m’adresser, je ne travaille pas. J’ai peur que mon compagnon ne puisse pas payer pour les soins. Mais voilà, je ne peux plus vivre comme ça, je pense que ce serait moins difficile si je me tue. Je sais que mon compagnon a honte de sortir avec moi mais ce sujet est difficile d’aborder

    • Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer par mail l’adresse d’un hôpital où on prend en charge les personnes dans votre situation. Il suffit de si peu de chose pour que votre vie change! vous avez fait le premier pas en me trouvant: faites les suivants!

          • Je viens de lire ce commentaire, après avoir lu les autres et l’article en lui même. Ca fait un petit bout de temps que je souhaite m’exprimer ici mais je n’en avais pas trouvé la force jusqu’à maintenant. Je suis dans la même situation. la trentaine, et de très gros soucis dentaires. Cela fait plus de 10 ans que je ne souris plus. J’ai toujours eu des soucis de dents. On ma diagnostiqué très tardivement une maladie coéliaque, il y a 6 ans à peine. les dommages sont là. Irreversibles. Abscès après abscès. Ma machoire est détruite et craque ou émet de petits clics, comme si mon os lui même commençait à se casser. J’ai perdu des dents, ne me restent que les racines. J’ai des caries sur toutes les dents et une parodonthose. je grince des dents aussi. cela fait 30 ans que je m’en plains. Depuis l’âge de 6 ans. Rien n’a été fait. On m’a pris pour une folle qui ne se brossait pas les dents alors que je suis atteinte d’une maladie m’empêchant de développer une denture normale depuis que je suis au monde. je suis passée entre les mains de dentistes creusant toujours plus profond, dévitalisant à tour de bras, creusant mes dents déjà fragiles pour les remplir d’amalgames que jai fini par perdre, avaler. Toutes mes dents sont atteintes. Après les molaires, ce sont mes dents du devant qui sont creusées. Je pleure, je n’ai pas les fonds nécessaires pour me faire opérer. J’ai peur. je suis aussi traumatisée par une experience chez un dentiste particulièrement étrange, qui ma arraché une molaire avec un abscès non traité et un kyste sans anesthesié, seul, durant sa pause de midi, sans assiatnte ni vasoconstricteur. je le vois encore me tourner autour de la machoire, énervé, en me disant  » avec tout ce sang, je n’y vois rien ». J’ai voulu mourir ce jour là, tellement la douleur fût intense. Après la torture, il trouva bon de me dire qu’il avait vu des hommes s’évanouir pour moins que cela et que j’étais belle quand je pleurais…je vis en Allemagne, je ne parle pas bien l’allemand. Jai vu des dentistes horrifiés ici, pressés de m’opérer sans toutefois me dire combien ca couterait ni quelle solution serait adoptée ensuite. Je suis perdue et moi aussi, comme Cat, j’ai des idées morbides. J’ai de plus en plus de mal à manger. Je ne mange quasiment plus solide. Je ne pèse plus que 46 kilos pour 1m68. J’ai des douleurs atroces dans le cou, j’ai même peur d’avoir un cancer. Je ne sais plus quoi faire…Je me sens si seule…je suis détruite…

          • Ce blog a en autre but de montrer aux personnes comme vous qu’elles ne sont pas des cas uniques et qu’il y a des solutions. Malheureusement je ne connais personne en Allemagne: vous devriez vous prendre un mois de vacances en France et je vous dirai par mail où vous adresser…à Paris.
            Vous pouvez me joindre sur « DR.H@conseildentaire.com »si vous le souhaitez.

          • Merci Dr hauteville. Je vous ai adressé deux messages par email. Le seul fait que vous ayez lu et répondu à mon commentaire me redonne un petit peu d’espoir.

  13. Bonjour,
    J ai déjà vu beaucoup de dentistes car je fait des polycaries…je n ai jamais su ce que cela signifiait mais les reproches ça j en ai eu…J ai 34 ans je suis enseignante et j ai perdu 6 ou 7 dents et les autres sont dans un etat deplorable. J ai honte…Je me lave les dents 2 à 3 fois par jour et je ne suis pas anorexique ou malade ( voila ce que ces dentistes m ont dit)…après on se demande pourquoi les gens n osent pas ou on honte d aller chez le dentiste. A l epoque j y allais 3 fois par an et je passais mes mercredis et mes samedis car à chaque fois j avais 2 caries…Je suis en seine st denis. Connaissez vous un dentiste qui pourra me soigner sans me juger? Le prix est aussi un grand frein pour moi car je suis institutrice et je gagne juste 1200 euros par mois 🙁
    Merci

  14. Merci pour votre site.. J’ai 27ans et je dois l’avouer mes dents ne sont pas en très bon état j’ai notamment mes 2 molaires du bas totalement cassées et cariées que je devrais me faire arracher. Evidemment comme ce sont des dents du fond je me suis dit pendant des années « Personne ne le voit, je m’en occuperais plus tard ».

    J’ai peur du dentiste ou plutôt de son jugement. Je sais que je suis la seule responsable (si j’y étais allée bien avant je n’en serais probablement pas là) mais j’ai peur de ses remarques blessantes ou autres.

    J’ai décidé d’enfin réagir, je sais d’avance que ces 2 molaires seront arrachées et qu’il faudra les remplacer tôt ou tard (pas tout de suite parce que ça a un certain coût!) mais ce n’est pas évident de se retrouver face à un « juge » qui ne mâchera probablement pas ses mots alors que je serais déjà mal à l’aise d’être dans le fauteuil alors ses remarques ne risquent pas d’arranger grand chose.

    Auriez-vous des « conseils » pour moins appréhender ce moment? Je songe à enfin passer le cap dans quelques mois et prendre rdv, ce qui est déjà un grand pas pour moi! (aussi stupide que cela puisse paraître à mon âge) mais évidemment la peur est toujours là.

    • N’importe quel thérapeute digne de ce nom, sait qu’il n’est pas là pour vous juger, mais pour vous soigner. Etre négligent avec son corps, a un sens, ce n’est pas anodin: c’est un manque d’estime de soi. Ceci est un symptome d’un vieux complexe névrotique que vous trainez derrière vous depuis la plus petite enfance et ce n’est pas votre faute! Tous les patients, quels qu’ils soient méritent d’être soignés dignement, et si le ou la dentiste que vous consulterez se laisse aller au moindre signe de mépris envers vous, ce ne sera pas vous qui serez en faute mais lui! Changez immédiatement de dentiste: ce n’est pas celui là qu’il vous faut!!!

  15. Bonjour.

    Je suis étonnée qu’il puisse exister un site pareil d’aide conseils et soutien si precieyx. Car j’ai toujours eu le sentiment qu’il n’y avait pas plus inhumain que les dentistes. Et dieu sait que j’en ai pas vu beaucoup de différents.

    Merci à vous. Vraiment.

    Alors moi j’ai 33 ans et j’ai quasiment plus de dents au fonds. Soit extraites. Cariées. Cassées ou douloureuse. Dond je mâche que par l’avant ce qui devient invivable et j’ai peur d’abimer le peu de dents qui me reste.

    Je suis tres stressée par les dentistes mais surtout peur du jugement. J’ai souvent été mal reçue car j’ai la cmu. Et on me reproche un manque d’hygiène alirs que je me brosse tjrs les dents. Mzis ma peur mon malaise plus des crises de boulimie m’ont detruit la dentition.

    Je reve de dents saines. J’ai la cmu jusque decembre 2016. Comment faire pour traiter mes soucis sans me ruiner et surtout sans être jugée ?

    Avez vous une piste svp ?

  16. Moi aussi de part une très mauvaise expérience enfant et une phobie du dentiste je ne me suis pas fais soigné les dents depuis 10 ans. Les dents du font sont il n en restent plus que des ragots douloureux avec de temps en temps des anges. Habitant dans la rehions lyonnaise je cherche un dentiste doux patient et à l’écoute car j ai la trouille. Aidez moi

  17. bonjour … j ai lu avec intérêt tous vos témoignages et j ai bien évidemment une peur phénoménale du dentiste … mes dents sont très abîmées .. cariées … les dents du fonds ont partiellement cassé donc il faudra probablement ouvrir la gencive pour enlever ce qui reste !! je n ai pas vu dans les autres commentaires un problème qui me pourrit la vie … l haleine … la mienne est affreuse et rien n y remédie … !!! j habite en Suisse mais prête à faire le déplacement pour des soins sur France … une adresse ?

  18. Bonjour,

    Premièrement je voulais vous remercier pour ce post, peu de personnes prennent la peine de décrire la honte dans laquelle vivent ces gens qui ont les dents « pourries » et dont je fais partie moi aussi.

    Deuxièmement, je tenais à soutenir toutes les personnes qui ont témoigné ou ceux qui lisent et n’écrivent pas. Je sais ce que c’est que cette honte, ces douleurs, ce ras le bol!!

    Et quand tout cela arrive, on ne sait pas où aller, on ne sait plus par quoi commencer!

    Moi, j’ai l’impression d’être punie, et c’est très certainement le cas…

    J’ai 29 ans, bientôt 30. J’ai toujours eu des dents affreuses même quand j’étais petite… Il y a 11 ans j’ai commencé à abuser de diverses drogues. Etant de surcroit une bouche à sucre, j’ai eu beau arrêté les substances illicites quelques années plus tard: trop tard, mes dents ont quand même payé le prix!

    A l’heure où je vous parle, je n’ai plus que six dents en bas qui tiennent debout, bien qu’elles soient TOUTES SANS EXCEPTION cariées ou cassées.

    En haut j’ai six fausses dents, les quatre autres restantes sont pourries.

    Les douleurs incessantes me pourrissent la vie.

    Il y a quatre ans j’ai pris rendez vous chez une dentiste à qui j’ai tout expliqué, j’ai mis carte sur table..

    Elle m’a soignée, mais j’ai payé 4800e pour les six dents de devant, et j’ai été remboursée 1400e malgré la mutuelle. Elle m’a placé un appareil, un bloc de six dents qui ne bouge pas, qui ne se retire pas, et dont je suis très satisfaite. Malheureusement tout le reste de ma bouche est toujours en ruine à l’heure où je tape ces lignes, puisque pour terminer mes soins, il me fallait… 7000euros…

    J’avais déjà eu du mal à débourser les 4800e, mais depuis quelques temps, c’est terminé, je suis dans la mouise financière et je suis définitivement incapable de payer des soins aussi onéreux.

    Je n’ai donc jamais terminé mes soins…

    Les douleurs se font de plus en plus présentes, avant j’avais de grosses rages de dents sur des périodes plus ou moins longues (4 jours à deux semaines……), aujourd’hui ces mêmes rages de dents s’envolent à peine que deux ou trois jours plus tard d’autres subviennent…. Et je répète, c’est ainsi depuis quatre ans.

    INVIVABLE, INSUPPORTABLE….

    Je ne sais même pas moi même comment je peux tenir depuis tout ce temps…

    Je ne compte plus le nombre de soirées que je passe la tête enfouie dans un coussin avec ma boite de cachets codéinés sur la table.

    Je ne supporte plus d’entendre mes enfants me demander « Maman, tu as encore mal aux dents? » tellement c’est pour eux aussi devenu une habitude.

    Mon conjoint lui même n’en peut plus d’assister à tout cela, mes rages de dents pourrissent mon couple car ces jours là je suis incapable d’être disponible pour qui que ce soit, je ne peux que m’asseoir et attendre que les douleurs passent en souffrant en silence..

    Plusieurs fois, je n’ai pas su me lever pour me rendre au travail car j’avais pris trop de cachets à cause de mes douleurs dentaires.

    J’éclate en sanglots régulièrement, tellement j’ai mal, tellement j’en ai marre et tellement je ne supporte plus…

    J’ai peur d’avoir d’autres problèmes de santé à cause de l’état déplorable de mes dents, mais aussi de la prise excessive d’anti douleurs et d’anti inflammatoires…

    A l’heure où je vous parle, j’ai déjà pris trois cachets car je recommence à avoir mal aux dents, (mes douleurs ne s’étaient calmées que depuis trois jours…).

    Alors voilà, comme vous le voyez, il n’y a pas que des gens qui ont peur du dentiste, il y a aussi ceux qui ont peur de la douloureuse !

    C’est essentiellement cette raison, qui m’a empêchée de me faire soigner, simplement parce que quand à la fin du mois, on a du mal à faire les courses, on n’imagine pas bien payer le dentiste. Je travaille, je n’ai pas droit à la CMU…

    Aujourd’hui je me rends à l’évidence… j’ai trop attendu et ça ne peut plus durer… j’ai eu une semaine de congés la semaine dernière dont je n’ai pas pu profiter car j’ai eu mal aux dents (ENCORE!!!!) TOUS LES JOURS…

    MA VIE EST POURRIE à cause de mes dents!!!

    Je passe mon temps à mettre ma main devant ma bouche quand je ris, à ne pas sourire et à entendre les gens me dire « tu fais la tête? », à m’empêcher de manger certains aliments, à avoir peur de manger en public tellement j’appréhende qu’une dent tombe!! (ca m’est déjà arrivé plusieurs fois…).

    Je me demande ce que je fais là, lorsque j’entre dans un magasin de vêtements ou de maquillage, tout simplement parce que je ne vois pas comment je pourrais être coquette avec une dentition aussi pourrie (il faut voir ma bouche pour le croire…).

    Je suis au fond du trou.

    Alors je sais bien « je l’ai cherché ». Mais aujourd’hui il faut que je fasse quelque chose…

    Je suis domiciliée à Orléans, et j’ai appris que l’hôpital avait ouvert un service dentaire il y a peu.

    Pensez vous qu’il serait plus judicieux pour moi de prendre rdv à l’hôpital ou chez un dentiste en ville?

    Pensez vous que je devrais faire des devis chez plusieurs dentistes?

    Je ne sais plus quoi faire … je ne veux plus vivre comme ça (si on appelle ça « vivre » quand on a aussi mal tout le temps).

    Merci encore pour votre site et votre post, courage à tout ceux qui se reconnaitront

    • Vous êtes malheureusement loin d’être la première à laisser un tel témoignage. Je pense qu’en effet vous ne pouvez plus continuer comme vous l’êtes et il faut accepter de vous faire appareiller en prothèses mobiles qui coûtent beaucoup moins cher et sont mieux remboursées. Je vous conseille de vous adresser dans un service hospitallier où on pourrait faire un traitement plus global et moins onéreux.
      Lisez:
      http://conseildentaire.com/2011/09/15/vivre-avec-une-prothese-mobile/
      http://conseildentaire.com/2012/11/03/angoisses-et-difficultes-face-a-une-prothese-mobile-par-le-dr-a-hauteville/
      Au service de stomatologie de l’hôpital Ste. Anne à Paris on traite des cas comme le vôtre.

      • Merci beaucoup de m’avoir répondu aussi vite je vais donc suivre vos conseils, téléphoner dès demain aux hôpitaux dont l’hôpital sainte Anne dont je ne suis finalement pas si loin (une heure de Paris en train). Je ne suis pas frileuse à l’idée de mettre une prothèse mobile et avec le temps, peut être que je pourrais mettre de l’argent de côté et faire quelque chose de plus sympa par la suite. Merci beaucoup beaucoup.

  19. Bonjour,

    Je tombe par hasard sur ce site . Depuis des mois voir des années , je cherche un chirurgien dentiste , qui accepte de me poser un bridge total , sous AG . Je suis phobique dentaire depuis toujours , je n’ai que des réponses négatives de la part des chirurgiens dentiste. Je choisie , cette solution car moins couteuse que les implants . Pour les implants il n’y a aucun soucis avec L’AG , mais pas pour un bridge complet . Je suis dans une impasse . Mes dents sont de plus en plus abimées , suite à des traitements tel que cortisone , et autres . Ou m’adresser , que faire ? J’habite dans le tarn , pouvez vous m’aider

    merci à vous

      • Bonjour , et vraiment merci pour votre réponse .

        Juste une question , une amie à fait en une séance de 4h , la dévitalisation , la préparation des dents à la pose du bridge complet , sous locale . Pourquoi ce travail , ne peu pas être fait avec une AG ? Je veux juste essayé de comprendre la difficulté , car à part des refus je n’ai pas eu l’explication.

        J’ai parcouru longuement le net pour le MEOPA , effectivement ceci me parait une solution , pour moi .Mais je ne trouve pas de dentiste dans ma région, qui utilise cette pratique .Je suis du tarn et il n’y a pas de problème si je dois aller dans un département voisin . Ou puis je trouver des coordonnées, ou des listes de chirurgien dentiste qui utilisent cette méthode ?

        Je vous remercie sincèrement pour votre aide , je vais peut être y arriver !!!

        Nelly Garrigues

        • pour que je puisse répondre à votre question il me faudrait une radio.
          Pour le MEOPA cherchez sur internet vous trouverez la liste des praticien accrédités pour le MEOPA.

  20. Bonsoir
    Merci pour cet article

    Et voilà j’ose écrire. J’ai une phobie depuis toute petite du dentiste jusqu’à ne pas aller à mes rdv.

    Mais là je ne peux plus continuer comme ça car là j’ai toutes mes dents pourries et cassées dont pour certaines je n’ai plus que les racines.

    Là actuellement j’ai un abcès depuis 3 jours donc j’en suis arrivé à me dire qu’il faut que je fasse quelque chose mais rien que d’y penser et de l’écrire je suis en pleur.

    Je pense que dans l’état où j’en suis il va falloir enlever tout pour sûrement mettre un appareil. J’en ai honte car j’ai que 30 ans.
    Mais trop peur de me prendre des réflexions en allant chez le dentiste.
    Mais je ne peux plus rester comme ça.

    Je ne sais pas où aller là.
    Je ne sais pas si je dois aller chez le dentiste en ville où à l’hôpital.
    Je suis en région parisienne

    Et voilà en pleure rien qu’à écrire cela et y penser mais je pense qu’il faut que je me bouge

    Merci

    • Voila! ça y est! Vous avez fait le premier pas…vous êtes sauvée, et en plus vous avez frappé à la bonne porte! Adressez vous au service de Stomatologie de l’Hôpital Ste. Anne à Paris ou j’ai travaillé une dizaine d’années, ils vous feront ça sous anesthésie générale. Ne pleurez plus…c’est fini, vous êtes sortie de votre cauchemar!!!

  21. Bonjour Dr,

    J’ai 30 ans et comme toutes les personnes sur ce forum, l’idée d’entrer dans un cabinet me fait devenir blanche… depuis petite c’est une chose atroce pour moi. Je n’y vais plus depuis quelques années…

    Ma dentition est « encore » est très jolie, dents blanches (je ne fume pas, bois pas de vins ni cafés) heureusement pour moi et je touche du bois…

    Un jour j’ai tout de même 4 dents du bas qui se sont cassées avec des chips… (heureusement cela ne se voit pas du tout car ce sont des prémolaires et molaires. )

    Je n’ai aucun souci pour manger des pommes, de la viandes etc.

    Par contre, je souhaiterais savoir ce qu’un dentiste me proposerait dans ce cas? ouverture de la gencive du bas pour extraire ces dents cassées?anesthésie locale? il ne reste pratiquement rien de la dent..

    Comme je me suis habituée et que je n’ai pas de problème pour mâcher, je ne souhaiterais pas de suite mettre 4 fausses dents (prix trop élevé)… est-ce possible de laisser le trou fermé et ne pas mettre de fausse dent?

    Ma dernière question, est-ce que cela doit être réglé avant que je tombe enceinte?

    • La racine de la dent cassée va obligatoirement s’infecter un jour ou l’autre, et de préférence quand vous serez enceinte et qu’on ne peut extraire une dent que entre le quatrième et huitième mois. Vous risquez donc d’être obligée d’avoir très mal pendant la grossesse et être limitée dans la prise d’ antidouleur. Vous risquez d’être obligée de prendre des antibiotiques et ce n’est pas bon pour le bébé.
      La sagesse serait donc de mettre en état votre bouche avant d’envisager une grossesse.
      Il n’est pas bon de rester sans dents car cela deséquilibre toute votre denture et risque de vous provoquer des douleurs d’articulation temporo mandibulaire.
      http://conseildentaire.com/2016/01/03/les-edentations-non-compensees-par-le-dr-a-hauteville/
      Il faut donc vraiment vous décider à consulter un dentiste: voyez en plusieurs, jusqu’à ce qu’il y en un ou une qui vous convienne. Commencez déjà à imaginer si un homme ou une femme vous conviendrait mieux…une personne jeune ou plus agée…il est indispensable que vous sentiez en confiance.
      Si malgrés tout vous n’y arrivez pas, aller voir un dentiste qui utilise le MEOPA
      http://conseildentaire.com/2016/02/04/analgesie-au-gaz-de-protoxyde-dazote/
      Vous avez déjà fait le premier pas en vous adressant à moi, faites le deuxième!…

  22. Bonjour,

    Merci pour vos article.

    A mon tour de vous expliquer un peu ma situation.. J’ai eu 22 ans récemment et aujourd’hui je n’en peux plus de la situation qui me bouffe de jour en jour.
    Lorsque j’étais petite, mes parents n’ont malheureusement pas eu les moyens financiers pour faire soigner mes dents ni celles de mes 2 frères. Ils ne nous ont pas non plus vraiment sensibilisé au fait de bien se brosser les dents etc ….
    Résultat, je me retrouve aujourd’hui avec de nombreuses dents cariées (notamment celles de devant) qui m’empêche de vivre normalement. Je me renferme dans mon mutisme et ma honte de ne pas pouvoir parler ou sourire comme les gens normaux.
    J’ai également honte lorsque je ressent que les gens me jugent (même sans ne rien dire).
    J’ai malheureusement pris conscience de l’importance de bien se brosser les dents trop tard. Aujourd’hui, je me brosse les dents de manière irréprochable mais le fait est que j’ai plus que besoin de soins car ce n’est pas irréversible.
    J’ai eu de la chance et j’ai trouvé un emploi directement après mon diplôme mais le métier que j’exerce me met continuellement en face de clients et je redoute ces moments plus que tout car je sais que mon état ne reflète pas l’image de qualité de la société dans laquelle je travaille. Je stresse, j’angoisse dans l’attente de ces rendez-vous .. Je sais aussi que mes collègues ont remarqué mais ils sont tous très gentils et ne disent rien mais je sais qu’ils doivent se dire « mais qu’est-ce qu’elle a à ne pas se faire soigner » …
    Aujourd’hui, j’ai réellement envie de me faire soigner parce la situation est devenue invivable et ça me rend tellement triste de ne pas être « normale » comme les autres. J’ai aussi du mal à manger et parfois des douleurs dentaires à m’en taper la tête dans les murs.
    J’ai envie de franchir le pas, envie que ma situation s’améliore, envie de pouvoir sourire et rire sans avoir besoin de mettre ma main devant la bouche, envie de pouvoir enfin retrouver un peu d’estime de moi-même …
    J’avais téléphoné pour prendre rendez-vous mais les horaires ne coïncidait pas avec les horaires du travail donc j’avais dit que je les rappellerai mais je ne l’ai jamais fait .. J’ai tellement honte que le dentiste me juge à son tour. C’est un cercle infernal, mais j’ai vraiment envie de m’en sortir..
    Savez-vous à qui je pourrait m’adresser en Lorraine ?

    Merci beaucoup d’avance.

    • Je ne connais personne en Lorraine, mais vous êtes maintenant motivée et je pense que vous avez franchi un point de non retour: vous y arriverez! Consultez plutôt une femme, il y a plus de complicité entre femmes et vous vous laisserez aller plus facilement. N’hésitez pas à en voir plusieurs jusqu’à ce que vous soyez en confiance. Tenez moi au courant.

  23. Je découvre cette page et je me sens déjà moins seule !
    J’ai 38 ans et je crois que je n’ai pas une seule dent saine. J’ai des plombages, des couronnes, des composites etc.
    Parce que j’avais trouvé un dentiste chez qui je ne m sentais pas jugée et pour cause il ne parlait jamais ! Sans rire ! Et c’était tant mieux car depuis les rares fois où suite a une rage de dents j’en ai consulté un j’ai eu droit à mais c’est pas possible d’avoir des dents comme ça. A une heure à faire des soins en secouant la tête et des soupirs de mécontentement et de jugement .
    L’humiliation est telle !
    Alors oui je suis certainement responsable
    Mais je n’ai pas choisi quand j’étais enfant que ma mère ne me fasse pas porter d appareil. Ni de me conduire régulièrement chez un dentiste !
    Aujourd’hui j’ai fait le deuil d’avoir une dentition alignée blanche etc. Même sourire j’en ferais le deuil
    J’ai juste envie de ne plus avoir mal
    De ne pas me dire si je croque dans cette pomme je perds peut être ma dent !

    C’est tellement fatiguant .

    Alors même si les pbs sont toujours là.
    Rien que vous lire tous ! Et lire vos réponses docteur m’ont fait un peu de bien

    Merci.

    • Toue le monde, a le droit d’être soigné, et les soignants ne sont pas là pour juger mais pour soigner. Et il faut adapter les soins à chaque personne. Essayez de vous faire soigner dans un CHU ou CHR, vous serez entourée d ‘étudiants, pleins d’energie, qui sont là pour apprendre et qui n’ont pas de temps à perdre à juger. Et il y a des services spécialisés en soins, en couronnes, en orthodontie etc…

      • Merci Docteur de votre réponse.
        Effectivement quand j’étais enfant je suis allée dans ce genre de service à Nantes.
        Aujourd’hui là ou je vis cela n’est pas possible. Le seul Chu ayant un.service dentaire étant trop loin.
        Je crois que dire les choses. Espérer et les faire n’est pas la même chose.
        J’aimerais que cette mentalité de non jugement soit réelle. Mais dans les faits c’est autre chose.
        Même un généraliste pour un mal de gorge vous fait le procès de votre dentition.
        Je crois qu’il faudrait que je trouve le courage de dire tout cela au dentiste par tel avant même la prise de rdv…

LEAVE A REPLY