Accueil STOMATOLOGIE ET PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE. MALADIES BUCCALES. LES SYNALGIES.

LES SYNALGIES.

3349
10

Article remis à jour le 27/10/2016.

Les synalgies.
Mal en haut ou en bas? Mal à droite ou à gauche? Quelle est la dent qui fait mal?

Voilà un sujet peu traité et je n’ai pratiquement pas trouvé d’aide sur Internet. Il va falloir une fois de plus que je me débrouille avec mes connaissances, ma mémoire et surtout mon expérience qui est mon atout le plus précieux: surtout consigner tout ça par écrit pour ne pas que ça se perde!!!

Mon patron appelait ça « synalgies », je n’ai pas trouvé ce mot sur GOOGLE, est-ce que ça s’appelle vraiment comme ça? Peu importe comment ça s’appelle: moi j’ai envie d’appeler ça « projection à distance des algies dentaires ».
L’important est d’expliquer ce que c’est, après on appellera ça comme on voudra!

Au fait, je m’aperçois tout d’un coup que je n’ai jamais cité le nom de mon patron et il m’a pourtant beaucoup appris. Je pense qu’il aurait adoré ce blog. Je dédie donc cet article au Professeur René Constant Ackermann avec qui j’ai travaillé de longues années et qui aimait bien m’avoir comme assistant, car ayant beaucoup joué de guitare étant jeune, je suis devenu ambidextre, c’est à dire que je peux travailler de la main gauche aussi bien que de la droite.

Trêve de bla bla bla: je viens de trouver dans le Larousse médical la définition pour « synalgie dento-faciale »:

« Douleur faciale provoquée par une dent malade. La douleur est un signal d’origine nerveuse envoyé à partir d’un organe malade. Elle provoque une synalgie lorsque, par un mécanisme de « court-circuit » nerveux, le signal envoyé est intercepté par un autre nerf. La douleur est alors ressentie par un autre organe, à distance de la zone lésée. La très riche innervation de la zone de la tête et du cou est à l’origine de fréquentes synalgies ».

Le résultat est que la douleur ressentie par le patient ne désigne pas la dent malade mais une autre dent qui peut être parfaitement saine, ou parfois même l’oreille ou l’oeil ou le sinus…C’est une fréquente cause d’erreur dans les diagnostics et il faut toujours y penser.
Généralement, la douleur se projette sur une dent symétrique, soit sur la même arcade du côté opposé, soit sur  la dent antagoniste du même côté. Il arrive aussi que ce soit une dent voisine.

Pourquoi?
Il existe diverses communications entre les nerfs au niveau d’anastomoses et de plexus anatomiques, et parfois par défaut d’isolation de la gaine de Schwann (voir ICI). Les nerfs se comportent exactement comme des fils électriques et le courant passe d’un fil à l’autre en donnant des informations fausses.
Il existe même de douleurs de membres amputés: il suffit que l’extrémité du nerf sectionné soit stimulée, et il apparaît une douleur de la main chez un amputé du bras.

Certaines douleurs, qui ne sont pas vraiment des synalgies se projettent à proximité, par exemple les molaires et prémolaires du haut donner des douleurs sinusiennes, et les sinus des douleurs dentaires.
Les molaires du bas donnent des douleurs aux oreilles. Les incisives latérales et canines du haut donnent mal à l’oeil.

Donc, lorsqu’il y a une douleur, il faut toujours rechercher éventuellement une cause à distance possible.

 

Article précédentLA PULPOTOMIE.
Article suivantLES MAINTENEURS D’ESPACE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

10 COMMENTS

  1. En fait il s’agit de douleurs projetées comme il peut y en avoir avec le syndrome de la charnière thoraco-lombaire. Je ne savais pas que cela existait aussi pour les dents.

    • Tout les groupes de nerfs ont des zones « plats de nouilles » où les courts-circuits peuvent se faire!! Le plexus solaire au niveau de l’épigastre en un beau!!!

  2. Bonjour !

    Il y a 7 jours mon dentiste m’a extrait les 4 dents de sagesses depuis 2 jours j’ai des douleurs aux dents du fond et un peu aux dents de devant ça me lance comme si c’était une sensibilité mais en pire. Je n’avais pas ces douleurs avant l’opération. Je voulais donc savoir si ces douleurs sont dues à l’opération (peut-être dues à l’écarteur) et dans combien de temps la douleur partira ?
    Merci de votre réponse.

  3. Bonjour, il ya deux jours je me suis fait extraire la dent de sagesse en bas à gauche sans douleur puis juste une petite gene sur la dent voisine. Au réveil ce matin la petite gene s est transformée en plus grosse douleur sur cette molaire adjacente comme si elle bougeait est ce normale?

  4. Bonjour
    On m’a arraché la dent 47 et des bourdonnements dans les oreilles sont apparus mais supportables. Quelques semaines plus tard on m’a dévitalisé la 36 mais le dentiste ne me la pas bouché tout de suite, il m’a mis du coton que j’ai dû renouveler pendant 10 jours m’obligeant à ne mâcher que du côté droit. Le lendemain les bourdonnements sont devenus insupportables et n’ont pas cessés depuis 6 mois. Je suis balancé entre dentiste qui dit que ce n’est pas les dents et l’ORL qui dit il n’y a rien aux sinus ni aux oreilles. Que faire car je dors peu et j’ai du mal à me concentrer.

    • Pour que je puisse vous aider vraiment, il faut m’envoyer une radio récente, sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, et horizontales, lettre D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpeg en pièces jointes. Renvoyez moi vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

LEAVE A REPLY