Accueil CHIRURGIE BUCCALE LE COMBLEMENT DE SINUS PRÉ-IMPLANTAIRE.

LE COMBLEMENT DE SINUS PRÉ-IMPLANTAIRE.

1629
11

Le comblement de sinus s’appelle aussi sur-élévation du plancher sinusien ou « sinus lift ».
La pose d’implants dans la région molaire supérieure se heurte presque toujours au manque d’épaisseur d’os en raison de la présence anatomique des sinus maxillaires. On a donc eu l’idée de combler les sinus avec de l’os ou des matériaux synthétiques, pour poser des implants dans un deuxième temps. Je n’ai  personnellement pas pratiqué cette technique car à l’époque où j’exerçais, il n’y avait pas encore assez de recul pour savoir quelles seraient les conséquences physiologiques d’un comblement d’une cavité naturelle. Mais je la connais suffisamment pour pouvoir  en parler.

L’abord est celui d’une intervention de Caldwell-Luc classique (voir ICI), mais la perforation osseuse ne doit pas être totale, il faut faire une rainure dans l’os en respectant la muqueuse sinusienne, ne pas la déchirer. On impacte ensuite le volet osseux à l’intérieur du sinus en relevant la muqueuse. On comble ensuite le compartiment ainsi crée.

Comblement de sinus (les-implants-dentaires.com)
Comblement de sinus (les-implants-dentaires.com)

Le matériau de comblement peut être de l’os prélevé au menton par voie intra-buccale, ou mieux puisque moins invasif, un matériau de comblement synthétique à base d’hydroxyapatite de calcium et de collagène est tassé à la base du sinus.
Le découpage se fait avec une fraise à butée pour limiter l’enfoncement et respecter l’intégrité de la muqueuse.

Fraise à butée (dentoscope)
Fraise à butée (dentoscope)
Ouverture du sinus respectant la muqueuse(dentoscope)
Ouverture du sinus respectant la muqueuse(dentoscope)

Certains opérateurs préfèrent retirer la volet osseux, mais il me semble qu’il vaut mieux le laisser en le repoussant à l’intérieur de la cavité sinusienne pour délimiter une cavité à la base du sinus dans laquelle il sera plus facile de compresser le matériau de comblement.

Clivage de la muqueuse et relèvement du volet osseux (dentoscope)
Clivage de la muqueuse et relèvement du volet osseux (dentoscope)

A ce stade, on peut ne pas détacher le volet osseux et le rabattre vers le haut à l’intérieur de la cavité sinusienne.

Décollement de la muqueuse de la base du sinus (dentoscope)
Décollement de la muqueuse de la base du sinus (dentoscope)
Muqueuse relevée(dentoscope)
Muqueuse relevée(dentoscope)
Matériau de comblement tassé dans la cavité sinusienne (dentoscope)
Matériau de comblement tassé dans la cavité sinusienne (dentoscope).

Encore à ce stade, on peut ou non poser une membrane résorbable pour finir de bien fermer la cavité avant de rabattre le lambeau et de le suturer fermement.

Les implants pourront être posés 6 mois plus tard.

Article précédentLES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE.
Article suivantLA CHIRURGIE PRÉ-PROTHÉTIQUE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

11 COMMENTS

  1. Bonsoir Dr Hauteville

    Pensez vous qu’après l’extraction dentaire avec curetage (à cause d’infections) il serait préférable de combler les alvéoles par des produits de comblement (poudre d’os ) pour éviter une résorption osseuse trop importante qui pourrait empêcher ou compliquer la pose d’implants ?
    Merci

    • c’est le praticien qui fera cette intervention qui décidera en fonction de ce qu’il verra, il faut lui faire confiance ou changer de praticien

  2. Dr Hauteville,
    Je viens de subir un sinus lift
    j’ai le nez qui coule est-ce normal ?
    Est-ce que je peux me moucher ?
    Puis je faire des bains de bouche ?

    Merci et bonne soirée

  3. Bonsoir Dr Hauteville et merci pour votre blog riche de conseils et d’informations !

    Pensez-vous qu’il soit possible de voyager (8 heures de train) une semaine après un sinus lift et de séjourner plusieurs mois à une altitude de 2500/3000 mètres ? Le froid est il un problème ? Et la pratique relativement intensive de sports de montagne comme le ski dans un délai aussi court est-elle raisonnable ?

  4. Bonjour Docteur,
    Quels sont les risques des comblements de sinus par voie latérale? Quels sont les paramètres à vérifier pour pratiquer une telle opération?
    Pensez-vous qu’il soit possible de pratiquer deux comblements de sinus latéraux (pour mettre des implants en 26, 16 et 17) lors de la même séance de chirurgie? Si oui, quelles sont les précautions à prendre? En particulier en pré et post-opératoire et pendant l’opération.

    • Quand j’ai quitté la profession, les comblements de sinus en étaient à leurs tout débuts, j’en ai fait quelques uns, mais je n’ai pas eu le recul nécessaire pour savoir quels en ont été les inconvénients.

      • Bonjour Docteur,
        J’apprécie votre modestie. Vous ne répondez, comme un bon scientifique, que sur ce que vous connaissez.
        J’espère néanmoins que cette question suscitera la réponse ou la discussion d’un.e de vos confrères.consoeurs avec l’expérience clinique des comblements de sinus latéraux.
        Ou inspirera un.e étudiant.e dans le cadre d’une thèse.

LEAVE A REPLY