Accueil DERMATOLOGIE BUCCALE ANGIOMES ET LYMPHANGIOMES BUCCAUX, TUMEURS VASCULAIRES BÉNIGNES .

ANGIOMES ET LYMPHANGIOMES BUCCAUX, TUMEURS VASCULAIRES BÉNIGNES .

2349
4

Article remis à jour le 15/03/2017.
Les tumeurs vasculaires bénignes du système sanguin sont les angiomes, et celles du système lymphatique, les lymphangiomes.

L’angiome est une tumeur vasculaire bénigne souvent de naissance, mais qui peut apparaître dans le courant de la vie, surtout avant l’âge de 30 ans. On l’appelle aussi histiocytome fibreux bénin.

Angiome benin gingival (eid-paris.com)
Angiome bénin gingival (eid-paris.com)

L’angiome est une prolifération fibro-épithéliale de tissu conjonctif, très irrigué, parfois pulsatile au rythme cardiaque. La cause en est mal connue, on pense que c’est une réaction hyperplasique à une irritation chronique.
Histologiquement la lésion est formée surtout de fibres conjonctives et de fibroblastes sans anomalies cytonucléaire ni mitose.

Hémangiome (dentalcare.ca).
Hémangiome (dentalcare.ca).

Cet angiome est bénin mais le danger réside essentiellement dans la chirurgie d’exérèse, car c’est une tumeur vasculaire qui risque de saigner énormément. L’utilisation du laser doit diminuer  considérablement le risque hémorragique. On pense que bon nombre d’hémorragies graves au cours d’extractions dentaires sont dues à des angiomes inclus dans le ligament alvéolodentaire (desmodonte), donc impossibles à diagnostiquer au préalable.

Le lymphangiome est l’équivalent pour les vaisseaux lymphatiques.

Lymphangiome congénital (jdca)
Lymphangiome congénital (jdca)
Coupe histologique d'un lymphangiome (jdca).
Coupe histologique d’un lymphangiome (jdca).

La surface du lymphangiome est ondulée.

Angiome et lymphangiome n’ont aucun potentiel dégénératif.

Article précédentLE PEMPHIGUS VULGAIRE (OU VULGARIS) BUCCAL .
Article suivantLE SYNDROME DES POLYCARIES ET LE PH SALIVAIRE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

4 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Auriez-vous la gentillesse de répondre à ma question.
    Mon dentiste a soigné une carie, la dent n’a pas été dévitalisée et j’ai eu droit à un plombage.Douleur pendant une semaine forte au départ puis plus légère, je sentais bien que ma dent avait mal réagit au plombage.
    Mon dentiste m’explique qu’il s’agit surement du nerfs qui doit s’habituer au plombage car ils sont assez proche.Un mois plus tard la douleur réapparaît et je me rend compte qu’un petite boule (douloureuse lorsque je la touche) est apparue au au dessus de ma gencive, je décide de consulter.
    Mon dentiste m’envoie faire une radio panoramique, mais rien. Elle refuse de me retirer la dent, me prescrit des médicaments et me conseil d’attendre que cette boule parte car à priori pas dangereuse.
    2 mois se sont écoulés maintenant, et cette boule est toujours présente, dur et parfois douloureuse. Auriez-vous une explication s’il vous plaît? Je peux préciser que mon dentiste dit qu’il ne s’agit pas d’un kyste..

    • Il faut tester la dent aux variations thermiques. Si elle ne réagit pas au froid et chaud c’est que la pulpe est mortifiée ou en cours de mortification. Il faudra alors faire un traitement canalaire. La radio panoramique n’est pas un bon cliché pour voir la pulpe: il faut faire un cliché retro alvéolaire. Je suis surpris que votre dentiste ignore tout ça et surtout ignore qu’il n’y a pas d’infection dentaire sans raison!!

  2. Bonjour,

    Mon dentiste vendredi dernier (19/12) pense que j’ai un « hémangiome » sous une prothèse dentaire où il y a infection (trou dans gencive). Cette dent arrachée n’avait pas été dévitalisée. Ceci étant je vais tout à l’ heure passer en urgence une radio panoramique à l’hôpital de Montargis et j’attends un coup de fil d’un stomatologue de Nemours car là après moult appels y compris en hôpital, les premiers rendez-vous pour une consultation en stomatologie sont pour Avril-Mai 2015 !!!!!!

    1/ J’ai mal et suis sous antibio et antidouleurs,
    2/ Je ne me vois pas attendre 5 mois dans cet état,
    3/ Étant allergique +++ je fais des réactions aux médocs donc pas possible de garder ce traitement tout en sachant qu’avec d’autres médicaments ce sera pareil.

    Le courrier de mon dentiste précise « la radiographie objective une image lacunaire entre 35 et 37 » … et à moi il a parlé de perte d’os…

    Si ce stomatologue ne peut me prendre en urgence, que faire ? Je vis dans le Loiret (proche Courtenay et proche département Yonne et Seine et Marne) et il me faudra un bon anesthésiste car je suis allergique à l’anesthésie générale …

    Merci de vos conseils.

    • N’ayant pas de radio, je ne peux ni confirmer ni infirmer le diagnostic. Pour ce qui est du rendez vous votre seule solution est de vous rendre aux urgences d’un hôpital parisien, pour la stomato le mieux est La Pitié-Salpétrière.

LEAVE A REPLY