Accueil ORTHODONTIE OU ORTHOPEDIE DENTOFACIALE LES MAINTENEURS D’ESPACE.

LES MAINTENEURS D’ESPACE.

1572
2

Article remis à jour le 21/12/2016.

Toujours par manque de communication entre praticiens et patients, j’ai beaucoup de questions sur l’orthodontie. L’orthodontie n’est pas ma spécialité, mais je pense que le grand public a besoin d’être informé: j’ai donc décidé de parler un peu plus d’orthodontie, je ne crois pas que je dirais des bêtises, j’en sais suffisamment pour rendre service à ceux qui le désirent. Si toutefois les spécialistes en orthodontie sont choqués par mes propos, rien ne les empêche de mettre des correctifs en commentaires au dessous de mes articles, j’en serai ravi.

Donc, aujourd’hui on parle de mainteneur d’espace.

Lorsqu’on est amené à extraire prématurément une dent, qu’elle soit temporaire ou définitive, il peut être nécessaire  d’empêcher les deux dents voisines de se rapprocher. Si on ne le fait pas, voila ce qui se passe:

Germe de euxième prémolaire inférieure retenu par manque de place pour évoluer. (lescoursdentaires.com)
Germe de deuxième prémolaire inférieure retenu par manque de place pour évoluer. (lescoursdentaires.com).

Il faut donc poser un artifice prothétique qui maintient les dents voisines écartées.
Cet artifice peut être fixe:

Mainteneur d'espace fixe, soudé sur une bague scellée sur une molaire inférieure (fmdrabat.ac.ma)
Mainteneur d’espace fixe, soudé sur une bague scellée sur une molaire inférieure (fmdrabat.ac.ma)

Ou peut être mobile:

Mainteneur d'espace mobile bi-latéral molaires inférieures (fmdrabat.ac.ma)
Mainteneur d’espace mobile bi-latéral molaires inférieures (fmdrabat.ac.ma).

Il existe toutes sortes de mainteneurs d’espace, le principe est toujours le même: interposer quelque chose entre les deux dents que l’on veut empêcher de se rapprocher.
Cela concerne surtout les dents définitives, mais parfois les dents de lait peuvent aussi être extraites trop prématurément et nécessiter un mainteneur d’espace..

Article précédentLES SYNALGIES.
Article suivantORTHODONTIE FIXE, ORTHODONTIE MOBILE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Je vous ai déjà écrit hier soir mais sans avoir lu cet article, encore hier soir je pensais mettre un implant après l’extraction de la dent 26. Mais ce dispositif m’a tout l’air plus agréable . Et à mon avis moins honéreux. Que me conseillez vous? Sachant que j’ai actuellement une infection, que je dois être en carence de calcium et que donc je n’aurai surement pas un os extraordinaire pour accepter l’implant. Mes dents sont une véritable obsession. Je les brosse 3/jours pendant 3min. J’ai un brossage doux avec une brosse à dent souple. 1fois par semaine je fais un bain de bouche et voilà. J’ai 24 ans aujourd’hui. Je n’ai pas eu de cari depuis mon adolescence ça remonte peut être à 10 ans !! ( Je n’ai pas encore extrait ma dent que je me pose des questions sur toute ma dentition ) Mieux vaut prévoir que guérir.
    J’ai lu tout vos articles, et j’ai appris beaucoup de chose , je vous remercie également de nous donner ce temps. Je suis un petit peu rassuré car je sais maintenant qu’il y a pas mal de solution qui s’offre à moi.

    Cordialement,
    Lydia

    • En plus de tout le soin que vous prenez de vos dents, vous devriez consulter votre dentiste 2 fois par an (mieux vaut prévenir que guérir) cela vous aurait évité de perdre une dent car votre dent était forcement cariée, une dent saine ne se casse jamais. Faites faire une radio avant d’extraire pour voir quelles sont les solutions possibles.

LEAVE A REPLY