Accueil PROTHESE DENTAIRE LA RÉALISATION D’UNE PROTHÈSE MOBILE.

LA RÉALISATION D’UNE PROTHÈSE MOBILE.

10424
12

La prothèse mobile continue d’alimenter les fantasmes des patients. J’ai déjà pas mal écrit sur ce sujet, bien que ce ne soit pas du tout ma spécialité, pour essayer de dédramatiser ce sujet auprès du grand public. Peut être que savoir comment est réalisée une prothèse banalisera l’acte et le rendra moins tabou.

Voyons donc comment on réalise une prothèse mobile:
 Les étapes sont plus ou moins les mêmes pour les prothèses partielles que pour les totales. Mais la prothèse totale étant plus difficile, il faut parfois doubler les séances pour plus de précision.

1°La prise d’empreinte:  un article a déjà été consacré à sujet, pour le lire cliquez  ICI .
Dans certains cas, et surtout en prothèse totale, on fait une première empreinte qui sert uniquement à faire un porte empreinte individuel adapté à l’anatomie du patient. On fait donc une empreinte primaire et ensuite une empreinte secondaire.

Empreinte pour prothèse partielle du haut (lecourrierdudentiste)
Empreinte pour prothèse partielle du haut (lecourrierdudentiste).

2° L’enregistrement de l’occlusion: évidemment, il faut que les dents du haut et les dents du bas se correspondent. Il faut donc enregistrer l’occlusion et pour cela, on fabrique une plaque en cire avec des bourrelets de cire que l’on ramollit à la chaleur et ensuite on fait mordre dans une position de référence pour enregistrer les rapports d’occlusion entre les dents du haut et celles du bas.

Cire d'occlusion (prothèses-dentaires)
Cire d’occlusion (prothèses-dentaires).
Cire d'occlusion sur stellite.
Cire d’occlusion sur stellite après enregistrement de l’occlusion.
Cire d'occlusion pour prothèse totale du haut
Cire d’occlusion pour prothèse totale du haut.
Cire d'occlusion pour prothèse totale du bas (ultima-dentaire.fr)
Cire d’occlusion pour prothèse totale du bas (ultima-dentaire.fr).
Essayage de la cire d'occlusion (sciencesdirect.com)
Essayage de la cire d’occlusion (sciencesdirect.com).

Le bourrelet de cire est chauffé et on fait mordre le patient en position d’occlusion centrée.

Cire d'articulation mordue en occlusion centrée (conceptbb.com)
Cire d’articulation mordue en occlusion centrée (conceptbb.com).
Prise d'occlusion plus détaillée pour prothèse totale avec repères facio-crâniens (occluso.com).
Prise d’occlusion plus personalisée pour prothèse totale avec repères facio-crâniens (occluso.com).
Pour la prothèse totale haut et bas les bourrelets d'occlusion sont colés entre eux dans une position de réference (lecourrierdudentiste)
Pour la prothèse totale haut et bas les bourrelets d’occlusion sont collés entre eux dans une position de référence (lecourrierdudentiste)

3° Le choix de la teinte.
Il doit être fait au fauteuil avec l’accord du patient. Pour la prothèse partielle il faut que la teinte corresponde aux dents restantes visibles. Pour la prothèse totale il faut orienter le choix du patient vers des teintes naturelles correspondantes plus ou moins à leur age.

Teintiers(mcs-dentaire.fr)
Teintiers(mcs-dentaire.fr).
Choix de la teinte avec un teintier(lecourrierdudentiste)
Choix de la teinte avec un teintier(lecourrierdudentiste).

4° Mise en articulateur.
Cela se fait au laboratoire de prothèse: les moulages sont fixés en position d’occlusion sur un appareil qui reproduit de façon plus ou moins sophistiquée les mouvements de l’occlusion.

Occluseur simple (materieldentaire.com)
Occluseur simple (materieldentaire.com).
Occluseurs en plastique jettables(eurodentis.com)
Occluseurs en plastique jetables(eurodentis.com).
Articulateur plus sophistiqué reproduisant mieux les mouvements d'occlusion pour prothèse totale(medicalexpo.fr).
Articulateur plus sophistiqué reproduisant mieux les mouvements d’occlusion pour prothèse totale(medicalexpo.fr).

4° Le montage des dents et l’essayage esthétique.
Le montage des dents se fait en laboratoire sur des maquettes en cire et l’esthétique est essayée en bouche, le patient ayant un miroir à la main.

Enregistrement de l'occlusion (lecourrierdudentiste)
Montage en laboratoire(lecourrierdudentis).

Il faut insister auprès du patient pour que les dents ne soient pas rangées en touches de piano.

Montage naturel des dents(chirurgiens-dentistes-en-france.fr)
Montage naturel des dents(chirurgiens-dentistes-en-france.fr).

5° La mise en moufle.
Une fois que la maquette est prête, on la renvoie au laboratoire pour la transformer en appareil définitif en résine acrylique. Le moufle est un boitier en bronze composé de deux moitiés égales qui va servir à presser et cuire la résine.

Dans chacune des deux parties du moufle on va avoir le moulage d’une face de la prothèse.

Moulage de la partie qui porte les dents(formaprodent.canalblog)
Moulage de la partie qui porte les dents(formaprodent.canalblog).
Moulage de l'intrados de la prothèse(formaprodent.canlblog).
Moulage de l’intrados de la prothèse(formaprodent.canlblog).

Les deux parties sont ébouillantées pour éliminer toute trace de cire, et ensuite on remplit avec de la résine acrylique, en ayant pris le soin de faire des évents pour élimination des excès. Les deux parties du moufle sont assemblée et pressées à forte pression.

presse hyrolique (leboncoin.fr).
Presse hydrolique (leboncoin.fr).

Le moufle est fermé et claveté avec des clavettes qui le maintiennent serré, et ensuite mis à cuire dans un autocuiseur.

Moufle claveté (cpfdent.fr)
Moufle claveté (cpfdent.fr).
Autocuiseur
Autocuiseur.

Il suffira au final de démouler, d’ébarber, et de polir.
Pour le Valplast, la procédure est un peu différente car il doit être injecté sous pression.
Le résultat final:
squel allege

Article précédentLES BROSSES A DENTS ELECTRIQUES.
Article suivantLE QUESTIONNAIRE MEDICAL CHEZ LE CHIRURGIEN DENTISTE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

12 COMMENTS

  1. Bonjour Dr Hauteville,

    Un simple mot pour vous remercier de nous offrir autant d’informations sur un sujet bien délicat. Votre blog vulgarise avec clarté et professionnalisme l’ensemble des questions liées à une bonne santé buccale.
    J’ai reçu aujourd’hui un diagnostic de « parodontite chronique généralisée sévère ». Bien que ce ne soit pas complètement inattendu, ça n’est pas plus facile à recevoir ou accepter. Les recommendations du parodontiste consulté portent vers un retrait de toutes les molaires (haut et bas) et de combler ces vides avec des prothèses amovibles. Je ne suis vraiment pas rendue à prendre une décision à cet égard (le serais-je jamais j’en doute! J’ai un ami qui a une prothèse dentaire amovible en haut et il n’est absolument pas capable de s’habituer à la porter; toute cette résine lui lève le coeur, et j’ai bien peur que les mêmes émotions m’habiteraient, mais je m’éloigne…) Donc, pour en revenir à la raison de ce commentaire: votre blog démystifie, et aide à trouver certaines réponses, et ceci est franchement appréciable. Merci Dr Hauteville de votre dédication et vos énergies professionnelles bien investies dans ce blog!

    Yours,

    Sylvie Hamel
    Métabetchouan, Qc.

  2. Pourriez-vous s’il vous plait ne pas afficher mon nom dans le commentaire précédent?
    (ni dans celui-ci d’ailleurs). Merci!

  3. Bonjour,
    Est-il préférable, question praticité et solidité,de remplacer 2 bridges (en haut) par 2 stellites ou un unique ?

  4. J.AI OUBLIE TOUT EN CE QUI CONCERNE LA PROTHESE DENTAIRE…AIDER MOI AFIN DE REPRENDRE CAR J.ENVISAGE D.OUVRIR UN CABINET…. MERCI

    • Je ne suis pas spécialiste en prothèse mais vous pouvez me poser des question, j’y répondrais si je peux. Vous pouvez aussi consulter la catégorie PROTHESE pour voir tout ce qu’il y a sur mon blog

LEAVE A REPLY